Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joutes de Reims, nov 1461

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Joutes de Reims, nov 1461   Mar 26 Nov - 16:32

Deedlitt a écrit:
Après quelques jours, le temps que les informations lui arrivent de Paris, elle pu enfin démarrer ce qui devait l'être.

Oyez Oyez, voici la liste des braves en lice pour ce tournoi de Reims 1461.

Citation :
    Motep, Seigneur du Langon


Citation :
    Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-des-bois


Citation :
    Léanore, Dame de SEnnely


Citation :
    Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée


Citation :
    Ptit Broth, Seigneur de la grange


Citation :
    Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale


Citation :
    Kelso Declervaux, Duc de Champagne


Citation :
    Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne.



Citation :
    Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte d'Ambrières


Citation :
    Ninouchka du Val Ancien, Baronne de Janville, Dame de Talcy


Citation :
    Son Altesse impériale Actarius d'Euphor, Pair et Grand Prévôt de France, Duc impérial de Namur, Marquis de Dourdan & de La Roche, Duc d'Auxerre, Comte du Tournel, Vicomte de Durbuy, Baron de Donzy & de Florac


Citation :
    Islington de la Neustrie, Seigneur de Montbeaufranc et de Rozières


Citation :
    Exaltation Lablanche d'Abancourt, Duchesse de Châteauneuf-sur-Loire, Dame de Tronchay



Citation :
    Lexhor d'Amahir de la Louveterie, Prince de Montlhéry, Duc d'Alluyes, d'Amboise et de Luynes, Vicomte de Montbazon, Baron d'Auneau, de Château-Landon, de Vouvray et de Yèvre-le-Chastel, Seigneur de Pleaux



Citation :
    Caesar Milandor de Castel Vilar, Seigneur d'Estampes


Citation :
    Castelreng dict du Cougain, Baron de Pennes d'Albigeois Seigneur de Cordes, Marseillan et Cunault


Citation :
    Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal


Citation :
    Célénya Océalys, dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante de Minerve


Citation :
    Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie


Citation :
    Albin d'Ar Sparfel, Seigneur de Baillou, Secrétaire d'Etat du Limousin et de la Marche


Citation :
    Ascalon Breydel, Comte de Sint Winoksbergen, Baron de Rumes, Seigneur de Temse et de Cazaux, dit Flandre


Citation :
    Feodor de Talleyrand, Seigneur de la Grange sur Briarres


Citation :
    Guy de Dampierre, Seigneur de Pibrac et de Lévignac, Capitaine d'Armagnac et de Comminges


Citation :
    Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar, Baron de Hautpoul, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme Minerve


Citation :
    Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi Erementar, Baronne de Hautpoul, Dame de Brassac, Héraut es justice Dict Astrée.


Citation :
    Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe


Citation :
    Elisabeth Stilton, Chancelier de France, Dame de Lusigny


Citation :
    Sancte Iohannes von Frayner, Chevalier de France, Prince de Clichy, Comte du Lavaur, seigneur de Labastide San Peyre, de Bressols, de Domvallier, d'Eyrignac, de Varennes-les-Narcys, & de Castelloubon.


Citation :
    Jojen de Branson, Baron de Soultz-Haut Rhin

Par décision de Montjoie Roy d'Armes de France, Sa Grâce le Duc de Sedan n'est pas autorisé à jouter. Ceci ayant pour motif la non conformité des armes fournies dans les temps impartis à l'inscription.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Reims, nov 1461   Mar 26 Nov - 16:36

Deedlitt a écrit:
[ELIMINATOIRES - suite]

Sonnez bucines ! L'après-midi pointait les bout de son nez.. Minerve aussi.


Citation :

    Que s'avancent sur la lice, Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale et Albin d'Ar Sparfel, Seigneur de Baillou, Secrétaire d'Etat du Limousin et de la Marche




Première lance…
Pour ce dernier duel des éliminatoires, les jouteurs se présentent et font signe qu'ils sont prêts. Minerve leur donne le départ et abaisse son drapeau.
Les chevaux prennent un départ fulgurant, la dame ne laisse aucune chance à son adversaire, elle touche, brise sa lance et le désarçonne dans la foulée. Le choc est puissant, le seigneur met du temps à se relever. Minerve fait signe aux médicastres de venir prestement auprès de lui. Il souffre d'une blessure moyenne au niveau de la gorge. Pas joli, joli a regarder. Mais bon ce sont les risques du métier. Une fois prit en charge Minerve annonce ce qui doit l'être.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur.
-----------------------------------------------------------------------

Hersent a écrit:
[Eliminatoires: dans la famille Ar Sparfel je demande la mère et le fils]

Une nouvelle fois, Hersent se trouvait face à son fils adoptif et ce tirage au sort était loin de la satisfaire et de lui donner l'envie de gagner.
La dernière fois, elle l'avait blessé, aujourd'hui, elle ferait tout pour retenir la force de sa lance.

Entrée presque à reculons sur la lice rémoise, elle joute à domicile en plus. Regards rapides vers les tribunes : comme leur duel est le dernier de la journée des éliminatoires elle espère des tribunes dégarnies de leurs spectateurs. Et qui voit-elle ??? La Brunehaut et ses amis, tout pour être décontractée tiens.

Salut rituel au juge diseur, Minerve en personne, puis à son rival, Albinou. Elle prend la lance préparée avec soin par son écuyer, baisse la visière de son heaume et attend que les drapeaux se baissent.
C'est le signal et Korrigan s'élance au galop, très rapidement la silhouette d'Albin se profile, Hersent cherche par tous les moyens de retenir sa lance qu'elle abaisse sans conviction et …. patatras, enfer et damnation, voilà Albinou dans les choux. Elle vient de briser sa lance et de l'envoyer mordre le sable rémois, seulement la lance au lieu de se planter sur l'écu d'Albin, elle dérape le long de son cou et lui cause une blessure à la gorge.

Elle opère rapidement une volte pour se précipiter vers son fils, elle démonte dans un bruit effrayant de ferraille, et s'agenouille difficilement auprès de lui. Jehan, blême se joint à elle, la soulage d'une partie de son harnachement pour qu'elle puisse ausculter Albinou.


Ne le touchez pas, bande de charlatans, je suis médecin et je suis sa mère donc je m'en occupe. Et elle leur fait signe d'aller se faire pendre ailleurs : faut bien que quelqu'un prenne parce qu'elle s'en veut d'avoir blessé son Albin, roi des chieurs mais croquignolet malgré tout.

Albin ? Albin ? Tu m'entends ? Ta blessure saigne beaucoup mais Jehan va stopper le flux avec un linge qu'il appuiera sur cette dernière. Je vais te réparer ça, va, t'inquiète pas et puis, ne dit-on pas que les cicatrices font fantasmer les filles ?

Et de quitter la lice, vainqueur certes mais le cœur lourd.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Albin. a écrit:
[Fin des éliminatoires : On fait le remake?]

Le hasard fait parfois mal les choses il faut dire, il y a de cela quelques mois Albin et Hersent ce sont déjà affrontés et résultat des courses : Albin ne pouvait plus s'asseoir en se blessant grièvement aux fesses.
Cette fois, Albin était décidé à ne pas partir défaitiste, oublier ce mauvais moment passé, oublier que c'est Hersent qu'il doit affronter et surtout ne pas finir blesser.

Forcément c'est le dernier duel des éliminatoires et au vu du programme certains sont intégrés par le fait de voir un duel familial et voir du spectacle par la même occasion.

Heaume rabaissé, Nérélis étaient tendue en voyant en face sa propriétaire et son ami Korrigan.

Drapeaux baissés il était temps de s'élancer et niveau spectacle on était pas déçu pour le coup, Albin touché par la lance d'Hersent était éjecté de sa jument mais bien plus que cela il eu juste le temps de faire..


Ohhhhhh, en guise de douleur qu'il se retrouva avec un morceau planter dans la gorge. Pour le coup, Albin a peine conscient voyait tout juste sa mère adoptive à ses genoux et le barbier non loin aussi. Il sentit qu'on le transportait et voila qu'il commençait à divaguer un peu.

Sars! Il ne pouvait dire que cela la douleur était cependant trop forte pour parler n'entendant même pas la boutade que venait de dire Hersent

_________________


Dernière édition par hersent le Mar 26 Nov - 16:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Reims, nov 1461   Mar 26 Nov - 16:39

Deedlitt a écrit:
[Huitième de Finale]

Et le lendemain show must go on.

Citation :

    Que s'avancent sur la lice, Léanore, Dame de SEnnely et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale.




Première lance…
Les jouteurs se présentent sur le bord de la lice, Minerve abaisse son drapeau.
Et c'est parti!!! Les lances s'abaissent, se croisent … La Dame de Sennely manque sa cible, son adversaire elle n'en manque pas une miette. La dame de Vignory touche, brise sa lance et envoie valser  son adversaire. La chute est lourde, Minerve voit toute de suite qu'il y a un problème. Elle est blessée moyennement à la jambe. Les dames semblent sanguinaires dans ce tournoi se dit Minerve.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur.

-----------------------------------------------------

Leanore a écrit:
Citation :

    Que s'avancent sur la lice, Léanore, Dame de SEnnely et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale.




Première lance…
Les jouteurs se présentent sur le bord de la lice, Minerve abaisse son drapeau.
Et c'est parti!!! Les lances s'abaissent, se croisent … La Dame de Sennely manque sa cible, son adversaire elle n'en manque pas une miette. La dame de Vignory touche, brise sa lance et envoie valser  son adversaire. La chute est lourde, Minerve voit toute de suite qu'il y a un problème. Elle est blessée moyennement à la jambe. Les dames semblent sanguinaires dans ce tournoi se dit Minerve.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur.

La nuit avait été plutôt agitée. Elle revivait ses passes contre Guy et mille catastrophes. C'est une Léanore avec une petite mine qui se présenta ce jour-là pour les huitièmes. Lorsqu'elle vit contre qui elle allait jouter, la contrariété s'ajouta à sa fatigue. Mais il fallait y aller. Elle avait déjà rencontré Hersent, avait perdu d'ailleurs. Elle savait son ancienne camarade de promotion en médecine très bonne cavalière et bonne jouteuse.

Avant d'entrer en lice, son cousin y alla de ses encouragements et Léanore lui fit un sourire peu convaincant.

Dès la première passe, Hersent eut raison d'elle. Léanore pesta contre elle-même. Elle payait là son manque d'entraînement et sa désertion des derniers mois des lices. S'ajoutait à cela une légère blessure car en effet elle eut beaucoup de mal à se relever surtout avec l'équipement du parfait jouteur.

Elle fut rapidement déposée sur une civière. La douleur à la jambe était supportable et Léanore écarta une fracture ou une  plaie...... Un gros hématome sans doute......Elle verrait bien une fois débarrassée de tout cela dans sa tente.

Au moment où elle passait près de Hersent, elle fit arrêter la civière pour féliciter son adversaire.

Arriverai-je un jour à vous battre Hersent. Bonne chance pour la suite.

Sur le bord de la lice, Guy était là près à prendre de ses nouvelles.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Elle est en huitième : Hersent vs Leanore]

Un goût de déjà vu, duel entre deux médecins, au moins s'il y a blessure on aura de quoi panser tout ça.

Saluts à Minerve et Léanore, rituels avec Korrigan effectués, attente du signal avec impatience. Albin se remet de sa blessure, chez elle à Reims. Il a eu l'autorisation de venir accompagné par le trio poitevin emmené par Brunehaut. La consigne est qu'au moindre signe de faiblesse chez Albinou, exfiltration du fiston pour l'emmener au logis rémois.

Les drapeaux sont baissés, Korrigan doit ressentir la colère de Hersent contre elle-même, car il part comme une flèche, enfin aussi vite que lui permettent ses harnachements de joutes et le poids en ferraille de sa cavalière, suivant avec rigueur la barre de séparation de la lice.
Dans le brouillard qui l'entoure, Hersent abaisse sa lance et frappe de toutes ses forces lorsqu'elle croise la silhouette adverse. Un grand bruit de bois brisé, elle arrête la course de son frison pour opérer un demi-tour .

Diantre, elle a envoyé dans le sable Dame Leanore et elle semble blessée. Il semblerait que l'Ar Sparfel veuille montrer aux jouteurs qu'elle combat à domicile.

Elle démonte et s'enquiert de la santé de Leanore :


Dame Leanore, j'espère que ce n'est pas grave et que votre jambe se rétablira très rapidement. Ce n'est pas moi qui vous dicterai les remèdes à prendre ni les gestes à effectuer, vous les connaissez aussi bien que moi.

Elle sourit lorsque Leanore, couchée sur la civière lui dit :

Citation :
Arriverai-je un jour à vous battre Hersent. Bonne chance pour la suite. 


Je vous remercie Leanore, on parvient toujours à battre plus fort que soi un jour ou l'autre. Alors, il n'y a pas de raison que vous ne m'envoyiez pas mordre la poussière d'une lice. Soignez-vous bien et j'espère que vous pourrez profiter un peu de Reims et de ses boutiques.

Elle salua Leanore et suivit la civière afin de laisser place aux jouteurs suivants.

_________________


Dernière édition par hersent le Mar 26 Nov - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Reims, nov 1461   Mar 26 Nov - 16:41

Deedlitt a écrit:
[Quarts de Finale]

Sonner Bucines !! On reprend le lendemain au matin.


Citation :

    Que s'avancent sur la lice, Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale.




Première lance…
Les jouteurs font signe qu'ils sont prêts. Pas simple de passer après le duel précédent.. Minerve donne le départ…
Les dames se sortent les tripes on pouvait le voir à leurs postures! Les lances s'abaissent, se croisent, touchent et se brisent!!!!! Une fois de plus quelle technique! La dame Vignory tient bon sur sa monture alors que son adversaire chute en bout de lice. Dommage pensa Minerve. Elle se relève, elle n'est pas blessé.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur.
---------------------------------------------

Albine. a écrit:


Quarts de finale
A nouveau installée au bord de la lice, la blondinette observe avec beaucoup d’intérêt le combat précédent. Quel talent !

Entrant à son tour sur la lice, elle salue son adversaire sachant parfaitement que le combat allait être rude. Elle se concentre...


Citation :
  Que s'avancent sur la lice, Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale.

Première lance…
Les jouteurs font signe qu'ils sont prêts. Pas simple de passer après le duel précédent.. Minerve donne le départ…
Les dames se sortent les tripes on pouvait le voir à leurs postures! Les lances s'abaissent, se croisent, touchent et se brisent!!!!! Une fois de plus quelle technique! La dame Vignory tient bon sur sa monture alors que son adversaire chute en bout de lice. Dommage pensa Minerve. Elle se relève, elle n'est pas blessé.

Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur.

Assise par terre, la blondinette retire son heaume et secoue la tête avant de se redresser. Salut de la main à son adversaire et à Minerve.


Bonne continuation

Elle incline la tête et quitte la lice. Sales quarts de final pour les blonds, direction le campement, et en tribunes.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Quart de finale, les choses sérieuses commencent]

Après Albin, ce fut Albine que le tirage au sort lui désigna comme adversaire. Elle connaissait la jeune fille pour l'avoir croisée moult fois dans les tournois et au campement de son fils Albin: Albin et Albine, il n'y en avait que deux dans le Royaume et ils s'entendaient bien, étaient amis.
Hersent était obsédée par l'envie irrépressible de parvenir en finale et de remporter ce tournoi qui lui tenait tant à coeur: ce n'est pas tous les jours que l'on célèbre la venue au monde d'une adoration de fillette, Suzy Hersent!

La pression montait au fil des duels, Jehan devait supporter le caractère irascible de sa maîtresse qui n'avait pas son barbu favori pour la faire rire et oublier les menus tracas de l'existence
Minerve annonça son duel des quarts et Jehan la hissa sur Korrigan, fringant et allègre, tout heureux de retrouver la lice après une nuit de repos.

Rituels immuables qui rassurent, saluts à Minerve et à Albine, visière du heaume abaissée, lance en main et attente du signal.

Les images du duel précédent défilaient dans sa tête, elle ne voulait pas priver les tribunes d'un spectacle intense: aussi, dès que le drapeau s'abaissa, elle talonna sa monture, plaça sa lance dans l'axe de l'écu adverse et l'abaissa au moment où elle croisa Albine. Un bruit épouvantable de bois brisé se fit entendre, elle ressentit la force du coup porté par la jeune fille qui la fit trembler en selle. Elle dut recourir à toute sa pugnacité et son art de cavalière pour ne pas chuter. Korrigan adapta, imperceptiblement sa cadence à son déséquilibre momentané pour contrebalancer ce dernier.
L'Ar Sparfel se retourna pour voir où en était son adversaire et vit Albine choir sur le sable de la lice, sans aucune blessure à déplorer.
Hersent s'approcha d'Albine pour la saluer:


Le bonjour Damoiselle Albine, quels bris de lances! J'ai bien cru me retrouver par terre tant votre frappe a été puissante, si mon frison n'avait pas mis du sien pour m'aider à garder l'assiette, je crois que nous aurions été bonnes pour terminer le combat à l'épée.
Je vous remercie pour vos encouragements et vous dis à bientôt au grès d'un autre tournoi.


Et de rassembler ses affaires pour rejoindre le campement.

_________________


Dernière édition par hersent le Sam 30 Nov - 18:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Reims, nov 1461   Mar 26 Nov - 16:42

Deedlitt a écrit:
[Demi-Finale]


Citation :

    Que s'avancent sur la lice, Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale et Actarius d'Euphor, Pair et Grand Prévôt de France, Duc impérial de Namur, Marquis de Dourdan & de La Roche, Duc d'Auxerre, Comte du Tournel, Vicomte de Durbuy, Baron de Donzy & de Florac.




Première lance…
Les jouteurs font signe qu'ils sont prêts, Minerve abaisse son drapeau… Et déjà ils sont à bonne hauteur… Et c'est la dame qui touche et en profite pour briser sa lance. Son adversaire reste en selle.

Seconde lance…
Un demi tour en bout de lice et ça repart ! Les lances s'ajustent, se croisent… Et ce sera tout.
Personne ne touche.

Troisième lance…
Un dernier assaut pour les deux participants.. Les chevaux filent à vive allure, les lances se croisent et le marquis manque sa cible de peu. La dame en profite et une fois de plus elle touche et brise sa lance. La marquis reste en selle.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur.
---------------------------------------

Actarius a écrit:
[Hersent VS Actarius]

Ils se retrouvaient pour la quatrième fois de l'année. Lors de leur dernière rencontre, l'Euphor avait dû puiser dans ses tripes pour arracher un succès synonyme de triomphe en Lavardin. Cette victoire lui permettait certes de mener 2-1 dans leur confrontation, de bénéficier peut-être d'un petit avantage en terme de confiance. Mais le Phoenix ne doutait pas vraiment que celui-ci serait compensé par le fait qu'Hersent joutait chez elle en Champagne.

Le duel fut moins disputé que leur intense confrontation tourangelle. La première lance avait placé Actarius en posture délicate. Il avait dû lutter tant et si bien pour ne pas vider ses étriers que l'effort n'avait pas été sans effet sur son épaule. Décontenancé, légèrement gêné et sans doute pas suffisamment vorace, il échoua dans sa tentative lors de la deuxième passe et fut encore une fois dominé lors de l'ultime passage. En un vain sursaut d'orgueil, il mit tout en oeuvre pour rester perché sur sa monture. Un bel effort, mais un effort inutile. Pas une fois il n'avait ajusté l'écu adverse, pas une fois il ne s'en était approché. La défaite était consommée et la victoire adverse méritée. Il fit faire volte-face à sa monture, approcha de l'Ar Sparfel et la félicita.


Vous tenez déjà votre revanche. Je vous félicite et ne vous souhaite rien de moins que la victoire finale sur vos terres. Bonne chance !

Puis, il regagna son campement où il retrouverait Clémée pour une ultime séance de soins dans ce tournoi qui venait de s'achever pour lui.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[A quelques pas du Paradis Solaire du jouteur]

Lorsque Jehan lui avait annoncé son adversaire des demi-finales, Hersent avait pesté autant comme autant: mais la poisse la poursuivait encore et toujours à ce stade de la compétition: le GPF, l'Altesse Impériale en personne, le grand, l'imposant Actarius d'Euphor, ben c'était tout sauf euphorisant pour elle! Elle se souvenait de leur dernière passe d'armes qui l'avait envoyée voler dans le sable.
Hersent, ne panique pas, par tous les saints, ne panique pas. Ce n'est pas le GPF que tu combats mais un jouteur comme toi. Et puis tu as une revanche à prendre Tudieu! Ressaisis-toi, ne serait-ce que pour ton fils et la petite Suzy Hersent.

Elle avait gambergé toute la nuit, sommeil agité par les divers passes techniques utilisées par le GPF, elle les avait analysées pendant son sommeil et c'est les yeux rougis par l'insomnie qu'elle se prépara, à coups de tisane euphorisante et dynamisante, pour ce duel qui s'annonçait des plus acharnés.

Korrigan en avait cure, la vie était belle pour le frison bichonné, chouchouté lors des joutes. Hersent grimpa, encarapaçonnée de fer et de cuir, sur son hongre et entra en lice à l'annonce de son nom.

Saluts à Minerve et au GPF, main crispée sur la lance, cuisses enserrant avec force sa monture, visière abaissée et pensées éparses et sueurs froides collant sa fine chemise de lin.

Première passe, Korrigan se met très vite au galop, elle abaisse, sans réfléchir à deux fois, sa lance et la plante au beau milieu de l'écu euphorique tandis que la lance adverse la rate. CRAAAC, une lance fichue, prière pour que Jehan récupère lors de la volte, la boule ornementale à laquelle elle tient: c'est une oeuvre d'art, pas de la gnogniote. Le GPF reste en selle, pas facile à abattre le bonhomme!

Seconde lance, Jehan la lui a tendue en vitesse, la rassurant d'un regard quant au devenir de la boule ornementale à terre. Hersent talonne Korrigan, criant de toute ses forces:
War-Araok! Espérant faire peur au Pair de France, ça ne mange pas de pain le rêve, n'est-ce pas? Elle abaisse à la fin de son cry, la lance et elle ne touche que le vide, tout comme Sa Seigneurie.

Troisième lance, Tudieu, Hersent, tu te concentres et tu en finis avec ce combat.
Drapeau abaissé, rythme d'enfer, elle ne voit plus rien, elle n'entend que le vent sifflant autour de son heaume et le brouhaha des tribunes.
La lance bien en main, elle la serre et vise l'écu du GPF, elle fait un léger écart lorsqu'elle entend un sifflement près d'elle, ce qui doit intriguer son adversaire et le rendre moins attentif, du coup, elle rajuste son geste et frappe dans le mille et est ravie d'entendre le bruit de bris de lance: elle a gagné! Euphorisant, grisant d'être en finale à Reims pour Suzy Hersent.
Elle opère un demi-tour et rejoint Sa Seigneurie et tutti quanti, pour la saluer:


Mes respectueuses salutations, Vostre Seigneurie et Altesse impériale. Quel beau combat fut le nôtre. Cette fois, ce fut à mon avantage. Je vous remercie pour cette joute mémorable. Elle sourit lorsqu'il lui dit:

Citation :
Vous tenez déjà votre revanche. Je vous félicite et ne vous souhaite rien de moins que la victoire finale sur vos terres. Bonne chance !
[ibMerci encore Marquis,[/b] et avec malice elle ajouta c'est Euphorisant que d'accéder en finale sur ses terres natales. J'espère briller en finale et décrocher le titre de champion des joutes de Reims.

Elle salua à nouveau Minerve et le GPF avant de rejoindre, complètement abasourdie, le campement où elle en profiterait pour reprendre ses esprits. Elle chantonnait tout bas "Je suis en finale, je suis en finale, je suis, je suis, je suis en finale".

_________________


Dernière édition par hersent le Sam 30 Nov - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Reims, nov 1461   Mar 26 Nov - 17:36

Deedlitt a écrit:
[FINALE]

Sonnez bucines, voici venir la finale.

Citation :

    Pour cette Finale du Tournoi de Reims que s'avancent sur la lice, Elisabeth Stilton, Chancelier de France, Dame de Lusigny et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale.



Première lance…
Une finale 100% dame cela faisait longtemps pensa Minerve. Elle attendit que les dames soient prêtes et donne le départ.
Le public les acclame !!!! Les chevaux partent à vive allures, les lances se s'abaissent, se croisent… Hélas sans résultat. Personne ne touche.

Seconde lance…
Un demi-tour en bout de lice… Il fallait faire de son mieux… La Dame de Lusigny manque de peu sa cible, alors que la Champenoise fait mouche! Elle touche brise et brise sa lance sur l'écu de son adversaire. Cette dernière déstabilisée, chute en bout de lice sans toute fois se blesser.


Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne, Ambassadrice Royale est déclarée vainqueur de ce Tournoi de Reims 1461!
Applaudissez votre Championne !

--------------------------------------------------------

[La Champagne en finale: bulles et macarons ou pas?]

Hersent n'en revenait toujours pas: elle accédait en finale et ce pour la troisième fois de sa "carrière" de jouteuse. Elle était en finale et à Reims, à domicile! Elle avait mis à terre le GPF, qui avait horreur de perdre mais qui était la courtoisie même au coeur de l'adversité.
Il avait balayé, avec difficulté, mais balayé tout de même, sa cousine poitevine qui avait malgré tout sauver l'honneur de son Comté en ne chutant qu'après son compagnon de joutes.

Dans l'euphorie de la victoire, elle s'était lâchée et avait partagé joyeusement bouteilles de vin de Champagne, tartines au fromage de Langres et macarons. La nuit avait été très courte car l'Ar Sparfel n'avait pu fermer l'oeil, énervée comme une puce car elle sentait, au fond d'elle-même qu'elle avait SA chance à Reims, la cité des Roys!

Le ciboulot légèrement embrumé au petit matin, c'est à grands hanaps de tisanes à la menthe séchée que la champenoise commença sa journée.
Décrassage en détendant les jambes de son frison dans un galop aux alentours de la plaine abritant le tournoi; l'air frais et vivifiant de l'automne acheva de la réveiller. Elle prit une légère collation avant de s'entraîner avec Jehan qui avait installé un système de pantins pour aiguiser les sens guerriers de sa maîtresse. Plus d'une fois, elle manqua de se recevoir le retour de bâton et être désarçonnée, occasions rêvées pour ronchonner à l'envi et houspiller son écuyer.


Jehan! Je joute tout à l'heure pour LA victoire, MON heure de gloire et pour honorer la venue au monde de l'adorable Suzy Hersent Declervaux. Tout Bourmont me regardera, je n'ose dire toute la Champagne car ce serait présomptueux. Pourtant, pour une fois, ce ne sera pas Aimelin qui sera Champion.

Elle avait remarqué que depuis que sa paternité se précisait, les résultats lors des joutes étaient moindre. Il restait cependant une "terreur" des lices et grâce au Très Haut, elle avait évité un duel contre lui. Parce qu'il savait comment lui procurer les sensations d'envol indésirable et de ramassage peu élégant sur le sable.

Elle savourait le duel qui se présentait, et ce même si elle perdait. Elle s'isola afin de recouvrer la concentration nécessaire pour affronter la Dame de Lusigny.

Les bucines retentirent et Hersent, aidée par Jehan, se hissa, harnachée Doigts d'Or, sur un Korrigan au sommet de sa forme. Sans doute la présence de Nérélis lui faisait-elle grand bien, depuis le temps qu'ils ne se côtoyaient plus dans les pâtures de ses domaines.

Salut immuable vers Minerve et son adversaire du jour. Regards vers la tribune officielle où trônaient les organisateurs du tournoi, le couple Rosnay. Elle fit signe qu'elle souhaitait saluer le duc et la duchesse et s'approcha au petit trot au pied de la tribune:


Mes respectueux hommages à vous, Kelso, dict le Magnifique elle arbora un sourire taquin en souvenir du soir où avec Xilon, ils avaient cherché et trouvé une devise et un cry pour le Duduc. Et vous, Valéria.
Puis-je solliciter la permission de porter les couleurs de votre adorable trésor, la superbe et splendide Suzy Hersent? C'est pour elle que je souhaite jouter en cette finale rémoise. Elle revient de loin la mignonne!


L'attente était presque interminable pour Hersent, fébrile d'émotions.

C'est avec émotion et tendresse que l'Ar Sparfel prit l'étole de Suzy Hersent et qu'elle manda son écuyer pour qu'il la lui accroche au bras. Pas tous les jours qu'il lui serait permis de jouter en l'honneur d'une duduche en devenir.

Merci mes amis, je suis honorée que vous ayez accepté ma demande.

Il était temps de reprendre place en lice, aussi Hersent fit volter son frison pour se mettre en position, attendant que les drapeaux s'abaissent.

Le signal est donné, sous les cris de la foule, est-ce parce qu'elle est portée par les couleurs du poupon qu'elle a mis au monde, jamais elle n'avait fait attention aux cris des spectateurs lors de ses duels!
Korrigan fonce, comme d'habitude; comme d'habitude, le vent provoqué par la vitesse du cheval lui brouille la vue, seuls des bribes d'images lui parviennent. C'est presque à l'aveuglette qu'elle abaisse sa lance, visant à la va comme j'te pousse l'écu adverse, pour ne rencontrer que le néant.

Impeccable volte en bout de lice avant de s'élancer de nouveau au signal.
C'est le moment où jamais Hersent de montrer de quel bois de lance tu te chauffes. Tu as mis par terre le GPF, pas de raison que la Chancelière de France t'impressionne. Nameho! Et un cri s'échappe de son gosier:

Pour Suuuzyyyyy Heeeerseeennnnnnnnt et la Champagne, War-araok!

En sueur sous sa carapace de fer, tant l'excitation du combat lui fait bouillir les sangs, l'Ar Sparfel, oublie toute la courtoisie diplomatique pour pointer, sans ciller et encore moins faiblir, la boule ornée d'une double tête d'épervier et de chat, vers l'écu adverse, abaissant sa lance au dernier moment... comme d'habitude. Un bruit sec se fait entendre en même temps qu'un sifflement près de son heaume: didiou, elle l'a échappé belle, la champenoise! Mais elle a mis dans le mille, bien qu'elle ait brisé sa lance. Normalement la boule d'apparat devrait être récupérable: c'est qu'elle y tient à cette décoration en bois dur finement travaillé.

Elle se retourne, avec difficulté en raison de son harnachement de fer, pour constater que la Chancelière est à terre, sans être navrée, ouf! Elle avait fait couler assez de sang comme ça au cours du tournoi.

Elle démonte pour se porter à la hauteur de la Dame de Lusigny, son écuyer l'aidant à se débarrasser d'une partie de sa carapace, et tend la main à la Chancelière pour l'aider à se relever:


Merci, Dame Stilton, pour ce beau duel. Je crois que nous avons offert un beau spectacle sur cette lice.

Et de se retourner vers les hôtes du tournoi, levant un poing en signe de victoire, le visage rayonnant de joie. Son premier titre de Champion et en Champagne, cerise sur le macaron.

Elle salua joyeusement sa cousine et Albinou, elle avait mal à la gorge tant elle retenait ses cris de joie victorieuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Reims, nov 1461   Mer 4 Déc - 22:02

Deedlitt a écrit:
Et Minerve remis ce qui devait l'être à la Championne.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joutes de Reims, nov 1461   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joutes de Reims, nov 1461
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Venusial – Séjour illégal – Reims, le 22/06/1461
» [CXL] REIMS, la Capitale des Sacres
» [Reims]Festivités au Château! Venez y'a du jus d'orange!
» Il était une fois Reims
» [Saint-Michel] Joutes nautiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: Les RP :: les Joutes :: archives joutes 1461-
Sauter vers: