Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Devoir n°3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2190
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Devoir n°3   Mer 15 Mar - 22:21

Isaiis Lacourt d'Asceline a écrit:
Devoir N°3. Vous aurez jusqu'au 30 mars inclus pour me rendre votre devoir

"Moment de vie chez la noblesse" en salle commune!

Vous avez le choix entre me décrire : (en rp vivant)

Le bain, suivit du coucher
ou
Le coucher suivit du bain au lever

* N'oubliez pas de choisir votre tenue en fonction de la journée, de la décrire (couleurs ect), de votre coiffe ou coiffure, bijoux...

N'hésitez pas à mettre en scène votre rp via des personnages secondaires (domesticité)



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2190
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Devoir n°3   Jeu 30 Mar - 23:54

Citation :
Un jour ordinaire s'achevait au domaine de la Vicomtesse de V. L'angélus avait rappelé les hommes et les femmes chez eux, les maisons du villages accueillaient les travailleurs affamés et harassés par une journée aux champs ou dans leurs ateliers.
Les fumets de soupe titillaient les narines et excitaient les papilles, les sabots claquaient sur les chemins, les charrettes rentraient dans les granges, les bêtes de somme et chevaux débâtés et libérés de leur joug avant d'être étrillés, pansés, abreuvés et dotés d'un bon picotin d'avoine.
Bientôt, les lueurs vacillantes des chandelles feraient danser les ombres.

Au château, un autre rituel s'organisait.

La Vicomtesse était connue pour apprécier les belles choses, aussi son intérieur était-il marqué par la présence d'un confort appréciable. Une pièce avait son importance: l'étuve aménagée dans ses appartements, elle en était très fière à juste titre.
Elle prenait soin de son apparence: pour ce faire, une garde-robe judicieusement achalandée permettait à Monseigneur de rythmer ses journées.

L'après-midi avait été consacré à la promenade aux cotés de sa demoiselle de compagnie.

Flore, chère Flore, que diriez-vous d'une promenade dans les jardins? Les premières fleurs pointent le bout de leur pétale et écouter le ramage des oiseaux nous distraira.
J'aurai ainsi l'occasion de vêtir le très joli surcot qui me fait de l'oeil dans ma garde-robe.

Dame V. il vous sierra et vous mettra en valeur. Je vous aide à vous habiller et coiffer.

Les deux femmes s'installèrent dans la chambre vicomtale. Le corset doté de vertudin fut mis et lacé, la Vicomtesse retenant sa respiration puis plaisantant:

Que ne faut-il pas faire pour être agréable à regarder même par les seuls oiseaux au jardin. Même au domaine, je ne peux faire fi de la mode et du bien vêtir.

La cotte en velours d'un bleu dict de Lectoure fut passée sur plusieurs jupons dont un en coton d'Arabie, recouvrait l'armature et le dernier en lin brodé d'arabesques de fil bleu et d'argent, agrémenté de liserés de dentelle des Flandres.

C'est aussi encombrant que les plattes d'une armure, je vous l'assure. Cependant, je ne peux résister à l'attrait des jupons et des cottes et autres vestures.

Après la cotte, Flore l'aida à passer le surcot au plastron de fourrure d'hermine, un luxe qu'elle s'était offert pour la première fois de sa vie. Des pierres semi précieuses avaient été cousues en un élégant feuillage d'aigue-marine et d'opale. Cinq broches finement ciselées en argent et serties de petits saphirs fermaient le surcot.

Vicomtesse, n'oublions pas votre ceinture. Puisque vous avez choisi une cotte bleue, il serait judicieux de porter la ceinture aux plaques ouvragés en argent. Cela fera ressortir le lumineux du bleu de Lectoure.

Flore ceignit avec délicatesse la taille de la Vicomtesse avec la ceinture sur laquelle des motifs celtes étaient ciselés.

Il était temps de s'occuper de la coiffure. Comme la Vicomtesse aurait un escoffion, le plus simple était de lui relever les cheveux en chignon tenu par une tresse faite avec plusieurs mèches. Flore s'en chargea après avoir longuement brossé la chevelure brune de sa Dame.

On mit l'escoffion à cornes doté d'un court voile en lin, fin, du même bleu Lectoure que le reste de la vesture. Les chausses en cuir solide et comble du luxe teint en bleu pour être en harmonie avec la tenue, furent mises. Elle serait prête une fois le mantel agrafé par un fermail en argent.

Flore, avant de sortir, pouvez-vous donner les instructions pour la préparation de mon bain d'avant le coucher? Ce sera un aria de moins à penser au retour de promenade.

Avant le coucher...

Un grand baquet en bois patiné agrémenté d'un drap de lin blanc afin d'éviter les désagréments des échardes à la Vicomtesse, attendait cette dernière. Au pied, un banc sur lequel savon d'Alep, fiole d'huile parfumée et une fourgeoire où les menus ustensiles pour curer oreilles et ongles étaient rangés. Bien entendu, ils étaient tous d'excellente facture. On est snob ou on ne l'est pas.

Les servantes avaient rempli le baquet d'eau à bonne température, la Vicomtesse de V s'y plongea avec volupté, d'autant plus que pétales de rose séchés et quelques gouttes d'essence de rose avaient été versées.
Elles savonnèrent Monseigneur, la massant doucement, avec le précieux savon d'Alep, fait à base d'huile d'olive... le soleil de l'Orient entrait dans l'étuve.

Vint le moment de quitter le baquet pour se faire sécher et ointe d'un onguent aux fragrances de roses. Un rapide coup d'oeil permit de repérer quelques poils disgracieux et de les ôter un par un à la pince.

Enfin, les dents furent brossées avec vigueur, ôtant les particules des repas restées coincées puis rincées avec une solution à base de citron, de thym et de clou de girofle.

Il est de coutume de dormir nu ou avec ses vêtements du jour. Or, n'oublions pas que la Vicomtesse de V était harnachée comme pour des joutes sauf que les plattes de mailles étaient tissus, corset et armature.
Elle avait du linge de nuit, en l'occurrence une chainse en coton d'Arabie écru brodée de fils d'or et de dentelles d'Alençon.
La Vicomtesse n'ayant point d'époux, le lit à baldaquin était pour elle seule. Sa dame de compagnie dormait dans une chambrette attenante à la chambre tandis qu'une servante occupait un lit d'appoint au pied du lit.
Un pot de chambre en faïence de Deft était posé à portée de main en cas de soulagement nocturne.

Une prière au Très Haut puis une saine lecture avant de souffler les bougies... ainsi s'achèva la journée de la Vicomtesse de V.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2190
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Devoir n°3   Ven 31 Mar - 9:52

J'ai obtenu un A+

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Devoir n°3   

Revenir en haut Aller en bas
 
Devoir n°3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Devoir oblige
» Ralliment et devoir du paysan
» [Semi-sérieux] Devoir de compatabilité façon Gensokyo !
» J'ai besoind 'aide pour un devoir de TECHNOLOGIE >,<
» Lianrhyn (résumé) et Veldrin (sisi, vous allez devoir le supporter)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Cours de maintien Belrupt-
Sauter vers: