Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Conférence sur la maréchaussée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Conférence sur la maréchaussée   Sam 21 Jan - 14:35

Sakurahime a écrit:
Les minutes s'égrenaient comme un chapelet, et le flot des étudiants ne se tarissait pas.
Ce n'était pas pour lui déplaire, elle pouvait à loisir observer les visages qui s'installaient et emplissaient les bancs.

Elle en reconnu certains, un en particulier, qu'elle n'avait pas revu depuis son départ de la prévôté du BA.
Il la reconnu manifestement aussi car leurs regards s'entrechoquèrent comme s'ils s'étaient cherché.
Sourire échangé, elle espérait sincèrement avoir l'occasion de discuter un peu avec Khoryan après la conférence.

Lentement, la salle s'était remplie, et elle prit d'un coup conscience du monde que cela faisait.
Heureusement qu'elle était entrée avant... sinon, pour sûr elle n'aurait pas franchi la porte. Mais là, plus question de faire demi-tour...

Il était donc temps d'y aller avant que l'assistance ne s'endorme sur place.

"Bien, s'il vous plait?
Tout d'abord merci à vous tous d'avoir répondu si nombreux à l'invitation!
Le sujet semble passionner les foules, et j'en suis la première ravie!

Il est vrai que la question de la sécurité est fondamentale pour tout homme et toute femme, et qui dit sécurité, dit contrôle et par là-même douane.
Le raccourci est facile me direz-vous... pas tant que cela!

Car le travail du douanier est fondamental!
Sans lui, comment déterminer si le soir venu la ville de pulluler de vils malandrins ou au contraire de paisibles voyageurs en quête d'une bonne chopine?
Comment savoir si une déferlante étrangère s'est abattue sur le village ou s'il s'agit de nos voisins venus pour la foire du lendemain?
Seule la douane peut le dire, à moins de passer la journée sur les remparts à observer les mouvements et à jouer les guette-au-trou.

La douane et le travail du douanier sont souvent décriés car qui dit douane dit naturellement surveillance. Pour certain, cela induit une certaine part de flicage insupportable.
La sécurité est parfois à ce prix mais il est évident que cela ne doit en aucun cas tourner à l'excès, comme toute chose me direz-vous...
Il s'agit d'un instrument redoutable s'il est bien maitrisé, tout comme à l'inverse une douane mal interprétée est aussi inutile qu'un emplâtre sur une jambe de bois!

Mais avant de nous pencher sur le rapport en lui-même, je vous propose de commencer par étudier ce que ce terme parfois abscons recouvre (I) avant d'examiner la base même de la douane: l'information et la fiabilité des données utilisées (II).
Ces premiers éléments bien tranchés, nous nous pencherons sur le travail-même du douanier: l'établissement du rapport (III) avant de terminer par le nouvel enjeu et le plus grand défi de la douane, la détection des furtifs (IV).

A tout moment, vous pouvez bien entendu m'interrompre pour d'éventuelles questions.
Des plages de questions seront également dégagées après chaque partie afin de pouvoir revenir sur certains points en détail si vous le désirez avant de passer à la suite."


Elle marqua une petite pause et bu une gorgée d'eau, une bolée ayant été préparée à son intention à cet effet, et elle en aurait besoin!



[Note HRP: post en deux fois, pour éviter les pavés illisibles et indigeste]
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Conférence sur la maréchaussée   Sam 21 Jan - 14:36

Sakurahime a écrit:
Sa gorge hydratée, elle pouvait reprendre en toute sérénité.

"Comme je vous l'annonçais, voyons tout d'abord la ce qu'est la douane et son utilité.

Pour faire au plus simple et au plus clair, comme vous le savez tous, la douane, c'est l'étude des flux entrant et sortant des voyageur dans un village donné pour une journée donnée, et l'étude corrélative des suspects potentiellement présents dans le village.

Cette étude est obtenue par comparaison entre la liste des villageois de la veille et celle du jour.

Elle donne lieu à l'établissement d'un rapport de douane que le douanier remet au prévôt afin que ce dernier puisse évaluer au mieux les menaces pesant sur le village.
Il est en effet évident que plus le nombre de suspects connus des services de police de la province est élevé dans ce village, plus les risques d'une éventuelle prise de mairie est élevé, ce qui est d'autant plus vrai dans la capitale qui doit faire l'objet d'une surveillance accrue au quotidien.
Naturellement, le nombre de suspects présent n'est qu'un indicateur des risques.
Ce n'est pas parce que vous constatez qu'une lance réunissant une bande de brigands est arrivée en ville que la mairie tombera le soir même!
Toute la difficulté pour le prévôt sera, à partir du travail du douanier, d'évaluer les risques et éventuellement moduler les effectifs en défense, au regard tant du nombre et de la qualité des suspects. Car nous sommes d'accord que si cette lance contient cinq esclavagistes, les risques sont a priori moins élevés que si ces cinq personnes sont connues pour appartenir à une organisation de sinistre réputation...

La douane permet également, lorsque le douanier travaille de manière consciencieuse, de recenser les emménagements et déménagements au sein du village.
Les emménagements peuvent en effet être un signal fort de préparation d'un mauvais coup, surtout lorsqu'ils sont couplés à une furtivité totale.
Je ne donnerai qu'un seul exemple, la prise de Clermont en Auvergne le 1er mai 1458.
Je m'adresse donc spécialement aux douaniers présents dans cette salle, soyez vigilants sur ce point trop souvent négligé à tort.

Enfin, dernière utilité, quoique à la marge, certaines provinces taxent les flux entrant de marchandise, seule la douane permet de connaitre les personnes venues livrer. Il n'est naturellement pas question de fouiller les voyageurs, nous sommes d'accord, mais par déclaration spontanée du marchand avec une possibilité de contrôle a posteriori, oui, tout à fait, surtout s'il est constaté des afflux importants sur le marché.
Cette question sortant quelque peu du cadre de cette conférence, je ne l'élargirai pas, mais je profite de l'occasion qui m'est donnée, en parlant de contrôle des personnes à l'entrée du village, pour rebondir sur la deuxième partie de notre sujet du jour, la fiabilité des informations utilisées.
"

Nouvelle pause hydratation, elle si peu habituée aux longs discours ne pouvait parler pendant des heures dans risquer que sa gorge se dessèche totalement.
Cette pause lui permettait également de remettre ses idées en place et d'attendre d'éventuelles questions.


"A ce stade du développement, avez-vous des questions?"


[note HRP: suite demain matin si pas de questions]
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Conférence sur la maréchaussée   Sam 21 Jan - 14:38

Sakurahime a écrit:
Les questions avaient attendu patiemment, et maintenant qu'elle les invitait à se manifester, ces demoiselles (les questions hein) ne se faisaient pas prier, et c'était mieux, car une conférence, c'était des échanges, et non une personne plantée statiquement sur son estrade à déblatérer son truc devant une assistance passive.
L'assistance apprendrait au moins autant des réponses aux questions que de son speech en lui-même.

Une première fusa donc:


avou le bossu a écrit:
Bonjour dame je me présente avou le bossu, voila ma question au sujet de votre intervention qui est celle-ci


Citation :
La douane permet également, lorsque le douanier travaille de manière consciencieuse, de recenser les emménagements et déménagements au sein du village.
Les emménagements peuvent en effet être un signal fort de préparation d'un mauvais coup, surtout lorsqu'ils sont couplés à une furtivité totale.

Alors pouvez-vous éclairer ma lanterne sur la manière pratique et rapide de se rendre compte des emménagements illégaux au sein d’un village ?
Car en fait nous avons peu de temps pour intervenir.
En plus si les personnes car je pense qu’ils sont rarement seuls pour effectuer un tache de prise de mairie sont des furtifs ?

Sourire de la borgne qui allait tâcher de répondre le plus clairement possible.


"Enchantée messire!

C'est une bonne question que celle-ci, je vais essayer de vous répondre le plus simplement possible.
Le douanier ne peut pas, hors cadre d'une loi martiale, déterminer les déménagements licites ou illicites.
Il ne peut que recenser les déménagements, dans leur entièreté.

Votre rapport de douane contient une partie sur les étrangers à la province théoriquement.
Et bien tous les jours, vous vérifiez que ceux présents n'ont pas emménagé, tout simplement (en regardant la fiche, naturellement).

Si vous souhaitez tenir un listing complet des habitants, je ne peux que vous conseiller de tenir sur un parchemin spécial un tableau.
Sur ce tableau, en première colonne, vous mettez la liste des personnes vivant dans le village sur une date donnée. Sur la deuxième colonne, le village.
Vous déterminez ensuite un laps de temps, un intervalle de référence.
La journée, c'est un peu court, quoique idéal, mais il faut avoir le temps, je vous conseille la semaine.
La semaine suivante donc, vous prenez votre liste de villageois présents, vous en inscrivez les noms en colonne 3, leur village en colonne 4, puis vous comparez, pour voir si des personnes présentes la semaine précédentes en tant que voyageur sont maintenant habitante du village.

Sur la question particulière des furtifs, la difficulté est que normalement, leur détection est ardue, puisque par définition ils sont cachés.
Toutefois, sans empiéter sur les moyens de détection possible, si vous avez d'une façon ou d'une autre connaissance de l'arrivée d'un furtif (visible sur le rapport de garde mais pas dans les arrivées sur la douane), vous le notez, en l'isolant sur le rapport de douane (couleur spéciale par exemple). Puis vous tentez de ne pas le perdre des yeux (surveillance des rapport de garde des villages voisins dès le lendemain pour voir s'il n'est pas parti). Si vous constatez un déménagement, vous le notez.
Si le perdez des yeux, évidemment, par définition, vous ne pourrez pas constater le déménagement tant qu'il n'aura pas choisi de réapparaitre au grand jour...
La détection des personnes qui souhaitent se faire discrètes n'est pas une chose aisée, cela demande de la chance et du temps surtout.
Si vous faites votre rapport le matin et ne revenez que le lendemain, il est certain que cela sera dur.
De même, il n'y a aucun moyen infaillible de débusquer les personnes qui souhaitent rester dans l'ombre, leur emménagement est encore plus ardu, je ne le cache pas, je n'ai pas de solution miracle et réfute certaines façon de faire qui relève plus de la sorcellerie que du savoir-faire, si vous voyez ce que je veux dire...

J'espère avoir répondu à votre question, sinon n'hésitez pas à me le dire.
"


Une seconde main se leva, pour une seconde question.

Albin. a écrit:
Le bon jour dame, Albin Dalembert habitant du Maine et étudiant en première année de médecine à Belrupt.J'ai une question, vous avez dit que l'étude des flux se fait en comparant la liste des villageois de la veille avec celle du jour même.

Cela n'est il pas trop compliqué de le faire seul? Dans un petit village d'à peine 100 habitants ok mais si je prend une ville comme Dijon où il y a plus de 200 habitants cela peu prendre des heures à la comparer surtout que la liste est classé par la réputation de la personne donc elle varie pas mal tous les jours.

Ainsi d'où ma question, les maréchaux ne serait il pas plus efficace qu'en comparant une liste qui est plutôt approximative?

"Enchantée également.
Alors...
Je ne sais ce que vous appelez une liste approximative, mais je vais être claire, pour faire une bonne douane, fiable, il n'y a pas 36 listes, seule celle qui est en mairie est valable, ce sera l'objet de la prochaine partie d'ailleurs.

Cette comparaison se fait par tableau, une première colonne avec le nom des personnes présentes en J-1, la seconde avec le nom des personnes présentes en J (n'hésitez pas à faire un tri par ordre alpha, c'est plus pratique)
Faire la douane avec quelqu'un, en doublon ne vous apportera rien à mon sens sinon des risques d'erreur, de mauvaise compréhension ou d'interprétation.
Et je ne mentirai pas non plus, faire une douane, ca ne se fait pas en 2 minutes clepsydre en main!
Il faut du temps et de l'expérience pour acquérir une certaine vitesse d'exécution.
Lorsque j'ai commencé les douanes, je mettais plus d'une demi-heure.
Aujourd'hui, il me faut à peine 10 minutes.
On acquiert des réflexes avec le temps, une certaine habitude.

De plus une liste approximative resterait trop risqué... si vous ratez des suspects par flemme ou manque de temps... autant de pas faire de douane du tout, on le fait ou on le fait pas, cela ne vous apportera strictement rien.
C'est surtout une question d'avoir les bons outils, de comprendre ce que l'on fait, et ne pas le faire par automatisme.
Du temps oui, ca en prend, mais c'est aussi ce que l'on demande d'un douanier: un peu de disponibilité.
"
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Conférence sur la maréchaussée   Mer 21 Mar - 17:07

Merwyn a écrit:
Un point l'étonne.

Bonjour dame.
Merwyn du Limousin.
Vous trouverez sans doute ma question un peu hors sujet, mais j'aie du mal a saisir l’intérêt a emménager dans une ville qu'on vas piller.
Comprendre la motivation d'une telle manœuvre m'aiderais a avoir une meilleure vue de l'ensemble.


Sakurahime a écrit:
Nouvelle question, à laquelle elle s'attendait tant elle était légitime.

"Enchantée Dame Merwyn!

La réponse est fort simple en vérité mais mérite d'être posée, peut-etre aurais-je dû commencer par là...
Si vous ne tenez pas de registre des habitants, que se passe-t-il à votre avis pour une personne qui n'est donc pas recensée et emménage en pleine nuit, par exemple vers 4h du matin, sitôt un pied dans le village?
Vous le verrez en arrivée certes, mais vous verrez surtout le retour supposé au bercail de quelqu'un parti en voyage qui rentre chez lui avec plaisir...
Emménager ainsi, et ce d'autant plus pour un furtif, donne une facon de passer au travers de notre surveillance, à moins de faire la douane pile poil lorsque l'on passe d'un jour à l'autre pour etre sur de voir tous les changements postérieurs...

Vivre dans un village donne une impression de normalité parfois trompeuse...
Ne devez pas paranoïacs pour autant mais ouvrez l'oeil, un déménagement en pleine nuit peut signifier que l'on souhaite etre discret, ce n'est souvent là la conduite d'une personne à l'esprit tranquille."


Sourire à son interlocutrice
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Conférence sur la maréchaussée   Mer 21 Mar - 17:09

Toto.dangely a écrit:
Je me nomme Toto d'Angely, je ne suis pas douanier, même si j'ai à plusieurs reprises pour rendre service fait le plancton à l'ouverture des portes du village pour répertorier les nouveaux arrivants. Mais je me demandais, j'ai vu dans certain duché ou comté des livres qui répertoriaient facilement les entrées et sorties d'un village (petit programme qui une fois copier coller les données ressortent moult informations) savez vous si ces registres sont fiables, et ou nous pouvons nous en procurer ?


Sakurahime a écrit:


"Bonjour Messire!

Il existe plusieurs outils, donc je recommande en général peu l'usage.
Je pense par exemple à un outil nommé ONCF il me semble, pour un peu, vous avez juste à penser, et cela donne plein d'informations, comme par magie...
Pour moi, c'est de la sorcellerie, et en plus, le résultat n'est même pas fiable!

Ensuite, un autre outil très connu, au nom étrange, "lavabo" si je ne m'abuse... peut-être le moins fiable de ces outils, car il nécessite des mises à jour qui peuvent fausser les données si elles ne sont pas effectuées.
J'y reviendrai dans la partie suivante.

S'il existe d'autres outils automatisés, ma foi, je ne les connais pas.
Je souhaiterai juste préciser qu'au confort et à la praticité offerte par ces instruments, il faut plutôt privilégier l'importance de l'intelligence humaine.
Notre cerveau vaut bien plus que ces outils étranges et quasi maléfiques.
De plus, ces instruments ne font qu'un rapport, et un rapport c'est comme tout, sans étude, sans interprétation, ce n'est qu'un morceau de parchemin sans valeur ni utilité que celle de prendre la poussière.

Il existe en revanche, je ne cacherai pas que c'est ce que nous utilisons en BA, des outils de comparaison pure des noms.
C'est un petit système automatisé qui compare deux listes de noms et vous donne les noms des partants (qui peuvent être les éradiqués ou les voyageurs en départ) et les entrants (naissances et arrivées). Au douanier ensuite de faire tout le traitement et de compiler les données quand il interroge le voyageur (fiche IG), et de rédiger le rapport.

Cela répond-il à votre interrogation?"
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Conférence sur la maréchaussée   Mer 21 Mar - 17:16

Sakurahime a écrit:

"Passons maintenant à la seconde partie, la fiabilité des données utilisées par le douanier.

Nous avons plus ou moins effleuré le sujet lors des premières questions, mais je souhaiterai insister sur les développements à venir.
La question de la source des données utiles est fondamentale car elle conditionne la validité ou non du rapport et donc du support de travail du prévôt.

Certaines informations, et donc certaines façons de faire la douane sont à proscrire si l'on souhaite que le rapport soit le plus fidèle possible à la réalité.
Ainsi, exit le fameux "lavabo", qui comme je le disais tout à l'heure, nécessite pour être à peu près fiable que tous les villages soient à jour dans la communication des informations qui leur sont relatives.
Et quand bien même ils le seraient tous, j'aimerai que l'on m'explique comment ne pas préparer le bûcher lorsqu'en un instant on est capable de me dire qu'à une trentaine de noeuds plus loin, untel ou unetelle s'est déplacé d'un point x à un point y en mettant tant de temps et en portant des braies vertes.
Je grossis volontairement le trait mais j'imagine que chacun d'entre vous voit parfaitement ce que je veux dire!

Non la seule source fiable pour la douane proprement dite est la liste des villageois telle qu'elle est affichée en mairie, elle et uniquement elle.
Cela suppose d'établir un suivi, au sein des services douaniers, des listes des villageois jour après jour, car naturellement, chaque matin la liste de la veille est détruite par la mairie qui n'a pas vocation à conserver cette liste qui lui inutile. A vous donc, douanier, de mettre en place cette conservation sans laquelle toute rédaction de rapport est impossible.

Autre point que j'aimerai aborder avec vous à ce stade, celui des listes de suspects.
Certaines provinces ont des listes longues comme la Seine de noms de personnes soit disant suspectes.
Quand on leur demande "pourquoi Y est-il listé?", et que l'on vous répond "euh ben je ne sais plus cela remonte à loin", c'est qu'il y a un souci.

Cette question renvoie à celle non moins importante de l'édition de ces listes.
Je sais que ce n'est pas aux douaniers de la tenir en tant que simple utilisateur, mais cette utilisation nécessite un peu de clairvoyance et de bon sens: limitez-vous aux suspects connus et reconnus dont la source de leur inscription sur la liste verte rouge noire ou de la couleur qui vous plait, est connue!
Je m'explique, par "source connue" j'entends: verdict devenu définitif que vous trouverez donc dans les casiers judiciaires de votre province (j'en profite pour glisser que les registres judiciaires généraux sur le royaume peuvent être utilisés à condition qu'ils contiennent la source motivant l'inscription...), prises de châteaux et mairies revendiquées (gardez quelque part les revendications officielles...), etc..
Soyez logiques et n'utilisez que les informations dont vous avez la preuve.

Après si vous avez des soupçons sur telle ou telle personne, rien ne vous empêche de le garder à l'oeil, évidemment, mais mettre quelqu'un en suspect et le lister uniquement parce qu'il se promène avec une personne peu recommandable et de sinistre réputation, c'est un peu léger...

En résumé, je vous recommande d'être vigilant sur vos sources, de l'édition de votre rapport le prévôt peut éventuellement être amené à prendre certaines décisions, les données que vous transmettez sont donc fondamentales et doivent être les plus véridiques possibles.

Avant que nous passions à l'établissement du rapport proprement dit, avez-vous des questions sur ce qui vient d'être dit?
"

Elle aurait pu dire beaucoup sur cette partie, qui en fait pourrait en soi mériter une conférence. Elle s'était volontairement restreinte car là n'était pas tant pas le but du jour que de faire passer l'idée générale du message.


Sakurahime a écrit:
"Bien, avant la pause, nous en étions restés à la définition que l'on pouvait donner de la douane et du travail du douanier, ainsi qu'aux données auxquelles il devait recourir pour faire son travail dans les meilleurs conditions possibles, et par conditions, j'entends bien sûr : de la manière la plus fiable qu'il soit.

Je vous propose donc maintenant d'entrer dans la partie pratique du sujet qui nous retient aujourd'hui: comment s'y prendre pour établir un rapport de douane.
Je ne vous parlerai pas de la rédaction du rapport en lui-même, pour cela, je pense qu'il faut laisser le maximum de liberté possible aux agents douaniers, du moment que les données essentielles sont présentes et détectables rapidement pour le prévôt qui les dépouille.

Je vais vous présenter, dans les grandes lignes car il ne s'agit pas de vous former à la douane non plus, deux façons de réaliser un rapport.
La première, c'est avec un outil de comparaison, celui-là même que j'évoquais ce matin et pour laquelle, messire, je dois demander permission de diffusion.
J'ai choisi de la traiter en premier car c'est le plus rapide, nous pourrons donc ensuite à loisir nous attarder sur la réalisation cent pour cent manuelle, à l'ancienne, d'un rapport.

Avec un outil de comparaison donc pour commencer.
Comme je vous le disais avant la pause, vous avec à votre disposition la liste des villageois de la veille que vous aurez noté quelque part, et celle du jour, les deux, bien entendu, fournies par la mairie de votre village.
Voici comme peut se présenter un tel outil, ou en tous cas, celui que j'utilise moi-même.
"

Elle se tourna vers l'immense ardoise grise située derrière elle, et à l'aide d'une craie, dessina schématiquement l'outil en question, ce qui donnait quelque chose dans ce genre:



"Comme vous le voyez, nous avons, dans une première colonne de ce qui ressemble à un tableau, de quoi mettre la liste des villageois de la veille (par copié/collé), dans la colonne d'à côté, la liste du jour.
Comparez, et vous obtiendrez, dans les cases les plus à droites, pour celle du haut, les entrées, que ce soit naissances ou arrivées, et dans celle du bas, les sorties, que ce soit par départ du village ou par mort (éradication).
A noter ici que dans ces deux cases de résultats, seuls les noms sont mentionnés. C'est à vous d'ensuite interroger les personnes (leur fiche IG) que vous croisez pour obtenir les renseignements que vous désirez, soit, pour les plus importants: le nom, le village et la province d'habitation, et éventuellement, si la personne veut bien répondre, la fortune qu'il possède sur lui. Cela peut s'avérer éventuellement utile pour détecter de potentiels brigands.
Pourquoi juste les noms me direz-vous lorsque un tel outil pourrait en fait nous donner tous ces renseignements?
Tout simplement car nous ne sommes pas des automates, il nous faut garder une part de raisonnement, une faculté de détection, et cela passe nécessairement par un tel travail, car si au début, plein de bonnes volontés, on vérifie les données obtenues, par facilité, au bout d'un moment, on se laisse aller, et la routine s'installant, on fait son rapport en deux minutes, paf paf terminé à demain.
Non, le travail du douanier nécessite enquête, minutie, recherche, souci du détail, tout ce qu'une automatisation à outrance ne peut fournir.

Une fois ces données obtenues donc, il ne reste plus qu'à les classer et les intégrer au rapport du jour, en se basant sur le rapport de la veille comme base.


C'est bon pour tout le monde à ce stade?
"

[Petite note HRP nécessaire: cette partie des explications n'était guère RP, mais il m'était impossible de la présenter totalement RP sans me perdre en futilités et qualificatifs littéraires tous plus inutiles les uns que les autres. Pour les besoins du RP, vous voudrez bien m'en excuser et admettre que les explications utilisées et les termes employés pouvaient être usités à l'époque)
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Conférence sur la maréchaussée   Mer 21 Mar - 17:19

Sakurahime a écrit:
Petit flottement qu'aucune question ne vint interrompre, il était temps de poursuivre pour achever cette conférence qu'elle avait fait quelque peu trainer, plus que de raison...

Voyons maintenant une méthode à l'ancienne, moins pratique et plus fastidieuse, et qui demande un peu de dextérité, mais à force d'entrainement, on arrive à tout, n'est-ce pas?

Pour cela, il vous faut un simple tableau (excel, calc), avec deux colonnes: la liste de la veille, que j'ai ici appelé "J-1" et celle du jour, appelée "J":




Comme vous le voyez, il s'agit d'une liste totalement fictive à seules fins pédagogiques.
Mais même avec une liste plus complète, cela fonctionne sur le même principe.
Petite astuce à ce stade, pour plus de facilité, classez par ordre alphabétique vos deux listes, la comparaison en sera facilitée (onglet "données" -> "tri" -> "ordre croissant")

Nous allons commenter ensemble ligne par ligne et voir ce qu'il faut en déduire à chaque fois.

Prenons la première ligne, A était présent hier et est présent aujourd'hui, il n'a donc pas bougé.
Sur la deuxième ligne, il y a du mouvement, vous pouvez constater que B, qui était présent hier, n'est plus là aujourd'hui, il semble donc parti. Je passe donc ici B en vert pour marquer son départ...




Toujours sur la deuxième ligne, vous voyez que C, présent ce jour, n'était pas là hier, il est donc arrivé dans la nuit, hop, je passe C en rouge!



Sur la troisième ligne, tout comme pour la première, D était présent hier et est toujours là aujourd'hui, on ne s'y attarde pas...
Quatrième ligne, ah! E était là mais semble parti et G semble être arrivé dans la nuit, nous arrivons donc à ceci:



Enfin, dernière ligne, même configuration, F semble parti et G est arrivé:



Nous avons donc au final, en départ tous ceux en vert, soit B, E et F, et en rouge toutes les arrivées, soit C, G et H.

Ne reste plus qu'à rédiger le rapport proprement dit!


Ce que je vais vous montrer maintenant n'est qu'un exemple de rapport, celui que j'utilise personnellement à Montluçon, où j'exerce en tant que douanière, et ne vous est donné qu'à titre indicatif, je pense personnellement que la présentation d'un rapport de douane est personnel à chaque ville, voire à chaque province.
L'essentiel est surtout que les informations vitales s'y trouvent et soient visibles du prévôt en un clin d'oeil!


Elle farfouilla dans sa pile de documents, et fit circuler un de ses rapports, non sans avoir préalablement noirci les noms par souci de confidentialité:


Spoiler:
 


Voila, comme il ne reste qu'une dernière partie, je vous propose d'enchainer et nous passerons ensuite aux éventuelles questions.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Conférence sur la maréchaussée   Mer 21 Mar - 17:22

Sakurahime a écrit:
Nous voici donc arrivés à notre dernier tour d'horizon de cette vaste matière: la détection des furtifs potentiels.

Vaste sujet qui me tient particulièrement à coeur, ainsi qu'aux Auvergnats présents dans la salle qui comme moi ont vécu la chute de Clermont, due à une bonne préparation de la part de l'Eldorado, et un suivi il faut l'avouer peut-être pas aussi pointu que maintenant sur la furtivité.

Il existe plusieurs manière de détecter une personne qui tente de se dissimuler, car il faut l'avouer, cacher toute ses traces est très difficile, bien que pas impossible....


Elle ne s'attarda pas sur cette dernière remarque et poursuivi:

La plus évidente est a comparaison entre le rapport de garde du maréchal en faction pour une nuit donnée (mémoires et visions) avec le rapport de douane de la même nuit.
Une personne présente sur le rapport et absente du rapport, s'il ne s'agit pas d'une erreur du douanier, peut valablement constituer le signe d'une furtivité probable de cette personne.

De même, une personne présente en ville un jour J, et semblant parti le lendemain, mais visible sur aucune douane et aucun rapport de garde des villes aux alentours immédiats peut également s'être dissimulée.
Une nuance toutefois doit de suite être apportée: la personne peut être sur un noeud pour une raison x ou y, ou bien avoir franchi la frontière avec la province voisine.
Attention donc aux conclusions trop hâtives.

Enfin, vous pouvez, au hasard de vos tribulations dans le village, vous rendre soudainement compte qu'une personne ne figurant pas sur la liste des villageois se trouve en taverne par exemple.... il y a de quoi se poser des questions.... mais avant de crier au loup, une ultime vérification de la liste s'impose!

Avoir une personne furtive au village ne signifie pas qu'il va y avoir du grabuge ou que la personne est malhonnête, attention aux raccourcis, mais il conviendra, par acquis de conscience, de garde un oeil sur elle: une petite filature pendant que vous faites votre marché, pendant que vous éclusez les tavernes etc etc sont autant de signes de sa présence qu'il faudra noter.
Votre vigilance devra cependant s'aiguiser en cas de présences multiples.

Par sécurité, notez les furtifs potentiels sur les rapports de douane ou signalez les au prévôt ou au maréchal de votre village, un maréchal averti en vaut deux...


J'aimerai maintenant conclure cette conférence, en vous avertissant, vous, douaniers, ou douaniers potentiels, sur les dangers que peut présenter la douane.
En elle-même c'est un excellent système, nécessaire à une protection efficace des villageois.

Elle ne doit cependant pas devenir la prime au fichage et au flicage.
Nous avons pu voir des gens passés en suspects avérés soit disant parce qu'ils parlaient Italien ou Irlandais.
Ne tombez pas dans ces travers faciles, réfléchissez, émettez des doutes, des soupçons, des hypothèses, parlez-en à votre prévôt, mais ne tombez pas dans l'excès du fichage systématique et inutile qui ne finira au final que par vous nuire.

Merci à tous pour votre attention - et votre patience - et je suis à votre entière disposition pour les questions éventuelles!




sofio-de-Valmonte a écrit:
Qu'en est t'il de la furtivité et de la mise en retraite, se rendre au couvent pour méditer sans avoir besoin de se nourrir ni passer au marché, pour se reveiller le jour J ou avec les compéres il est prévu une révolte, permettrait t'il de passer inaperçue?


Sakurahime a écrit:
Nous touchons là du doigt une des limites de nos possibilités de surveillance malheureusement.
La technique que vous exposez ici pourrait en effet fort bien poser difficulté, et je suis presque certaine qu'elle a déjà été exploitée.

Imaginons qu'un groupe de personnes fomentent un complot pour prendre une mairie.
Ils se mettent en furtif les uns après les autres, mais à des dates différentes, puis entrent au monastère et n'en sortent que 10 jours plus tard.
Il pourrait éventuellement être possible de les détecter, ou du moins d'avoir des soupçons sur leur dissimulation s'ils ne sont pas détectés dans les villages alentours, bien que nous puissions là avoir aucune certitude surtout s'il s'agit d'un village frontalier....
Naturellement, leur entrée au monastère font qu'ils n'opèrent aucune activité détectable, aucune certitude donc sur le fait qu'ils soient toujours en ville.

Maintenant, pour être encore plus complet dans ce tableau noir... imaginez qu'ils emménagent à tour de rôle dans le village qu'ils décident de prendre dans les jours précédant leur dissimulation, pour tenter de gagner en pseudo respectabilité ou en tous cas pour tenter d'endormir notre vigilance... on a bien moins tendance à prendre garde à nos concitoyens qu'à des étrangers...

Et là c'est le drame...

Et malheureusement, nous n'avons, à moins d'une surveillance constante et quotidienne, guère de moyens de combattre efficacement ce risque.
C'est aux douaniers, en combinaison avec les maréchaux, et sous surveillance étroite du prévôt, d'additionner deux et deux pour débusquer les malandrins plus malins que les autres.
Il n'y a pas de recette miracle ni de potion magique pour lutter contre cela, à moins de recourir éventuellement à la sorcellerie et encore, celle-ci a ses limites.

Un groupe bien organisé, prévoyant, disposant de moyens et de temps, peut parvenir à ses fins si chacun de combine pas ses efforts à ceux du voisins.
La sécurité est l'affaire de tous, et pas seulement après un drame, c'est avant que tout cela se prépare.


Gigagil a écrit:
Gigagil fouille dans ses parchemins et en sort quelques velins.

Professeur Sakurahine, la plupart des villes du Royaume ont une population proche de 100 habitants, rares sont les villes dépassant 150 voir 200.
Il serait donc aisé pour chaque responsable de Douane de tenir à jour une liste des habitants réels, même si certains de ces habitants sont en voyage ou dans un monastère.
Certes cela ne peut se faire en quelques jours, mais au bout de quelques semaines et en faisant des recoupements avec les maires, les tribuns, les responsables de filières, on peut obtenir une liste fiable d'habitants véritables.
Il suffit ensuite d'ajouter ou retrancher à cette liste ceux qui déménagent, décèdent ou naissent.
En comparant cette liste à celle quotidienne du tableau d'affichage de la mairie, on est sur de voir apparaître les "nouveaux",
même s'ils possédent un champ ou une échope il est alors possible de contacter les villageois pour leur demander s'ils ont souvenir de cet habitant ou de ces habitants soudains.
Mais de toute façon leur nom apparait et s'ils sont nombreux cela déclenche l'alerte.

Cette liste aura un autre avantage : suivre l'évolution démographique du village, diminution régulière ou inversement.
J'ai du mal à me souvenir d'une époque guère lointaine, pourtant il me semble qu'en 1456 et 1457, la plupart des villages comptaient plusieurs centaines d'habitants pale


Sakurahime a écrit:


En effet, c'est une possibilité, une commodité non négligeable.
Chacun peut naturellement user de la technique qu'il souhaite, et ce qui peut nous faire gagner le temps est toujours bienvenu!

Attention tout de même, car il faut vérifier régulièrement ces listes prédéfinies que vous aurez ainsi élaboré.

Personnellement, je suis plus partisane de travailler chaque jour à partir de la liste dans son ensemble, mais là encore, c'est une conception qui m'est toute personnelle, car cela me permet notamment, au jour le jour, de vérifier tous les emménagements, déménagements etc.

De même, j'ai une manière bien à moi de marquer les morts en attente de funérailles, les retraitants, avec un code de couleur.

Je n'ai pas ici la prétention, et ce n'est pas l'objet de la conférence d'ailleurs, de donner une vérité universelle.
L'idée de base est là, n'hésitez surtout pas à l'adapter en fonction de vos besoins, de vos facilités, et des spécificités locales surtout.
Tant que c'est juste, c'est après tout le plus important!


Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conférence sur la maréchaussée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conférence sur la maréchaussée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maréchaussée et de la Police Provençale
» Maréchaussée
» Loi relative à l'organisation de la milice et de la maréchaussée
» Maréchaussée
» Coutume de la Prévôté et de la Maréchaussée Poitevine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année-
Sauter vers: