Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Sam 19 Nov - 19:35

Hersent a écrit:
Quelle galère, mais quelle galère, d'autant qu'elle vient de s'apercevoir que Bry aussi pisse le sang. Une odeur douçâtre et entêtante remplit la pièce...le sang et la sueur suintante d'une peur qui étreint les entrailles même si on n'en montre rien du tout.

Après le choc premier, analyser la situation devenait nécessaire: Bry quasiment mis hors de combat et exangue...le sang coulait largement et sans doute une artère avait-elle été sectionnée...par quoi d'ailleurs? Son regard se porta sur les débris de verre...outch...un tesson! Deux blessés sérieux.

Elle tenait toujours son épée, prête à percer Bry, elle ne saisissait toujours pas ce qui avait pu se passer entre la duchesse et Bry. C'est alors qu'elle entendit Bry l'exhorter à faire attention:


"Hers.... Herse... attention, à toi... ils sont... ils ont voulu me tuer... un, un, un... un complot... "

Le ton était convaincant, certes, mais une petite alarme se mit à tinter en elle...la duchesse était comme elle était, grande bouche et tout ce qui s'ensuit mais trahir la Reyne et le duché...non, impossible.

Quoi? Bry...un complot, quel complot? Qui aurait voulu te tuer? Et pour quelle raison? Ils...la duchesse et Septmonts??? Tu délires Bry! Impossible voyons. Elle regarde la blessure béante de Bry et grimace....mince de mince, cette satanée blessure était encore plus laide que celle de la duchesse. Elle s'assura que personne ne pouvait faire de geste menaçant, mit son épée contre sa jambe pour ôter son léger mantel qu'elle lança à Bry:

Roule-le en boule et essaie de le presser sur ta blessure...j'espère que ça empêchera le sang de couler. Appuie fort et sans relâche si tu ne veux pas que le souffle de la vie t'abandonne. Elle voyait bien que son visage s'était creusé, devenant pâle et terreux.

Elle reprit son épée et s'avança vers la duchesse pour examiner de plus près la blessure. Mais c'était sans compter sur le caractère épouvantable de cette dernière: même sur le point de passer l'arme à gauche, elle gueulait des ordres!

"Hersent, ne l'écoutez pas, pas le temps pour ma blessure, on verra ca après. Pour le moment allez donc quérir le prévot et le connétable qu'ils viennent avec la garde (....) Filez maintenant les quérir c'est un ordre, je ne vais pas mourir pour si peu, du moins pas dans l'immédiat, le mettre aux fers est bien plus important... je veux entendre un « d'accord » et rien d'autre, suis je claire? "

Elle faillit s'étouffer: non mais, n'importe quoi!!! Elle était médecin et ne pouvait abandonner un blessé sans lui prodiguer les premiers soins. et en plus, la duchesse avait accentué sur le "d'accord"...pffff...ça lui collerait longtemps à la peau ses débuts de Connétable, maître des LP! Nom d'un artigot, oui elle irait quérir Prévôt, Connétable, Garde ducale et tutti quanti mais après avoir bander les blessés.

Vostre Grasce, je vous ai entendue et comprise. J'irai quérir les Prévôt et Connétable mais après vous avoir apporté les premiers soins. Bry, vu son état, ne pourra pas bouger d'ici...regard désolé vers un membre de la Meute...même s'il le voulait.
Messire Septmonts, ma malette est dans le couloir...il y a une grande fiole de lotion, prenez-là . Ensuite vous déchirez le haut de la robe de la duchesse et vous nettoyez la plaie avec un tissu imbibé de lotion. Elle regarde à nouveau Bry, plus pâle que jamais, elle s'apprêtait à le rejoindre quand une tornade débarqua dans la pièce...Kelso!!!! Un vrai moulin ce bureau!!

"Querelle d’amoureux ou quoi ? Faut y aller molo dans les bagarres la"

Hersent soupira:

Kelso...ça va au-delà de la querelle d'amoureux...je ne sais pas encore ce qu'il en est mais pour moi c'est grave, très grave. Bry est en train de se vider de son sang! Au lieu de zyeuter la duchesse, appuie sur la cuisse de Bry, le plus fort possible et s'il hurle...ben...tu fais genre que tu n'entends pas. Faut arrêter l'écoulement du sang.

Elle passa en revue la scène improbable qui se jouait devant ses yeux. Le seigneur de Septmonts s'occupait de la duchesse...elle pouvait s'en aller quérir Prévôt et Connétable:

Vostre Grasce Maltea...là...maintenant...je suis "d'accord" pour aller quérir la cavalerie. Regards inquiets malgré tout puis ultime recommandation Ne vous entretuez pas le temps de mon absence: je tiens à connaître le fin mot de l'histoire...j'ai un Loup en perdition que je ne peux abandonner comme ça. Elle parvint à sourire Quelqu'un sait où je peux tirer de leur lit le Prévôt et le Connétable??

Sans attendre la réponse, elle fila les chercher.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Sam 19 Nov - 19:37

Brylastar a écrit:
Maltea reprit le dessus; Bry se sentit alors totalement perdu, impuissant. Il regardait la scène d'un oeil étranger. Brienne se releva et donna sa version à Hersent... pourquoi diable ne l'avait-il pas tuée plus tôt? Maintenant, avec Cedmisc à côté, tout devenait plus dur, il allait devoir jouer très serré, plus que serré... mais le pouvait-il seulement? La salle était tellement désordonnée, il sentait même encore les odeurs d'alcool. Il y avait des papiers à divers endroits qu'il ne pouvait plus contredire à moins de prétendre qu'ils étaient des faux. Une plaidoirie efficace et éloquent, oh ça il aurait pu en faire une, ces nains n'auraient rien vu. Toutefois... Brienne allait l'enfoncer là. A moins qu'elle ne disparaisse, il serait toujours suspecté. Et comment la faire disparaître maintenant, vu que les autres étaient là et qu'il n'était plus en mesure de, ... de ... de quoi?

Une brûlure au visage le fit tourner la tête. Maltea s'en donnait à coeur joie et il ne put pas même répondre. Ses pensées filèrent vers la maison, à Calais, et ses amis, en Artois. Il avait joué et perdu; il ne savait plus que faire. Hersent n'allait pas le croire, et il mourrait; enfin l'espérait-il. Sa main ne recouvrait plus la blessure. Ses yeux se fermèrent alors doucement et il se mit à prier ce qui, sous l'apparence du Champenois croyant, ne lui était jamais arrivé. Une religion!? Quoi de plus stupide au monde. Ah non s'il l'avait fait c'était pour être en bons termes avec les autres en robe, puis infiltrer les groupes de combattants croyants. Un léger sourire revint alors sur son visage. Il n'était plus dans la salle. Son esprit était retourné à la maison, et son corps ne le faisait plus tant souffrir que cela. Mais, mais du bruit le rappela au vivant. Kelso était arrivé. Comment faire pour qu'il comprenne, comment faire pour que... 3 ans passés ici, 3 ans de mensonges, mais aussi 3 ans de sincérité. Il n'avait plus de haine là. Simplement le sentiment d'avoir échoué comme une lavette le cloua au sol; mais il ne ressentait plus rien d'autre.


Roule-le en boule et essaie de le presser sur ta blessure...j'espère que ça empêchera le sang de couler. Appuie fort et sans relâche si tu ne veux pas que le souffle de la vie t'abandonne.

Bry reçut le tissu d'un coup mais il ne s'en servit pas; oh non, il lui fallait mourir sinon la suite elle pouvait être vraiment sale. Bry se doutait bien qu'aucune personne ne le croirait plus, et qu'alors, au vu des pillages, des révoltes et des morts qu'il avait causées, sa vie ne vaudrait rien. Plus rien du tout. Trouver des personnes pour le soutenir... non mais tu rêves là Bry. Il laissa un petit soupir s'échapper, son visage se crispant. Si l'artère avait été touchée il serait mort sans aucun doute; mais Bry n'était pas si chanceux: la blessure, profonde, n'était pas mortelle. Brienne avait très bien réussi son coup, coup qui lui faisait si mal et qui l'immobilisait mais qui ne le tuerait pas. Bry regarda un instant autour de lui si rien ne s'y trouvait pour pouvoir s'aider, trouver quelque chose. Mais il ne vit rien, absolument rien du tout qui soit susceptible de l'aider.

Un sourire amusé s'afficha à la remarque de Kelso. Querelle d'amoureux! Mais, n'était-ce finalement pas une telle querelle qui attisait les relations entre Champagne et Artois? Bry ne savait plus ce qu'il devait faire, sans doute pour la première fois depuis bien longtemps. Le sentiment l'horrifia. Il écouta sans entendre les dernières remarques d'Hersent et de Kelso, voyant que les autres se relevaient et qu'il semblait bien honteux, au sol, et comprit que la partie était terminée. Le Prévôt et le Connétable allaient être mandés... s'il faisait quelque chose, c'était, avant... mais, il n'avait plus la force. Alors, pensant avec espoir mourir, il ne put que prendre la tangente, et s'évanouir. Il ne se réveillerait qu'en geôle de Reims.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Sam 19 Nov - 19:37

Cedmisc a écrit:
Sitôt au sol, Cedmisc décocha un coup de poing à Brylastar, puis chercha du regard l'épée, tombée au sol afin de s'en emparer. Ce qu'il ne put faire, l'artésien ayant réagit en contre attaquant. La bataille fit rage entre eux, dans une mêlée que des joueurs de soule auraient appréciée, les adversaires se rendant coup pour coup, leur corps se meurtrissant.

L'arrivée impromptue d'Hersent stoppa le combat pendant un instant, faisant baisser la garde de Septmonts pendant un instant. Son adversaire en profite et il fût projeté en arrière. Le bureau vint arrêter son recul, la douleur lui vrillant le dos. Il dut s'accroupir un œil sur son opposant, un autre sur Maltea pour connaitre son état. Il ne prit conscience des paroles de la générale en second que lorsqu'elle s’adressa à lui. Un sourire à son attention pour la remercier et lui signifier que ça irait, qu'il s'en remettrait. Il se releva, prit l'épée qu'elle lui tendait et menaça Brylastar, lui plaçant le bout de la lame sous la gorge. Ce n'était pas l'envie de le découper qui lui manquait mais il imaginait le plaisir qu'il aurait en assistant au procès du traitre et à son exécution.

Lorsque Maltea reprit la parole pour donner ses injonctions comme à son habitude, il réagit fermement:


"Fait toi soigner d'abord, le cas du traitre sera réglé en temps et en heure; il ne peut plus nous échapper. Et arrête de bouger tu perds ton sang. Hersent occupez vous d'elle s'il vous plait."

Bien entendu la tête de mule n'écouta pas mais Ced ne fit rien pour l'empêcher d'agir. La peur de voir le traitre lui échapper s'il baissait la garde ou le plaisir de la vengeance? Un peu des deux surement.

Sur ces faits, Kelso arriva et Septmonts repensa un instant à ses péripéties nocturnes au sein du château. Comme quoi il n'était vraiment pas seul à rester tard. Mais où s'était-ils tous cachés? Il devait y avoir pas mal de passages secrets... Il vit cependant d'un mauvais œil l'aide que ce dernier apporta à Bry mais n'eut pas le temps de lui expliquer la situation, Hersent étant plus rapide que lui. Il déposa près d'elle son épée, sûr maintenant que le traitre ne s’enfuirait pas et alla chercher ses affaires de médicastre. A son retour, il s'accroupit lentement auprès de la duchesse, la douleur au dos encore présente. Il lui sourit tout en conservant un regard inquiet pour elle, heureux qu'elle se soit sorti du mauvais pas où elle était mais s'interrogeant toujours sur sa blessure. Il attendit que la GES ait fini son œuvre auprès d'elle pour lui parler.


"Ça va? Comment te sens-tu?"

Il tenta de l'aider du mieux qu'il put en la soutenant, attendant l'arrivée de la cavalerie.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Dim 20 Nov - 15:30

Aimelin a écrit:
[Pendant ce temps... fin de journée dans le bureau du Connétable]


ne me fais pas ça s'il te plaît j'ai encore besoin de toi... ne me laisses pas tomber... au moins ce soir...
et demain aussi et puis les autres soirs.


Ce que ça pouvait être agaçant cette bougie qui faisait vasciller sa petite flamme comme pour narguer le jeune Connétable qui essayait tant bien que mal d'écrire malgré le peu de lumière que dame bougie daignait bien diffuser.
C'était la guerre, il fallait économiser et il soupçonnait Nono qui l'avait précédé dans ce bureau, d'avoir rapporté un cierge de l'église de Sainte afin qu'il dure plus longtemps qu'une bougie habituelle.


mmoui... non d’un bourrin je vais ruiner le Duché en plumes.

Il jeta un regard à la dite plume, lui fit un sourire désolé, et la guida à nouveau sur le vélin, fronçant les sourcils, vérifiant qu’il ne se trompait pas et se disant qu’il allait demander à Ernest de venir lui servir de secrétaire, en espérant qu’il ne bagayait pas non plus en écrivant.

jfvfhfqf !!!!! jeiel qfqdjfmjmmmmjfffsff fqf q f!!!! (parce que de loin c’était incompréhensible)

Sourcils qui se froncèrent en levant ses mirettes grises vers la porte, tandis que sa plume prenait une nouvelle petite pause. En cette fin de journée, le calme était descendu sur les lieux et "le silence inquiétant qui précède les rêves" commençant à prendre possession des couloirs, il fût étonné d'entendre de drôles de bruits. Pour une première journée au Château, du moins celui de Reims, il avait passé la majeure partie de son temps à courir d’un bureau à l’autre, montant, descendant, bousculant et s'excusant, afin de trouver tant bien que mal tous les renseignements cherchés. Et puis il s'était enfermé dans son bureau après le vote quelque peu animé, pour élire la Duchesse, et s’était attelé à mettre à jour la liste des vilains.

Le silence semblant revenu, il reporta son attention sur la liste, cherchant la ligne où il s’était arrêté.


"b"... hé bien je ne suis pas parti encore... "b" comme... brave ... br...

Un sourire machiavélique se dessina sur ses lèvres tandis qu’il regardait à nouveau la porte qui le séparait du couloir où semblait régner une drôle d'agitation.
Ce rustre en jupette ridicule ferait pas mal sur la liste. Sa ressemblance avec Brylastar avait d'ailleurs toujours étonné l'ébouriffé qui se serait par ailleurs bien passé d'avoir à penser à lui, chaque fois qu'il croisait le champenois. Un soupir en reprenant son ouvrage dans le silence revenu.


AAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Quand on parlait du silence. Sa plume se cassa sous le mouvement qu'il fit en portant à nouveau son regard vers la porte. ... grummblblbl .... mais même le soir on ne peut pas travailler ici !

D'un geste nerveux il jeta sa plume dans la corbeille et se leva bien décidé à voir ce qui se passait dans les couloirs. C'était peut être un genre de rituel à chaque début de conseil et s'il fallait pousser des cris, personne ne l'avait averti, même pas sa blonde chieuse préférée. Porte qu'il ouvrit avant de se retrouver de l'autre côté, de jeter un coup d'oeil vers la droite puis vers la gauche, avant de saluer les gardes.

si quelqu'un se fait tuer je suis dans mon bureau je laisse ouvert.

Avant de retourner s'asseoir, s'assurant que son épée était bien accrochée à côté de la porte, mieux valait être prudent, les occupants du château semblant avoir de drôles d'habitudes. Il reprit une nouvelle plume et continua ses écrits, attentif tout de même aux bruits environnants.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Dim 20 Nov - 15:33

Citation :
[Dans les couloirs du castel, salles du Conseil]

Elle avait laissé la scène hallucinante du bureau de Bry, priant pour qu'il n'y ait pas de grabuge inutile...le sang avait suffisamment coulé pour saturer l'atmosphère de la pièce.
Elle cavalait dans les couloirs sombres, parce qu'elle avait oublié de prendre un flambeau dans son agitation intérieure
...paniquait-elle plus qu'elle ne souhaitait se l'avouer? Elle décelait l'annonce d'un drame qui bouleverserait le duché et secouerait les consciences et cela la faisait frissonner au plus haut point. Mais bon sang...avait-elle raté l'embranchement pour se rendre à l'Etat Major où se situaient les bureaux du Connétable et du Prévôt??? Aaaahhhh du bruit au loin...un garde?
Elle se dirigea vers la source dudit bruit et soulagée, reconnut la porte de la salle des armées, le bureau du Connétable était tout proche...tourner à droite puis première porte à gauche....et...V'lan! un obstacle lui rentre dedans!!! Nom d'un petit bonhomme de bois! C'est sa Grasce Tristan qu'elle vient de percuter et qui la récupère de justesse avant qu'elle ne s'étale de tout son long par terre.
Rougissements invisibles dans la pénombre et marmonnements d'excuses
:

Oups...humpf... Vous, ici, Vostre Grasce? On peut dire que vous tombez à point nommé!! Je vous cherchais justement...il est arrivé un incident grave dans le bureau de Bry. Si vous pouviez vous y rendre immédiatement, je dois prévenir le Connétable et le ramener là-bas.

Elle s'écarta des bras ducaux pour rejoindre le bureau du Connétable...la porte à gauche était entrouverte et une faible lueur tremblotante laissait passer un rai de lumière. Elle ralentit sa course et toqua à la porte:

Connétable??? Vous êtes-là? C'est le GES Hersent. Il s'est passé quelque chose de grave dans le bureau de Bry, faut venir avec moi immédiatement.

Dans l'attente de la réponse du Connétable, elle regarda si elle ne voyait pas quelques gardes lambiner dans le coin. Elle en aperçut un au bout du couloir qu'elle héla:

Heppp!!! Vous là-bas! Venez ici et vite, c'est un ordre! On a besoin de vous urgemment!

Le garde vint en râlant mais vint rapidement et attendit avec elle le Connétable.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Mer 23 Nov - 15:17

Aimelin a écrit:
[La cavalerie c'est nous ! ]


La lettre "D" se présentait allègrement devant les yeux du Connétable qui afficha un sourire satisfait bien que les parchemins étalés devant lui semblaient ne pas diminuer, où du moins si peu. Un bruit sourd venant du couloir lui fit à nouveau suspendre le court de sa plume et lever la tête. Des voix étouffées lui parvenaient tandis qu'il posait son regard vers la porte d'un air perplexe.. et puis des bruits de pas, ce qui le rassura au moins sur le fait qu'il n'y avait donc pas eu de drame et il se replongea sur sa liste... du moins le temps d'écrire un nom avant que quelqu'un ne toque à sa porte.

Nez qui se leva une nouvelle fois tandis qu'une jeune femme se tenait dans l'embrasure de la porte. Hum il l'avait déjà croisée mais n'eût guère le temps de chercher son nom parce qu'elle avait été plus rapide que lui. Et ce qu'elle lui annonça, lui mit dans la tête une drôle d'idée, comme quoi la journée allait se terminer de façon encore plus mouvementée qu'elle n'avait commencée, et ça n'était pas peu dire.

Il referma la bouche même s'il eût besoin de l'ouvrir à nouveau pour lui répondre.


le Connétable ? heu.. oui c'est moi.. je suis là.
Quelque chose de grave ? J'arrive !


Décidément le jumeau de l'homme en jupette le poursuivait ! Il regarda sa liste avec regrets et rassembla ses parchemins qu'il glissa dans le tiroir du bureau, et se leva d'un bond, attrapant la ceinture qui maintenait le fourreau de son épée, et l'attacha autour de sa taille tandis qu'il sortait dans le couloir rejoindre Hersent et un garde.

ne trainons pas alors !

Il ne comprenait pas ce qui avait pû se passer, mais sans nul doute n'allait il pas tarder à savoir qui avait bien pû tuer le coms et dans quelle pièce et surtout avec quelle arme. *



* clin d'oeil au cluedo béarnais de Lily.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Mer 23 Nov - 15:17

Tristan. a écrit:
[ A la recherche du placard perdu]

Errant comme une ame en peine dans les couloirs du chateau, ou etait donc passé ce fichu bureau? Profitant de l'occasion il faisait le tour des differents bureaux , son humeur ou sa mauvaise humeur s'agrandissait a mesure ou les dit bureaux ete visités un a un.

Economie en berne, une justice a l'etat vergetatif, une prevosté en ruine, ils etait beau les progressistes passer un mandat a faire un codex et ne pas prendre la peine de gerer les affaires courantes. Finalement il avait bien eu raison de s'eloigner de certaines personnes et d'en evité soigneusement d'autres decidement la blonde partiale aigrie d'avoir etait renie , le fils de duc barbu pale copie de son pere destructeur de codex et le roy qui lui avait bien manoeuvré sa barque en epousant la future reyne etaient vraiment tous a mettre dans le meme sac

Pourtant un sourire s'affichait sur son visage, de ceux qui se dessine legerement sur les visages, celui d'un contentement certain. Le coup avait ete habilement jouer, malgrés une legere deception qu'il etait agreable d'etre le troisieme finalement et pouvoir faire basculé un destin. Il avait rit a voir les resultats, les manouvres de ce cher flavien d'evince la noblesse avait porter ses fruits, le resultat etait au dela de ses esperences le conseil etait composé de huit nobles, il en avait tant rit qu'il en avait etonner les autres par sa bonne humeur

les choses etaient donc joué d'avance bien avant les elections, l'alliance monté a la hate etait bien la pour barré la route a ce mouvement de personnes qui vous detruirez un duché en deux mois, forcé de constater que c'etait deja le cas.Pourtant le bry avait bien maneouvré les choses a vrai dire, son coté mielleux a vous en faire vomir, cet exces de courbettes et son acharnement a vous faire voter pour lui vous brossez dans le sens du poil en etait presque impressionnant. Il au pu ce laisser avoir pourtant la presence du falvienus emmerdus dans sa liste lui oter de fait sa voix, puis cette phrase qu'on se repeté souvent dans les hautes spheres "jamais un ancien artesien ne sera duc"

un flot de pensée osillant entre gaité et colere le parcourait, pensif ses pas parcouraient les couloirs mecaniquement. un sensation etrange en voyant ce bureau de prevot vide ce matin obligé d'en prendre possession, pestant presque contre la duchesse, elle connaissait bien son amour immodéré pour ce poste. un sensation etrange que les choses n'allaient pas se passer comme prevu



[ breve rencontre, cavalerie sans mirabelle]


il avait enfin trouvé le fameux bureau a coté de celui de la duchesse, jouarre duchesse avait gentiment fait amenagé celui ci specialement pour lui, il s'attendait a un vaste bureau il n'en etait rien, le placard etait a mesure de l'amour immoderé de celle ci pour lui il n'eu a peine le temps d'ouvrir la porte qu'il tomba nez a nez avec hersent. quand on connait l'amour immodéré duc duc pour les dames il se fit un plaisir de frolé ses levres, les mains sur les hanches et mouvement de recul, regard amusé a voir cet empourponnement de ses joues, puis une main la qui l'aide a se relevé.

Amusement de courte durée a voir l'empressement de la dame de maiziere, son visage se ferma la suivant dans le bureau du connetable , le pas plus presses se dirigea vers le lieu des cris dont il n'avait guere preter attention. Devant la porte il regarda et fronca les sourcils, du sang des epées et un attroupement deja consequent, voila un scene bien inhabituelle pour ce lieu. Entrant dans la salle main sur la garde de l'epée, il regarda le connetable ebahit sans voix, leger instant d'hesitation et regard vers la blonde en sang


Bien on m'explique rapidement de quoi il s'agit! ta garce c'est un nouveau jeu? celui ci ne m'amuse pas! une nouvelle facon de consoler les pretendants au trone evincé de celui ci?

attente une reponse et regard posé sur bry et sur ced dubitatif il se passer quelques choses mais quoi.......
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Mer 23 Nov - 15:19

--_amory_de_lucas a écrit:

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup! c'est la loi.
Le jour décroît; la nuit augmente; souviens-toi!
Le gouffre a toujours soif; la clepsydre se vide. »

Charles Baudelaire , L’Horloge.


[Castel de Reims]


Il posa son fondement sur sa chaise, reprit sa liste. Il cherchait désespérément la taupe champenoise. Il griffonna des noms, en barra certains après mure réflexion.


Maltea………Non impossible elle n’a aucun intérêt et a toujours servi la champagne. Elle a une grande bouche mais j’adore au moins elle dit franchement et en face ce qu’elle pense. Une taupe agirait différemment ferait tout pour se faire aimer. Là elle n’a pas peur de se faire détester.

Il barre le Nom d’un grand trait. Puis reprend sa réflexion.

Ghost, ça pourrait. L’homme a déjà agit par amour et par vengeance, mais bon il n’était pas là au début des fuites et pas là actuellement pour pouvoir être la taupe. Un nouveau grand trait vient s’apposer sur le Nom.

Gwen, cas intéressant……… Elle pourrait bien jouer double jeu, elle s’est bien se mettre de connivence avec le conseil en place. Seul hic elle est courageuse mais pas assez pour supporter d’être désavouée si elle se faisait prendre. Donc à barrer aussi.

Grand trait de plume grisant sur le vélin.


Bourmont, non bien trop droite dans ses chausses. Elle est pleine de défauts mais c’est impossible que ce soit elle la traite. Pas assez bonne comédienne.

Les Tracy…là je suis dubitatif, trop de choses troublantes mais même constat, que pour Gwen, trop de peur de prendre un tel risque, de perdre titre ou d‘être déshonorés. Il faut que je cherche ailleurs.

Cardinal, pas assez impliquée dans les institutions pour jouer double jeu. Siva, pas là en ce moment et trop respectueuse de la noblesse, avec un grand sens de l’honneur. Son époux, même si on a eu quelques différents ne serait pas capable de pareil félonie.

D’Asceline, trop tranchant dans ses raisonnements, il ne pourrait pas s’écraser et faire la carpette comme le ferait une taupe intelligente. La Duchesse actuelle, trop effacée, elle a tant donné aussi pour ce duché et donne encore qu’à moindre d’être maso elle ne détruirait pas la Champagne.


Il raya rageusement tous ces noms. Un seul revenait sans cesse à son esprit et ce depuis le premier jour où il avait mis les pieds en Champagne sous le mandat de la Duchesse Siva et sur les recommandations de la Duchesse de Brie. Brylastar. L’homme était tout désigné, il avait le profil d’une bonne taupe. Il savait poser des questions avec son air naïf. Mais était il vraiment naïf ou se jouait il des gens? Ancien Bourrin, qui avait voulu dès son arrivée devenir maire de Compiègne se qui avait encore plus révulsé Amory.

Il avait une méfiance viscérale pour le Biquet, pourtant il avait appris à l’apprécier même si au fond de lui restait un malaise. Tout le monde lui disait que c’était justement trop évident, trop facile d’accuser l’artésien qui avait tout fait pour s’investir en Champagne. Tellement fait qu’il avait ses entrées partout. Justement quel engagement, quel dévouement. L’homme était conciliant à souhait, attirait la sympathie et crachait bien sur les ennemis de la couronne.
Trop simple, trop simple, mais parfois on a les choses au bout de son nez et on ne les voit pas.

Brylastar il aurait pu en parler pendant des heures tellement en y réfléchissant l’homme était bien plus complexe qu’il n’y paraissait. Très souvent Amory était passé pour le parano de service à voir le mal partout. Il avait finit donc par baisser sa garde. Dernièrement pourtant il avait dit à son épouse: « Soit Bry est vraiment stupide soit il fait exprès de poser des questions insistantes ou à donner des informations où il ne doit pas. »

Le Duc de Jouarre l’avait rappelé à l’ordre en lui demandant d’éviter de communiquer telles informations. L’ex artésien l'avait joué naïf et repentant. On ne peut pas en vouloir à un naïf qui en plus fait acte de contrition avec de belles excuses.

Le constat était là navrant ... Il n’arrivait pas a se prononcer, pour cela il lui faudrait des preuves. Il avait aussi appris que le danger venait de là où on ne l’attendait pas forcément. La taupe pouvait être n’importe qui en fin de compte. Elles étaient peut être plusieurs d’ailleurs. Allez savoir.

Il plia son parchemin le glissa dans son bureau et ferma le tiroir à clé. Il se leva et alla regarder les rapports sur les défenses. Tout le travail effectué pendant plusieurs mandats était à refaire. Il suffisait d’entendre les personnes dans les couloirs pour savoir que c’était une situation générale. Il allait falloir ranger tous les bureaux et surtout remettre en place des choses qui avaient fait leur preuve.

Il était en train de râler pour changer, à essayer de mettre la main sur le code couleur quand il entendit des cris venus des couloirs. Il se déplaça sur le pas de la porte, sortit la tête et ne vit rien. C’était difficile de savoir d’où venait le cri.

Il rentra alors dans son bureau. Il n’allait pas arpenter toutes les salles, pour trouver qui s’amusait à cette heure. Il avait bien mieux à faire et surtout plus urgent que de se mêler d’une querelle.


Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Mer 23 Nov - 15:22

--Hersent_ a écrit:

[La cavalerie débarque...enfin]

Le Connétable vint la rejoindre dans le couloir, elle le salua plus brièvement que les convenances l'exigeaient mais vu la situation délicate et insolite qui les attendait dans le bureau de Bry...celles-ci tombaient aux oubliettes.

Elle était inquiète, très inquiète et tentait vaille que vaille de dissimuler son inquiétude: Bry, le sympathique, le charmant, l'amusant Bry montrait un visage inconnu, inattendu et incompréhensible. Il lui avait parlé, enfin murmuré serait plus excat, d'un complot contre la Champagne dont il serait la victime, ses mots hâchés par la douleur d'une blessure pas jolie jolie à voir.

C'est l'esprit préoccupée qu'elle invita le Connétable et le Prévôt à la suivre jusqu'au lieu du drame:


Comme vient de le dire Messire Aimelin, ne traînons pas et rejoignons au plus vite le bureau de Bry. Je ne vous expliquerai pas la situation vu que je n'ai pas vraiment réussi à démêler les tenants et aboutissants du champ de bataille régnant dans la pièce. Elle trottait aux côtés des deux hommes qui allongeaient leurs pas sans s'en rendre compte. La duchesse de Brienne et Bry sont blessés, ils ont sans doute cherché à s'entretuer, pour qui pour quoi??? Ce sera à vous, messires, de poser les questions. Les jours de la duchesse ne sont pas en danger, ceux de Bry, ma foi... il a perdu beaucoup de sang, a tourné de l'oeil au moment où je partais vous quérir. Il y a aussi Messire Cedmisc et Sa Grasce Kelso...et des parchemins étalés partout sur le sol et sur le bureau...Bry semblait perturbé par ce désordre...avait-il des choses à cacher? Elle se tut un court instant pour se mettre à nouveau à leur hauteur...pffff ils ne marchaient pas ils cavalaient et la fatigue se faisant sentir, elle se laissait un peu distancer. Je pense que vous avez le coeur bien accroché et le nez peu délicat car ça fleure bon le sang, les vapeurs d'alcool et les sueurs froides dans le bureau!

Enfin, ils arrivaient sur le lieu du drame, les deux hommes prendraient en main la situation tandis qu'elle pourrait enfin vérifier l'état des deux blessés. Alors que Sa Grasce Tristan demandait des éclaircissements sur ce qui venait de se jouer, elle s'assura que Cedmisc s'occupait de la duchesse avant de prendre au passage sa malette de soin et de se diriger vers Bry...un Bry inanimé qui continuait à pisser le sang.

Elle s'agenouilla près de lui, prit des ciseaux et découpa ses braies pour dégager la blessure. Elle la nettoya soigneusement avant d'apposer un linge imbibé de lotion anti hémorragique. Elle vérifia l'état du poul du Loup en perdition, il était faible mais était perceptible...quand le CR apprendrait cela, c'est certain qu'il n'en reviendrait pas.

Tout en s'affairant, elle se remémorait le fameux dimanche où Bry, au QG d'Hypérion, avait attisé la hargne des soldats en criant, éructant presque, de courir sus aux artésiens, de tailler la route jusqu'à Arras...Un vrai délire où il annonçait que les armées artésiennes étaient vides et que celle d'Hypérion n'en ferait qu'une bouchée. Voulait-il les inciter à se jeter sur les épées ennemies??? Voulait-il leur faire croire que c'était la frilosité de l'Etat Major qui avait fait manquer tant de soi-disant belles occasions d'ne finir avec l'Artois?

Elle profita de l'évanouissement de Bry pour le recoudre à vif, priant pour que la douleur ne le fasse pas reprendre ses esprits. Si par malheur il devait revenir à lui, elle avait bien l'intention de l'assommer pour pouvoir continuer son office.
Elle n'avait pas pu se laver les mains mais elle avisa une bouteille d'alcool fort par terre...par Aristote, elle était pleine! Elle l'ouvrit et s'en versa sur les mains afin d'ôter le plus de germes possibles; puis elle enfila le fil dans l'aiguille et commença ses travaux de couture...comme à chaque fois, plus rien n'existait autour d'elle, les voix des uns et des autres lui parvenaient étouffées, la bataille aurait pu faire rage autour d'eux qu'elle n'en aurait cure.

Elle murmura à Bry
Bry, Bry, qu'as-tu fait? Et pourquoi l'as-tu fait? Tu vois, là, je t'ai recousu à vif, je pense que tu ne t'en es même pas rendu compte, tu es dans l'entre deux monde, cette frontière incertaine où le souffle de vie cherche sa voie...revenir ou partir définitivement. Si ce que je pressens s'avère vrai...Bry, ohhh, Bry...tu souhaiteras être emporté par la camarde lorsque tu seras soumis à la question. Elle lui caressa doucement le front pour repousser des mèches de cheveux humides de sueur Bry, sache que pour moi tu seras toujours un de mes Loups même si tu as choisi de les blesser...je t'ai toujours apprécié... Lapin.

La vie aime manier l'ironie, aime les pieds de nez aux certitudes et aux dogmes...l'ironie peut être tendre comme arrogante mordante ou blessante: était-elle en train de "sauver" Bry pour qu'il soit en état de subir l'interrogatoire en règle qui l'attendait dans les geôles humides et sombres du castel? Satanée conscience qui revenait, ironie du sort, sans crier gare.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Mer 23 Nov - 15:24

Gwenhwyvar a écrit:
[quelque part dans la campagne champenoise, tente de commandement de l'armée "Sláinte mhaith, mo cuishle"]

L'heure de son infusion. Gwen avait fait chauffer sur un petit feu de bois une pinte d'eau, et avait jeté dans la gamelle deux-trois onces des herbes qu'elle avait faites sécher tout l'été. Elle adorait ce moment, un des rares moments de calme quand elle était mobilisée pour la guerre.

Un courrier lui était parvenu, lui donnant des nouvelles de la dernière bataille entre la Couronne et l'Artois. Le messager, tout excité, lui avait parlé d'une implication de plus de deux cent centaines de personnes au combat, juste devant les remparts de Péronne. Elle regrettait de ne pas y être, avec ses compagnons d'armes. Elle avait cependant une autre mission, pas très éloignée du front artésien, en renfort arrière en quelque sorte.

Là, elle profitait de son infusion, respirant tranquillement, écoutant les bruits alentours de ses hommes et femmes discutant et rigolant, le calme avant la tempête.

Elle n'eut pas fini son breuvage que quelqu'un arriva à proximité du campement au grand galop. Un autre messager, de Reims celui-là, comme l'indiquait les armes portées par dessus la robe de son cheval. Il mit pied à terre et demanda de toute urgence la duchesse de Brie.

Gwen sortit de sa tente, observa l'homme quelques secondes, puis le salua et lui demanda ce qui lui valait autant d'empressement. L'homme s'inclina puis répondit :

Votre grâce, voici ce qui a été crié sur la grand-place de Reims par le porte parole du duché. Joignant le geste à la parole, il lui tendit un parchemin. Gwen s'en saisit, le déroula, lut rapidement son contenu :


Citation :


Fait à Reims, le vingt-deuxième jour du mois de novembre de l'an MCDLIX


De nous, Abeline Cardofer d'Asceline, Duchesse de Champagne

A vous, Champenois, Champenoises,
A tous ceux qui de droit liront ou se feront lire,


Ce jour, c'est le cœur lourd que nous prenons la plume.
Lourd d'avoir été aveugle, d'avoir pu s'être laisser berner, comme beaucoup d'autres et d'avoir été trahie par un homme que nous pensions être un ami.


Les preuves m'ayant été rapportées ce matin même, ne laissent cependant plus aucun doute quant à la trahison, de celui là même qui pour des raisons obscures, essayait hier encore de se faire porter sur le trône Champenois, Brylastar von Holtz.


Qu'il soit su de tous que la félonie ne serait rester impunie.

Que le félon a été arrêté ce matin même et mis aux arrêts dans les geôles au sein du Castel de Reims ou il y attendra le début de son procès.



Afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'authenticité de la présente, apposons notre signature


Duchesse de Champagne

Elle releva les yeux et demanda instamment :
Qui t'a donné ceci ? Parle sans tarder, et dis ce que tu sais, avant que je perde patience et que ton corps subisse l'expression de mon courroux. Quelle est cette mauvaise blague ?

Le messager baissa les yeux et répondit immédiatement :
Je ne sais pas, votre grâce, je vous en conjure, je me faites point mal. La duchesse de Champagne m'a fait envoyer ici compte tenu de la situation, portant ce parchemin. Comme la plupart des messagers, je ne sais pas lire afin de rester totalement neutre vis-à-vis des messages que nous devons transmettre. je ne sais rien, croyez-moi, je vous en supplie !
Il se protégeait la tête de ses mains, tremblant quelque peu, devant la détermination et le regard noir d'encre de la duchesse de Brie.

Gwen se retourna, jeta le parchemin à terre et hurla, un long cri glaçant le sang. Elle entra dans la tente de commandement, puis en ressortit son épée à la main. le messager eut un mouvement de recul. Gwen hurla ses ordres, et personne ne la fit attendre. Elle fallait se préparer à lever le camp.

Puis elle revint vers le messager :

Repars céans pour Reims, et informe la duchesse que j'ai bien pris connaissance de cette très mauvaise nouvelle. Dis-lui que je termine ma mission incessamment et que je reviendrai à Reims dès l'instant d'après. Dis-lui aussi que des explications détaillées lui seront demandées, quant à la position inconfortable de mon vassal. Dis-lui que je suis furieuse, mais après tout, si elle te voit dans cet état, elle le saura sur le champ. Maintenant, hors de ma vue.

Gwen retourna dans sa tente. On y entendait des fracas plutôt inquiétants, de l'extérieur. Cela faisait longtemps qu'on avait pas vu la duchesse de Brie dans un tel état de rage...
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Mer 23 Nov - 15:25

Cristobal, incarné par Brylastar a écrit:
Reims, lendemain du drame




Citation :


Fait à Reims, le vingt-deuxième jour du mois de novembre de l'an MCDLIX


De nous, Abeline Cardofer d'Asceline, Duchesse de Champagne

A vous, Champenois, Champenoises,
A tous ceux qui de droit liront ou se feront lire,


Ce jour, c'est le cœur lourd que nous prenons la plume.
Lourd d'avoir été aveugle, d'avoir pu s'être laisser berner, comme beaucoup d'autres et d'avoir été trahie par un homme que nous pensions être un ami.


Les preuves m'ayant été rapportées ce matin même, ne laissent cependant plus aucun doute quant à la trahison, de celui là même qui pour des raisons obscures, essayait hier encore de se faire porter sur le trône Champenois, Brylastar von Holtz.


Qu'il soit su de tous que la félonie ne serait rester impunie.

Que le félon a été arrêté ce matin même et mis aux arrêts dans les geôles au sein du Castel de Reims ou il y attendra le début de son procès.



Afin que nul ne puisse contester la vigueur et l'authenticité de la présente, apposons notre signature


Duchesse de Champagne


Cristobal lut plusieurs fois l'annonce qui était affichée en place public. Il ne pouvait pas en croire ses yeux. Ce n'était pas possible. Rien ne collait, Bry ne pouvait pas être la personne concernée par cette annonce. Ca n'était tout bonnement pas possible. L'Ibère regarda autour de lui si d'autres personnes étaient là. Personne. Il hésita alors pendant quelques secondes, puis, d'un geste sec, arracha le papier. Moins empli de colère que fou de désespoir. Son maître auquel il s'était attaché, celui qu'il avait toujours couvert, celui pour qui il aurait encore donné sa vie jusqu'à peu... l'Ibère n'avait pas de loyauté envers un camp ou envers un autre. Il pensait depuis longtemps - même s'il doutait de plus en plus - de la loyauté de son maître auprès de la Couronne. Mais il devait le suivre, avant tout, envers et contre tout. Tout cela... tout cela, parce que les élections ne s'étaient pas bien passées?

Cristobal sourit un peu. Oui, après tout: ne pouvait-ce pas être une manipulation politique afin de discréditer le vainqueur des dernières élections? Ne pouvait-ce pas être une tentative de ses adversaires de lui faire peur, de le mettre en geôle, le temps qu'il mûrisse, afin qu'il ne soit plus un danger ensuite? Après tout, il savait également que des suspicions se portaient sur différentes personnes. Etait-ce une garde à vue, pour essayer de le faire parler, alors que cela n'était plus qu'une routine pour le Duché, pour la Couronne?... mais... pourquoi Bry alors? Pourquoi ces termes si catégoriques? Cristobal relut une nouvelle fois l'affiche, et se dit que décidément, l'annonce avait l'air d'être décidée, réfléchie, pesée et ne supporterait pas la contradiction. Alors: et si c'était vrai? Et si ce que son maître lui avait caché depuis le départ, cela recouvrait une partie immonde de son être, une partie félonne, traître, sans la moindre attache, basée sur le mensonge, le vice, la haine? Son maître qu'il respectait et appréciait tant, pouvait-il être corrompu et vicié à ce point?

Cristobal soupira. Il pressa le papier contre ses mains, avant de le déchirer et le jeter au sol, énervé. Il ne pouvait pas laisser passer cela. Son maître n'était pas un félon, il n'était pas coupable des crimes dont on le suspectait et dont on allait sans doute l'accuser. Car oui, son maître avait été Procureur et Cristobal avait vu à quel point, en règle générale, être mis en procès signifiait être condamné. Oh que non, Cristobal ne laisserait pas faire cela, quitte à risquer sa vie. Son maître l'avait respecté, il lui avait redonné confiance et foi en sa vie alors que l'ascète ne croyait plus en rien. A travers sa relation avec son maître, il avait trouvé une branche où se raccrocher, une façon de croire en une chose qui le dépassait, qui le transcendait, et qui lui donnait envie de tout faire pour la protéger. Cette chose... il devait la défendre, à tout prix. Cristobal était décidé, et il n'avait jamais de rumeurs: peut-être était-ce un des deux points communs avec son maître, avec le fait qu'il voulait croire en un Idéal mirifique.

Le maître d'armes sourit, sa décision était prise. Il ne savait pas encore comment, mais il agirait rapidement - si le procès se confirmait. Et alors, toute sa bravoure ibère ressortirait au grand jour.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Mer 23 Nov - 15:25

Aimelin a écrit:
[le jour de l'arrestation, dans les couloirs]


Et ils s'étaient mis en marche... enfin le mot juste serait : ils marchaient d'un pas rapide, essayant par la même occasion de ne pas perdre Hersent qui semblait avoir quelque difficultés à les suivre. Peut être du fait que c'était une femme et qu'elle avait les jambes plus petites que les leurs ? pourtant Aime n'était pas spécialement grand. Il fallait qu'il réfléchisse à la question à tête reposée et là, sa tête ne l'était pas. Il écoutait la jeune femme... glissant des commentaires ou exclamations tout en regardant bien où il mettait les pieds, les dalles étaient parfois glissantes.

Champ de bataille ? ils allongèrent le pas blessés ? La duch,... s'entretuer ? ... courir en ouvrant grand les yeux et en essayant d'écouter et comprendre, faisait beaucoup de choses à faire à la fois ,,, En passant devant la salle des gardes il cria :

des gardes avec nous et vite !

Et il accéléra encore le pas. Par Aristote si tout le mandat était ainsi il allait falloir qu'il perde un os pour maigrir au bout des deux mois ! En entendant les noms il fût étonné et se demanda ce qu'avait bien pu faire Malt pour être au milieu. Il se tourna pour répondre à Hersent et vit qu'elle n'était plus à côté et grimaça en la voyant un peu derrière... suivis par un groupe de gardes. Allaient ils trop vite ?

Je pense que vous avez le coeur bien accroché et le nez peu délicat car ça fleure bon le sang, les vapeurs d'alcool et les sueurs froides dans le bureau!

Le sang ? Décidément il était voué à devoir toujours fouler les champs de bataille et celui là l'inquiétait un peu, ce qui eût pour effet de lui faire porter sa main au pommeau de son épée alors qu'ils arrivaient enfin dans le bureau et en franchissaient le seuil.


[Sur le lieu du crime]

Il ouvrit de grands yeux en voyant le champs de bataille. Malt blessée et une épée à la main, Bry qui gisait dans son sang, des parchemins éparpillés, Kelso, Cedmisc, Tristan étaient là. Mais que c'était il passé qui avait déclenché cette bagarre. Il connaissait bien Malt elle n'était pas femme à se laisser faire, mais s'emporter de la sorte en utilisant une arme, il devait y avoir une bonne raison. Son regard balaya la pièce, se posant tour à tour sur les parchemins éparpillés, sur la Duchesse et sur Bry. Un regard vers Tristan avant de regarder tout le monde.

Mais c'est pire que la bataille de la mine ici ! Qu'est ce qui s'est passé ?

Il grimaça en voyant Hersent à l'oeuvre et essaya de reporter son attention sur les parchemins au sol, s'agenouilla et en prit un qu'il parcourut rapidement.

bon sang ... ... des informations, des courriers.. la taupe de Champagne... à mesure qu'il ramassait des vélins et les parcourait il changeait de couleur.

Un regard vers la garde qui attendait.


Gardes emmenez cet homme je crois qu'il a beaucoup de chose à expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2158
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   Mer 23 Nov - 15:26

Maltea a écrit:
[L'arrestation.... enfin... c'est qu'elle en a mis du temps la cavalerie!]

Mais quelle tête de mule celle là! Y a pas à dire, la duchesse préférait lorsqu'Hersent acquiesçait à toutes les demandes par un « d'accord »... de toute façon, elle n'avait plus trop le courage de lutter. Son épaule la faisait souffrir et le sang perdu l'affaiblissait de plus en plus. Elle pesta donc pour la forme, lorsque Cedmisc s'y mit aussi ... des ordres toujours des ordres... mais c'est elle qui en donnait d'habitude! Et l'autre qui parlait d'une tuerie amoureuse... encore aurait il fallut qu'elle ait été amoureuse de Bry ne serait ce que cinq minutes... ce qui n'avait jamais été le cas... et puis si cela n'avait été qu'une querelle entre deux amants, elle en aurait été heureuse... non c'était mille fois pire... elle essaya de chasser ses pensées et répondit à Cedmisc qui s'était approché, l'air inquiet.

Je vais bien, ce n'est pas une blessure qui va avoir raison de moi, ne t'inquiètes donc pas. Il y a pire que ça, tu ne peux même pas t'imaginer... j'avais raison, Ced... j'avais raison...

C'est le moment que choisit Arman pour arriver, suivi d'Aimelin, Hersent et de la triclée de gardes ducaux qui ne servaient jamais à rien... pour une fois ils allaient avoir du travail. Son regard se posa sur Arman et elle le vit regarder la scène avant de croiser son regard ébahi... et les questions fusèrent autant de la part d'Arman que d'Aimelin. Un sourire se fit néanmoins jour sur sa mine palote avant que n'éclate un rire nerveux. Tous les hommes présents dans la pièce avaient à un moment ou un autre partagé sa vie et sa couche... s'ils avaient du le faire exprès, jamais ils n'auraient réussi.... seule Hersent faisait tâche au final dans le charmant tableau de chasse de la duchesse de Brienne.

Un nouveau jeu? Tu veux rire ou quoi? En plus je te signale que c'est moi qui l'ai évincé du trone, ce ne serait pas pour le consoler par après... La semaine dernière je suis venue l'accuser d'être la taupe, j'ai été critiquée et tout ce qui va avec, mais tu me connais quand j'ai une idée derrière la tête, je ne l'ai pas ailleurs. Je suis donc venue une fois encore pour le faire avouer et là... je suis tombée sur ces documents compromettant.... même la prise de Reims c'était lui! J'enrage... et donc il a voulu me supprimer et aurait ainsi pu me faire porter le chapeau... ca n'aurait pas été compliqué vu les doutes planant sur moi à cause de ma grande gueule et de mon énorme défaut de dire tout haut ce que je pense.... mais bon, il a juste présumé de ma hargne et de ma volonté à toutes épreuves quand il s'agit de la Champagne. Je l'ai mis hors jeu.... et maintenant je veux qu'il soit mis aux fers et qu'il répondent de sa trahison. Mais si tu ne me crois pas, regarde par toi même, toutes les preuves sont là....

La blonde duchesse montra d'un geste de la main les documents parsemant le sol et le bureau... tous étaient des preuves accablantes.... quel gâchis... et dire qu'il n'aurait pas hésité à gâcher des vies à les emporter avec lui d'ailleurs pour l'Artois.... tout ce qui avait été fait pour un semblant de paix n'avait été que du vent.

Nous avons été trahi, tous berné par un seul homme.... il va devoir payer de ses crimes! On ne piétine et ne trahit pas la Champagne impunément! Contrairement à ce qui est dit, la fin ne justifie pas toujours les moyens... la preuve ...

Elle montra de la main Bry qui avait sombré dans un évanouissement qui au final était le bienvenu pour lui.... bien que la duchesse aurait apprécié de le voir souffrir, mais cela viendrait surement... s'il avait réussi quelque chose c'était d'avoir réveillé en la di Favara une forme de sadisme qu'elle avait veillé à mettre en latence... ce n'était plus le cas depuis qu'il avait tenté de la tuer, réveillant ses instincts primitifs...
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] L'alcool, ce n'est pas bien - RP de fin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Je n'm'enfuis pas. Je vole. Comprenez bien : je vole. Sans fumée, sans alcool, Je vole. Je vole.
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!
» Les BD qu'elles sont bien
» Les Bien-Nés et les Shen'dralar
» Bien Suprême, Aun'shi ou Farsight ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: Les RP-
Sauter vers: