Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Ven 6 Jan - 13:59

Tinounou a écrit:

Bien ! Rentrons dans le vif du sujet. A savoir, le saute armée.
Cela consiste, en clair, à passer par une route où se trouvent des armées ennemies sans se faire faucher. Même si vous êtes listé.

Il existe plusieurs moyens cependant de sauter ces armées.

Un petit rappel tout d'abord sur le système de détection, on sait que plus l'armée est importante plus elle détectera de mouvements, et on sait que plus l'ennemi est nombreux plus il aura de chances de se faire détecter, le saute armée consistera uniquement a calculer son trajet afin de ne pas se retrouver le lendemain sur le même nœud ou village que l'armée en faucheuse, ce qui marchera aussi si vous êtes listés.
Quand y a t il risque de détection ? il y a risque de détection parce qu'on se trouve sur le noeud de l'armée en même temps qu'elle, et pas autrement.
Et la, boum ! Mais si vous n'êtes pas sur le même noeud, elle ne vous voit pas, vous ne la voyez pas, vous ne l'avez même pas dans vos mémoires et visions, vous passez par dessus.
Donc se démunir et ranger ses armes, de toute façon ce conseil est positif sachant que seul contre une armée vous y passerez et que vos armes seront détruites, autant les préserver.
Se mettre soi même en mode ami, dans ses paramètres ne jamais engager le combat et ne jamais frôler de trop prêt une armée.

Je rappelle que les mouvements se font en deux rounds, ou deux temps si vous préférez, comme vous pouvez toujours le voir dans vos mémoires et visions.

Voici un petit mémo pour le saute armée a conserver, et à avoir sur soi pour éviter de se faire avoir. Le principe est de ne jamais se trouver sur un noeud au même moment qu'une armée, que ce soit en cours de trajet ou à l'arrivée.


Elle distribua les parchemins à l'assistance, les visages n'allaient pas tarder s'assombrir.


Citation :
Mettons une armée dans la ville A.

* Je suis dans la ville A, je veux aller à 1 nœud de la ville.
Tour 1 : je reste sur place en faisant un mouvement (si, si, en gros, je piétine).
Tour 2 : je vais sur le nœud si je n'ai pas été détectée.
=> Risque de détection au tour 1.

* Je suis dans la ville A, je veux aller à 2 nœuds de la ville.
Tour 1 : je vais sur le premier nœud dans la direction visée, je ne croise pas l'armée lors de mon mouvement.
Tour 2 : j'arrive sur le second nœud que je visais.
=> Aucun risque de détection.

* Je suis dans la ville A, je veux aller à 3 nœuds de la ville : cf cas n°2.

* Je suis à 2 nœuds de la ville A, je veux aller dans la ville A.
Tour 1 : je vais sur le nœud intermédiaire.
Tour 2 : j'arrive sur la ville A.
=> Risque de détection au tour 2.

* Je suis à 2 nœuds de la ville A, je veux aller 1 nœud au-delà.
Tour 1 : je vais sur le nœud intermédiaire.
Tour 2 : je vais sur le nœud après la ville.
=> Aucun risque de détection.

* Je suis à 1 nœud de la ville A.
=> Dans tous les cas de figure, vu que le nœud du tour 1 sera celui de la ville, il y a risque de détection.


J'insisterai encore sur le point suivant : moins vous êtes nombreux, moins les chances de détection sont élevées. Autrement dit, si on est en groupe, mieux vaut voyager chacun de son côté si vous n'êtes pas sûr de pouvoir sauter les armées (et si vous pouvez prendre la noblesse IG c'est encore mieux).
J'en ai encore eu l'illustration il y a quelques semaines : dans une ville en guerre, avec une armée ennemie en faucheuse, nous avons fait venir quatre personnes. Evidemment nous ne savions pas si l'armée était en faucheuse, si nous en avions été sûrs nous leurs aurions dit de ne pas venir.
Trois se sont mises en groupe, ce qui n'était pourtant pas conseillé : et les voilà fauchées - heureusement tous avaient rangé soigneusement leur équipement.
Une épée et un bouclier, au bas mot, il y en a pour entre 250 et 300 écus.
Le quatrième est arrivé sain et sauf - il aurait pu se faire détecter, mais le risque était moins grand.
Par contre si votre groupe est assez conséquent, en cas de combat avec une armée faible vous avez une chance de les démonter, c'est arrivé à une simple lance en Limousin récemment.
Au passage une armée à effectif faible a intérêt à vider sa liste ennemie, on a déjà dû vous le dire en deuxième année, pour éviter de se faire démanteler dès qu'elle croise un de ses ennemis accompagné de ses acolytes.
Si vous avez bien compris le principe du saute armée, et si vous pouvez anticiper les mouvements sur deux jours pour éviter de vous retrouver coincé entre deux armées, alors voyager en lance pleine n'est pas plus risqué que voyager seul.
Evidemment il vous faut savoir bien lire une carte.



Il faut donc surtout retenir que si vous sortez d’une ville où se trouve une armée ennemie, vous ne vous ferez avoir que si vous n’avancez que d’un nœud. Si vous faites deux ou trois nœuds, vous ne risquez rien.
Que si vous voulez entrer dans une ville où se trouve l’armée ennemie en faucheuse, alors là il y a risque de détection. Aucune chance de rentrer en lance sans se faire détecter, et individuellement, environ trois chances sur quatre de passer.
Que si vous passez par une ville où se trouve l’armée en faucheuse, si vous êtes un nœud avant la ville il y a risque de détection puisque vous croiserez l’armée, si vous êtes deux nœuds avant et que vous avancez de trois, il n’y a pas risque de détection.
Je vous conseille de garder l’aide-mémoire que vous a rédigé la Doyenne, vous verrez avec une carte en main c’est beaucoup plus clair.


[les déplacements sont codés ainsi : on a toujours deux rounds. Donc si vous faites un noeud, au premier round vous faites du sur place, au deuxième round vous allez sur le noeud. Si vous faites deux noeuds, à chaque round vous avancez d'un noeud. Si vous faites trois noeuds grâce à la noblesse IG, au premier round vous avancez d'un noeud, au deuxième de deux noeuds. Le tout est donc de ne pas se trouver sur un noeud en même temps qu'une armée.]

Et maintenant taillez vos plumes et sortez vos parchemins, nous allons passer à un exercice concret. Je précise qu'il ne sera pas noté.
Si vous avez des questions, c'est le moment.

Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Dim 8 Jan - 20:38

Exercice n°1:

Tinounou a écrit:
Pas de questions ? vous avez tous compris du premier coup ? Parfait alors, veuillez ouvrir grand les yeux et regarder cette carte que je vous distribue :



Armées : en rouge
trait blanc : prévision de déplacement
trait orange : prévision de marche


1 - Requiescat in pace (Lekaiser), aux portes du village
2 - Primièra Companhiá de Peiregòrd e d'Engolmès (Virginia_), aux portes du village
3 - Bord'EL Limousin (Raspoutine), dans le village
4 - Compagnie d'Ordonnance du Limousin-Marche (Gri.zzly), aux portes du village
5 - La Desolladora (Isoril), aux portes du village
6 - Troupe des Renards du Berry (Sambre), aux portes du village
7 - Berrichonae Libertalia (M1ne), aux portes du village
8 - armée ouest du berry (Jospinette), dans le village
9 - La Desembarranta (Lamiral), aux portes du village
10 - Si vis pacem para bellum (Kref), dans le village
11 - Pacificatoria Legatio (Zebracolor), aux portes du village
12 - Le Porc-Epic (Urbs), dans le village
13 - Abusus Non Tollit Usum (Salebete), dans le village
14 - La Grande et Noble d'Anjou (Fifounijoli), aux portes du village
15 - Levan Azbine (Aurile.), aux portes du village
16 - Fortitudo ac honor oris (Cavendish10), dans le village
17 - Les Aigles de Thouars (Melinora), aux portes du village
18 - Les fauves de Poitiers (Marylene), dans le village
19 - La Trérmouilloise (Tornade), dans le village
20 - les ours de Niort (Lefilsdisabel), dans le village
21 - Les Griffons de La Rochelle (Choupi22), dans le village
22 - Laka Evezh (Leyah), aux portes du village
23 - Phenix de Saintes (Theodebert), dans le village

Les armées 5, 7, 10, 15 et 21 sont dans les murs.

Vous êtes sur le point A, à Bordeaux, avec cinq autres personnes,pour la première partie de l'exercice vous devez rejoindre vos alliés à Limoges (donc l'itinéraire du trait orange sur la carte).
A vous de voir si vous voyagez seul, en lance, en groupe, sachant que vous pouvez changer en cours de route.
Le trait blanc correspond à votre déplacement en cours le premier jour.

Vous ferez l'exercice à l'interclasse, j'attends vos réponses sur parchemin [pendant le week end, réponse par mp d'ici lundi soir]

Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Dim 8 Jan - 22:10

Ma réponse:

Citation :
=> Je suis à 2 nœuds de la ville A, je veux aller 1 nœud au-delà.
Tour 1 : je vais sur le nœud intermédiaire.
Tour 2 : je vais sur le nœud après la ville.
---> Aucun risque de détection. le groupe n'a pas croisé l'armée.

=> l'armée dans les murs de Limoges est présupposée amie donc le groupe entre dans la ville sans se faire poutrer.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Mer 11 Jan - 10:48

Tinounou a écrit:
Enfin tous les exercices étaient arrivés sur son bureau. Elle les lut avec attention, triturant de temps à autre le bout de sa plume quand la contrariété pointait, et reprit le cours :

Bien ! Tout le monde à sa place, c'est reparti.
Dans l'ensemble, vos réponses sont bonnes, vous avez tous compris le principe.
Je vous demanderai, la prochaine fois - eh oui, il y aura d'autres exercices - d'être très précis : par exemple certains d'entre vous n'ont pas donné le numéro des noeuds, ou pas détaillé l'itinéraire une fois l'armée sautée.
Je vous rendrai les copies avec les annotations tout à l'heure, mais en gros vous avez tous des chances d'arriver vivants, ou du moins vous avez fait au mieux.

Certains ont supposé que l'armée à l'arrivée était amie, d'autres non. Vous avez adapté vos réponses en conséquence, et avez généralement justifié votre choix.
Vous êtes plusieurs à avoir précisé que vous retiriez vos armes pour le voyage, ce qui est une excellente précaution.
L'un d'entre vous, Jehan Marcus pour le citer, m'a donné deux itinéraires possibles.

Jehan, vous m'avez proposé un itinéraire plus rapide mais risqué, et un autre qui l'était moins, mon choix se serait porté sur le deuxième.
Mettre un jour ou deux de plus ça vaut mieux que se prendre 15 ou 45 jours en territoire ennemi. Il m'est déjà arrivé, pour sauter une armée, de reculer d'un noeud. Ou encore de faire du sur place en attendant que la situation se clarifie.
A vous, en tant que meneur, d'assumer vos choix, mais n'oubliez pas que c'est tout le groupe qui en subit les conséquences.

J'apprécie le fait que vous n'ayez pas tenté d'avoir recours à la prière à saint Allopass pour gagner en discrétion. D'une part, quand on est listé, la furtivité ne sert à rien, d'autant plus qu'en voyageant en groupe, on voit l'ensemble du groupe. Cela peut éventuellement vous éviter une mise en procès pour circulation sans laisser-passer. Mais cela ne vous aidera pas à passer.

Nous reviendrons sur le saute armée dans un exercice qui le conjuguera avec la suite du cours. Cette fois nous supposerons que certaines armées peuvent être en mouvement.


Dehors les flocons continuaient à tomber doucement, et elle se promit intérieurement, à la prochaine pose, d'aller marcher dans la neige craquante.

Nous allons maintenant revenir sur certains sujets abordés dans les sessions précédentes, comme l'armée et la prison, les prises de château ou la logistique, soit pour les approfondir, soit parce qu'il y a eu des nouveautés.
Mais le but de ce cours n'est pas juste que vous obteniez vos diplômes, c'est que vous soyez apte sur le terrain à prendre les bonnes décisions en connaissance de cause.
Alors avant d'attaquer la suite, s'il y a des points auxquels vous n'avez vraiment rien compris, c'est le moment de le dire.



Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Mer 11 Jan - 19:44

Citation :
J'aurais aimé plus de détails (le numéro des noeuds par exemple, et l'itinéraire complet).
Ensuite il y avait deux itinéraires possibles, soit avec des arrêts dans les villes d'Angoulême et de Rochechouart, soit avec un arrêt sur le noeud 339.
Le deuxième itinéraire avait l'avantage suivant : on ne se faisait pas repérer, sauf au dernier jour de trajet en passant par Rochechouart, mais ce n'était pas grave puisqu'on était déjà arrivés à Limoges.
Si ça ne vous semble pas clair, surtout n'hésitez pas à me le dire

Je saurai pour la prochaine fois qu'il vaut mieux voyager 1 ou 2 jours de plus, faire du sur place plutôt que d'arriver trop tôt!
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Lun 16 Jan - 19:46

Tinounou a écrit:
Donc, cela veut dire que la table des combats, les probabilités concernant les blessures infligées ou la navigation en Méditerranée sont des sujets qui vous sont acquis. Eh bien c'est parfait, je pourrai donc corser un peu le prochain exercice... en attendant nous allons revenir sur quelques points du programme, de façon très concrète.

Nous allons commencer par éclaircir un point souvent mal compris : l'armée, les procès et la prison.
Beaucoup de personnes croient qu'en armée, on est à l'abri des geôles humides et peuplées de rats du Royaume, de l'Empire et d'ailleurs.
Un soldat en armée peut se retrouver en prison, un chef d'armée aussi.
Par contre, un membre de l'armée, ne peut être mis en procès (IG) aussi longtemps qu'il ne quitte pas cette armée.
Mais si le procès a commencé avant, alors la mauvaise surprise peut arriver : le soldat se retrouvera en prison s'il est condamné par un tribunal, et sera automatiquement éjecté de l'armée.
Si un soldat n'a plus l'écu nécessaire pour payer l'hôtel à son arrivée dans une capitale,il se retrouvera en prison, comme un vulgaire traine-savate.
Et ne souriez pas, je connais un chef d'armée à qui c'est arrivé à l'automne dernier... Je tairai son nom par pure charité. Bon heureusement la prison pour vagabondage ne dure qu'une nuit [juste un clic à faire pour sortir de prison le lendemain].
Cela n'a pas d'effet durable sur l'armée, qui tourne en rond sans lui heureusement. Et il n'y a pas d'éjection. Enfin si, il peut y avoir un effet psychologique assez désastreux. Et en temps de guerre ça peut se révéler catastrophique.
Donc ça a l'air bête, mais il faut penser même si les finances de l'armée sont au plus bas à verser l'écu nécessaire avant d'arriver dans une capitale. Mieux vaut ça que perdre du temps et des PEA à réintégrer des soldats.

Je veux également préciser deux points, concernant le logisticien et le trésorier.
Autrefois il était impossible pour le logisticien d'effectuer directement des achats, cela ne fonctionnait pas, l'argent était purement et simplement perdu !
Désormais, le logisticien peut acheter pour le compte de l'armée, cela fonctionne parfaitement. [le bug a été résolu à l'automne]
Par ailleurs, un chef d'armée ne peut cumuler avec une autre fonction comme logisticien ou trésorier. Sauf dans un cas précis : s'il occupait l'une de ses fonctions avant de se retrouver chef d'armée, il peut la conserver et cumuler.
C'est bien pratique, puisque cela lui permet de connaître en permanence l'effectif. Autrement dit, lorsqu'on monte une section de commandement, il peut être utile de nommer le second et le suivant, qui sont appelés à remplacer le chef d'armée en cas de blessure, comme logisticien et trésorier.

[par contre il faut faire attention, l'interface logisticien ou trésorier apparait au milieu de celle du chef d'armée, donc attention aux erreurs de clic]

Je vais maintenant revenir sur la désorganisation et la dislocation d'une armée, qui sont deux choses fort différentes.
Et surtout sur ce que cela a comme conséquences fâcheuses. La dislocation, j'imagine que vous savez tous ce que ça signifie.
Qui peut me rappeler ce qui entraîne une dislocation ?




Tinounou a écrit:
Donc, une armée qui perd 70% de ses effectifs, en un, deux ou trois tours, subit une dislocation, ainsi qu'une armée qui reste désorganisée quatre tours.

En conséquence, si j'ai une armée pleine, de 56 soldats, je dois perdre 39.2 soldats pour qu'elle soit disloquée.
Cela ne veut pas dire 39 soldats, et un bras ou une jambe. On prend l'arrondi supérieur. A 17 soldats, l'armée est seulement désorganisée, j'ai testé pour vous.
On a juste des sueurs froides en se disant que ça s'est joué à presque rien, et on remercie le Très Haut. Puis on se réorganise.


Enfin on se réorganise c'est vite dit, son pire souvenir que cette fameuse bataille, des morts partout, son suzerain, son amour, son frère, son parrain, ses deux filleuls... et elle sur ses deux pieds, éjectée loin de là avec un reste d'armée qui erre de noeud en noeud, sans vivres, pendant six jours...

Au risque de me répéter, puisqu'il me semble vous l'avoir déjà dit, s'il y a un risque important de dislocation, à la veille des combats, on distribue un maximum de vivres aux soldats.
Pour la simple raison que tout l'inventaire de l'armée disparaîtrait. Cela semble une évidence, mais c'est au chef d'armée d'en prévenir le logisticien, qui n'a pas nécessairement la table des combats greffée au cerveau.

Un autre point, complément aux cours de la première année. Nous allons revoir quelques détails sur la prise de mairies et de châteaux.
Prendre un chateau, c'est souvent décisif dans une guerre, et cela vous permet notamment de retirer l'agrément des armées ennemies, réduisant leur force de frappe puisqu'elles ne bénéficient plus de l'éventuel prestige de la province.
La seule capitale qui ne peut être prise est Paris [la ville n'existe pas IG, seulement RP]. Je vous rappelle que désormais seule une armée peut prendre un château, des individus isolés pouvant prendre n'importe quelle mairie sauf une capitale.

Les mairies et châteaux sont défendues par la milice, embauchée par le maire, et la maréchaussée, embauchée par la prévôté. Tous deux, dans une capitale, défendent mairie ET château.
Les révoltes sont résolues de la même façon pour les deux.
En cas d'échec, chaque garde a une chance sur trois de reconnaître un révolté au hasard.

Une armée en dehors de la ville ne peut défendre le pouvoir en cas de révolte. Logique, elle est en dehors des remparts, et la révolte se fait à l'intérieur.
Une armée dans l'enceinte de la ville peut reprendre le pouvoir de la mairie en un seul clic, ce qui veut dire que si vous vous révoltez et qu'il y a une armée dans les murs, votre geste sera de portée limitée.
Pour qu'une armée puisse prendre le château, il faut d'abord qu'elle entre dans l'enceinte de la capitale, soit avec autorisation du maire (dans ce cas, pas de combat), soit en ayant combattu les miliciens et maréchaux (si elle n'était pas autorisée à entrer )
Le château est alors accessible, sans combat [mais il faut en faire la demande car la fonction de "prendre le château" n'est pas codée sur l'interface des chefs d'armée. Il faut donc l'intervention des admins : http://faq.lesroyaumes.com/index.php?mode=contact. Ce qui veut dire que si vous planifiez une prise de chateau, mieux vaut éviter de le faire le week-end : il ne pourra vraiment être pris avant le lundi ].

Le conseil comporte 12 postes. Prendre le château signifie aussi que les 12 conseillers en poste vont être remplacés par 12 personnages composant l'armée.Les postes sont attribués selon un ordre automatique [charisme, puis ancienneté du perso]. Si vous êtes moins que douze, vous ne pourrez pas prendre le château quelle que soit votre détermination.
Une fois que vous avez pris le château, je vous conseille, en premier lieu, non pas de vider les caisses, mais de faire désagrémenter les armées ennemies par le Capitaine [depuis son interface IG, un seul clic !] si la province a un peu de prestige.

Si tout ça est clair pour vous, nous allons ensuite passer aux erreurs les plus fréquemment commises en armée. Qui sont banales. Et évitables. Et nombreuses, hélas...
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Sam 21 Jan - 21:35

Tinounou a écrit:


Nous allons donc passer aux erreurs fréquemment commises en armée.

L'erreur la plus fréquente consiste à ne pas suivre le meneur. Oui, je sais, ça a l'air bête dit comme ça, mais quand on perd 20% de l'effectif en trois jours, comme je l'ai déjà vu, et qu'on arrive au combat diminué, la bêtise devient dangereuse.
On part avec un avantage statistique, on arrive et on se prend une raclée, on se demande comment on a pu en arriver là alors qu'on avait des ratios favorables.

Alors pourquoi ça arrive ? Pour deux raisons principalement, en dehors du fait qu'il peut toujours avoir le cas de ceux qui oublient réellement de suivre le meneur.

La première, c'est qu'en armée la consigne devrait toujours être de suivre sauf ordre contraire, surtout en temps de conflit. Au pire, on peut donner le contre ordre de quitter l'armée. Mais s'il n'y a pas d'ordre du jour, et que vous ne donnez pas de consignes individuelles vous en aurez toujours qui ne feront rien. Ou qui attendront une bonne partie de la journée, et ne voyant rien venir, oublieront de suivre le soir.
La deuxième raison, c'est la dilution de la chaîne de commandement. Quand un chef d'armée prend ses ordres auprès d'un Etat-Major et les communique aux chefs de section qui à leur tour les communiquent aux soldats, il y a forcément des ratages.
Encore plus en temps de guerre : si au début on met des soldats disponibles et réactifs comme chefs de section, au bout de quelques combats on se retrouve avec des soldats qui ne se sont même pas rendu compte qu'ils étaient à la tête d'une section. Et qui ne sont pas forcément aptes ou pas assez disponibles pour communiquer chaque jour avec les supérieurs et les soldats.
Idem pour le chef d'armée, au bout de quelques semaines de combats, la section de commandement est souvent décimée. Donc on peut se retrouver avec un parfait débutant qui n'est même pas soldat de métier, ou avec quelqu'un de très peu disponible.
Ou encore - hélas, j'ai déjà vu ça aussi - avec quelqu'un qui n'en fait qu'à sa tête, ivre du pouvoir que lui donne le commandement d'une armée - du moins c'est ce qu'il imagine.
Dans mon ost, les consignes étaient affichées visiblement pour tous les membres de l'armée. Rappelez vous : des consignes claires et accessibles à tous.

Je connais un chef d'armée qui donnait pour seule consigne de le suivre jusqu'à la mort, il passe pour sévère - et je confirme qu'il l'est. En cas de ratage, il sanctionnait non seulement le soldat, mais également le chef de section, j'en ai fait l'expérience, 50 pompes pour le soldat, 200 pour moi... Mais en campagne militaire, en 1458, sur un effectif de 38, on n'a eu que trois ratages en un mois, dont deux par le même soldat.


[i]Quelques secondes de pause, pour les laisser noter. Le cours était dense, mais la seconde partie de la session ferait davantage appel à la réflexion.


Une autre erreur fréquente est l'intégration des troupes.
Ce que vous savez, tous vos soldats ne le savent pas. Surtout en temps de conflit où vous mobilisez des gens qui ne passent pas leur vie en armée. Vous avez des soldats qui sont habitués à la vie de garnison, des nobles du ban, des volontaires civils...
J'en ai vu qui ne savaient pas proposer le ralliement de leur lance en armée. Au lieu de ça, le chef de lance a pris une offre individuelle ! A la veille de partir au combat ! Enfin à la veille de ce qui aurait dû être un départ au combat, puisque pour le coup l'armée n'est pas passée en ordre de marche.
Je sais, il faut le faire, puisqu'on voit clairement "vous pouvez proposer le ralliement..." etc, dans "groupes et armées".
J'ai aussi vu des soldats râler qu'ils n'avaient pas vu les offres, qu'ils cherchaient sur le panneau d'affichage de la mairie.
Je pourrais encore mentionner ceux qui n'ont pas pris une offre à 3 PC parce qu'ils en avaient 5... Orgueil dérisoire...
En bref, il faut toujours prendre les soldats pour plus bêtes qu'il ne sont, parce qu'il y en aura toujours un qui sera très bête, ou distrait, ou trop pressé, ou pas formé. Donc des consignes très précises, et ne pas éviter à envoyer des mp à toutes les personnes concernées par l'intégration.
L'armée, ce n'est pas que de la stratégie, de la force brute et de la discipline, c'est aussi de l'organisation, et si ce n'est pas vôtre truc, n'hésitez pas à avoir un aide de camp qui veille sur vos troupes comme une mère poule sur ses poussins dès que votre effectif dépasse deux lances.


Est-ce que certains d'entre vous auraient des exemples concrets d'erreurs commises par des soldats ou des chefs d'armée à me citer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Mer 1 Fév - 20:45

Citation :
Il ne faut emmener aussi sur soit que le strict minimum lorsqu'on intègre une armée et éviter d'être surchargé de tout et n'importe quoi *. Sinon l'armée nous laissera à la traine.
De même si on doit se rendre chez les moines, il ne faut pas oublier de quitter l'armée avant d'entrer au monastère et en avertir le chef d'armée évidemment.



Tinounou a écrit:
Alors oui, l'alcool est un fléau, on le dit souvent, et c'est bien pire en armée.
A ce propos, je pourrais vous raconter l'histoire d'un chef d'armée qui date d'il y a quelques années.
Celle-ci - c'était une femme - avait effectué son déplacement, puis s'était saoulée en taverne. Mais alors, quand je dis saoulée, elle buvait directement au fût, ce qui fait que nul n'aurait pu dire l'équivalent de combien de chopes elle avait avalé.
Le résultat ? eh bien comme son armée circulait dans une province ennemie elle s'est retrouvée coincée là trois jours, sans possibilité de mouvement.
Donc impossibilité d'aller au combat, armée repérée évidemment parce qu'on reste rarement trois jours sur un noeud sans croiser personne.

Mais revenons à des erreurs plus "classiques" qui sont liées à l'inattention ou au manque de formation de chefs d'armée qui n'avaient pas forcément prévu de le devenir.
Un autre problème fréquent, c'est le manque de PA. La jauge diminue toujours plus vite que prévu.Veillez à toujours avoir sous la main quelqu'un qui peut fournir. En temps de guerre, ça file très vite.
Donc ne pas mettre cette ou ces personnes qui peuvent fournir des points comme logisticiens ou trésoriers, du déjà vu ça aussi, il faut qu'ils puissent sortir et entrer sans nuire au bon fonctionnement de l'armée.
Embaucher pour obtenir les PEA n'est pas toujours si facile. Arriver dans une ville étrangère, et devoir attendre deux ou trois jours en espérant que quelqu'un finira par postuler, c'est une perte de temps, de vivres, etc. J'ai déjà vu une armée mettre une offre pour embaucher avec 30 PA, et au bout de trois jours la remettre avec 20 PA, faute d'avoir trouvé.
Deux exemples récents pour illustrer les conséquences du manque de PEA : fin août, une armée berrichonne n'a pu arriver à temps à Bourges, faute d'avoir suffisamment de PEA en stock. A l'automne, une armée du ponant, en Touraine, s'est retrouvée coincée sur un noeud faute de PEA. En effet, elle avait procédé à des intégrations. Le chef d'armée débutant n'avait pas prêté attention : il lui fallait dix PEA pour repasser en ordre de marche, qu'il n'avait plus. Résultat : il a dû la dissoudre !


Une erreur que j'ai également observée, est que certains consultent de vieux manuels qui sont encore trop présents dans nos bibliothèques, hélas, ou des manuels écrits par des gens qui n'ont pas d'expérience mais cherchent la notoriété [sans parler de ceux qui répondent sans savoir sur le JNCP].
Le manuel de la guerre de Levan n'est absolument pas à jour.
Si vous avez besoin d'une précision, d'une information, demandez à quelqu'un d'expérimenté au lieu de vous fier à la littérature.

Donc vous le voyez, d'un côté il y a les erreurs, de l'autre les bêtises, le résultat étant le même.
N'oubliez jamais que la bêtise est universellement partagée, aucun camp, aucune armée, aucun ost, n'est épargné.
L'intelligence est plus rare, et les gens capables de reconnaître leurs lacunes, encore plus...


Elle se déplaça jusqu'à la fenêtre, leur laissant quelques secondes de répit pour noter. Mais on était en salle de torture, ils n'avaient pas encore fini d'en baver...

Dans les bêtises, on pourrait citer le fait de donner involontairement des informations à l'ennemi. Trop de bavardages en taverne, trop de vantardise ! Un chef d'armée qui mentionne les ordres de déplacement en taverne en plein territoire ennemi, ça aussi j'ai déjà vu - ça mériterait la cour martiale. Sauf que bon, dans une société où le statut et les relations priment sur la compétence, ce sire a aujourd'hui un poste militaire prestigieux dans une institution d'Etat...

Petit soupir.

Et je ne parle pas des soldats qui se montrent en gargote alors que leur armée circule sans autorisation, pour se faire repérer il n'y a pas mieux !

Avant de sévir, dites vous que les consignes doivent être détaillées même si c'est pour énoncer des évidences, comme je vous l'ai déjà dit, et pensez toujours au plus bête de tous quand vous les rédigez.

Si vous vous retrouvez à la tête d'une armée de façon impromptue, n'attendez pas qu'on vous propose de l'aide, allez en chercher.
[l'interface IG n'est pas très compliquée, mais il y a quelques subtilités, si on a le temps on la revoit de façon détaillée dans le dernier tiers de la session].
Si vous voyez que quelqu'un d'inexpérimenté se retrouve à la tête de votre armée, faites en sorte qu'il ne soit pas livré à lui-même.

Nous aborderons maintenant le renseignement militaire. Une branche des sciences militaires souvent négligée.
L'un d'entre vous a-t-il déjà exercé des fonctions dans ce domaine ?

Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Dim 5 Fév - 17:09

=> Hersent:

Citation :
Professeur, il est vrai que le renseignement militaire est un domaine très occulte et difficile à mettre en place pour les béotiens que nous sommes ici dans cette classe. Je sais que dans certains comtés ou duchés les voyageurs étrangers, sur la base du volontariat, déposent leurs visions auprès des autorités policières. Ce qui serait intéressant c'est de proposer aux ressortissants de son duché/comté, lors de leurs déplacements hors frontières d'envoyer leurs visions au prévôt voire au GEC ou CR quand ils le connaissent?
J'imagine que l'infiltration existe aussi...comment procède-t-on? Sinon, y a-t-il coopération dans ce domaine entre provinces alliées?



Tinounou a écrit:
Tinounou hocha la tête en entendant les questions pertinentes de Hersent.
Le renseignement était un sujet trop souvent négligé.


Alors oui il y a souvent coopération entre provinces alliées, du moins celles qui sont organisées pour collecter le renseignement. Cela peut se passer aussi bien au niveau des prévôtés que des organisations militaires.
Par exemple, on échange les listes de personnes qui sont non gratae, ou sur liste noire. Certaines provinces les mettent d'ailleurs à la disposition de tous, sur les panneaux d'affichage du château.
Quant à l'infiltration, eh bien il n'y a pas de recette miracle, il faut recruter des agents.
De nombreuses personnes sont déjà détentrices d'informations qu'il n'est pas forcément utile de collecter en double : on peut ainsi s'adresser aux douaniers et aux maréchaux.
En fait nous allons le voir, il y a beaucoup d'informations qui sont disponible sans trop de difficulté.

La dame Arielle, qui professait autrefois à Belrupt en diplomatie, nous enseignait que l'information, c'est le pouvoir.
En sciences militaires, cela est particulièrement vrai.
Un stratège oriental, du nom de Sun Tsu, qui date d'avant Aristote, dans son livre III "Des propositions de la victoire et de la défaite", extrait de "l'Art de la Guerre", nous dit :


Citation :

Connais ton ennemi et connais-toi toi-même ; eussiez-vous cent guerres à soutenir, cent fois vous serez victorieux. Si tu ignores ton ennemi et que tu te connais toi-même, tes chances de perdre et de gagner seront égales.
Si tu ignores à la fois ton ennemi et toi-même, tu ne compteras tes combats que par tes défaites.


Dans son livre VII, "De l’affrontement direct et indirect", il nous précise :


Citation :

Commencez par vous mettre au fait de tout ce qui concerne les ennemis ; sachez exactement tous les rapports qu'ils peuvent avoir, leurs liaisons et leurs intérêts réciproques...Ayez des espions partout, soyez instruit de tout, ne négligez rien de ce que vous pourrez apprendre.

Voici donc les différentes branches du renseignement militaire :
► la connaissance de l'ennemi, de façon la plus approfondie possible, par divers moyens, souvent simples à mettre en oeuvre
► le suivi de la diplomatie et des alliances, et l'obtention de renseignements stratégiques au sommet
► l'obtention de renseignements à la base, soit l'utilisation d'agents, d'éclaireurs, d'informateurs, etc.

Nous allons donc voir en premier lieu ce qui est fondamental en temps de conflit : la connaissance de l'ennemi.
J'apporte un intérêt tout particulier au suivi des troupes ennemies. Sous-estimer l'ennemi en nombre, ou sa capacité à se mobiliser rapidement, c'est fatal en temps de guerre.
Et c'est fréquent.

Le renseignement, c'est aussi leurrer l'ennemi, ou lui donner de fausses informations, ne l'oubliez pas.

Je vais vous demander de me donner, par écrit, en réfléchissant un peu - mais ce n'est pas difficile :
- un indice au moins qui peut faire croire qu'il faut renforcer les défenses d'une ville (pas de lavabo svp) ;
- un moyen de voir combien de personnes une armée recrute, si vous vous trouvez dans la même ville.







Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Jeu 9 Fév - 0:24

Ma réponse écrite:

Citation :
=> un indice qui peut donner la puce à l'oreille pour renforcer les défenses d'une ville, lorsque l'on est Prévôt par exemple, c'est l'affichage des douanes en utilisant la liste du jour des villageois. Sinon, on peut remarquer en regardant la liste des villageois, un afflux anormal de visiteurs, ou encore lorsque le maréchal de service vient déposer son rapport de garde avec le nombre de personens croisées aux abords de la ville ou entrant dans la ville.

=> Lors du conflit contre l'artois, comme Compiègne était assiégée par deux armées artésiennes et qu'il y avait eu beaucoup d'arrivées étrangères en ville peu de temps auparavant, le tableau d'affichage municipal des offres d'emplois nous a bien aidé pour estimer à peu près le nombre de recrutements opéré pendant la journée.

Spoiler:
 


Tinounou a écrit:
Tinounou se leva, et rendit les exercices avec de courtes annotations.

Bien ! Vous avez tous répondu de façon satisfaisante, nous pouvons donc poursuivre.
Pour ceux qui n'ont pas répondu, je considère que vous avez compris, j'ai laissé un délai suffisamment long. Je vous préviens d'ores et déjà que le prochain exercice sera pris en compte pour la note finale.
Maintenant, poursuivons sur le renseignement.
Je vous l'ai dit tout à l'heure, en premier lieu il y a les rapports des maréchaux et des douaniers, ceux éventuellement fournis par les garnisons, si l'information est disponible ne refaites pas le travail en double voire en triple.

Pour les informations disponibles [IG], nous avons des sources assez évidentes, que vous m'avez citées dans vos réponses :
►les armées et groupes présents (hors de la ville)
►la liste des habitants (panneau de la mairie)
►les offres d'emploi pourvues et à pourvoir (panneau de la mairie)

Pour ma part, j'aime également consulter le registre des affaires en cours au tribunal, pour me faire une idée du genre de malfrats qui rôdent dans le secteur. Qui sait, peut être qu'un opposant politique pourrait rallier votre cause si vous êtes en territoire ennemi...
Garder un oeil sur le marché est également utile, pour voir les transactions hors du commun, les ventes d'armes, ou déceler des furtifs. Ainsi, il peut être utile de demander à vos troupes de donner, dans leurs événements, leurs achats et ventes.

Toutes ces informations sont accessibles directement par n'importe qui. Si vous n'êtes pas sur place, un habitant, un informateur, un éclaireur, un agent, peuvent vous les faire parvenir.
Il faut parfois faire preuve d'un peu d'imagination. Faute d'informateur, en croisade, j'ai par exemple fait appel au curé d'un village en plein territoire ennemi, où nous n'avions pas de contact.
Quel que soit le conflit, il y a toujours des opposants ou du moins des gens qui sont neutres, qui préfèreraient mener une vie tranquille. Sachez les identifier, ils peuvent être de précieux auxiliaires.

Les armées et groupes présents sont à surveiller plusieurs fois par jour en cas de guerre. Vous pourrez y voir les offres de recrutement en armée, si des lances ont été intégrées en armée ou pas, ou si elles se tiennent prêtes à intégrer.
Le complément logique est le panneau des offres d'emploi : si les membres de la lance ont pris des offres, il est peu probable qu'elles intègrent l'armée le jour même. Mais pas impossible, sauf pour le chef de lance. En cas d'intégration alors que les membres de la lance travaillent ils ne toucheront pas leur salaire, mais notez tout de même que c'est un bon moyen de leurrer l'adversaire : vous pouvez mettre quelques membres de la lance à intégrer au travail...
Vous y verrez également les embauches des miliciens (le matin, ne l'oubliez pas !) et de la maréchaussée, et seules ces dernières apparaîtront dans les offres pourvues.
Dans le cas de la création d'une armée, si vous suivez correctement les groupes et le panneau de la mairie, vous pouvez connaître son effectif exact.



Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Lun 13 Fév - 16:42

Tinounou a écrit:

Bien ! Alors nous connaissons l'effectif d'une armée en ville, il nous reste deux points à éclaircir :
à partir de l'effectif, comment je vais calculer la force de frappe de l'ennemi ?
et si l'ennemi n'est pas en ville mais va de noeud en noeud, comment faire pour évaluer son effectif ?

Parce que c'est bien de connaître l'effectif, mais pour en revenir à la fameuse table des combats vue en deuxième année, ça ne suffit pas.
En fait il y a plusieurs écoles. Il y a ceux qui considèrent qu'en moyenne, toutes les armées ont à peu près le même type de combattants. Plus l'armée est fournie, plus cela a de chances d'être vrai.
Il y a aura moins de disparités entre deux armées pleines qu'entre deux armées de dix soldats. Donc on peut considérer qu'il n'est pas la peine de faire de savants calculs, et que tous les effectifs se valent.
On peut donc donner aux armées adverses la même moyenne de PC que dans votre armée.
Pour ma part, je préfère un peu plus de précision. On considère généralement qu'en début de conflit, le soldat moyen a entre 6 et 7 PC. Rappelez vous que les PC peuvent aller de 1 à 9.6.
Après quelque temps, quand il y a plus de bâtons et moins d'épées, il faut plutôt compter 6 PC.
Il n'y aura jamais de certitude absolue de toute façon, cela doit juste vous donner un ordre de grandeur.
Pour des chiffres plus précis, rien de mieux que l'infiltration.

Qui peut me dire comment on peut dans certains cas évaluer très précisément l'effectif d'une armée ennemie sur des noeuds ?

Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Sam 18 Fév - 16:09

Tinounou a écrit:

Bien, voici donc l'exercice à me rendre par écrit [par mp pour la semaine prochaine], toutes les questions sont les bienvenues avant de foncer tête baissée.
Il comptera pour jusqu'à la moitié de la note finale.
Nous allons revoir un épisode de la guerre en Berry en 1457.
Vous pouvez utiliser la carte qui se trouve ici .


Voici un bref rappel des faits :
Il y avait deux camps, le Berry d'un côté l'alliance du centre de l'autre.
L'ADC comptait le BA, le Limousin, le Poitou et la Touraine.
Tout a commencé quand une armée berrichonne et une armée tourangelle se sont heurtées à la frontière des deux provinces. Ensuite le Berry est venu sur la frontière auvergnate vers Bourbon et il y a eu un accrochage avec une patrouille auvergnate, résultat 9 morts en Auvergne. L'ost auvergnat, la COBA, a donc été mobilisé pour partir en guerre.

Numériquement les armées de l'ADC étaient supérieures.
Le prestige des armées agrémentées était le suivant : Auvergne 5*, Berry 2*, Limousin 3*.
Le Berry avait deux armées dans les murs de Bourges, une hors les murs.
Le Limousin avait une armée hors des murs.
Le BA avait une armée à un noeud au sud est de Bourges (sur le noeud 125), arrivée par la route de Bourbon.
Dans toutes les armées, il y avait des volontaires, donc des soldats non expérimentés. Les marchés de Bourges sont vides, le ravitaillement va vite devenir un problème pour l'ADC.
En début de conflit, toutes les armées sont pleines ou presque.

Il était possible qu'une armée berrichonne à effectif plus réduit (deux lances maximum) soit en faucheuse dans la campagne pour bloquer d'éventuels renforts ou lances de ravitaillement.
En effet sa position était inconnue depuis plusieurs jours.

Question 1 :
Calculez les bonus pour chaque province, dans l'optique d'une tentative de prise de la capitale.

Question 2 :
Une offensive sur Bourges est attendue par les deux camps.
Comme chef d'armée (choisissez le camp et l'armée que vous voudrez) rédigez les ordres à communiquer à vos troupes, et faites une liste de ce que vous devez impérativement vérifier.

Question 3 :
Proposez une stratégie victorieuse à l'Etat-Major de l'ADC, que ce soit pour une offensive rapide ou non, à vous de voir en prenant en compte les différents paramètres : ravitaillement, blessés éventuels...
Tout est possible : prise de noeuds, de mines, de villes autres que la capitale, utilisation de la voie fluviale, espionnage avant l'offensive, changement d'agrément...
Pour les éléments qui ne sont pas précisés, je laisse faire votre imagination.
[pour ceux qui ont envie de faire du rp, allez-y ; pour les autres, une demi page minimum pour expliquer les choix proposés]

Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Lun 19 Mar - 23:25

Citation :
Voici donc les quelques questions qui constituent l'examen final :

Question 1
Reprenez la carte de l'exercice 1. Donnez moi l'itinéraire que vous utilisez pour aller en lance de Blois à Guéret sans vous faire faucher bien sûr, et sans vous faire repérer en Berry. Ce qui implique que vous ne devez jamais vous arrêter sur le noeud d'une ville, ni au premier ni au deuxième round.

=> noeud 379 puis noeud 108 (premier mouvement, premier round noeud, au sud, 380, puis au deuxième mouvement, la lance se retrouve après St-Aignan au noeud 108: les armées stationnées à St-Aignan n'auront ainsi pas repéré la lance - IG noblesse d'épée pour le meneur - Chateauroux n'ayant pas d'armée, la lance peut passer au large de ses murs sans risque d'être poutrée, ce qui donne 108 vers le noeud 212 puis le lendemain du noeud 212 au noeud 210/Gueret.

Question 2
Dans quels cas un soldat peut-il se retrouver en prison ?

=> Un soldat peut se retrouver en prison lorsqu'il se retrouve sans écu pour payer son hôtel dans une capitale ou quand il a un procès contre lui avant son entrée en armée.

Question 3
Qui peut prendre un château, et combien de personnes faut-il au minimum (IG) pour que la prise fonctionne ?

=> seule une armée peut prendre un château et il faut au moins le nombre de personnes correspondant au nombre de postes ig, c'est à dire 12 personnes

Question 4
Combien de PEA un érudit voie de l'armée peut-il fournir par jour ?

=> un érudit voie de l'armée peut fournir 10 PEA/jour s'il maîtrise une connaissance, après avoir maîtrisé à 100% les CMB (parmi ces 3: tactique de base[/u]/stratégie de base/ stratégie avancée) à 100%, 20 PEA/jour s'il en maîtrise 2 à 100%, 30 PEA/jour s'il maîtrise les 3 à 100%.

Question 5
Un chef d'armée rentré dans les murs d'une ville peut-il choisir qui nommer comme maire ?

=> non, il ne peut pas: s'il est entré dans les murs pour prendre la ville, c'est lui qui devient maire en un clic, s'il est entré dans les murs de la ville pour la défendre, il laisse le choix aux urnes^^.

Je précise qu'à part pour l'itinéraire dans la question 1, toutes les réponses sont dans le cours et qu'elles tiennent en une phrase.
Vous avez une semaine pour me faire parvenir vos copies, mais plus vous le ferez vite, plus tôt vous aurez vôtre diplôme, la cérémonie ayant lieu la semaine prochaine.
Des questions ?

Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Mar 20 Mar - 23:06

Tinounou a écrit:


Sourire en coin, Tinounou reprit :

En ce qui concerne vos exercices, j'ai tout reçu, sauf ceux des élèves qui avaient dès le départ demandé un délai supplémentaire, raison pour laquelle je ne fais pas de correction au tableau.
J'ai contacté en privé ceux dont les réponses demandaient plus d'explication, et je ne peux que vous redire ma satisfaction, toutes vos copies oscillent entre "bon" et "excellent".
En ce qui concerne la notation, celle-ci comptera jusqu'à la moitié de l'examen final, suivant comment vous le réussirez ou non.

Nous allons en finir avec le renseignement militaire. J'ai axé ce que nous avons vu précédemment sur le renseignement en temps de guerre.
En temps de paix, et pour la sécurité intérieure, il est également crucial de se tenir informé.
Là, vous pourrez vous tourner soit vers la prévôté, soit vers les chancelleries alliées, si vous n'avez pas de service spécialisé dans votre province.
Il est important de connaître les principaux fauteurs de troubles locaux bien sûr, mais également les organisations criminelles qui sévissent à travers le Royaume, l'Empire, et même toute l'Europe.
Elles sont responsables de bien plus de prises de mairies et de châteaux que les guerres. Les listes des pilleurs et de leur appartenance sont souvent publiques.
En établissant des contacts vos homologues d'autres provinces, vous n'aurez aucun mal à vous les procurer.

Nous allons maintenant voir un point qui peut être utile à tous ceux qui vont un jour en armée.
On entre comme simple soldats, et après des semaines de combat, toute la section de tête est tombée, voilà qu'un chef de section, puis un soldat de sa section, se retrouve chef d'armée, sans même s'en rendre compte.
Aussi je vais vous détailler le tableau de bord [l'interface IG] du chef d'armée.



Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Mar 20 Mar - 23:08

Tinounou a écrit:
Tinounou déplia un parchemin qu'elle accrocha au tableau :

Citation :


Vous appartenez à l'armée "Poutreurs de Bisounours" dirigée par Colargol
Salaire journalier prévu : 10,00 écus
Détruire l'armée


Vous dirigez cette armée.
Niveau d'organisation : 50
Trésorerie : 591,85 écus
Etat de l'armée : normal



L'armée a recruté Nounours pour 30 PE.
Vous pouvez procéder à l'embauche d'un conseiller militaire :
PE demandés : -
Salaire :
20
écus.

L'armée comprend 3 sections :
Section de Colargol
Section de Nounours - Relever de son commandement
Section de Winnie - Relever de son commandement


Cette armée est agréée par xxxxxxxxxxx


Trésorier :
Picsou
Logisticien :

Politique de détermination des relations inter-armées (je suis fier de cet intitulé, mais si vous avez mieux, je suis preneur) :
Comportement par défaut :


Liste des armées amies :
Armée Blanche neige et les sept nains dirigée par Simplet - Supprimer
Armée Schtroumpfs en folie dirigée par Schtroumpfette - Supprimer

Ajouter un ami :
Ajouter un personnage ami :

Liste des armées ennemies :
Armée Les rapetout dirigée par Mickey - Supprimer
Armée Canards boiteux dirigée par Donald - Supprimer

Ajouter un ennemi :
Ajouter un personnage ennemi :


Vous dirigez une section comprenant 4 soldats :
Petit_ours_brun- Renvoyer
Yogi - Renvoyer
Michka - Renvoyer
Embaucher un soldat :
Salaire : 10,00 écus.
Facteurs de combats : minimum de
0
Une telle embauche n'est possible que dans la limite de deux personnes par armée et par jour (aucune limite durant une phase de concentration). Elle coûtera 1 PE à l'armée.


Cette armée ne cherche à recruter personne.


Voici ce que comprend le carnet de bord [l'interface IG] du chef d'armée (hors de la ville, onglet "armée).
L'essentiel des actions à faire se trouve ici, et à l'occasion, nous le verrons ensuite, dans "groupes et armées".

Le carnet de bord comprend en seconde partie les mêmes informations que celles d'un chef de section, puisque le chef d'armée est également à la tête de la première section de l'armée.
Nous allons revoir en détail les actions possibles. Celles-ci, une fois faites, ne figureront pas dans vos événements.

[nb les rectangles symbolisent des cases à remplir ou des listes déroulantes, que nous détaillerons au fur et à mesure].
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Mar 20 Mar - 23:11

Gigagil a écrit:
Giga recopie le tableau avec soin et se pose une question.

Professeur Tinounou s'il vous plait,
pour la rubrique "Comportement par défaut :"
comment indiquer si on considère tout le monde en ami ou en ennemi ?


Tinounou a écrit:
Nous allons y venir, nous allons tout (re)détailler dans l'ordre.
Mais tant que vous n'avez pas rempli votre liste d'ennemis, alors vous n'aurez que des amis, forcément.


Elle désigna ensuite de la main les premières lignes.

Le niveau d'organisation est le nombre de PEA, qu'on surnomme souvent "jauge".
Je rappelle qu'il peut varier de 0 à 200.
Le chef d'armée peut procéder à l'embauche d'un conseiller militaire, ici j'ai embauché Nounours pour 30 PE.
Je rappelle qu'un conseiller ne peut fournir que 10, 20 ou 30 PE, aussi inutile de mettre un autre montant, même si le tableau de bord le permet, donc attention, et ça ne sert à rien de mettre un autre montant, surtout un montant inférieur à 10 ou supérieur à 30.
[ça a l'air superflu comme ça, mais pas plus tard que ce matin dans SK il y avait une offre pour fournir 1 PE, ce qui est la sélection par défaut].
Le salaire payé peut aller de 20 à 80 écus [pour le salaire la sélection par défaut est de 20 écus]
Pour le nombre de PE comme pour le salaire proposé, il y a des listes déroulantes. Rien de compliqué.
Vous avez dû voir en seconde année que comme pour une embauche de soldat, l'offre sera hors de la ville, dans "groupes et armées", et que l'embauche apparaîtra sur le tableau de la mairie une fois pourvue.

Le chef d'armée voit le montant de la trésorerie, par contre il ne voit pas l'inventaire de l'armée.

Un peu plus bas, on peut voir le nombre de sections et leurs meneurs.
Hélas, le chef d'armée ne voit ni le nombre de soldats, ni leur nom.
Et contrairement à ce que le tableau de bord peut laisser penser, il ne peut PAS relever un chef de section de son commandement [cela apparaît dans l'interface, mais n'est pas activé]
Il ne peut renvoyer que les membres de sa propre section.


Regards fatigués, ventres qui gargouillaient... Il était peut être temps de leur offrir une pause bien méritée et reconstituante avant d'attaquer la dernière ligne droite, et de reprendre des forces pour l'examen final.

Et comme une armée efficace n'est pas constituée de soldats faméliques, que diriez vous maintenant d'un petit goûter ?



Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   Mar 20 Mar - 23:14

Tinounou a écrit:


Bien ! Nous allons maintenant en terminer avec le cours de 3e année.
Le tableau de bord ci-dessus n'a rien de bien compliqué, je veux juste insister sur le fait que tenir ses listes à jour peut parfois prendre du temps.
On comprend mieux les poutrages malheureux de personnes qui avaient des LP ou n'étaient pas concernées par les lois martiales : il faut rentrer les noms un à un.
Imaginez donc, lorsqu'on vous demande de rentre la population de tout un duché... L'une de mes amies a passé, en début de semaine, pas moins de trois heures à mettre à jour sa liste.
Et cela prend autant de temps pour vider une liste, il faut le faire manuellement. Alors forcément, l'erreur est humaine, au bout de quelques centaines de noms on ne peut pas les éviter.
Il y a des noms qui se ressemblent. Par exemple, on pourrait confondre Victoire. et Victoire, accorder un LP à la première et orthographier comme la seconde, et là c'est l'accident fatal...

Elle déroula un deuxième parchemin, qu'elle épingla à côté du premier.

Donc, pour conclure, voici la deuxième partie du carnet de bord du chef d'armée, qui se trouve hors de la ville, dans "groupes et armées".
Tout en bas, vous avez : Contrôle de la zone.
Prenons l'exemple d'une armée dans les murs. Le chef d'armée voit ceci :


Citation :


► Contrôle de la zone

Votre armée est en charge du statu quo sur ce noeud.
Cette ville est actuellement sous le contrôle du ...

Vous pouvez changer le contrôle dans cette ville.
Vous pouvez prendre le pouvoir dans cette ville.


Vous le voyez, prendre le contrôle de la mairie une fois dans les murs est très simple, et instantané.
Attention cependant, je rappelle que si une action est immédiate, elle compte comme une action de 24h.
Les deux actions possibles ici sont donc de changer le contrôle (par exemple pour franchiser la ville ou la rattacher à une autre province), et de prendre la mairie.
Sur un noeud, on n'aurait que la ligne du haut.

Au cas où vous décideriez de prendre le pouvoir dans la ville, voici ce qui apparaîtrait :


Citation :

Si vous cliquez sur ce bouton, vous démettrez le maire de la ville.
Par ailleurs, le processus électoral sera bloqué.

Selon votre souhait, c'est soit vous même, soit le plus charismatique de vos soldats, qui occupera alors ce poste.

L'armée ne pourra pas entreprendre d'action et, si elle est attaquée, elle ne bénéficiera pas du bonus pour les armées défensives immobiles.

Cette action pourrait avoir de graves conséquences pour vous.

Moi, j's'rais vous, f'rais gaffe quand même.




Voilà, je pense que les instructions lévanesques sont assez claires.
Je vous laisse recopier, et profiter du buffet improvisé - au passage je vous conseille de goûter l'armagnac de votre camarade Gigagil, il est excellent.
Je vous donnerai tout à l'heure les questions de l'examen final, qui vous sembleront un jeu d'enfant après l'exercice de l'autre jour.
Vous disposerez d'une bonne semaine pour y répondre.






Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cours , les facultés
» Histoire de la Magie, cours n°2, 7ème années ~ La chasse aux sorcières
» Histoire de la Magie, cours n°1, 4ème années ~ Le Chemin de Traverse
» Sortilège, cours n°1, 5ème années ~ INTENTIONS
» ♦ Cours n°1 | 7ème Années ~ Une vie de Moldue [EN COURS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Cours Sciences Militaires Belrupt 3ème année-
Sauter vers: