Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les plantes et leurs vertus: P

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Les plantes et leurs vertus: P   Jeu 6 Sep - 17:18

Passiflore => La Passiflore est une liane herbacée à longues vrilles, qui peut atteindre jusqu'à 9 mètres de hauteur. Ses feuilles vertes trilobées sont alternes et finement dentées. Ses fleurs couleur crème à lavande portent de longs filaments violets, et laisse la place ensuite à des fruits de couleur jaune. Le fruit de forme ovale contient une pulpe blanche comestible et parfumée dont on fait des glaces et des boissons.

Propriétés Médicinales
On utilise principalement les feuilles et les fleurs.

Usage Interne
La Passiflore est utilisée contre les insomnies, les états nerveux (angoisses, hystérie, palpitations, spasmophilie, tachycardie), la neurasthénie, l'excitation cérébrale, l'épilepsie, et les troubles de la ménopause.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion constituée d'une cuillerée à dessert de Passiflore par tasse d'eau bouillante, à laisser infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 2 ou 3 tasses par jour entre les repas, dont une au coucher. Vous pouvez aussi prendre de l'alcoolature de Passiflore à raison de 30 à 50 gouttes au coucher.

Contre les spasmes (c'est-à-dire contre la spasmophilie, la tachycardie, les palpitations, l'angoisse, l'anxiété et les névroses) on la couple souvent avec l'Aubépine, et parfois même avec le Mélilot et la Valériane (dans le cadre d'une spasmophilie avec tachycardie par exemple vous pouvez utiliser un mélange à parts égales de teinture mère de ces 4 plantes à prendre chaque matin dans un demi verre d'eau à raison de 50 à 80 gouttes).

Contre les troubles de la ménopause vous pouvez vous faire une potion sédative constituée de 10 g d'alcoolature de Passiflore, 3 g d'alcoolature d'Anémone, et d'une quantité de sirop de lactucarium simple suffisante pour 100 ml. Cette potion est à prendre à raison d'une cuillerée à dessert au coucher.

Usage Externe
On utilise la Passiflore pour soulager les yeux gonflés ou irrités, ainsi que les brûlures et irritations de la peau. Pour cela on l'utilise sous forme de compresses.


Pavot => Attention : Toxique

Le Pavot, appelé aussi Pavot somnifère est une plante dangereuse à manier avec précaution. Elle est toxique à fortes doses et elle engendre assez facilement une dépendance. C'est une plante annuelle pouvant atteindre un mètre 20 de haut, dont la tige porte des feuilles lobées, dentées et de grandes fleurs de couleur blanche, rose ou pourprées, dont les pétales sont souvent tachés de noir à la base. Cette fleur laisse ensuite la place à un fruit facilement reconnaissable : une capsule renflée, à l'enveloppe dure, aplatie sur le dessus, qui contient des graines de couleur pourpre sombre.

Ces graines sont dépourvues d'opium mais elles sont fortement parfumées (on les utilise en cuisine). L'opium est tiré du latex des capsules non mûres. Si vous souffrez juste d'insomnie ou d'anxiété utilisez plutôt son cousin : le Pavot Californien (Escholtzia californica). Vous le trouverez facilement sous forme de teinture mère ou de gélules à prendre 30 minutes avant le coucher. Il est très efficace et n'entraîne aucune dépendance.

Propriétés Médicinales
On utilise principalement les feuilles et les capsules sans les graines.

Usage Interne
Le Pavot est utilisé contre toutes les douleurs (spasmes viscéraux, tumeurs, névralgies), l'anxiété, les insomnies dues à la douleur, les hémoptysies, les diarrhées, la dysenterie et les affections pulmonaires. Attention : le Pavot est totalement contre indiqué en cas d'état infectieux (car il diminue le pouvoir de réaction des défenses immunitaires et il bloque l'élimination des déchets), de perméabilité rénale défectueuse, de maladies aiguës, de syndromes congestifs ou de tuberculose avancée. Attention aussi au fait que l'action sédative du Pavot est précédée d'une excitation nerveuse, musculaire, intellectuelle, et des fonctions circulatoires et respiratoires.

Pour tout ça vous pouvez prendre de la poudre d'opium à raison de 10 cg par jour, ou de la teinture d'opium (au 20°) à raison d'un gramme par jour. Pour soulager les douleurs, l'anxiété et les insomnies vous pouvez prendre une décoction constituée d'une tête de Pavot débarrassée de ses graines, que vous laisserez bouillir 2 minutes dans un demi litre d'eau. Cette décoction est à prendre à raison d'un demi verre.

Usage Externe
On utilise le Pavot pour les mêmes usages qu'en interne. Pour cela on utilise la décoction ci-dessus sous forme de gargarismes ou d'injections vaginales.


Pêcher => Le Pêcher fait partie des arbres du genre Prunus, au même titre que le Prunier, l'Amandier, l'Abricotier et le Merisier. C'est un arbre fruitier pouvant atteindre 6 m de haut. Ses branches portent des feuilles vertes, lisses, finement dentées, étroites et pointues. Au printemps les branches se couvrent de fleurs solitaires de couleur rose, qui laissent ensuite la place à un fruit bien connu : la pêche. La graine contenue dans le noyau dur de la pêche est pressé pour obtenir l'huile de pêche, utilisée dans les cosmétiques et l'aromathérapie.

Propriétés Médicinales
On utilise principalement les feuilles et les fleurs, et l'amande contenue dans le noyau.

Usage Interne
Le Pêcher est utilisé pour traiter la constipation des enfants, la coqueluche, l'arthritisme, la goutte, et la lithiase urinaire.

Contre la constipation des enfants vous pouvez leur faire prendre une infusion constituée de 60 g de fleurs pour une tasse d'eau à laisser infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison d'une demie à deux tasses par jour. Vous pouvez aussi leur faire prendre un sirop constitué de 50 g d'extrait fluide de fleurs de Pêcher et de 950 g de sirop simple (vous l'obtiendrez en laissant macérer pendant 12 h 100 g de fleurs de Pêcher dans un litre d'eau, faites bouillir légèrement, passez en exprimant et ajoutez un poids égal de sucre). Ce sirop est à prendre à raison d'1 à 3 cuillerées à café au coucher (il a aussi des propriétés calmantes).

Contre tout le reste vous pouvez vous faire une décoction purgative constituée de 60 g de feuilles fraîches par litre d'eau.

Usage Externe
On utilise le Pêcher pour soigner les brûlures et les contusions. Pour cela vous pouvez faire des cataplasmes constitués de feuilles de Pêcher hachées, de Persil et d'huile d'Olive. Enfin on l'utilise aussi pour soigner l'oxyure des enfants. Pour cela faites des cataplasmes sur le ventre constitués de feuilles, de fleurs et d'amandes broyées de Pêcher.


Pensée => La Pensée sauvage ou Violette tricolore, est une plante à feuilles festonnées ou dentées ne dépassant pas les 15 cm de haut. Sa tige creuse porte des fleurs à 5 pétales, violettes à marque jaune.

Propriétés Médicinales
On utilise la Pensée uniquement en usage interne. On utilise principalement les fleurs.

La Pensée est utilisée pour traiter les dermatoses (eczéma, acné, psioriasis, teigne, impétigo, dartres et croûtes de lait), les ulcères de jambes eczématisés, les phlébites, les hémorroïdes, l'herpès, l'urticaire, l'oligurie, le rhumatisme, la goutte, et l'artériosclérose, la scrofulose, les spasmes nerveux et l'hystérie.

Pour tout ça vous pouvez prendre une infusion constituée de 60 g de fleurs pour un litre d'eau bouillante, à laisser infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour, entre les repas. Vous pouvez aussi prendre de l'extrait aqueux sous forme de sirop à raison de 3 g dans 150 g de sirop simple.

Pour les enfants en bas âge faites leur prendre 1 à 3 g de plante sèche, que vous ferez infuser dans un demi litre d'eau ou de lait. La Pensée entre aussi dans la composition de la tisane des 5 fleurs.


Persil => Le Persil est une plante bisannuelle à racine pivotante. Ses tiges robustes , pouvant atteindre 80 cm de haut, portent des feuilles dentées, parfois frisées, divisées en trois segments. En été les tiges se couvrent d'ombelles de fleurs couleur crème, puis de graines aromatiques. Les feuilles sont ce que l'on connaît le mieux du Persil : c'est ce qu'on utilise en cuisine.

Attention : la version non frisée du Persil peut être confondue la Petite Ciguë, qui est toxique. Il y a déjà eu des intoxications graves, donc préférez les variétés frisées pour lesquelles ils n'y a pas de risque de confusion.

Propriétés Médicinales
On utilise principalement la racine, les semences et le suc frais.

Usage Interne
Le Persil est utilisé pour traiter l'hydropisie, les engorgements des viscères abdominaux, et la jaunisse. On s'en sert aussi dans le traitement de l'anémie, l'asthénie, l'aménorrhée, la dysménorrhée, les douleurs menstruelles, l'interruption des règles, la toux, l'asthme humide, et du catarrhe chronique.

Pour soigner l'hydropisie, les engorgements, et la jaunisse vous pouvez prendre une décoction constituée d'au maximum 100 g de racine fraîche de Persil pour un litre d'eau. Contre l'asthme, la toux et le catarrhe, vous pouvez prendre le suc frais du Persil à jeun dans du lait chaud, à raison d'un verre à liqueur de suc pour une tasse de lait, 3 fois par jour). Ce suc est aussi utile pour lutter contre l'anémie, à raison de 3 verres à liqueur de suc par jour, pendant les repas.

Contre la dysménorrhée, l'aménorrhée, l'interruption des règles et les douleurs menstruelles, vous pouvez prendre 3 à 4 verres à liqueur de suc de Persil frais par jour pendant la semaine précédant la période normale des règles. Vous pouvez aussi prendre la poudre de semences à raison de 2 g par jour en 3 prises. Ces traitements ne sont pas à prendre en usage prolongé.

Usage Externe
En usage externe on utilise le Persil contre les piqûres d'abeille ou de guêpes, les tâches de rousseur, les engorgements laiteux, la conjonctivite et la blépharite.
Pour calmer les piqûres d'insectes il suffit d'appliquer le suc frais ou une simple feuille écrasée dans les doigts. Le suc serait aussi utile pour faire disparaître les tâches de rousseur, bien que pour cet usage il soit plus conseillé de faire infuser la plante dans de l'eau de pluie.

Contre les engorgements laiteux vous pouvez faire des cataplasmes de Persil pilé. Contre la conjonctivite et la blépharite il suffit de mettre un peu de suc frais dans l'oeil.


Peuplier noir => Arbre très commun pouvant atteindre une trentaine de mètres de haut et affectionnant plus spécialement les terrains humides ou marécageux. Le tronc est brun verdâtre, ramifié. Les feuilles, vertes, dentées, ovales à subtriangulaires, se terminent en pointe et portent à l'aisselle d'un long pétiole des bourgeons pointus de couleur marron. Les fleurs, en chatons retombants, de couleur rougeâtre, apparaissent en mars-avril.

Diurétique, Expectorant

Culture et récolte :
Comme la plupart des peuplier, le peuplier noir est un arbre de bord de cours d'eau qui affectionne les sols profonds, bien alimentés en eau. Très exigeant en lumière, il ne se rencontre pas en peuplement dense, mais plutôt à l'état d'arbre isolé ou de petits bouquets. Ce sont surtout les bourgeons que l'on utilise pour leurs propriétés médicinales.

Usages :
Les bourgeons desséchés ( 15 ou 20 grammes pour un demi-litre d'eau bouillante ; laisser infuser une demi-heure ) sont indiqués, à la dose de 2 ou 3 petites tasses par jour ( de préférence après le repas ) contre les rhumatismes, la goutte, l'hydropisie, les affections des poumons.

Le vin de peuplier est excellent tonique, antiseptique et sédatif en cas de toux rebelle, trachéite, bronchite, catarrhe pulmonaire : faire macérer pendant 8 jours 100 grammes de bourgeons frais concassés et 40 grammes d'écorce d'orange amère dans un litre de vin rouge ; passer en exprimant à travers un linge fin ; prendre un verre avant le repas midi et soir.

En usage externe, les bourgeons de peuplier rendent autant de services : en huile, en onguent, en pommade.

L'huile guérit les crevasses ( on fait cuire des bourgeons concassés dans de l'huile d'olive ). La pommade traite les dartres et les gerçures, en même temps que les hémorroïdes ( on fait bouillir pendant deux heures des bourgeons de peuplier dans du saindoux frais ).


Anecdote :
Le bois sert à l'obtention d'un charbon, excellent absorbant et adsorbant, utilisé dans le traitement de divers troubles digestifs


Pin sylvestre => Le Pin Sylvestre, est un conifère à l'écorce brun-rouge écailleuse, qui peut atteindre 35 m de haut. Ses branches portent de longues aiguilles bleu-vert regroupées par paires. Elles se couvrent ensuite de chatons mâles de couleur jaune et de cônes femelles rouges, qui laissent ensuite la place à des pommes de pins coniques aromatiques.

Propriétés Médicinales
On utilise principalement les bourgeons, la résine épaissie et distillée de l'arbre (térébenthine) et l'huile essentielle obtenue par distillation à la vapeur des aiguilles.

Usage Interne
Le Pin Sylvestre sert à traiter toutes les affections des voies respiratoires (rhumes, bronchites, trachéites, pneumonie, asthme et tuberculose), la grippe, les affection urinaires (pyélites, cystites, prostatites inférieures), les cholécystites, les infections en général, la lithiase biliaire, l'impuissance, le rachitisme, les gastralgies, et les douleurs intestinales.

Pour tout ça vous pouvez prendre une infusion constituée de 20 à 50 g de bourgeons pour un litre d'eau. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi prendre du sirop de bourgeons à raison de 50 à 100 g par jour, ou de la teinture de Pin Sylvestre à raison de 10 à 20 gouttes, 2 à 3 fois par jour. Enfin vous pouvez aussi prendre de l'huile essentielle de Pin Sylvestre à raison de 3 à 5 gouttes dans du miel, 3 à 4 fois par jour, ou en suspension alcoolique.

Usage Externe
En usage externe on utilise le Pin Sylvestre pour soigner les affections pulmonaires, la grippe, les sinusites, les rhumatismes, la goutte, et l'hyperhidrose plantaire.

Contre la grippe, la sinusite et la bronchite, vous pouvez utiliser l'huile essentielle en inhalations. Ou faire un mélange d'1 g d'huile essentielle de Lavande, 2 g d'huile essentielle de Pin, 2 g d'huile essentielle de Thym, de 4 g d'huile essentielle d'Eucalyptus, et d'une quantité d'alcool à 90° suffisante pour 150 cc. Ce mélange inhaler à raison d'une cuillerée à dessert ou à soupe pour un bol d'eau bouillante. Ces inhalations sont à faire 2 à 3 fois par jour pendant 8 à 15 jours.

Contre l'hyperhidrose plantaire, la dyshidrose, les rhumatismes et la gouttes, vous pouvez vous faire des bains locaux ou généraux dans lesquels vous ajouterez de l'essence de Pin ou des bourgeons.


Pissenlit =>
Citation :
Le pissenlit ... une amie précieuse pour le foie !


L'or des prés ou le pissenlit stimule les fonctions
du foie après des repas trop arrosés et trop lourds.
C'est un puissant diurétique - rétention d'eau -,
un dépuratif - engorgement du foie -.et un léger
laxatif - constipation passagère.


Plante des cures de printemps, les mescluns de salades
de pissenlit font les délices des amateurs de cuisine sauvage.


Cholagogue - Cholérétique - Dépuratif
Diurétique puissant - Digestif - Laxatif

Propriétés Médicinales
On utilise principalement les feuilles, le suc et la racine.

Usage Interne
Le Pissenlit est utilisé pour soigner l'inappétence, les digestions difficiles, l'insuffisance urinaire, les problèmes du foie et de la vésicule biliaire, et les maladies cutanées chroniques. Pour tout cela vous pouvez le prendre tout simplement sous forme de salade de feuilles de Pissenlit, auxquelles vous pourrez ajouter un peu de Chicorée et/ou de Cerfeuil. Le mieux étant de vous faire durant tout le printemps une cure de salades de Pissenlit.

Le Pissenlit est aussi utilisé pour soigner la lithiase biliaire, l'angiocholite, l'excès de Cholestérol, et l'insuffisance hépatique et ses séquelles (dermatoses, constipation). Pour cela vous pouvez prendre une décoction constituée de 30g de racine fraîche pour un litre d'eau, mais le mieux est prendre le suc issu de cette racine fraîche. Ce suc s'altérant vite, il vaut mieux le conserver en mélangeant 100 g de suc de racines fraîches avec 18 g d'alcool à 90°, 15 g de glycérine et 17 g d'eau.

Ce mélange est à prendre à raison d'une à deux cuillerées à soupe par jour. Si vous disposez à proximité de Pissenlit frais, vous pouvez vous faire une cure d'une infusion constituée de deux beaux plants entiers de Pissenlit finement hachés que vous porterez à ébullition dans un demi litre d'eau, laissez bouillir 2 min et infuser 10 min. Cette infusion est à boire en trois fois dans la journée avant les repas.

Enfin contre l'engorgement du foie vous pouvez vous faire une cure d'un mois avec le mélange suivant : une pincée de Pissenlit, une pincée de Cresson, une pincée de Fumeterre, et une pincée de Cerfeuil. Hacher le tout et faire bouillir dans un demi litre de petit lait clarifié pendant 5 à 6 min. Passer en exprimant, puis ajoutez 25 g de miel de Romarin. Le tout est à prendre tous les matins à jeun en trois prises espacées d'une heure.

Usage Externe
Le Pissenlit est utilisé pour traiter les verrues, les cors et les poireaux. Pour cela on applique directement le suc frais de la plante (le latex) directement sur la zone à traiter.


Pommier => Le Pommier est un arbre fruitier pouvant atteindre 4 à 10 m de haut. Ses banches, qui portent des feuilles simples à limbe denté, se couvrent en Mai de fleurs blanches à 5 pétales, qui laissent ensuite la place à des fruits bien connus : les pommes.

Propriétés Médicinales
On utilise principalement le fruit : la pomme, et uniquement en usage interne.

La Pomme est utilisée pour traiter la fermentation intestinale excessive, le cholestérol (surtout le mauvais), l'insuffisance urinaire, les symptômes de la ménopause, et elle aurait un rôle préventif contre le cancer des voies digestives. Pour tout ça il suffit de consommer des pommes régulièrement (si possible avec la peau, car c'est elle qui contient presque toutes les vitamines).


Primevère => Plante commune des prairies de 0,10 à 0,30 m dont on utilise les racines les feuilles et les fleurs.

La primevère est calmante et antispasmodique, en infusion contre les rhumatismes et la migraine en compresse contre les ecchymoses et les enflures.
Egalement : Bronchite, coqueluche, toux, céphalées, rhumes, insomnie, rhumatismes, coliques, indigestion.


En infusion une cuillère à café par tasse d'eau bouillante laisser infuser 10 minutes une tasse après chaque repas.

Huile de primevère : Faire macérer pendant 6 semaines une poignée de fleurs et de racines fraîches hachées dans un litre d'huile d'olive, en onction sur les ecchymoses.

Décoction expectorante, 20 g de racine pour 1 litre d'eau, bouillir 10 mn, 3 tasses par jour.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
 
Les plantes et leurs vertus: P
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des vertus des plantes par Macer Floridus, 1832
» Herbier des plantes médicinales
» Liste de plantes pour les soins
» Rois des tombes: leurs particularités ?
» Messe sur les vertus et les pêchés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: L'herboristerie-
Sauter vers: