Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joutes de Montreal - janvier 1461 -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Sam 12 Jan - 23:00

Ptitmec13 a écrit:
** Panneau d'affichage**

** Les inscrits: 23 participants **



Citation :
Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie

Citation :
Kantin Aymeric de Mialans [Kami.], dict Auvergne, Seigneur de Banson et de Clavières-sur-Alagnon, Héraut d'Armes Royal de la marche du Bourbonnais-Auvergne.


Citation :
Aliénor Vastel, Dame de Lesmont [IG : Alienor_vastel]


Citation :
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, joutera pour sa Suzeraine Sa Seigneurie Dotch de Cassel


Citation :
Cyrus Sinclar, Seigneur de La Beaumontdière


Citation :
Elisabeth de Vaisneau, Dame de Lusigny.


Citation :
Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal


Citation :
Sa Seigneurie Argael Devirieux, Pair de France, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute.


Citation :
Exaltation lablanche d'abancourt, Duchesse d'Orléans.


Citation :
Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan , (IG Tristan.), Duc de Champagne.


Citation :
Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte D'Ambrières


Citation :
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de France, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare.


Citation :
Célénya Océalys dicte Ptitmec13, (IGPtitmec13), Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve


Citation :
Romuald MacCornell, Seigneur de Cornillon-en-Trièves.


Citation :
Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort, Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray


Citation :
Gamalinas Lanas, Seigneur de Versonnex


Citation :
Valeria Declervaux Gambiani de Valrose, Duchesse de Rosnay, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, Dame de Raucourt, Dame de Dammartin-Marpain


Citation :
Elwhin de Quincy de Belle-Rivière, Comte de Creissels, Seigneur de Belmont-sur-Rance et de Beauregard


Citation :
Mc Legrand, Vicomte de Montgommery, Seigneur de Gaudigny et de Romont


Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory


Citation :
Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul, Grand Louvetier de France, Chevaucheur per Sylvestre


Citation :
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve.


Citation :
Niall de Rivien, Vicomte de Montréal


_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Dim 13 Jan - 11:30

Ptitmec13 a écrit:
Elle laissa le Vicomte faire son petit laïus, Inclinant la tête quand il remercia la ligue, souriant, amusée par la dernière phrase de leur Hôte.
Mais il était temps pour elle d'annoncer les malchanceux des éliminatoires, dont elle faisait bien sur partie, elle commençait à en avoir l'habitude.


Voici ceux qui s'affronteront lors d'éliminatoires pour gagner leur place en huitième de finale.

** Éliminatoires **

Citation :
Sa Seigneurie Argael Devirieux, Pair de France, Marquis de Senlis, Comte de Menin, Vicomte de Monestier de Briançon, Baron de la Tour du Pin, Seigneur de Saint Giraud, de Gavre et de Vinderhoute.
affrontera
Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal


Citation :
Louis-Josèphe Dimaro di Campiglio, Vicomte D'Ambrières
affrontera
Gamalinas Lanas, Seigneur de Versonnex


Citation :
Elwhin de Quincy de Belle-Rivière, Comte de Creissels, Seigneur de Belmont-sur-Rance et de Beauregard
affrontera
Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul, Grand Louvetier de France, Chevaucheur per Sylvestre


Citation :
Célénya Océalys dicte Ptitmec13, (IGPtitmec13), Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve
affrontera
Romuald MacCornell, Seigneur de Cornillon-en-Trièves.


Citation :
Elisabeth de Vaisneau [ig Elisabeth_Stilton], Dame de Lusigny.
affrontera
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de France, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare.


Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory
affrontera
Kantin Aymeric de Mialans [Kami.], dict Auvergne, Seigneur de Banson et de Clavières-sur-Alagnon, Héraut d'Armes Royal de la marche du Bourbonnais-Auvergne.



Une inspiration et elle annonça le dernier duel de ces éliminatoires.

Citation :
Aliénor Vastel, Dame de Lesmont [IG : Alienor_vastel]
affrontera
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, joutant en l'honneur de sa Suzeraine, Sa Seigneurie Dotch de Cassel



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Mar 15 Jan - 20:37

Après l'Alençon et son sable fin de rivière, elle débarqua en Bourgogne, en voisine cette fois et eut l'heureuse surprise de voir que leur hôtesse était la duchesse Maud qu'elle avait eu l'occasion de côtoyer à la Connétablie de France et avec laquelle elle avait échangé quelques pigeons mémorables. Elle s'approcha du couple ducal pour le saluer:

Heum... Duchesse Maud, je suis ravie de vous voir en dehors d'un contexte de crise militaire. Son regard se posa fugacement sur le ventre bien arrondie de la jeune femme. Toutes mes félicitations pour vos épousailles !

Elle salua le duc, qu'elle avait souvent croisé lors de joutes:

Le bonjour Vostre Grasce, votre épouse a été bienveillante pour mon armée lorsque je suis venue sur les terres de Bourgogne pour une chasse particulière... la chasse au Thoros. Elle nous a permis de ne pas mourir de faim grâce au don de pains! Elle nous a sauvés et mes soldats qui se sont trouvés blessés à Cosne ont été bien entourés.

Elle s'aperçut qu'elle avait, une fois de plus, omis de dire son nom... maudite blessure reçue lors de la rencontre entre Gien et Orléans avec Thoros...

Vostre Grasce, je suis confuse, j'ai oublié de me présenter: Hersent d'Ar Sparfel, Capitaine Royal de Champagne, actuellement sans armée suite à une rencontre saignante avec Thoros. C'est mon colonel qui lui a chatouillé les côtes à ce bandit!
Je pense que ce tournoi sera des plus divertissants et très passionnant! Merci pour votre aimable accueil. Je vous laisse afin d'aller lire le tableau d'affichage... à tous les coups j'ai droit aux éliminatoires!


Un nouveau salut envers le couple ducal puis elle se dirige vers le fameux tableau où elle a la joie d'apprendre qu'elle participera aux éliminatoires, par contre, elle ne connaissait pas du tout son adversaire, le héraut d'armes du BA.

Elle soupira discrètement et se prépara mentalement à.... faire mentir le rituel immuable des joutes: le popotin ou le nez dans le sable dès les éliminatoires. Si, si, les miracles existent... enfin à ce qu'il paraît.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Mer 16 Jan - 16:19

Citation :
Qu'entrent maintenant en lice
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory
et
Kantin Aymeric de Mialans dict Auvergne, Seigneur de Banson et de Clavières-sur-Alagnon, Héraut d'Armes Royal de la marche du Bourbonnais-Auvergne.




Deux jouteurs bien connus des lices. L'affrontement devrait être beau.
Ils se préparent.
L'arbitre fait signe d'abaisser les drapeaux et c'est parti. Les cavaliers s'élancent l'un vers l'autre, abaissent leur lance et c'est le choc mais d'un seul côté. Auvergne, certainement légèrement rouillé après sa courte absence des lices rate son coup. La Capitaine Royal de Champagne brise sa lance et envoie valser son adversaire au sol sans ménagement. Cette chute n'est pas bénigne et Kami. se blesse légèrement au bras en se réceptionnant.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur par chute de son adversaire.

Il y a des jours où on s'attend à tout sauf à ce qui nous arrive... il en fut ainsi pour l'Ar Sparfel qui avait préparé son armure, griffée Klouska des DO, avec soin, assistée de son fidèle Jehan qui devenait de plus en plus précis dans ses gestes et dont l'efficacité n'était plus à démontrer, et ce malgré les multiples vols planés de sa maîtresse. Korrigan avait été brossé, harnaché joliment, la queue et la crinière tressées avec des rubans de soie verte entrelacés dans les crins. Juste avant de saisir rabattre la visière de son heaume, Hersent fit signe à son écuyer de lui ôter sa cape d'apparat, elle avait eu une mauvaise surprise lorsqu'elle l'avait gardée pour jouter... tsssss, elle avait retenu la leçon.
Elle ne connaissait pas du tout son adversaire du jour mais vu la carrure de ce dernier, la brune asiatique n'en menait pas large mais ne le montrait pas. Tudieu... elle y arriverait un jour à vaincre le mauvais oeil et passer ces maudits éliminatoires! Elle avait emportée avec elle son talisman et une fiole en verre de Venise, toujours accro à la beauté des choses la champenoise.
Elle se pencha vers l'oreille de sa monture, qui dansotait tant son envie de s'élancer la démangeait, pour lui murmurer la phrase rituelle
Le vent nous emportera où qu'on aille vers la victoire ou la défaite, mais avec honneur, war-arok Korrigan!. Elle abaissa sa visière, raffermit son assiette sur la selle, prit la lance des mains de Jehan, salua son adversaire et fit signe à l'arbitre qu'elle était prête.

Le drapeau s'abaisse et Korrigan, rôdé aux démarrages, s'élance d'abord lourdement puis de plus en plus rapidement pour atteindre à mi-parcours un galop d'enfer, il se croit toujours sur un champ de bataille cet animal ou alors c'est le plaisir ensuite de continuer sa course tandis que sa cavalière se retrouve par terre.
Une scène lui vrille la mémoire... la charge inattendue contre Thoros... son colonel à ses côtés, elle, hurlant le cri de ralliement des Loups de Champagne avant de foncer dans le tas... sa main ne tremble pas, son adversaire devient le Thoros honni, sa lance s'abaisse fermement et sans fléchir elle vise l'écu du Héraut d'armes Royal du BA. Un fracas épouvantable retentit, une seconde elle a l'impression de voler avant de s'apercevoir qu'elle est toujours en selle, que la force de sa lance a fait basculer dans le sable de la lice son adversaire. Elle n'en revient pas et savoure l'ivresse du galop de son frison avant de le freiner et d'opérer un demi-tour.

Mince, le Seigneur de Banson et de Clavières-sur-Alagnon est à terre et semble blessé. Elle en devient pâle sous son heaume. Jehan accourt pour l'aider à démonter et ôter gantelets, plastron et heaume.
Les mèches collées par la sueur, malgré le froid hivernal, le visage blème, elle s'approcha du Héraut d'armes
:

Messire Kantin Aymeric, j'espère que tout va bien et votre bras n'est pas cassé. Je... je... j'ai été emportée par une scène de bataille vécue il y a peu, et j'ai vu Thoros face à moi ce qui a déchaîné ma hargne.
Je n'avais encore jamais eu l'occasion de jouter contre vous, Messire, j'avoue que vous m'avez impressionnée au point que j'ai du aller chercher au fond de moi-même toute mon énergie.
Je suis médecin... si vous avez besoin de soins, n'hésitez pas à faire appel à moi, j'ai toujours ma mallette d'herboriste et de médecin avec moi, où que j'aille.


Elle lui sourit en lui tendant la main pour l'aider à se relever. Elle était presque sur un petit nuage: elle avait remporté son duel!!! Enfin!!! La chance était-elle en train de lui sourire à nouveau??? Pour une fois, la fiole resterait vide et ce n'était pas pour lui déplaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Sam 19 Jan - 19:16

Kami. a écrit:
Citation :
Qu'entrent maintenant en lice
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory
et
Kantin Aymeric de Mialans dict Auvergne, Seigneur de Banson et de Clavières-sur-Alagnon, Héraut d'Armes Royal de la marche du Bourbonnais-Auvergne.




Deux jouteurs bien connus des lices. L'affrontement devrait être beau.
Ils se préparent.
L'arbitre fait signe d'abaisser les drapeaux et c'est parti. Les cavaliers s'élancent l'un vers l'autre, abaissent leur lance et c'est le choc mais d'un seul côté. Auvergne, certainement légèrement rouillé après sa courte absence des lices rate son coup. La Capitaine Royal de Champagne brise sa lance et envoie valser son adversaire au sol sans ménagement. Cette chute n'est pas bénigne et Kami. se blesse légèrement au bras en se réceptionnant.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée vainqueur par chute de son adversaire.

Voila bien longtemps qu'il n'avait pas combattu en lice officielle, se limitant uniquement à quelques séances d'entrainement aux côtés de son épouse, jouteuse elle-aussi à ses heures. Il avait décidé de s'y remettre seul et c'était finalement étrange comme sensation...la première et seule résolution de l'année sera de ne pas rester autant cloîtrer dans son domaine. Bref.
L'heure du duel était arrivée et il alla se préparer comme avant, tranquillement dans sa tente. Il arriva, bien en place mais mal à l'aise, sur la lice. Son adversaire lui faisait face...juste le temps de vérifier son équipement...et c'était parti. Sa monture s'élança sur la lice et il essaye tant bien que mal de viser l'écu adverse...sans succès...contrairement à la Dame de Maizières et de Vignory. Kami, très certainement pas assez préparé à un tel choc, fut renvoyé de sa monture et chuta lourdement à terre. Il sentit alors une vive douleur au bras qui se calma assez rapidement. Il se releva en saisissant la main de la Dame avant de lui répondre en se tenant le bras :


Messire Kantin Aymeric, j'espère que tout va bien et votre bras n'est pas cassé. Je... je... j'ai été emportée par une scène de bataille vécue il y a peu, et j'ai vu Thoros face à moi ce qui a déchaîné ma hargne.
Je n'avais encore jamais eu l'occasion de jouter contre vous, Messire, j'avoue que vous m'avez impressionnée au point que j'ai du aller chercher au fond de moi-même toute mon énergie.
Je suis médecin... si vous avez besoin de soins, n'hésitez pas à faire appel à moi, j'ai toujours ma mallette d'herboriste et de médecin avec moi, où que j'aille.


Merci bien Dame. Ne vous en faites pas, ce n'est pas grand chose et mon bras va bien...disons que vouloir amortir ma chute avec mon bras n'a pas été la meilleure idée que j'ai eu aujourd'hui. Et puis mon épouse est également médecin, elle se fera un plaisir de s'en occuper.
En tout cas, je vous félicite pour votre victoire et j'espère que vous irez loin dans ses joutes ! Au plaisir de vous recroiser et de prendre ma revanche.


Son écuyer arriva pour l'aider à rentrer à sa tente, il salua alors la Dame et quitta la lice.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Sam 19 Jan - 19:17

Ptitmec13 a écrit:
C'est frigorifiée que la blondine se pointe sur son estrade en ce matin de huitièmes. Mais qu'est-ce qu'il fait froid dans ce pays c'est pas possible... Hop, pot au lait transformé en verre à vin chaud et c'est parti parce que sinon on y sera encore à Pâques.
Une petite gorgée, les mains autour du pot pour les réchauffer et...


** Huitièmes **

Citation :
Que s'avancent
Ereon D'Asceline, Duc D'Andelot Blancheville, Vicomte de Condry, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance et Savigny, Intendant des finances du parc minier du Domaine Royal
et
Gamalinas Lanas, Seigneur de Versonnex




Les jouteurs sont prêts et le signal est donné. Les montures s'élancent au galop les lances s'abaissent et l'on entend le bruit d'une lance qui se brise après avoir touché. Le Seigneur de Versonnex réussit sa passe et le Duc d'Andelot Blancheville se maintien en selle.
Demi-tour toute pour une seconde passe qui se révèle quant à elle improductive de chaque coté.
En avant pour une troisième passe. La tension est palpable, Ereon sait bien que c'est sa dernière chance de se qualifier, Gamalinas veut conserver son avantage. Le départ est donné. Les lances s'abaissent mais seule celle de l'Intendant des Finances touche mais sans pour autant se briser. Le Seigneur de Versonnex lutte pour ne pas chuter sous le choc, et en conservant son assiette en selle se voit gagner ce duel.


Gamalinas Lanas est déclaré vainqueur par une lance brisée à 0
Citation :
Qu'entrent en lice
Neyco de la Franche Mariemont Casaviecchi, Baronne de Hautpoul, Grand Louvetier de France, Chevaucheur per Sylvestre
et
Romuald MacCornell, Seigneur de Cornillon-en-Trièves




Un duel à ne pas rater.. deux champions qui s'affrontent pour ces huitièmes.
La baronne ouvre la marche des lances brisées en réussissant cette passe alors que le Seigneur rate son coup mais se maintient en selle.
Serait-il dit que les secondes passes ne donneraient rien? On dirait car comme dans le premier duel, les jouteurs se croisent et ne se touchent point.
Encore une troisième passe décisive, mais cette fois ci la réussite est inversée. Neyco rate sa cible alors que la lance de MacCornel touche et se brise. Le choc est tel que la Mini biscuit s'en retrouve au sol sans avoir pu se retenir à sa monture, se blessant moyennement au pied lors de la réception.


Romuald MacCornell est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.
Citation :
Que se présentent maintenant
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de France, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare.
et
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory




Un affrontement qui peut faire surprise, la Dame semble en veine pour ces joutes.
Les drapeaux s'abaissent et les jouteurs s'élancent l'un vers l'autre dans un galop puissant Hersent ajuste efficacement sa lance et touche en la brisant tout en évitant celle du Pair de France. Peut-être un peu surpris, Actarius déséquilibrer finit par rejoindre le sable de la lice mais bien heureusement sans se blesser.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée Vainqueur par chute de son adversaire

Quelques petites gorgées de vin plus si chaud que ça et elle continue...

Citation :
Que s'avancent
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, joutnt en l'honneur de sa Suzeraine Sa Seigneurie Dotch de Cassel
et
Mc Legrand, Vicomte de Montgommery, Seigneur de Gaudigny et de Romont




Là encore deux grands jouteurs s'affrontent.
Dire qu'entre les deux la Ptit a sa préférence ne serait en rien mentir même si en tant que juge diseur elle est et restera impartiale.
Une première lance d'observation, surement nécessaire au deux jouteurs pour évaluer leur adversaire.
On repart pour une seconde passe sur les chapeaux de roues hum.. pardon... sur les chapeaux de.. des étriers. Le Seigneur touche et brise sa lance alors que le Vicomte loupe son coup. Quelques quarts de seconde plus tard on retrouve McLegrand au sol sans pour autant qu'il se soit blessé.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.
Citation :
Que s'avancent
Valeria Declervaux Gambiani de Valrose, Duchesse de Rosnay, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, Dame de Raucourt, Dame de Dammartin-Marpain
et
Niall de Rivien, Vicomte de Montréal




L'hôte de ces joutes verra-t-il son vœu de gagner se réaliser? Nous y sommes, les drapeaux s'abaissent et..
Une lance d'observation.. ça hésite, ça évalue..
Demi tour en bout de lice pour repartir sur la seconde passe, semblable à la première.
Heureusement qu'il y a trois passes. Les voilà repartis l'un vers l'autre à vive allure et c'est le choc!!! Et quel choc!!! Tous deux touchent mais seule la duchesse brise sa lance. Mais tous deux tombent de selle aussi sous la rudesse de l'échange, heureusement sans se blesser.


Valeria Declervaux Gambiani de Valrose est déclarée vainqueur par une lance brisée à 0
Citation :
Que se présentent
Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie
et
Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan., Duc de Champagne.




Les jouteurs sont prêts et lorsque les drapeaux s'abaissent les montures sont lancées au galop. Heimdal rate sa cible mais le Duc de Champagne touche et brise sa lance contre l'écu adverse. Quelque peu surpris du choc le Duc de Courtomer s'en va rejoindre le sable de la lice, heureusement sans blessure.

Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.

Citation :
Qu'entrent en lice
Ellesya de la Louveterie Arduilet Montfort, Duchesse d'Amboise et de Luynes, Vicomtesse de Montbazon, Baronne de Vouvray
et
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve




Chevaucheur contre Duchesse.. Le départ est donné.
Tout se passe avec rapidité. Ellesya rate, Elhrik quant ç lui touche bel et bien l'écu de son adversaire, brisant sa lance, et y mettant assez de force pour que la duchesse soit déséquilibrée et tombe de selle. Bien heureusement elle se relève ne présentant pas de blessure.


Elhrik Vonlichtenchein est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.

Avant d'attaquer le dernier duel, elle finit son vin tout à fait froid maintenant et pose son pot au sol non loin d'elle. Ses souvenirs vinrent faire un petit tour dans sa tête. Genève.. La Dona.. Vona blessé et Cyrus qui prend la tête de l'armée.. Elle les chasse d'un mouvement de tête et se reconcentre sur les joutes.

Citation :
Que s'avancent enfin pour conclure ces huitièmes
Cyrus Sinclar, Seigneur de La Beaumontdière
et
Exaltation Lablanche d'Abancourt, Duchesse d'Orléans.




Dernier duel le silence se fait peu à peu dans les gradins. Les drapeaux s'abaissent enfin et les cavaliers lancent leur monture au grand galop.
Un choc lieu, c'est la Duchesse d'Orléans qui réussit sa passe touchant et brisant sa lance. Le Seigneur rate son adversaire et après une vaine lutte pour se maintenir en selle, finit par chuter lourdement, le fondement dans le sable, se blessant légèrement aux fesses.


Exaltation Lablanche d'Abancourt est déclarée vainqueur par chute de son adversaire.

Elle récupère vite fait son pot de lait sans lait, et fila se réchauffer près d'un bon feu en préparant l'annonce des quarts.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Lun 21 Jan - 9:56

Actarius a écrit:
[Actarius VS Hersent]

Le premier tour pour le moins disputé n'avait pas laissé le Comte indemne. Devoir batailler à ce point pour s'imposer pouvait avoir deux conséquences: l'euphorie ou un léger relâchement. Las, pour le Mendois, malgré le nom qui demeurait sien, ce fut la seconde option qui prévalut lorsqu'il se présenta sur la lice pour les huitièmes de finale. S'il n'avait jamais affronté la Champenoise, il l'avait vue à l'oeuvre dans maints tournois et force était de reconnaître que la demoiselle avait du talent et serait un adversaire pour le moins coriace.

Il dégusta la pertinence de sa pensée dès la première passe. Il fut éjecté de sa selle par un remarquable coup et goûta au sable sans n'avoir d'autres choix que de s'avouer vaincu par meilleur que lui. Peu ami de la défaite, mais brillant par sa bonne humeur et sa jovialité naturelle, il se releva sans mal et dévoila un large sourire, une fois son armet ôté.


Mes félicitations dòna pour cette éclatante victoire ! J'espère que vous irez loin et également d'avoir un jour l'occasion de prendre ma revanche. Sur ces mots irrémédiablement marqués par son accent d'Oc, prononcés toutefois dans un oïl parfaitement compréhensible, et après avoir souri à la réponse qui lui fut servie, il s'inclina et rejoignit sans tarder sa tente où il quitterait son armure pour un habit bien plus commode, histoire de profiter de la suite du tournoi depuis les tribunes dans un confort vestimentaire que n'offrait pas une lourde carapace métallique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Lun 21 Jan - 14:02

Ptitmec13 a écrit:
** Quarts de finale **

Citation :
Gamalinas Lanas, Seigneur de Versonnex
affrontera
Romuald MacCornell, Seigneur de Cornillon-en-Trièves




Citation :
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory
affrontera
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne




Citation :
Valeria Declervaux Gambiani de Valrose, Duchesse de Rosnay, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, Dame de Raucourt, Dame de Dammartin-Marpain
affrontera
Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan, Duc de Champagne.




Citation :
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve
affrontera
Exaltation lablanche d'abancourt, Duchesse d'Orléans.
affrontera[/b]



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Sam 26 Jan - 11:40

Ptitmec13 a écrit:
Le froid l’engourdissant elle avait fini par s'endormir au coin du feu et quand elle ouvrit les yeux la matinée était déjà bien avancée.. Boudiou.. Elle devait être attendue sur la lice.. Pour sur que ça devait maugréer à tout va. D'un pas rapide elle regagna son estrade et lança les hostilités.. enfin les festivités.. rho mais non elle ne fait pas trop la guerre la blonde.. Et pas de vin chaud cette fois ci pour la réchauffer un tant soit peu.

Bien Bien Bien... Allons y!!!

** Quarts de finale **

Citation :
Qu'entrent en lice
Gamalinas Lanas, Seigneur de Versonnex
et
Romuald MacCornell, Seigneur de Cornillon-en-Trièves




Le Seigneur d'Empire allait-il continuer sur sa lancée ou bien MacCornell serait-il celui qui le stopperait tout net.
Les drapeaux s'abaissent et les deux jouteurs s'élancent au galop. Gamalinas rate son coup. Le Seigneur de Cornillon-en-Trièves quant à lui est bien décidé à montrer qu'il est un champion et touche sa cible avec force, brisant sa lance et envoyant illico le Seigneur de Versonnex gouter le sable sans ménagement. Heureusement Gamalinas se relève sans blessure.


Romuald MacCornell est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.

Citation :
Que s'avancent
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory
et
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne




Affrontement 100% champenois dans ces quarts de finale. La Capitaine Royal arrivera-t-elle à détrôner officieusement le Champion de Champagne?
Le signal est donné, les montures sont lancées au grand galop.
Une première lance d'observation, personne ne touche.
Ils repartent pour une seconde passe. Aimelin est le seul à toucher et briser sa lance. Hersent garde avec brio son assiette sur sa monture.
La troisième passe est l'exacte inverse de la seconde. La Dame touche et brise sa lance alors que le Seigneur rate mais se maintien en selle.
Impossible de départager les deux jouteurs après les trois lances règlementaires l'on poursuit donc jusqu'à ce qu'un gagnant puisse être nommé.
Quatrième lance. La tension est palpable. Les deux cavaliers se croisent et ne se touchent pas.
Demi tour en bout de lice pour enchainer sur une cinquième passe. Sera-t-elle la dernière? Les jouteurs semblent y mettre tout ce qu'ils ont. Et c'est le choc!! De ceux qui font éclater les deux lances en mille éclats dans un bruit fracassant. Duel très prenant.. Allons nous avoir encore une sixième passe? Ha non, la Dame finit par chuter après une dure lutte pour se maintenir en selle, se blessant légèrement à la main lors de la réception.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.

Citation :
Qu'entrent en lice
Valeria Declervaux Gambiani de Valrose, Duchesse de Rosnay, Baronne de Brou, Dame de Souville sous Yèvre, Dame de Raucourt, Dame de Dammartin-Marpain
et
Arman von Frayner d'Azayes d'Appérault dit Tristan, Duc de Champagne.




Second duel où la Champagne est à l'honneur.
Au signal, ça ne lésine pas sur les talonnades aux montures. Les lances s'abaissent, sont ajustées magnifiquement, et les galops sont tellement puissant que les deux lancent explosent littéralement sous le choc. Quelque peu surpris les deux cavaliers finissent au sol sans pour autant se blesser.

La poursuivante fait signe pour que les épées soient menées aux jouteurs en exposant un petit rappel du règlement.


Si à la suite d'une double chute, un vainqueur ne peut être désigné, l'affrontement se finit à l'épée. Le gagnant sera celui qui, le premier, aura pu toucher son adversaire par 4 fois ou l'aura poussé à l'abandon.

Au signal la Duchesse est la première à porter l'attaque, touchant Arman sans pour autant le blesser.

Une touche pour la Duchesse de Rosnay

Le Duc de Champagne ne semble pas vouloir porter d'attaque et Valeria réitère son coup précédent. Réussite de l'action occasionnant cette fois une blessure légère au coude.

Deux touches pour la Duchesse de Rosnay.

Forte de ses précédentes actions la Baronne de Brou continue sur sa lancée et touche une nouvelle fois le Duc de Champagne mais ne le blesse pas.


Trois touches pour la Duchesse de Rosnay.

A un coup de la victoire la Duchesse ne reste pas inactive et lance son ultime attaque. Son épée vient blesser légèrement l'Apperault à l'avant-bras.
Les médecins sont appelés par mesure de sécurité auprès du Duc.


Valeria Declervaux Gambiani de Valrose est déclarée vainqueur par 4 touches à 0

Citation :
Que s'avancent maintenant
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar dicte Von, Seigneur de Brassac, Chevaucheur d'Arme de Minerve
et
Exaltation lablanche d'abancourt, Duchesse d'Orléans.




Et pour ce dernier duel nous avons un Chevaucheur, celui de Minerve, et une Duchesse, celle d'Orléans.
Les drapeaux s'abaissent et tout s'enchaine à vitesse grand V. Elhrick réussit sa passe en beauté, touchant sa cible et brisant sa lance sur l'écu de Xalta qui n'arrive pas à ajuster. L'Orléannaise chute sous le choc se blessant légèrement au ventre.


Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar est déclaré vainqueur par chute de son adversaire

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Lun 28 Jan - 14:03

Actarius a écrit:
[Actarius VS Hersent]

Le premier tour pour le moins disputé n'avait pas laissé le Comte indemne. Devoir batailler à ce point pour s'imposer pouvait avoir deux conséquences: l'euphorie ou un léger relâchement. Las, pour le Mendois, malgré le nom qui demeurait sien, ce fut la seconde option qui prévalut lorsqu'il se présenta sur la lice pour les huitièmes de finale. S'il n'avait jamais affronté la Champenoise, il l'avait vue à l'oeuvre dans maints tournois et force était de reconnaître que la demoiselle avait du talent et serait un adversaire pour le moins coriace.

Il dégusta la pertinence de sa pensée dès la première passe. Il fut éjecté de sa selle par un remarquable coup et goûta au sable sans n'avoir d'autres choix que de s'avouer vaincu par meilleur que lui. Peu ami de la défaite, mais brillant par sa bonne humeur et sa jovialité naturelle, il se releva sans mal et dévoila un large sourire, une fois son armet ôté.


Mes félicitations dòna pour cette éclatante victoire ! J'espère que vous irez loin et également d'avoir un jour l'occasion de prendre ma revanche. Sur ces mots irrémédiablement marqués par son accent d'Oc, prononcés toutefois dans un oïl parfaitement compréhensible, et après avoir souri à la réponse qui lui fut servie, il s'inclina et rejoignit sans tarder sa tente où il quitterait son armure pour un habit bien plus commode, histoire de profiter de la suite du tournoi depuis les tribunes dans un confort vestimentaire que n'offrait pas une lourde carapace métallique.



Citation :
Que se présentent maintenant
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de France, Comte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare.
et
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory




Un affrontement qui peut faire surprise, la Dame semble en veine pour ces joutes.
Les drapeaux s'abaissent et les jouteurs s'élancent l'un vers l'autre dans un galop puissant Hersent ajuste efficacement sa lance et touche en la brisant tout en évitant celle du Pair de France. Peut-être un peu surpris, Actarius déséquilibrer finit par rejoindre le sable de la lice mais bien heureusement sans se blesser.


Hersent d'Ar Sparfel est déclarée Vainqueur par chute de son adversaire

[Avant les huitièmes, préparation intense des athlètes]

Après sa victoire inattendue lors des éliminatoires, Hersent avait fait aménager un peu plus confortablement le campement Ar Sparfel: cela faisait si longtemps que la tente n'avait pas été dressée vu le peu de temps qu'elle passait en tournoi.
Elle avait eu des nouvelles de son adversaire et était rassurée quant à son état de santé, maintenant, elle se concentrait sur le duel à venir qui serait tout sauf du gâteau. Tssss, elle tombait sur un Pair et non des moindres, un sacré jouteur qui ne s'en laissait pas compter et dont les victoires marquaient les mémoires.


Allez, allez, Hersent, tu ne vas pas lâcher le morceau, n'est-ce pas! Tu as vu, tu as passé les éliminatoires, c'est à marquer d'une pierre blanche palsambleu! Même Jehan n'en revenait pas... quant à Albin, il doit encore se demander comment cela a-t-il pu se produire.

Tout en se délassant dans son baquet d'eau parfumée, elle souriait: une future collection de fioles en verre pouvait voir le jour... car le sable des éliminatoires n'est pas le même que celui des huitième, lui-même différent de celui des quart etc... Elle admirait les délicats flacons de verre coloré puis jeta son dévolu sur l'un deux... d'un vert presque pâle, sa couleur préférée.
Pendant qu'elle barbotait, Jehan s'occupait de Korrigan qui pour une fois avait gardé en selle sa cavalière. Enfin, elle sortit de l'eau, s'empressa de se sécher, tout en buvant non pas une tisane, pour une fois, mais un bon vin chaud épicé juste comme il le fallait. Finalement, la vie pouvait être belle même en temps de guerre.
Elle passa une nouvelle tunique en lin, y cousut son porte bonheur et enveloppa dans un doux tissu la fiole en verre qu'elle mit dans la poche de ses braies.

Aux cris qui arrivaient jusqu'à elle, les duels s'enchaînaient rapidement et bientôt les huitièmes seraient ouverts... aussi, prépara-t-elle son armure, la dépoussiérant et la lustrant avec soin, Korrigan, la taquinant sans cesse en la bousculant légèrement. Quel pot de colle ce hongre, quand il s'y mettait!


[Huitième, Hersent face à Sa Seigneurie Actarius]

Jehan l'avait aidée à monter en selle, vérifications ultimes des sangles, harnois et autres petits détails, puis il l'accompagna jusqu'au bord de la lice où le juge attendait les adversaires du moment.

Saluts de rigueur vers la juge puis vers l'adversaire, souvent croisé en tournoi sans l'avoir jamais combattu. Murmures ritualisés à sa monture, visière abaissée puis lance tenue bien en main. Concentration maximale, regard de braise derrière le heaume et détermination à toute épreuve: elle n'avait rien à perdre et tout à gagner.

Le drapeau donne le signal et comme à son habitude, son frison prend lentement son élan avant d'atteindre sa pleine vitesse, Hersent ne voit plus rien hormis une silhouette en face qui abaisse sa lance, elle fait de même, attendant, la poigne ferme sur cette dernière, et vise avec rage l'écu tout en évitant, par instinct, la lance adverse. Un fracas se fait entendre, mais entre celui des sabots des montures, les cris de la foules et le bris de bois, elle met un petit temps avant de se rendre compte qu'elle est toujours en selle et qu'elle vient de briser sa lance provoquant la chute de Sa Seigneurie.

Un demi-tour rapide pour se porter près du Pair de France, elle démonte aussi vite que lui permet sa belle boite en fer griffée haute couture, parvient à ôter gantelet puis heaume, et tend la main à l'homme valeureux à terre. Ce qui la rassura fut son sourire: il n'était pas blessé et elle en fut fort aise. En lice, elle n'aimait pas occasionner de blessure, par contre, elle s'en donnait à coeur joie sur les champs de bataille.


Votre Seigneurie, ravie de voir que vous n'avez aucune blessure suite à notre passe fracassante. Hersent d'Ar Sparfel, Capitaine Royal de Champagne, et jouteuse spécialiste des voltiges en tout genre. Elle lui sourit Je dois vous remercier pour deux choses: le duel, bien entendu, qui fut bref mais intense, mais aussi pour me permettre de retarder le remplissage du flacon de verre que j'avais préparé... au cas où je me serai retrouvée à goûter au sable de cette lice. Elle apprécia le compliment de son adversaire:

Mes félicitations dòna pour cette éclatante victoire ! J'espère que vous irez loin et également d'avoir un jour l'occasion de prendre ma revanche

Je l'espère aussi Votre Seigneurie, j'avoue que maintenant je n'ai plus rien à perdre car je suis parvenue à accéder aux quart de finale ce qui ne m'arrive que de manière exceptionnelle. Mais d'après le tableau, il y a de fortes probabilités pour que mon prochain adversaire soit d'une trempe d'acier et difficile à mettre à terre.

Elle le salua à nouveau puis, rayonnante rejoignit son écuyer afin de préparer son duel du tour suivant. Allez... Aristote continuerait-il ses miracles lors de ces joutes de Montréal??? Regards vers les nues tourmentées du ciel d'hiver... la réponse se trouvait en elle-même, elle le savait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   Jeu 31 Jan - 18:38

Aimelin a écrit:
** Quarts de finale **


Citation :
Que s'avancent
Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory
et
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne




Affrontement 100% champenois dans ces quarts de finale. La Capitaine Royal arrivera-t-elle à détrôner officieusement le Champion de Champagne?
Le signal est donné, les montures sont lancées au grand galop.
Une première lance d'observation, personne ne touche.
Ils repartent pour une seconde passe. Aimelin est le seul à toucher et briser sa lance. Hersent garde avec brio son assiette sur sa monture.
La troisième passe est l'exacte inverse de la seconde. La Dame touche et brise sa lance alors que le Seigneur rate mais se maintien en selle.
Impossible de départager les deux jouteurs après les trois lances règlementaires l'on poursuit donc jusqu'à ce qu'un gagnant puisse être nommé.
Quatrième lance. La tension est palpable. Les deux cavaliers se croisent et ne se touchent pas.
Demi tour en bout de lice pour enchainer sur une cinquième passe. Sera-t-elle la dernière? Les jouteurs semblent y mettre tout ce qu'ils ont. Et c'est le choc!! De ceux qui font éclater les deux lances en mille éclats dans un bruit fracassant. Duel très prenant.. Allons nous avoir encore une sixième passe? Ha non, la Dame finit par chuter après une dure lutte pour se maintenir en selle, se blessant légèrement à la main lors de la réception.


Aimelin de Millelieues est déclaré vainqueur par chute de son adversaire.


Chaque duel était dédié à quelqu’un et il avait sû en entrant en lice à qui serait dédié celui là. Il affrontait une champenoise, alors ce duel serait pour cette petite rouquine, sa petite sœur de cœur, celle qu’il avait rencontré il y a une année sur une place enneigée de Champagne. Il salua d’un signe de tête la blonde juge diseur, un mince sourire sur les lèvres, et laissa le mérens se mettre en place.

Une première passe où sa lance ne rencontra que le vide, avant de relancer l’étalon et d’abaisser une seconde fois sa lance pour la voir cette fois voler en éclats, sans pour cela désarçonner son adversaire. Une mimique en prenant la nouvelle lance tendue par le valet, avant de l’ajuster et de repartir à l’attaque. Un choc lorsqu’il rata sa cible, mais que la Dame de Vignory toucha. Il ressera ses jambes, se penchant légèrement pour éviter d’être déséquilibé, tout en le laissant ralentir son galop.
L’étalon semblait nerveux et le jeune cavalier ressera un peu plus sa prise sur les rênes, essayant de le calmer. S’il était habitué à l’ambiance des lices depuis maintenant plus de deux années, l’étalon était toujours aussi nerveux lorsqu’il avait goûté à quelques galops, bien trop impatient de donner libre court à sa fougue.
Un bref arrêt et il relança une autre fois sa monture.


nom d’une none... il secoua la tête lorsqu’il arriva en bout de lice sans avoir touché, soulagé toutefois de n’avoir ressenti aucun choc. Cette fois-ci il fallait que l’un des deux cède et après un regard vers le juge, talonna Altaïr avec plus d’insistance.

Les prunelles grises ne quittaient pas l’écu qui fondait sur lui, et d’une pression des talons il intima l’ordre à l’animal d’accélérer, accompagnant son geste avec force lorsque sa lance s’abaissa et frappa en plein dans le mille pour se briser. Prévenant le choc il tenta d’esquiver le coup et ne l’amortit que légèrement. Regard qu’il tourna vers le fond de lice pour constater que la Dame était à terre avant de lever ce qu’il lui restait de lance et de laisser se dessiner un pale sourire sur son visage, tout en murmurant ...
pour toi la future pirate.

Les quelques secondes pour revenir au trot lui permirent d’enlever son bacinet. Il inclina la tête pour saluer Hersent.

j’espère ne pas vous avoir blessé trop sérieusement.
Vous vous êtes bien défendue. Merci pour cette joute.


Les discours il n’avait jamais aimé cela, mais il se faisait un point d’honneur à saluer son adversaire qu’il sorte vaincu ou vainqueur d’un duel. Il jeta un regard vers les tribunes et regagna la sortie, parce qu’il allait falloir s’occuper du Mérens, la joute ayant été éprouvante et le duel suivant ne serait certainement pas de tout repos.

-------------------------------------------------------------------------------------

[Quarts de finale, Hersent face à Aimelin]

Elle était tellement contente d'avoir passé les huitièmes qu'elle ne réalisa pas tout de suite contre qui elle jouterait lors des quarts. Quant elle eut intégré le nom de son prochain adversaire, elle resta quelques instants interdite puis haussa les épaules : ça devait bien arriver un jour, alors ici et maintenant ou ailleurs, plus tard, autant prendre le bon côté des choses, ce qui, dans ce domaine, n'était pas trop ardu pour l'Ar Sparfel... c'est qu'elle était parvenue en quarts et cela valait son pesant de macarons voire de pâtes de fruits !

[Quand faut y aller, faut y aller]

Le rituel avait été respecté au campement, le flacon de verre soigneusement enroulé dans un doux tissu, Korrigan était pressé d'entamer la joute et dansait, avec une élégance toute frisonne, tressé et harnaché de vert ce qui rehaussait sa robe noire, luisante d'avoir été brossée.
Elle salua, rituellement l'arbitre et son adversaire, ses iris noirs croisant le regard gris du champion de Champagne, elle espérait offrir un joli spectacle ainsi qu'un duel de qualité ne serait-ce que pour honorer son duché natal.
Avant d'abaisser la visière de son heaume, elle chuchota la phrase immuable à sa monture et ferma un instant les yeux, se remémorant les diverses passes travaillées du Seigneur d'Etampes afin de ne pas se laisser surprendre inutilement. Puis, elle s'isola du monde en masquant son visage avec la visière rabattue, elle s'empara de sa lance faisant signe qu'elle était fin prête.
Au signal, elle talonna vertement son frison qui prit le galop, elle abaissa sa lance, fixant la silhouette qui se rapprochait en face d'elle mais... rien, aucun choc... aucun des deux n'avait touché l'autre. Un sourire étira ses lèvres, toujours pas les fesses dans le sable, chanceuse le Capitaine Royal.

Volte face pour reprendre aussitôt un galop impressionnant, elle abaisse à nouveau sa lance, visant l'écu adverse et.... touche le vide tandis qu'elle ressent un choc intense dans le bras, un tantinet déséquilibrée, elle met toute son expérience de cavalière pour garder l'assiette. Deuxième sourire, que personne ne voit : elle est secouée mais toujours pas par terre.

Troisième passe, le Korrigan, écumant de pugnacité, reprend un galop rapide, l'Ar Sparfel, la lance bien en main, mâchoires serrées vise à nouveau l'écu et …. elle brise sa lance sans hélas faire choir le jeune seigneur. Bon, ce sera partie remise puisqu'on prend les mêmes et on recommence.
Diantre, elle tenait bon et n'en revenait pas.

Jehan lui apporta une nouvelle lance pour la quatrième passe, fichtre, elle devient tendue comme un arc et malgré une bonne approche, rate et touche le vide... tout comme son adversaire. Un sursis et un, on ne boude pas son plaisir ma Hers, ça c'est du spectacle car tout le monde s'attendait à te voir virevolter par-dessus ton frison !
Elle fait volter sa monture pour la cinquième passe, sera-t-elle la bonne ??? Alea jacta est, on fonce, on vise, on frappe et on verra bien. Korrigan atteint des sommets de vitesse, plus rien n'existe hormis le tonnerre des sabots, elle croise Aimelin, vise l'écu et un nouveau choc terrible la fait trembler ! Sa lance est brisée, elle a touché, mais la frappe du jeune champenois est tellement précise et puissante qu'elle tente désespérément de rester en selle, un instant elle croit y parvenir, hélas elle ne peut empêcher la chute, se laisse finalement tomber. Cette fois, ce n'est pas son bras ni son popotin qui prend, mais la main gauche. Elle grimace de douleur en pestant intérieurement. Comme d'habitude, Korrigan a continué sa course pour rejoindre le campement, Jehan accourt pour lui ôter le heaume puis les gantelets avant de l'aider à se relever.

Approche discrète d'Aimelin qui vient la saluer 
:

j’espère ne pas vous avoir blessé trop sérieusement. Vous vous êtes bien défendue. Merci pour cette joute.

D'un sourire elle le rassure avant de lui répondre :

Non, non, ce n'est presque rien, juste une légère foulure je pense. Un baume à l'arnica et un bandage puis ce ne sera qu'un souvenir. J'ai connu pire. Merci pour le compliment qui me touche, si j'ose dire, vraiment. Je n'en menais pas large au début et je suis ravie d'avoir pu résister honorablement avant de me retrouver à terre. Je vous remercie de même, et doublement : pour le beau duel d'une part qui m'a beaucoup appris, d'autre part pour le début d'une nouvelle collection qui fera le bonheur de mon fils... les fioles remplies de sable de lice des quarts de finale !
Tous mes vœux de réussite pour les prochains tours !


Elle le salua puis se pencha pour remplir un flacon de verre coloré avec le sable de la lice. En se relevant, elle chercha du regard Albin, le trouva et lui fit un petit signe, pas celui de la victoire, faut pas abuser non plus, mais celui d'une jouteuse satisfaite de sa prestation. Qui sait, la prochaine fois, elle parviendra peut-être jusqu'en demi-finale ???

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joutes de Montreal - janvier 1461 -   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joutes de Montreal - janvier 1461 -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vendredi 4 Janvier 1461 - Aucune embauche
» Rapport Comtal sous le règne de Sa Grandeur Atchepttas Diana Ysgarde [Décembre 1460-Janvier 1461]
» [Caduc] Décret sur la taxation des denrées - Janvier 1461
» [RP]Programme du parti PEACE, élection de janvier 1461.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: Les RP :: les Joutes :: archives joutes 1461-
Sauter vers: