Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les joutes d'Oléron mai 1461

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Les joutes d'Oléron mai 1461   Lun 13 Mai - 14:56

Ereon a écrit:


Citation :
Ereon D'Asceline , Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant attaché à la bibliothèque et à la formation


Citation :
Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte d'Ambrières


Citation :
Aloara de Carpadant de Dénéré , Princesse de Montmorency, Comtesse de Monbazillac, Vicomtesse de Bellac, Baronne de Segré, Dame de Fleurance


Citation :
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de Franc, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare.


Citation :
Ptit Broth, seigneur de la grange


Citation :
Erwelyn Corleone de Jeneffe, Duchesse de St Fargeau, baronne d'Evron et d'Auxonne, dame de Saint Antoine de Rochefort


Citation :
Elisabeth de Vaisneau, Dame de Lusigny.


Citation :
Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen.


Citation :
Gauvhin de Plantagenêt , Seigneur de Saint-Georges-de-Montaigu


Citation :
Niall de Rivien, Duc de Montréal, Vicomte de Sennecey


Citation :
Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort /b], Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray


Citation :
Sa Seigneurie [b]Lexhor d'Amahir, duc d'Alluyes, baron d'Auneau, de Château-Landon & de Yèvre-le-Châtel, seigneur de Pleaux, Grand Maître de France et Pair de France.


Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne


Citation :
Exaltation Lablanche d'Abancourt, Dame de Tronchay


Citation :
Davia Corsu de Volvent, Dame de Brethenay


Citation :
Ghost d'izard , duc de sedan baron de chaumont, seigneur de dienville et sous intendant au commerce exterieur



Citation :
Brunehaut_ , Dame de Saint-Florent-des-bois


Citation :
Ursus de Valbois , Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée.


Citation :
Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul


Citation :
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme Minerve,


Citation :
Hector Eribert Livius Isidore ORPHEE, Comte de Miglos, Comte élu de Toulouse


Citation :
Fofinha d'Enragier, Dame de Rieumajou


Citation :
kiriell de la rose noire dict Kiriell, seigneur de l'aiguillon sur mer


Citation :
clara delavillette dict lafeedulogis, dame de chatemerlière


Citation :
Pierre du Val de Loire, Duc de Montlouis et d'Azay le Ridel, Baron de Maurepas et de Saint Cyr sur Loire, Seigneur de Sainte Cécile, Pair de France


Citation :
Brisson de Beauregard, seigneur de Chateau pers


Citation :
Florelanne, dame de Magné



Citation :
Edward Démias, Seigneur de Bief Chabot


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes d'Oléron mai 1461   Lun 13 Mai - 15:41

Ereon a écrit:


Citation :
Elisabeth de Vaisneau, Dame de Lusigny affrontera Exaltation Lablanche d'Abancourt, Dame de Tronchay


Citation :
Fofinha d'Enragier, Dame de Rieumajou affrontera Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte d'Ambrières



Citation :
Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi Baronne de Hautpoul affrontera Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée.


Citation :
Brunehaut_, Dame de Saint-Florent-des-bois affrontera Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort, Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray


Citation :
Erwelyn Corleone de Jeneffe, Duchesse de St Fargeau, baronne d'Evron et d'Auxonne, dame de Saint Antoine de Rochefort affrontera Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme Minerve


Citation :
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de Franc, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare affrontera Gauvhin de Plantagenêt, Seigneur de Saint-Bruno-de-Montarville


Citation :
Hector Eribert Livius Isidore ORPHEE, Comte de Miglos, Comte élu de Toulouse affrontera Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne


Citation :
Edward Démias, Seigneur de Bief Chabot affrontera Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Citation :
Que se présente en lice Hector Eribert Livius Isidore ORPHEE, Comte de Miglos, Comte élu de Toulouse et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne



Ereon regarda les jouteurs et donna le départ

Première lance
Les deux jouteurs se lancent et commencent avec une première passe sans aucune touche. Sûrement une passe pour s'observer

Deuxième lance
Ils arrivent en bout de lice et se relancent cette fois à grande vitesse et c'est le choc quand les deux jouteurs se croisent. Hector touche et hersent aussi ce qui emporte les deux jouteurs au sol. Ereon descend dans la lice et vérifie les lances. L'arbitre contaste également que Hersent à une douleur à la gorge (blessure Moyenne)

Nous, Ereon d'Asceline, Juge diseur annonçons la victoire de Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne par une lance brisée à zéro


Hersent était arrivée en retard et le tirage au sort lui avait épargné les éliminatoires, par contre sa cousine avait été bonne pour ce tour préliminaire qu'elle avait remporté, contre toute attente: chance du débutant. Elles se retrouvaient toutes les deux en huitième et Brune passait avant elle.

Elle avait pris le temps de venir en bord de lice pour soutenir cousinette dans sa terrible épreuve: après avoir combattu Sa Seigneurie,victorieusement, elle combattait l'épouse de ce dernier, pour une poisse c'était une poisse et ce qui devait arriver arriva: Cousinette, les fesses sur le sable. Fichtre, l'épouse ne plaisantait pas et avait vengé son tendre aimé... pauvre Brunehaut_. Cependant, elle avait perdu avec les honneurs et porté haut les couleurs de son duché.

Cousinette n'était pas déçue, ouf! Elles étaient retournées au campement pour que Jehan prépare Korrigan et l'aide à revêtir son armure. Toutes les ultimes vérifications avaient été faites et refaites, aussi est-ce confiante que la Champenoise entra en lice pour affronter le Comte de Toulouse, qu'elle avait croisé lors des joutes organisées par le Comtat toulousain.

Elle ressentait encore de fugaces douleurs à la gorge suite à son duel à l'épée de Brassac, contre la reyne des biscuits, tsss, ça devenait une mauvaise habitude, à la limite de la malédiction, les macarons ne résistaient pas aux biscuits... nom d'une meringue!
Trève de plaisanterie, concentration, concentration: elle joutait contre un homme rompu aux batailles et aux duels, elle se devait de lui montrer qu'une Dame savait se battre et bien par-dessus le marché!

Rituels accomplis, elle fit signe au juge et à son adversaire qu'elle était prête et abaissa sa visière avant de talonner son frison. A mi-chemin, comme à son habitude, elle abaissa sa lance, la pointa vers l'écu du Comte et ce fut le vide qu'elle rencontra. Volte en bout de lice, elle retint un peu Korrigan puis le lâcha pour un grand galop.

La deuxième passe serait déterminante, elle voulait briser sa lance dans un bruit infernal: l'air marin la galvanisait et lui donnait des envies de mordre et de victoire. De plus, elle voulait offrir un beau spectacle à Cousinette et lui prouver que ce n'était pas une petite blessure au cou qui pouvait arrêter une mordue des joutes.

Korrigan est à pleine vitesse, le sable vole de tous côtés, elle tient fermement la lance et boute l'écu du Comte, elle entend un bruit de bois brisé avant de se retrouver par terre. Elle ronchonne tant et plus sous son heaume, Jehan ne tarde pas à venir la débarrasser de son harnachement de fer.

Hersent s'aperçoit qu'elle n'est pas toute seule dans le sable, le Comte aussi y fait une petite station.

Un picotement au cou la fait grimacer: sapristi, la peste soit ce heaume qui n'empêche pas les lances d'érafler la chair tendre de son anatomie! Il faudra de toute urgence remédier à ce problème technique car elle ne souhaitait pas se retrouver la gorge tranchée net par une lance maladroite.
Ahan... mais elle saigne en plus! regards inquiets vers Jehan qui lui sourit en la rassurant


M'Dam' Hersent, c'est qu'un tout p'tit peu d'sang! Zallez pas mourir pour ça, zavez connu pire alors faites pas la douillette, c'te honte sinon!

Gnagnagnagna... même plus le droit de se plaindre avec cet écuyer, je vous jure le personnel n'est plus ce qu'il était. Jehan avait de la chance qu'elle soit d'une gentillesse extrême sinon il se serait retrouvé dans la rue plus d'une fois.

Peut-être, mais je saigne et ça brûle! Passe-moi un bout de tissu, et pas trop sale s'il te plaît. Et avant de pouvoir nettoyer le sang, le juge-diseur arrive pour constater, non pas son décès, mais sa lance brisée et donc sa vistoire. D'un coup, elle a moins mal l'Ar Sparfel et son visage, un peu pâle, se fend d'un grand sourire.
En route pour les quarts, contre qui tomberait-elle??? En attendant de connaître le prochain tirage au sort, elle se releva avec l'aide de Jehan et alla saluer le Comte:


Vostre Grandeur, ravie d'avoir jouté contre vous. Votre seconde passe fut percutante et votre lance a éraflé mon heaume, au point d'avoir une de ces peurs!! Misère, pour un peu, je me retrouvais en plein cauchemar! Au plaisir de vous offrir votre revanche lors de prochaines joutes.

Elle le salua puis rejoignit Cousinette pour être soignée au campement. Une fiole non utilisée, c'était toujours bon à prendre, Arthur râlerait car la collection des fioles des huitièmes n'était pas très importante, cela prouvait que soit elle chutait dès les éliminatoires, soit qu'elle passait sans trop de casse les huitièmes.
Elle savoura par avance le bain délassant et un repos bien mérité avant le prochain tour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes d'Oléron mai 1461   Lun 13 Mai - 15:42

Ereon a écrit:


Citation :
Elisabeth de Vaisneau, Dame de Lusigny affrontera Fofinha d'Enragier, Dame de Rieumajou


Citation :
Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée. affrontera Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort, Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray


Citation :
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme Minerve affrontera Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de Franc, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare


Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne affrontera Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Citation :
Que s'avance Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne et Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen



Ereon regarda les deux jouteurs et donna le départ une fois en place.

Première lance :
les deux jouteurs lancent leur monture avec fougue vers l'autre bout de la lice. Les deux jouteurs parcourent la lice avec détermination et descendent doucement leur lance et vice. Hersent touche et brise la lance sur l'écu de guillaume qui rate la Capitaine royale et chute dans le sable de la lice. Le duc de Saint-ouen ce relève sans aucune blessure.

Nous, Ereon d'Asceline, Juge diseur annonçons la victoire de Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne par chute de son adversaire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Guillaume_de_jeneffe a écrit:
[Huitièmes de finales]

La première journée s’annonçait bien, il jouterait en dernier. Et pourrait donc profiter des premières passes le chef à l’air. L’air marin, bien évidemment. Mais l’air de Mackx, aussi. Cela faisait des années que son frère d’armes était tombé, et il n’était pas parvenu à l’oublier. Non qu’il aie essayé, d’ailleurs. Mais c’était là pour lui une impossibilité chronique d’oublier ceux qui avait rencontré leur destin sous l’étendard licorneux. Aussi se promit-il d’aller aussi loin que possible, pour faire honneur à la mémoire de l’ancien vicomte de Fontenay. C’était d’ailleurs en son honneur qu’il avait fait remplacer la Licorne de son cimier par une paire de main tenant un livre ouvert, souvenir des qualités de juriste du jeune homme.

Mais, pour le moment, il se distrayait. Avec la rage des deux premières jouteuses qui, à l’épée, ne lâchaient rien. ‘Fin si, du sang, mais c’est le risque du métier, après tout. Puis le Maine choix, dommage. Avant qu’Ursus ne rappelle à tout le monde pourquoi il est l’un des plus redoutables jouteurs de France. En un coup il efface la baronne de Hautpoul, elle qui avait donné tant de mal à notre héros lors de leur précédente rencontre. Quant à sa désormais sœur d’armes…


- Sangdieu, vous avez oublié comment jouter depuis vos fiançailles ? , murmura-t-il avant qu’enfin elle ne l’emporte.

Mais déjà il serre les poings. Car sa fille, bâtarde certes, mais fille tout de même, paraît en lice. Et contre un adversaire à craindre… Plus riche de victoires que nombre de nobles plus titrés que lui. Et ça ne manque pas. Leur choc est, à ses yeux, le plus terrible du tournoi. Et ils chutent. Tous deux. Avant que… avant que le Sudiste n’inflige une bien belle leçon à la Mainoise.


« Aïe », laisse-t-il échapper en s’apercevant de la blessure ducale.

Mais il ne peut aller s’enquérir de son état que déjà un de ses valets lui rappelle qu’il faut finir son équipement. Et, tandis que deux passes se succèdent, et qu’on lui donne le nom des vainqueurs, et des vaincus, il s’isole en son esprit. Son adversaire lui est parfaitement inconnu. Mais cela ne veut rien dire, surtout pas au vu de ses dernières performances.

Citation :
Que se présente en lice Edward Démias, Seigneur de Bief Chabot et Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen


Hop, il est sur sa selle. Re-hop, il se saisit d’une lance. Re-re-hop, il salue le juge-diseur. Re-re-re-re-hop, c’est reparti pour un tour. Et un seul. Car, cette fois encore, le duc n’avait su se maintenir en selle. Et c’est soulagé qu’il apprend que son adversaire a conservé une lance intact.


« Eh ben, quel coup de chance » reconnaît-il dans son heaume avant de présenter sa main à son malheureux adversaire pour l’aider à se relever. « Vous avez été redoutable. Je me réjouis de vous donner votre revanche, dus-je prendre le risque de choir encore.[/i]

[Quarts de finale]

Cette fois, il avait choisi de ne pas profiter du spectacle mais de se faire enarmurer dès le début. Seul un garçonnet, embauché pour l’occasion, se tenait à ses côtés pour lui dire s’il y avait blessures ou chose hors du commun qui auraient échappé à son regard, derrière la mince fente de son heaume. Et au plaisir de la victoire de sa pupille succéda la déception de la chute du Phénix.

Citation :
Que s'avance Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne et Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen


[i]Et à nouveau ce fut à lui. Contre la « damoiselle » de Champagne. Qui, cette fois, le vainc. Pour un nouveau
« Godverdom » sonore. On ne pouvait pas le laisser gagner, non ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
[Les retrouvailles avec sa "bête noire" des joutes]

Cela faisait une éternité qu'elle n'avait été confrontée à celui qui était devenu, au fil des joutes, une des "bêtes noires", vous savez les adversaires qui ont l'art et la manière de vous envoyer voltiger dans le sable des lices! Un mélange de joie et de peur car leur dernier duel n'avait pas été à l'avantage de la Champenoise qui craignait l'expérience et la ruse de l'ancien Grand Ecuyer de France, le charmant et chenu Chevalier de Jeneffe, duc de Saint-Ouen.

Jehan avait préparé au mieux son frison dont la robe brillait de mille feux sous le soleil marin d'Oléron, Korrigan piaffait d'impatience, comme s'il avait une revanche à prendre, lui aussi, sur la monture frisonne de duc.
Un regard vers les tribunes où se trouvait sa cousinette, ma foi, très enthousiaste, elle ne désespérait pas de lui donner un goût immodéré pour les joutes. Et puis, elle était Dame maintenant et il fallait que Hersent tente de lui trouver un agréable seigneur et les joutes étaient le lieu idéal pour faire des rencontres amicales voire plus.


Bon, Hers', tu te disperses, là, tatatatata, tu laisses Brune se débrouiller toute seule, et puis ses suzerains pourront sans doute la caser, enfin si c'est possible vu le caractère de cette dernière.

Elle s'avança jusqu'à son bout de lice, salua le juge-diseur et son adversaire du jour. Elle abaissa sa visière et prit la lance que lui tendait Jehan. Un signe de tête pour signifier qu'elle était prête pour l'affrontement.

Les drapeaux se baissèrent, Hersent talonna sa monture qui démarra en trombe et prit rapidement de la vitesse au point de faire voler en tous sens le sable de la lice... les spectateurs amassés au bord de cette dernière eurent la joie de savourer le croustillant des brisures de coquillages et les éclats minuscules des galets démantelés par les marées millénaires. C'était ça aussi l'ambiance des joutes: partager un peu du sel de la lice avec les jouteurs.

Elle abaissa sa lance au dernier moment, car elle se méfiait du Chevalier, et tapa avec force sur l'écu de ce dernier. Un grand bruit de bris se fit entendre, elle continua sur sa lancée, emportée par le galop de Korrigan. Elle savait qu'elle avait brisé sa lance mais se demandait ce qu'il en retournait pour le duc. Elle parvint à faire volter son frison pour se trouver dans le bon sens et vit avec horreur, le Chevalier à terre qui se relevait non sans mal.

Elle jubilait intérieurement car elle accédait aux demi-finales et un remplissage de fiole était épargné. Elle démonta lourdement de Korrigan, vu que sa carcasse de fer, certes griffée DO, pesait une tonne, et se réceptionna avec un bruit de quincaillerie sur le sable. Le temps que Jehan arrive pour lui ôter un gantelet, elle enleva son heaume et le deuxième gantelet pour s'avancer à la rencontre du Chevalier:


Vostre Grasce! Depuis le temps que nous ne nous croisions plus, tant à la Curia que sur les lices, j'ai été enchantée de faire cette passe d'armes avec vous. Je vous devais une petite revanche, voire même deux, car nos derniers affrontements furent à votre avantage. Je comble peu à peu mon retard et espère pouvoir, un jour, vous égaler et vous dépasser en dextérité et art de la joute. Merci mille fois pour ce duel, rapide mais intense. J'espère que nos chemins se croiseront à nouveau et pas dans mille ans.

Elle n'osait pas lui demander comment il allait, s'il avait mal quelque part, elle eut, pour une fois, la sagesse de tenir sa langue: les hommes n'apprécient pas vraiment trop de sollicitude venant d'une femme, fut-elle leur adversaire.
Elle fit un petit signe à Brunehaut pour lui signifier que tout allait bien pour elle. Puis, elle osa malgré tout:


Vostre Grasce, s'il vous vient une envie de partager un hanap de vin de Champagne accompagné de macarons faits maison, je serai ravie de vous accueillir dans mon campement.

Elle le salua une nouvelle fois avec un sincère respect avant de prendre Korrigan par la bride et de rejoindre rapidement son campement pour se rafraîchir avant la proclamation des duels des demi-finales. Aurait-elle le temps de reprendre des forces et de se détendre avant d'affronter son prochain adversaire??? Elle espéra que son duel serait programmé en dernier, histoire qu'elle puisse récupérer un brin: c'est que l'air de la mer vous fatiguait grandement quand vous n'y étiez pas habitué!

_________________


Dernière édition par hersent le Dim 2 Juin - 16:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2159
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Les joutes d'Oléron mai 1461   Dim 2 Juin - 15:44

Ereon a écrit:


Citation :
Que s'avance Elisabeth de Vaisneau, Dame de Lusigny affrontera Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort, Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray


Citation :
Que s'avance Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme Minerve affrontera Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Citation :
Que s'avance Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme Minerve et Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne



Ereon regarde les deux jouteurs en place et donne un départ rapide.

Première lance :
Les jouteurs lancent les montures avec force vers l'adversaire, mais comme le duel précédent, cette passe ne donne rien. Oui, c'est plus de l'observation qu'autre chose. On espère qu'un des deux aura trouvé la faille de l'autre.

Deuxième lance :
Après un demi-tour en bout de lice, les deux jouteurs se relancent dans le duel et commencent à descendre leur lance. Le résultat est sans appelle, il y a bien jouteur qui a trouvé la faille. Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar brise la lance sur Hersent d'Ar Sparfel qui chute dans le sable.

Nous, Ereon d'Asceline, Juge diseur annonçons la victoire de Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'armes Minerve par chute de son adversaire

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Vonlichtenchein a écrit:

Demi Hersent d'Ar Sparfel VS Von

Il prit place, un sourire aux lèvres content d'affronter Hersent, il aimait bien la voir jouter lorsqu'il est arbitre, c'est rare qu'il la rencontre lors d'un tournoi, il salut et se prépara pour le signal.
La première lance fut une lance d'analyse comme souvent entre deux jouteurs d'expérience, on se replace pour un second tour, on répète les quelques gestes en modifiant ce qu'on a put voir et il réussit à porter un coup,regardant en arrière il vit Hersent au sol

Un rapide demi-tour, il descendit à terre puis retira son heaume.


Je vous remercie Capitaine pour cette échange, c'est un plaisir de vous affronter.
J'espère pour revoir sur une Lice pour une nouvelle passe.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

[Par le Grand Macaron mais je tombe contre le compagnon de la reyne des Biscuits!]

Non mais, incroyable, à peine le temps de sortir de sa carapace griffée, de se débarrasser un peu du sable qui gratte partout, qu'elle entendit le juge claironner son duel.... diantre, affronter Von c'était tout sauf du gâteau, sans faire de jeu de mot. Elle en savait quelque chose pour l'avoir déjà affronter mais surtout pour l'avoir vu et revu jouter depuis plusieurs saisons. Pour un peu, elle implorerait le Grand Macaron d'être auteur d'un miracle, genre craquelure de biscuit au premier toucher de lance, et hop, le biscuit de se retrouver par terre. Aahhh si Dame Meringue était là, non seulement on marcherait sur des oeufs mais ensuite on en fouetterait allègrement les blancs pour en faire de délicieuses gourmandises qui alourdirait Monsieur Biscuit et laissera sa part de triomphe au macaron...

Elle fut rappelée à la réalité lorsque le juge-diseur demanda s'ils étaient prêts. Hochement de tête encarapaçonnée pour dire que oui, elle était prête à croquer du biscuit.
Drapeau levé, talonnade énergique et Korrigan s'élance au grand galop, elle abaisse avec ruse sa lance et manque de chance, rencontre le vide. Soupir de soulagement, elle est toujours en selle et n'a rien ressenti donc, la lance de Monsieur Biscuit a aussi rencontré le vent marin.


Ma Hers', tu as passé la première lance, allez, si le Grand Macaron a décidé d'être avec toi, tu ne le louperas pas à la prochaine lance!

Virevolte gracieuse, si si c'est possible de la part d'un frison dotée d'une boite de conserve sur le dos, de sa monture et concentration avant le signal pour la deuxième lance.
Cette fois, elle change de tactique, elle abaisse très rapidement sa lance afin de taper dans le mille: la silhouette biscuitale se précise à chaque foulée de Korrigan, l'écu, elle le voit par la fente de son heaume, elle dégouline de sueur l'effet cuisson de l'armure... il faudra qu'elle pense à changer de tenue pour joutes. Elle avait entendu parler de brigandine, plus légère, offrant autant de protection que les armures traditionnelles, et coûtant moins à l'entretien
.

Bah voilà ce qui arrive quand on pense à autre chose alors qu'il faut bien viser l'écu adverse! Vlan, badaboum, la voilà étalée dans le sable, la lance partant dans un sens, l'écu dans l'autre et Korrigan ayant du mal à s'arrêter... comme d'habitude quand elle chutait. Il continuait, l'air de dire "non, non, cette piteuse boite de conserve dans le sable n'a jamais eu l'heur d'être juchée sur mon dos de beau frison racé", tsss! faites du bien aux ânes ils vous ch*** des crottes!

Ce qui est certain, c'est que le macaron n'est pas blessé et que le biscuit loin d'être en plusieurs morceaux. Cela aurait fait désordre dans la boîte à gâteaux, il faut le reconnaître. Von avait brisé sa lance et l'avait envoyée goûter au sable d'Oléron... Merci Von du cadeau, c'est mon Arthur qui sera content d'avoir une nouvelle fiole à poser dans la rangée des demi-finales perdues.

Elle se releva, en ronchonnant, tandis que son écuyer la débarrassait des gantelets, de quelques pièces de fer et du heaume, laissant apparaître une Ar Sparfel, aux joues rouges et aux cheveux collés par la sueur du chaudron ambulant que peut être une armure.
Elle s'apprêtait à remplir la fiole en verre coloré de Murano, on est collectionneuse ou on ne l'est pas pour l'édification mathématique de sa progéniture, quand Von vint la saluer:


Je vous en prie, Von, le plaisir fut partagé. Certes, j'aurais préféré rester en selle et ne pas avoir à remplir cette fiole pour mon fils, mais ce sont les aleas des duels: un jour on gagne, le lendemain on mage du sable bien craquant sous la dent.
Elle sortit de la poche de sa chemise de lin vert pâle, un.... macaron: Tenez, Von, sans rancune et à charge de revanche... un jour ce sera mon tour de vous faire savourer quelques grains de sable.

Elle lui sourit, ravie d'avoir pu l'affronter et d'avoir encore appris côté technique: elle avait eu le temps d'observer, avant le deuxième élan en lice, qu'il reproduisait des gestes à effectuer, cela lui rappela un récit de sa mère, les samouraï s'entraînaient au dojo sans relâche et notamment en mimant les figures à réaliser lors des combats. C'est ce qu'elle ferait, dorénavant , au dojo de Maizières, inauguré, il y avait de cela de nombreux mois, un soir d'hiver, peu de temps après Noël, de manière très, très sensuelle. La joliesse du souvenir fit étirer ses lèvres en un sourire amusé.

Au plaisir d'un prochain duel et je vous souhaite de remporter la finale de ce tournoi fort agréable: la vue sur mer est des plus originales et vivifiante qui soit!

Elle reprit le chemin de son campement, suivie de son écuyer et de son frison: là-bas, un baquet d'eau parfumée l'attendait et elle s'y plongerait avec un délice évident, c'était bien le milieu marin mais bon sang, comme on pouvait ramasser comme sable dans ses vêtements! Elle voyait déjà la tête de sa cousine, écroulée de rire à la voir se secouer, se gratter sous l'effet irritant du sable fin.
Elle était satisfaite de son parcours et avait été loin d'être ridicule: elle prenait de l'assurance et affinait sa technique à chaque tournoi. Elle ne désespérait pas de remporter une fois un titre de champion.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les joutes d'Oléron mai 1461   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les joutes d'Oléron mai 1461
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Saint-Michel] Joutes nautiques
» Inscriptions JOUTES DE CHEVALERIE
» Baptême de joutes pour un écuyer
» [Event Horde] Les Joutes d'Hiver
» [Missive] Joutes amicales d'entraînement.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: Les RP :: les Joutes :: archives joutes 1461-
Sauter vers: