Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin


Messages : 2023
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461   Lun 24 Juin - 19:16

Deedlitt.de.Cassel a écrit:
Après avoir fait monter son campement, Minerve se rendit en fin de journée vers le panneau d'affichage.

Oyez, Oyez, voici les noms des braves qui participeront à ce tournoi de la Dame Blanche 1461.

Citation :
Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-les-bois.




Citation :
Manonlapetite, Dame de Castelviel.




Citation :
Jason de Vissac, Baron de Vissac.




Citation :
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, pair de France, comte du Tournel, baron de Florac



Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne.




Citation :
Wendoline de Sisley, Dame de Giremontiers (ig: Wendoline)





Citation :
Khaliama de Trévière, Comtesse d'Astarac, Dame de Saint-Clar et de Neufchateau en Ardennes.




Citation :
Lucie-Anne de Castleviray, Dame de Les Hayes.




Citation :
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne.



t


Citation :
Heimdal von Strass, Premier secretaire d'Etat, Duc de Courtomer, Vicomte de Lonlay-l'Abbaye, Seigneur d'Augnax et de Belleville-sur-vie.




Citation :
Elisabeth Stilton, Dame de Lusigny.





Citation :
Albin d' Ar Sparfel, Seigneur de Baillou




Citation :
Perrinne Giffard - de Gisors-Breuil., Marquise de Rosny, Duchesse de Lillebonne, Baronne de Cambremer, Dame de Guibray, Saint Michel aux Loups, Neauphles, Maréchal d'Armes.



Citation :
Niall de Rivien, Duc de Montréal, Vicomte de Sennecey.




Citation :
Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal.



Citation :
Baile de Kestel, Dame de Lascaux, Chevalier et Grande Amazone de l'Ordre de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.



Citation :
Sakurahime de Valrochelles-Bergendael, Baronne de Virargues, Chevalier de l'Ordre de la Dame Blanche à l'Ecu Vert, Maréchale d'Armes de France.



Citation :
Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen, Héraut d'Armes dict Licorne.



Citation :
Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe.





-------------------------------------------------------------------------------------------

Deedlitt.de.Cassel a écrit:
L'heure était arrivée de mettre au tableau les éliminatoires. Dix-neuf jouteurs, c'était trois de trop pour des huitièmes de finales.

Oyez Oyez, voici les noms des braves tirer au sort pour participer à ces éliminatoires.

Citation :
Sakurahime de Valrochelles-Bergendael, Baronne de Virargues, Chevalier de l'Ordre de la Dame Blanche à l'Ecu Vert, Maréchale d'Armes de France affrontera Heimdal von Strass, Premier secretaire d'Etat, Duc de Courtomer, Vicomte de Lonlay-l'Abbaye, Seigneur d'Augnax et de Belleville-sur-vie.



Citation :
Perrinne Giffard - de Gisors-Breuil., Marquise de Rosny, Duchesse de Lillebonne, Baronne de Cambremer, Dame de Guibray, Saint Michel aux Loups, Neauphles, Maréchal d'Armes affrontera Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe.



Citation :
Jason de Vissac, Baron de Vissac affrontera Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, pair de France, comte du Tournel, baron de Florac.




Reposez vous mes Seigneurs, demain une rude journée vous attend.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin


Messages : 2023
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461   Jeu 4 Juil - 22:34

Deedlitt.de.Cassel a écrit:
[8ème de Finale]

Oyez, oyez voci les noms des braves toujours en lice pour ces 8ème de Finale.


Citation :
Sakurahime de Valrochelles-Bergendael, Baronne de Virargues, Chevalier de l'Ordre de la Dame Blanche à l'Ecu Vert, Maréchale d'Armes de France affrontera Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe.



Citation :
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, pair de France, comte du Tournel, baron de Florac affrontera Lucie-Anne de Castleviray, Dame de Les Hayes.



Citation :
Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal affrontera Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen, Héraut d'Armes dict Licorne.



Citation :
Niall de Rivien, Duc de Montréal, Vicomte de Sennecey affrontera Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-les-bois.



Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne affrontera Wendoline de Sisley, Dame de Giremontiers.


Citation :
Manonlapetite, Dame de Castelviel affrontera Elisabeth Stilton, Dame de Lusigny.




Citation :
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne affrontera Baile de Kestel, Dame de Lascaux, Chevalier et Grande Amazone de l'Ordre de la Dame Blanche à l'Ecu Vert.



Citation :
Khaliama de Trévière, Comtesse d'Astarac, Dame de Saint-Clar et de Neufchateau en Ardennes affrontera Albin d' Ar Sparfel, Seigneur de Baillou




_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin


Messages : 2023
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461   Jeu 4 Juil - 22:35

--Deedlitt.de.Cassel a écrit:
[Quarts de Finale]

Oyez, oyez voci les noms des braves toujours en lice pour ces quarts de Finale.


Citation :
Albine de la Fléchère Marigny, Dame de Sauvagnat Sainte Marthe affrontera Lucie-Anne de Castleviray, Dame de Les Hayes.



Citation :
Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen, Héraut d'Armes dict Licorne affrontera Brunehaut de Navarot, Dame de Saint-Florent-les-bois.




Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne affrontera Elisabeth Stilton, Dame de Lusigny.



Citation :
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne affrontera Khaliama de Trévière, Comtesse d'Astarac, Dame de Saint-Clar et de Neufchateau en Ardennes.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin


Messages : 2023
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461   Jeu 4 Juil - 22:36

--Deedlitt.de.Cassel a écrit:
[1/2 Finale]

Oyez, oyez voci les noms des braves toujours en lice pour ces demi-finale.


Citation :
Lucie-Anne de Castleviray, Dame de Les Hayes affrontera Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen, Héraut d'Armes dict Licorne.




Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne affrontera Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne.




-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne et Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne.



Première lance...
Les jouteurs se font face et font signe qu'ils sont prêts. Minerve aussi, elle donne le départ.
Les chevaux filent comme le vent, les lances s'ajustent, se croisent... Et touchent ! Les deux lances explosent en mille petits bris de bois. Plus expérimenté, le Seigneur reste en selle, alors que la dame chute en bout de lice.
Solide, elle se relève sans blessure.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aimelin a écrit:
[Demi-Finale]

[Hersent  VS Aimelin]


Aie Aie

Il affrontait Hersent. Depuis le temps qu’elle devait rêver de lui mettre une tanée c’était le moment que le médaillon sorte sa triple protection spéciale Millelieues. Quoi qu’en y repensant elle l’avait déjà battu. Mais cette fois-ci, si elle gagnait, il lâcherait quelques moutons et cochons dans le bureau d’Hersent au Castel et feindrait que les bestioles se soient échappées malencontreusement. Ce serait tout à fait crédible, lui d’ordinaire si discret ne pourrait pas avoir fait telle chose.

Et puis s’il gagnait il affronterait à nouveau le Jeneffe qui venait de remporter son duel, et là ça n’était pas du clafoutis non plus. Il avait bien pesté doucement dans les bureaux de la Ligue "qu’il l’aurait un jour"… mais ce jour n’était peut être pas encore arrivé et il leva les yeux au ciel, mettant toute sa ferveur dans une prière silencieuse où il implora le Très Haut de veiller sur lui un peu plus que sur son adversaire du moment. Bha oui quoi, tout les coups étaient permis, comme sur un champ de bataille. A la guerre comme à la guerre !

Minerve qui jouait des bucines enfin en faisait jouer plutôt, le tira de ses rêveries, et c’est avec un petit sourire entendu et un regard vers les cieux, qu’il rabaissa sa visière et se saisit de la lance, se plaçant à nouveau face à sa blondinette levant sa lance vers elle, avant de saluer Minerve et de se mettre en place. C’est qu’il avait ses petites manies de jouteur, Aimelin.

Et c'est le signal, et la même pression sur les flancs de l'étalon pour lui intimer l'ordre de s'envoler. Un encouragement de la voix pour le faire accélérer tandis que ses prunelles grises ne quittaient pas l'écu adverse qui fondait sur lui. Lance qui s'abaissa et qui fit mouche volant en éclats tandis qu'il grimaçait sous le choc reçu en retour. Bigre c'est qu'elle n'y était pas allé de main morte. Avait elle deviné pour les bestioles ?
Mais le Très Haut devait être satisfait du Miellelieues car non content d’entendre sa prière il l’avait exaucée, du moins en partie, car il y avait aussi le talent de l’ébouriffé, il ne fallait pas non plus attribuer tous les honneurs à celui d’en haut. Hersent avait chû, avec grâce il en était persuadé, et il soupira de soulagement en la voyant se relever. Bacinet enlevé il se posa près d'elle.


J'espère ne pas vous avoir blessé.
Félicitations vous êtes redoutable.


Un petit sourire en pensant qu’elle avait échappée aux bestioles échappées de l’enclos où le jeune Bailli faisait prospérer le cheptel de la Champagnesans doute aurez vous votre revanche lors de prochaines joutes.

Avant de sourire franchement je vous remercie pour celles-ci.

Et de la suivre pour sortir de la lice, une petite grimace à l’intention de la fifille di Favara sur le visage. Il marchait bien ce médaillon !

_________________


Dernière édition par hersent le Ven 26 Juil - 15:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin


Messages : 2023
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461   Jeu 4 Juil - 22:45

Les Campements


[Campement Ar Sparfel / Navarot]

Voilà que le fiston faisait campement à part, mordiou, il prenait son indépendance le grand dadet.
Qu'à cela ne tienne, elle installa son campement en face de celui de son ami Wendoline, comme ça elle aurait quelqu'un avec qui papoter. Parce que sa cousine Brunehaut était du genre carpe. Un vrai bonheur.

Jehan était asticoté par une Hersent un peu sur les nerfs: la fatigue lui jouait des tours, elle oubliait où elle posait ses affaires, ronchonnait pour un rien, bref tout allait de travers. Le pauvre Jehan supportait les humeurs de sa maîtresse avec philosophie, il en avait l'habitude et attendait avec impatience l'arrivée de la Poitevine qui clouait le bec à la Dame de Maizières et de Vignory.

Hersent avisa Wendoline et se dirigea vers sa tente pendant que son écuyer montait le campement.


Coucou Wendy!!! C'est moi, j'ai dit à Jehan de nous installer, Brune et moi, en face de ton campement.
La dernière fois ça ne nous a pas trop mal réussi, enfin pour Brune et toi.
J'ai des macarons, que proposes-tu comme boisson pour les accompagner?

Au fait, en passant devant le tableau d'affichage, j'ai vu le blason de Jason_de_vissac, tu sais mon cher baron du BA que j'ai connu à Belrupt!


Regard embué qu'elle masque d'un revers de la main. Je pense toujours à elle tu sais, à ma chère filleule, partie trop tôt.
J'ai vraiment besoin de boire un truc fort sinon je crois que je vais pleurer.


Ouaip, il y a des jours comme ça où certains fantômes viennent vous rendre visite sans prévenir.


Brunehaut_ a écrit:
[Campement Ar Sparfel / Navarot]

La Poitevine avait cherché son suzerain partout, lut et relut au moins cent fois le tableau d'affichage sans repéré son blason. Elle tapa du pied de déception: tête en l'air, il avait oublié de s'inscrire à coups sûr. Pourtant, elle lui avait détaillé la marche à suivre, à qui envoyer la fiche d'inscription, bref, finalement, entre ses occupations au barreau, à l'université, à son cabinet médical et l'arrivée du petit dernier, un adorable Ardent, le pauvre suzerain avait oublié que sa vassale par alliance souhaitait lui faire découvrir les joies des joutes...et puis elle en avait assez d'être toujours la seule Poitevine en lice.
Du coup, elle arpenta les campements pour s'installer avec Totoche si cette dernière n'avait pas traînassé en route.

Au détour d'une allée, où fleurissaient les étendards et autres oriflammes, elle aperçut sa Totoche en parlote avec son amie orléanaise, Wendy.
Brune poussa Yocha jusqu'au bord des deux campements qui se faisaient face et salua les deux jeunes femmes:


Bonjour, bonjour!!! Comment allez-vous??? Je devais faire campement commun avec mon suzerain, mais sa nouvelle paternité lui a tourneboulé l'esprit et il a oublié de s'inscrire au tournoi! J'vous jure, la prochaine fois, je m'occuperai moi-même de son inscription.

Elle remarqua le visage bouleversé de Totoche, aussi démonta-t-elle rapidement de Yocha qu'elle confia aux bons soins de Jehan.

Ben, Totoc... euh Hersent, que se passe-t-il? Pourquoi es-tu au bord des larmes??? Il est arrivé malheur aux enfants? A ton cher et tendre? Ton duché t'en fait voir de toutes les couleurs?? Dis voir , raconte!

Brune s'installa près de sa Totoche d'amour et lui passa un bras sororal autour des épaules, la serrant contre elle et lui déposant un long baiser sur les cheveux.

Quoiqu'il se soit passé, ma belle, ça ira, nous sommes là, Dame Wendoline et moi, ta Brune! Rhooo, pis, tu échappes aux éliminatoires, c'est déjà bien. Et puis, si tu te mets dans des états pareils, tu ne seras pas en forme pour ton duel.

Elle fit signe à Jehan de lui apporter une de ses sacoches de voyage, ce qu'il fit promptement. Elle en sortit un vin poitevin: Tiens, Jehan, sors les hanaps, les beaux hein!, je crois que ta maîtresse a besoin d'un remontant!

Elle sourit à Wendoline: Dame Wendoline, Hersent, ma chère Totoche dit-elle à voix très basse, a besoin de boire un peu pour oublier ses malheurs. Vous nous accompagnerez pour la dégustation de ce vin poitevin?

Elle remplit les trois hanaps, enfourna discrètement un macaron, et leva son verre: A la famille, à l'amitié et à tous ceux qu'on n'oubliera jamais!

Entre temps, Jehan avait planté les deux oriflammes afin que les amis et connaissances puissent repérer leur campement.



Wendoline a écrit:
Elle s'apprête à répondre à son amie, à lui dire qu'elle aussi pense parfois à cette jeune femme si gaie, si pleine de vie, à se demander ce qui a pu se passer que la cousine arrive ! Et c'est Hersent qui la trouve non volubile ?

La jeune femme d'expliquer l'absence de son suzerain..... à nouveau un flux de souvenirs, pour une autre personne cette fois-ci, la mélancolie ne va tout de même pas l'envahir ! Trois jeunes femmes, trois amies disparues...

Le vin poitevin apporté par Dame Brunehaut du coup est le bienvenu .

Elle boit une légère gorgée du nectar après avoir trinqué avec les deux cousines


Délicieux !

Allez Hers remets-toi ; malheureusement la vie est ainsi faite, certains partent trop tôt....

Elle lui sourit, pose sa main sur la sienne en signe de réconfort avant d'ajouter dans un rire

Laquelle de nous trois va remporter ces joutes ?


[Campement Ar Sparfel / Navarot]


La cousine arriva, sans son Suzerain qui devait être le roi des têtes en l'air. Elle demanda asile au campement ce qui ne lui fut pas refusé, bien entendu.

Avant de répondre aux interrogations légitimes de Brunehaut, Hersent but une longue gorgée du vin poitevin, elle savourerait mieux le crû plus tard, une fois le coup de cafard passé. Elle posa sa tête contre l'épaule de sa cousine, comme quand elles étaient petites et que Brune venait séjourner en bord de mer chez eux:


Je t'en ai parlé de ma filleule, Suzette de Florensac, elle fut Louve sous mes ordres puis devint vassale de mon Duduc.
Tu as été épargnée, en Poitou, par les luttes intestines de religion, mais en Champagne cela a provoqué des scissions terribles et des haines qui demeurent encore.


Regards embués vers Wendy qui avait vécu ces événements tragiques.

Lorsque nous avons pris le Castel pour réinstaurer l'assise de la Couronne, ma filleule et amie, Suzette, jeune épousée du baron Jason_de_vissac., était dans le camp des Croisés et est tombée lorsque l'armée Le Griffon est montée sur Reims faire le ménage. Elle a reçu des coups mortels et a succombé à ses blessures. Elle a refusé que je vienne à son chevet et pire refusé que je la soigne.
Elle a quitté ce monde sans que je puisse faire la paix avec elle et cela me mine depuis. Aussi, lorsque j'ai vu sur le panneau d'affichage le blason de mon ami Jason, les cruels souvenirs sont remontés à la surface.
Je ne sais pas si un jour le Très Haut nous aidera à faire la paix lorsque je rejoindrai le Paradis solaire... si je le mérite. Pour le moment, le remord grignote une part de mon âme.
Elle me manque ma Suzette, ses coups de gueule me manquent, sa joie de vivre aussi et ses recettes incroyables.


Elle leva le hanap bien haut, la tête toujours au creux de l'épaule poitevine, et dit bien fort, le regard vers les Cieux:

A toi ma belle! A toi qui j'espère un jour me pardonnera! Si tu croises Polibe, dis-lui qu'il est comme toi, toujours dans mon coeur.

Elle vida d'un trait le reste du vin puis :

Je peux en avoir d'autre??? Je serai chouette pour jouter mais je m'en fiche! On oublie la tisane ce soir et on boit toute la nuit: Polibe serait plié tout comme Suzette qui parfois tentait de me soûler avec sa gentiane qu'elle mettait discrètement dans mes tisanes.

Un murmure: c'était il y a un siècle.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin


Messages : 2023
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461   Jeu 4 Juil - 22:52

La Lice


Citation :
Que s'avancent sur la lice, Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne et Wendoline de Sisley, Dame de Giremontiers.



Première lance...
Les deux dames se font face, elles font signe qu'elles sont prêtes. Minerve donne le départ comme à son habitude. Et c'est la Dame de Giremontiers qui touche et brise sa lance sur l'écu de son adversaire. Celle-ci, en jouteuse expérimentée, tient bon sur sa selle.

Seconde lance...
Un demi tour en bout de lice, et les voici reparties. La Vice-Chambellan ne l'entend pas de cette oreille, cette fois c'est elle qui touche et brise sans lance, sans que son adversaire ne puisse faire quoi que ce soit. D'un geste technique elle l'envoie sur le sable de la lice, sans aucune autre forme de procès. La Dame de Giremontiers se relève, pas de blessure pour elle.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur.

---------------------------------------------------

Wendoline a écrit:
C'est une Wendy dépitée qui s'en retourne vers le campement. Il a fallu que le tirage au sort désigne son amie Hers comme adversaire ! Et comme ci cela ne suffisait pas,  la Dame de Vignory l'a envoyée valser sur le sable !

Pas de blessure et c'est un fou rire instantané qui la surprend elle-même !!


Bravo Hers..... et il faut que ce soit toi qui m'inflige ma première chute !

Tordue, non de douleur, mais de rire, elle ôte son heaume, se relève

J'espère que tu iras le plus loin possible, bon courage pour la suite mon amie

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Hersent VS Wendoline]

Ou quand la Champagne pétille...

Mouais, lorsqu'elle apprit le tirage au sort des huitièmes, après une soirée bien arrosée, sa première lors de joutes, elle se décomposa en entendant Jehan lui dire et redire qu'elle devait se préparer à jouter contre Dame Wendoline.
Wendy, son amie, cella avec laquelle elle avait autant de fous rire que de ronchonneries voire pire. Non mais quelle ironie du sort.

Elle se prépara, la tête carillonnant encore sous l'effet vin du Poitou: la Brune, entendrait parler du pays si elle se retrouvait dans le sable ce qui ne manquerait pas de se passer vu l'état de l'Ar Sparfel.

Sur la lice... Attente du signal de départ des hostilités après avoir salué Minerve et Wendy.

Les drapeaux se baissent, c'est partiiiiii! Korrigan atteint sa vitesse de croisière (qui ne s'amuse pas, hein, la Hers est concentrée), et malgré la bonne tenue de sa lance, elle rate sa cible et c'est elle qui reçoit le coup d'une force incroyable, sur son écu, Wendy a brisé sa lance... tsss si elle loupe encore, elle perdra. Pfff, finalement, ça lui sert d'avoir été dans l'Ost et cavalé sur les champs de bataille: elle parvient à rester en selle, stoïque au milieu des carillons qui sonnent toujours dans sa tête.

Volte en bout de lice, légère attente, le temps que Wendy change de lance. Charge tonitruante de Korrigan, serrage de dents de la cavalière qui a décidé de sortir le grand jeu... nanmého! Elle vise au dernier moment l'écu de Wendoline, y met toute sa vigueur et brise sa lance. Elle y est allée tellement de bon coeur qu'elle envoie Wendy dans le sable.

Hersent démonte rapidement et ôte ce qui l'encombre afin de se porter aux côtés de son amie... qui est écroulée de rire! La meilleure de l'année: l'Ar Sparfel fait se marrer un adversaire.
Le rire étant contagieux, elle s'y met aussi... bonjour le spectacle peu commun donné aux tribunes et au bord de lice.


Bravo Wendy, ta première lance a failli être fatale! Faut croire que le vin du Poitou possède des vertus miraculeuses: l'ivresse m'aurait-elle galvanisée??
Tu n'as rien, c'est sûr??? Merci pour ce beau duel, à charge de revanche, ma belle!
Clin d'oeil amusé. J'espère pouvoir atteindre l'ultime manche voire de la remporter, je continuerai ce soir à boire le vin apporté par Brune, ça semble me réussir.
Tu as vu que Brune a remporté son duel aussi: à ce rythme, elle deviendra une vraie terreur!


C'est ensemble, accompagnées de leur monture qu'elles reprirent le chemin du campement, riant encore de la scène cocasse qu'elles ont vécue. Un bon baquet d'eau parfumée attendait l'Ar Sparfel qui accompagnerait le bain d'un verre du vin poitevin, ce qui serait mieux que ses tisanes.

_____________________________________________________________________________

--Deedlitt.de.Cassel a écrit:
[Quarts de Finale]


Citation :
Que s'avancent sur la lice, Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne et Elisabeth Stilton, Dame de Lusigny.



Première lance...
Les jouteuses se font face et font signe qu'elles sont prêtes, Minerve donne le départ...
Les lances s'abaissent et s'ajustent, se croisent et touchent!!! Seul la lance de la Champenoise se brise sur l'écu de son adversaire. Cette dernière encaisse un impact violent, et chute en bout de lice. Minerve fait signe aux médicastres, la Dame de Lusigny est blessée légèrement à la poitrine.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur.


-------------------------------------------------[/quote]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin


Messages : 2023
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461   Sam 3 Aoû - 22:38

Citation :
Que s'avancent sur la lice, Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Vice Chambellan de Champagne et Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne.



Première lance...
Les jouteurs se font face et font signe qu'ils sont prêts. Minerve aussi, elle donne le départ.
Les chevaux filent comme le vent, les lances s'ajustent, se croisent... Et touchent ! Les deux lances explosent en mille petits bris de bois. Plus expérimenté, le Seigneur reste en selle, alors que la dame chute en bout de lice.
Solide, elle se relève sans blessure.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur.

-----------------------------------------------------------

Aimelin a écrit:
[Demi-Finale]

[Hersent  VS Aimelin]


Aie Aie

Il affrontait Hersent. Depuis le temps qu’elle devait rêver de lui mettre une tanée c’était le moment que le médaillon sorte sa triple protection spéciale Millelieues. Quoi qu’en y repensant elle l’avait déjà battu. Mais cette fois-ci, si elle gagnait, il lâcherait quelques moutons et cochons dans le bureau d’Hersent au Castel et feindrait que les bestioles se soient échappées malencontreusement. Ce serait tout à fait crédible, lui d’ordinaire si discret ne pourrait pas avoir fait telle chose.

Et puis s’il gagnait il affronterait à nouveau le Jeneffe qui venait de remporter son duel, et là ça n’était pas du clafoutis non plus. Il avait bien pesté doucement dans les bureaux de la Ligue "qu’il l’aurait un jour"… mais ce jour n’était peut être pas encore arrivé et il leva les yeux au ciel, mettant toute sa ferveur dans une prière silencieuse où il implora le Très Haut de veiller sur lui un peu plus que sur son adversaire du moment. Bha oui quoi, tout les coups étaient permis, comme sur un champ de bataille. A la guerre comme à la guerre !

Minerve qui jouait des bucines enfin en faisait jouer plutôt, le tira de ses rêveries, et c’est avec un petit sourire entendu et un regard vers les cieux, qu’il rabaissa sa visière et se saisit de la lance, se plaçant à nouveau face à sa blondinette levant sa lance vers elle, avant de saluer Minerve et de se mettre en place. C’est qu’il avait ses petites manies de jouteur, Aimelin.

Et c'est le signal, et la même pression sur les flancs de l'étalon pour lui intimer l'ordre de s'envoler. Un encouragement de la voix pour le faire accélérer tandis que ses prunelles grises ne quittaient pas l'écu adverse qui fondait sur lui. Lance qui s'abaissa et qui fit mouche volant en éclats tandis qu'il grimaçait sous le choc reçu en retour. Bigre c'est qu'elle n'y était pas allé de main morte. Avait elle deviné pour les bestioles ?
Mais le Très Haut devait être satisfait du Miellelieues car non content d’entendre sa prière il l’avait exaucée, du moins en partie, car il y avait aussi le talent de l’ébouriffé, il ne fallait pas non plus attribuer tous les honneurs à celui d’en haut. Hersent avait chû, avec grâce il en était persuadé, et il soupira de soulagement en la voyant se relever. Bacinet enlevé il se posa près d'elle.


J'espère ne pas vous avoir blessé.
Félicitations vous êtes redoutable.


Un petit sourire en pensant qu’elle avait échappée aux bestioles échappées de l’enclos où le jeune Bailli faisait prospérer le cheptel de la Champagnesans doute aurez vous votre revanche lors de prochaines joutes.

Avant de sourire franchement je vous remercie pour celles-ci.

Et de la suivre pour sortir de la lice, une petite grimace à l’intention de la fifille di Favara sur le visage. Il marchait bien ce médaillon !
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
[Demi-finale... vers la route du bonheur?]

Elle était contente, elle allait en demi-finale et cela de plus en plus souvent. Seulement, il y avait toujours un obstacle qui lui barrait le chemin de la finale... et jamais des moindres.
Une fois encore, elle affronterait Aimelin, jouteur plus que redoutable, qu'elle avait une fois battu mais depuis elle n'avait plus eu l'heur de reproduire l'exploit.

C'est une Hersent grognonne, pestant sous son heaume, ayant houspillé plus de raison Jehan qui faisait le dos rond histoire de laisser passer l'orage .

Elle serra contre elle la pochette renfermant des boucles blondes, celles que son compagnon avait délicatement coupées pour qu'elle les porte toujours contre son coeur.

Les buccins avaient appelé les jouteurs en lice, Korrigan était préparé comme il fallait, avec soin et amour.
Vraiment la guigne que de tomber face à Aimelin... quelle vengeance préparée si elle perdait??? Héhéhéhé, lui piquer une partie de son cheptel ou alors pire... fausser ses bouliers! Personne n'aurait idée que ce serait-elle: elle ne qui quittait pas son bureau de PP ou alors travaillait dans le calme voluptueux de Ratafia, aux ambassades.


Bon, Hersent, ça suffit bien, tu te concentres pour ne pas être ridicule! T'as compris! Tu fait comme ta cousine: tu t'en fiche de qui est face à toi: tu t'élance et tu poques la lance sur l'écu adverse sans autre cérémonie.

Arrivée en lice, avec la tête des mauvais jours, salut au juge diseur et à Aimelin. Attente des drapeaux baissés, Korrigan piaffant d'impatience et renâclant pour exprimer sa motivation.

Les drapeaux se baissent et c'est le galop infernal, dispensant aux spectateurs des mottes de terre mêlées de sable. Malgré la vitesse qui lui fait plisser les yeux derrière son heaume, elle parvient à ajuster sa lance, elle vise l'écu d'Aimelin et ô joie elle touche, brisant sa lance en mille morceaux. Elle est en toute joyeuses jusqu'au moment où, elle vacille dangereusement de sa selle, tentant, gaillardement de conserver l'assiette, elle voit le bout de la lice arriver, si elle parvient à rester en selle jusque là, elle sera sauvée. Las! Mille et une fois hélas, elle chute juste avant l'arrivée.

Arrgghhhh! Enfer et damnation, c'est pas possible d'avoir autant de malchance! Zut et crotte de bique! Seul Jehan l'entend pester ainsi, le temps pour lui de la débarrasser des morceaux d'armures brinquebalants.
Heureusement pas un seul bobo: elle commence à avoir la peau dure et un jour, elle irait en finale et la remporterait, foi d'Ar Sparfel!

Elle se releva tant bien que mal et regarda, souriante, ben oui faut bien faire bonne figure même si on a atterri dans le sable de manière peu gracieuse.


[ibBonjour Aimelin, ravie d'avoir jouté, une fois de plus contre vous, un peu moins de m'être retrouvée dans le sable. Je suis bonne pour remplir une nouvelle fiole en verre de Venise pour agrémenter la rangée des demi-finales.
Rassurez-vous, depuis le passage à tabac reçu par l'honorable Santiagoriccardo, j'ai la peau tannée et ma foi, cela s'avère utile lors des chutes en joutes: pas une égratignure, un bon bain apaisant et tout ira mieux.[/b]

Elle répondit à son sourire en se disant qu'il avait intérêt à bien compter, les petites bestioles nouvellement nées pouvaient disparaître au moment où on s'y attendait le moins. J'espère bien avoir ma revanche et enfin parvenir en finale et devenir Championne un jour.
Je vous remercie pour ce beau combat, le spectacle des lances volant en éclats de concert devait être impressionnant pour les spectateurs. Les escarbilles ont volé loin, il me semble.


Elle lui tendit la main: à charge de revanche et surtout tous mes voeux de réussite face au vieux Jeneffe qui a plus d'un tour dans sa stratégie de jouteur.

Elle salua Minerve puis partit, suivie de son frison jusqu'au campement où l'attendait un baquet d'eau chaude et parfumée... elle y oublierait les affres de la défaite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les joutes de Paris, Ordre des Dames Blanches à l'écu vert, juin 1461
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Place des Add-ons dans la bibliothèque FSX
» Magic !
» PARIS EST LUDIQUE 4ème édition - 14 & 15 juin 2014
» SNEAK PEEK L’Ordre du Chaos le 14 janvier 2012
» Notre Dame de Paris [Dessin animé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: Les RP :: les Joutes :: archives joutes 1461-
Sauter vers: