Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La sigillographie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2190
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: La sigillographie   Sam 5 Nov - 14:44

Citation :
V) La sigillographie


La sigillographie recense et étudie les sceaux de cire et bulles de métal.

Le sceau est une empreinte imprimée en relief sur une matière malléable, surtout la cire, par la pression d'un objet en pierre ou en métal. L'outil qui permet d'apposer le sceau est appelé « matrice de sceau » ; il est souvent réalisé en bronze ou en cuivre. Le sceau est utilisé comme marque personnelle d'autorité. Il rend crédible l'écrit. On en distingue différents types:
-Le sceau proprement dit ;
-La bulle, aux mêmes usages que le sceau mais réalisée dans une matière métallique;
-Le contre-sceau, empreinte de petites dimensions réalisée à l'avers du sceau ;
-Le signet, empreinte de petites dimensions avec une seule face ;
-Le cachet, utilisé pour fermer une lettre.

Les sceaux servent à :
-authentifier les documents
-clore des lettres : les scellés
-certifier des lettres

La valeur juridique du sceau est le fondement de la théorie juridique heraldique.
La sigillographie est de ce fait même liée à la diplomatique et l'héraldique particulièrement concernée par le sceau comme moyen d'identification.

Les formes les plus courantes sont :
-rondes
-ogivales, dites alors « en navettes », plus appropriés pour les effigies en pied d'ecclésiastiques ou de femmes6.

Les sceaux peuvent être soit plaqués à même le parchemin de l'acte ou appendus. Les sceaux appendus l'étaient au moyen de :
-courroies de cuir,
-simples languettes de parchemin rapportées, passant par une incision (doubles queues),
-découpées dans la masse du parchemin supportant l'acte (simples queues),
-fils de matériaux divers (lacs de soies, cordelette de chanvre).

La légende nominative est souvent en latin. Les effigies sont, elles, typées en fonction du rang social :
-sceau de majesté, où le roi trône avec les signes de sa souveraineté
-sceau équestre, de guerre où un seigneur figure à cheval, portant ses armessceau ecclésiastique, assis ou en pied, montrant le sigillant revêtu des ornements de sa fonction
-sceau féminin, en pied pour une dame de haut rang parée de ses atourssceau hagiographique, des institutions d'Eglise
-sceau monumental, des villes, représentant des monuments
-sceau héraldique, ou armorié, qui reste le plus répandu dans la société

La couleur de la cire et de l'attache est porteuse de sens* :
-les sceaux de cire verte, pendants sur lacs de soie rouge et verte, caractérisent les actes à valeur perpétuelle;
-les sceaux de cire jaune sur simple queue, sont propres aux mandements et aux actes administratifs;
-les sceaux de cire rouge scellent les lettres closes relevant de la sphère privée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
 
La sigillographie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Cours de maintien Belrupt-
Sauter vers: