Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joutes du Lavardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Joutes du Lavardin   Mar 2 Oct - 12:56

Deedlitt a écrit:
Minerve prit la suite.

Oyez Oyez, voici la liste des nobles participants cette édition 1460 du Tournoi du Lavardin.

Citation :
Aliénor Vastel, Dame de Lesmont



Citation :
Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve



Citation :
Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne, joutera en l'honneur de sa suzeraine, Sa Seigneurie Dotch de Cassel.




Citation :
- Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen, vicomte de Marchiennes, seigneur de Wavrin, chevalier de l'Ordre Royal de la Licorne, Grand Ecuyer de France.




Citation :
- Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar, seigneur de Brassac.


Citation :
Rotule Baccard, seigneur de Clansayes



Citation :
- Chevalier Karl de Hasselt de Rosslyn (dict Karl06) - Bellator Francus Dei - Maréchal et Second de l'Ordre des Chevaliers Francs, Vicomte de Véretz, Chevalier d'Isenduil


Citation :
- Chevalier Rhiana de Hasselt de Rosslyn - Bellator Francus Dei - Capitaine de l'Ordre des Chevaliers Francs, Vicomtesse de Véretz, Salamandre d'Airain.



Citation :
- Maud Saint Anthelme, Dame de Beaumont



Citation :
- Niall de Rivien, Duc de Bourgogne



Citation :
Ereon D'Asceline, Duc d'Andelot Blancheville, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance



Citation :
Joachim de Fargot (Joachim_), Duc de Touraine,



Citation :
Aimbaud de Josselinière, Marquis de Nemours, Duc de Corbigny, Seigneur de Decize et Saint Robert.



Citation :
Jason MacCord (IG : Jason_maccord) vicomte de Lyons-la-Forêt, seigneur de Crevecœur-en-Auge.


Citation :
Gamalinas Seigneur de Saint Gervais les Bains et de Versonnex.



Citation :
Bourguignon de Sorel, Ducs de Beaugency, Vicomtes de Fronsac, Barons de Cherry.




Citation :
- Yolanda Isabel de Josselinière, Demoiselle de Molières. (Yolanda_isabel)



Citation :
Romuald MacCornell, Seigneur de Cornillon-en-Trièves.



Citation :
- Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie



Citation :
- Colombe Alix Amnell, dicte Coxynel, Dame d'Ussy-sur-Marne.




Citation :
- Hersent d'Ar Sparfel, dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne.


Citation :
- Kelso Declervaux Gambiani de Valrose, Duc de Rosnay, Baron de Brou, Seigneur de Souville sous Yèvre, Seigneur de Dammartin-Marpain et de Raucou.



Citation :
- Suzanne Colette de Florensac (ig : Suzette), Dame de Pars-les-Chavanges



Citation :
- Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de France, Vicomte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare.



Citation :
Floriane de Cheroy, Comtesse de Moissey, Vicomtesse de Chaumergy



Citation :
Lanfeust de Troy, Duc Consort du Bourbonnais Auvergne




Citation :
Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron de Château Landon, d'Auneau et de Yèvre-le-Chastel, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et pair de France.



Citation :
Argael Devirieux, pair de France, marquis de Senlis, comte de Menin, vicomte de Monestier-de-Briançon, baron de la Tour-du-Pin, seigneur de Grave, de Saint-Giraud & de Vinderhoute.




Citation :
Messire Kantin Aymeric, dict Auvergne, Seigneurs de Banson et de Clavières-sur-Alagnon.





Citation :
Fred de Castelviray, vicomte de Rémalard & de Châteauneuf-en-Thimerais, baron d’Authon du Perche.




Citation :
Phelim Guerrero dict l'Imprévisible, Vicomte d'Oingt, Baron de Montagny, Seigneur de Tassin la Demi Lune et de Stigny.

[img][/img]

Citation :
Sepa Von Strass, Vicomte de Gérardmer et Seigneur de la Croix près Bléré.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes du Lavardin   Ven 5 Oct - 23:00

Deedlitt a écrit:
Tirage au sort avait été fait, 33 jouteurs il ne pouvait en rester que 32 pour les 16 ème de finale. Minerve écrivit les noms sur des petits papiers et en fît tirer deux au sort par la main d'un enfant du camp.

Oyez oyez, voici le nom des deux jouteurs qui s'affronteront pour ces éliminatoires.

Citation :
Aliénor Vastel, Dame de Lesmont, affrontera Floriane de Cheroy, Comtesse de Moissey, Vicomtesse de Chaumergy.


Dormez bien mes dames, demain la matinée sera rude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes du Lavardin   Jeu 11 Oct - 19:58

Hersent a écrit:
Le campement avait été installé et comme souvent, c'était elle qui se rendait au panneau d'affichage afin de connaître le nom des participants et donc potentiels adversaires de la mesnie Bourmont.
Elle poussa un soupir de soulagement en prenant connaissance des éliminatoires... pas de tour préliminaire pour elle, mais bon, il y aurait ces fichus huitième de finale à passer et c'était toujours là que là au ça coinçait.
Elle se dit que Dame Alienor aurait une rude adversaire pour ce premier tour... un duel Champagne Orléans qui ne pouvait être qu'intéressant.

Comme elle était seule à faire sa curieuse, elle n'eut pas de mondanité à faire hormis celle de saluer l'arbitre, Sa Grasce Deetlitt en personne, à qui elle adressa un signe de tête respecteux.

De retour au campement, elle annonça à ses comparses qu'un premier duel aurait lieu incessamment sous peu.



Deedlitt a écrit:
Les joutes éliminatoires ayant eu lieux Minerve annonça les 16 ème de finale.

Oyez, Oyez voici les noms des braves qui s'affronteront pour ces 16ème de Finale.

Citation :
Floriane de Cheroy, Comtesse de Moissey, Vicomtesse de Chaumergy, affrontera Bourguignon de Sorel, Duc de Beaugency, Vicomte de Fronsac, Baron de Chécy et Chambord.



Citation :
Chevalier Rhiana de Hasselt de Rosslyn, Capitaine de l'Ordre des Chevaliers Francs, Vicomtesse de Véretz, Salamandre d'Airain affrontera Aimelin de Millelieues, Seigneur d'Etampes sur Marne.




Citation :
Maud Saint Anthelme, Dame de Beaumont, affrontera Heimdal von Strass, Duc de Courtomer, seigneur d'Augnax et Belleville-sur-vie.



Citation :
Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron de Château Landon, d'Auneau et de Yèvre-le-Chastel, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et pair de France affrontera Hersent d'Ar Sparfel, dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne.



Citation :
Romuald MacCornell, Seigneur de Cornillon-en-Trièves affrontera ]Ereon D'Asceline, Duc d'Andelot Blancheville, Baron de Maligny, Seigneur de Rosoy-sur-Amance.



Citation :
Argael Devirieux, pair de France, marquis de Senlis, comte de Menin, vicomte de Monestier-de-Briançon, baron de la Tour-du-Pin, seigneur de Grave, de Saint-Giraud & de Vinderhoute affrontera Colombe Alix Amnell, dicte Coxynel, Dame d'Ussy-sur-Marne.



Citation :
Elhrik Vonlichtenchein d'Erementar, seigneur de Brassac affrontera Aimbaud de Josselinière, Marquis de Nemours, Duc de Corbigny, Seigneur de Decize et Saint Robert.



Citation :
Guillaume de Jeneffe, Duc de Saint-Ouen, vicomte de Marchiennes, seigneur de Wavrin, chevalier de l'Ordre Royal de la Licorne, Grand Ecuyer de France affrontera Joachim de Fargot, Baron de de Candes Saint-Martin, seigneur de Fargot.




Citation :
Gamalinas Seigneur de Versonnex affrontera Messire Kantin Aymeric, dict Auvergne, Seigneurs de Banson et de Clavières-sur-Alagnon.



Citation :
Rotule Baccard, seigneur de Clansayes affrontera Kelso Declervaux Gambiani de Valrose, Duc de Rosnay, Baron de Brou, Seigneur de Souville sous Yèvre, Seigneur de Dammartin-Marpain et de Raucou.




Citation :
Niall de Rivien, Duc de Bourgogne affrontera Llyr di Maggio et d'Astralgan, Pair de France, Duc du lavardin, Baron de Gault Perche, Seigneur de Tyx.




Citation :
Jason MacCord, vicomte de Lyons-la-Forêt, seigneur de Crevecœur-en-Auge affrontera Célénya Océalys dicte Ptitmec13, Dame de Lasson, Poursuivante d'Armes de Minerve.



Citation :
Phelim Guerrero dict l'Imprévisible, Vicomte d'Oingt, Baron de Montagny, Seigneur de Tassin la Demi Lune et de Stigny affrontera ]Fred de Castelviray, vicomte de Rémalard & de Châteauneuf-en-Thimerais, baron d’Authon du Perche.

[img][/img]

Citation :
Sa Seigneurie Actarius d'Euphor, Pair de France, Vicomte du Tournel, Baron de Florac, Seigneur d'Aubemare affrontera Yolanda Isabel de Josselinière, Demoiselle de Molières.



Citation :
Chevalier Karl de Hasselt de Rosslyn (dict Karl06), Maréchal et Second de l'Ordre des Chevaliers Francs, Vicomte de Véretz, Chevalier d'Isenduil affrontera Lanfeust de Troy, Duc Consort du Bourbonnais Auvergne.



Citation :
Suzanne Colette de Florensac, Dame de Pars-les-Chavanges affrontera Sepa Von Strass, Seigneur de la Croix près Bléré.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes du Lavardin   Ven 12 Oct - 21:37

Les campements


Campement Bourmontois et champenois:


hersent a écrit:
Elle avait décidé de partir seule sans attendre ses comparses habituels... pas qu'elle était pressée de goûter au sable de la lice, mais une envie de faire le voyage sans avoir à converser l'avait faite prendre un départ anticipé. Son écuyère la rejoindrait un peu plus tard, Jehan par contre n'avait pas eu le choix, il suivait l'Ar Sparfel contre vents et marées... c'était lui qui montait la tente et gérait l'intendance.
Elle n'avait pas oublié son matériel de médecin et d'herboriste d'autant plus que si jamais elle devait être blessée, Jehan pouvait l'assister voire lui prodiguer les soins d'urgence: il savait nettoyer, émonder, recoudre une plaie pas trop profonde.

Après s'être présentée à l'entrée du domaine, elle guida sa maigre troupe vers l'aire des campements. Plusieurs oriflammes flottaient au vent, elle n'était pas en avance mais pas en retard non plus. Elle reconnu les couleurs du couple ducal Von Strass, celles du Vicomte de Lyons et naturellement celles de sa "bête noire", le Chevalier de Jeneffe. Elle irait certainement rendre visite aux personnes qu'elle croisait souvent aux joutes après l'installation de son campement.

Jehan eu l'heur de choisir un endroit parfait, près d'un bosquet pour pourvoir étendre la lessive et pas très loin d'un ruisselet ce qui lui permettrait d'aller puiser l'eau nécessaire au remplissage de son baquet où elle adorait barboter après chaque joute. Les ordres furent donnés et la brune champenoise s'occupa de son inséparable frison: pansage, brossage, remplissage du seau d'eau et du sac à picotin puis vérification des fers et curetage des sabots.
Cela fait, elle pensa à mettre son étendard afin que ses comparses repèrent le campement.





Eléïce de Valten a écrit:
Quittant le coin des Hasselt après la discussion avec la Vicomtesse de Véretz, la prochaine destination choisie fut celle de la dame de Vignory, l'hamaïde lui parlait plus que le reste.
L'oriflamme claquant au gré du vent, était en coordination avec ses pas, vraiment, mauvais choix que celui de cette robe mais comme elle l'avait gardé pour cette occasion, ce n'était pas quelques palpitations supplémentaires qui la feraient se changer et puis, il n'y avait que lors du changement de tente qu'elle se tenait debout.
Ma dame? Finit elle par lancer, pas vraiment assurée qu'elle soit ici et de ce qu'elle pouvait connaitre de la champenoise, la Valten ne doutait pas qu'elle jouterait mais au cas où, avec les convois, les possibilités étaient multiples de trouver ce qu'elle cherchait - presque - activement.


hersent a écrit:
Après l'effort, le réconfort, Jehan avait chauffé l'eau pour le baquet où elle plongea avec délice, se décrassant de la poussière du voyage, dans une eau parfumée à l'huile essentielle de basilic orange, une préparation inventée dans son atelier à Maizières.
Après une longue station à apprécier les bienfaits de l'huile essentielle, elle quitta le baquet à regret, se sécha , mit un onguent pour adoucir la peau, à la lavande et au lait d'ânesse, pour enfiler une tenue féminine qu'elel comptait mettre entre les duels... héhéhé, elle ne désespérait pas l'Ar Sparfel, elle se voyait passer plusieurs tours et atteindre le haut de l'affiche... elle partait avec la rage de vaincre. Tout en pensant à ses futurs exploits en lice, elle choisit sa tenue: la robe irlandaise qu'elle aimait par-dessus tout, et qui s'accordait avec la saison automnale .
Elle s'était préparée une tisane à la mûre, découverte grâce à la cuisinière hors pair de Belrupt, et la sirotait nonchalemment installée sur une méridienne (c'est qu'elle aimait son confort l'Ar Sparfel lors des joutes et depuis quelques temps une méridienne faisait partie intégrante de la logistique), lorsqu'elle entendit une voix qu'elle connaissait, l'appeler.... elle devint toute pâle puis se ressaisit bien vite avant de sortir de la tente et de se retrouver face à ... sa prof d'Héraldique, Sa Grasce Linoa
.

Euh... Le bon jour Vostre Grasce. Quelle surprise de vous rencontrer icelieu; j'ignorais que ce domaine était le vôtre. Il est magnifique et laisse rêveur une simple double dame comme moi. Je suis venue en éclaireur si j'ose dire, du reste de la troupe champenoise... petit sourire Promis je ne jouterai pas en cette tenue... j'ai une armure griffée des DO. Puis-je vous offrir une tasse de tisane pour vous réchauffer?
Je suis ravie de vous rencontrer dans un autre univers que celui de Belrupt et honorée et honorée de votre accueil.


Elle regarde discrètement la robe de la duchesse... diantre que les tissus sont beaux et souples: Votre robe est magnifique Vostre Grasce et vous sied à ravir. Je suis une adepte de l'atelier des DO et la pluspart de ma garde robe vient de chez eux... je suis une férue de mode et de froufrous.

Elle se tut, consciente d'être à nouveau un moulin à paroles.


Suzette de Florensac a écrit:
Suzette s'était préparée pour ses joutes : son élimination précoce des précédentes lui avait servi de leçon.
Elle avait travaillé sa concentration, se technique et s'était appliquée à faire un peu d'exercice. Le tout sous l'oeil tortionnaire d'un ancien sergent de l'armée.
Elle saurait bien vite si ses efforts allaient porter leurs fruits.
L'auvergnate s'était fixé le maigre objectif de remporter au moins une victoire. Ce serait toujours mieux que sa cuisante élimination du premier tour lors des joutes organisées par son suzerain.
Elle arriva sur l'immense domaine du Lavardin , se présenta aux gardes et se rendit sur le campement. Elle reconnu parmi les nombreux oriflammes celui d'Hersent. C'est donc là que la Grande Maison de Bourmont poserait ses malles le temps des joutes.
Elle descendit du carrosse et fit signe à ses suivants 'installer ses affaires, sa tente et ses malles.
Un coup d'oeil circulaire pour repérer l'Ar Sparfel -déjà- en conversation. Elle rejoignit les deux femmes
.

- Bonjour Votre Grasce, je me nomme Suzanne Colette de Florensac, Dame de Pars-les-Chavanges. Je suis champenoise.

Elle fit une élégante révérence et lui adressa un sourire poli avant de regarder Hersent.
Les deux femmes au caractère bien trempé s'était quittée en froid et ses joutes étaient peut être l'occasion d'apaiser les tensions
.

- Bonjour Hersent, si tu n'y vois pas d'inconvénients, je vais faire monter ma tente par ici.


Eléïce de Valten a écrit:
Où le fait de ne pas étaler titres et fonctions créait la surprise. Un sourire s'était élargit, deux caractères forts ne pouvaient que se comprendre une fois le premier orage passé, c'était ce qu'il y avait eu avec Gati aussi quelques sept à huit mois auparavent, que le temps passait vite! Presque une année qu'elle avait emménagé à Tours pour le retrouver, lui qui était devenu son époux. Léger secouement de tête pour chasser ses pensées et revenir au présent. Ces terres appartiennent surtout à mon époux, eut elle le temps de dire avant que les explications quant à la présence de la champenoise ne soient débitées avec rapidité et clarté. A nouveau un sourire à la remarque sur la tenue qui était véritablement inadéquate.
Une tasse de tisane sera avec plaisir mais une petite alors, le tour de tentes à effectuer promet d'être long et me réhydrater ne serait pas un mal. Surtout que tisane voulait dire être assise, pensée qui commençait de nouveau à l'obséder en sentant ses jambes commencer à trembler.
Ce fut à ce moment là qu'une jeune femme s'invita au petit duo qu'elles formaient. Salut du chef et de déclarer à son tour, le bonjour, je suis Linoa, plus court, Duchesse du Lavardin, la bienvenue au domaine, j'espère que ces joutes se passeront bien pour vous.



Jason MacCord a écrit:
Blason reperé et normands en approche, MacCord et Leandana rendaient visite. Enfin MacCord rendait visite et venait presenter Leandana. Apparemment, il y avait un peu de monde ici. MacCord interpella l'un des serviteurs.

Hé, l'ami. Peux-tu prevenir dame Hersent de la visite du vicomte MacCord et de ...

MacCord lança un coup d'oeil à Lean.

...sa future dame ?


Leandana a écrit:
Jason MacCord a écrit:


...sa future dame ?

Je n'en croyais pas mes oreilles, et écarlate, me tournais vers Jaz. Prononçant avec mes lèvres sans sortir un son "Je t'aime".

Puis ma main dans la sienne, sourire aux lèvres, j'attendais que nous fussions annoncés


hersent a écrit:
Au moment où elle invitait la duchesse à prendre place sur un siège de fortune afin qu'elles partagent ensemble une tisane réconfortante, une arrivée champenoise se fit entendre: Suzette, Dame de Pars-les-Chavanges donna des ordres pour l'installation de sa tente et de ses affaires.
Comme elle avait appris les bonne manière à Belrupt, elle salua donc en premier l'hôtesse des lieux puis elle, Hersent. Elle lui rendit un sourire et lui indiqua qu'elle pouvait faire installer sa tente:


Bonjour Suzette, tu t'installes où tu le souhaites, cele ne me dérangera en rien. C'est le campement Bourmont donc le tien aussi. Je ne sais si je dois te proposer une tisane afin de nous accompagner la duchesse et moi.

Elle reporta son attention sur la duchesse, toujours aussi pâle et aux traits un peu tirés.

Vostre Grasce, quelques instants de repos ne vous feront aucun mal. Prenez le temps de boire une tisane revigorante avant de continuer l'accueil des campements: j'ai comme l'impression que la journée sera fort longue pour vous.
Son regard de médecin aiguisé détailla discrètement les traits du visage de la duchesse et une idée germa dans sa tête... et si la duchesse... attendait un heureux évènement??? Elle reprit le cours de la conversation: vostre époux est aussi chanceux que vous de posséder un aussi beau domaine. Je suis venue aux joutes afin de pouvoir briller autant que possible autrement que le nez dans le sable de la lice. J'ai vu que j'ai échappé aux éliminatoires... au moins un tour que j'aurai passé sans trop de mal.

Un bruit vint attirer son regard: deux silhouettes avançaient vers le campement... il lui sembla reconnaître le Vicomte de Lyons, ce dernier envoyait après l'avoir alpagué, Jehan vers elle.

Je crois que nous avons de la visite. Alors Jehan, qu'as-tu à nous annoncer?

Dame Hersent, le vicomte Maccord souhaiterait venir vous saluer, il est accompagné d'une charmante jeune femme.

Elle sourit. Et bien duchesse, Suzette, nous pouvons élargir notre cercle, veuillez m'excusez un instant que je vous ramène nos visiteurs. Elle se leva puis se porta à la rencontre du couple normand:

Bienvenue Vicomte dans notre modeste campement. Approchez avec votre Dame, nous étions en train de partager une tisane mais ne craignez rien, j'ai de l'hydromel en réserve. Elle les escorta jusqu'à l'endroit où la dégustation de tisane avait lieu.

Je pense que vous avez reçu la visite de la Maîtresse des lieux, Sa Grasce Linoa, et je vous présente mon amie Suzette de Florensac, dame de Pars-les-Chavanges. Installez-vous je vous prie.


Jason MacCord a écrit:
Et voilà la maitresse des lieux.
MacCord n'eu pas le temps de reagir à l'evocation de la tisane que dejà on proposait de l'hydromel à la place.
Aussi, il suivit avec Lean jusqu'au coin de degustation.


Bonjour mesdames. Heureux de vous rencontrer.

MacCord se presenta puis se tourna pour faire place à Lean.

Mais permettez que je vous presente Leandana d'Everlange, ma compagne.


hersent a écrit:
Et Hersent de faire une jolie révérence à la jeune femme présentée par le Vicomte: enchantée Dame Leandana de faire votre connaissance. Je suis Hersent d'Ar Sparfel, Dame de Maizières et de Vignory, j'ai eu l'heur de rencontrer votre compagnon, le Vicomte de Lyons, lors du tournoi de joutes que j'ai récemment organisé pour inaugurer mon domaine de Vignory. Il me semble que tous les deux, nous nous étions croisés dans différents tournois mais sans nous côtoyer. Mais je bavarde, je bavarde ... je suis incorrigible.

Elle appela Jehan: Jehan! Chauffe de l'eau et prépare des hanaps pour l'hydromel... ou chouchen comme disait feu mon père. Et n'oublie pas les douceurs préparées par Florine, notamment les délicieux gâteaux au miel et aux noisettes.

Elle fit signe au couple normand de prendre place dans leur cercle. Dites-moi, Dame Leandana, sont-ce les premières joutes auxquelles vous assistez??? J'espère que votre Vicomte portera vos couleurs lors de ses duels sinon... gare à lui tout vicomte qu'il soit! elle rit et se dit que franchement elle devenait parfois familière avec les gens plus couronnés qu'elle mais bon ils étaient aussi des êtes humains normaux, faits de chair et de sang comme elle.


Leandana a écrit:
Je ne connaissais pas le monde des Lices, tout ceci était tellement nouveau, je suivais Jason et écoutait chacune de ses paroles avec attention.

Le petit cercle de femmes adeptes de la tisane avait l'air de bien se connaitre. Je souriais à chacune d'entre elle, une légère révérence accompagnant la rangée de perles buccales.


J'ignorais que c'était à ce point visible . Effectivement ce sont les premières joutes auxquelles j'assiste. J'avoue que tout cela m'intrigue. En bonne roturière que je suis, je n'avais jusqu'alors pas eu l'occasion d'approcher de telles festivités.
Je suis ravie de voir que l'ambiance y est moins hostile que je n'avais pu l'imaginer.


Mince, peut être avais-je fait une erreur monumentale en avouant n'être qu'une roturière, une personne du petit peuple. Tentant de dissimuler ma gêne je poursuivais.

J'espère que nous aurons de nombreuses autres joutes pour apprendre à nous connaitre. Qui sait, nos routes pourraient se croiser en dehors de ces campements.


Eléïce de Valten a écrit:
Décidemment, la double dame attendait bien des gens pour qu'elles n'aient pas même le temps d'attraper une tasse de tisane. Inhumain à souhait pour quelqu'un en déshydratation avancée. Journée fort longue? A n'en pas douter mais il en était ainsi, pas de temps pouse reposer, pas en ce jour si important et puis, elle s'était promie d'aller voir Philios à Belrupt pour qu'il lui donne quelques filtres qui pourraient la remettre sur pieds - cas de le dire - puisqu'il lui avait proposé de venir le voir. C'en était entendu, prochain retour à Belrupt, elle irait à l'infirmerie mais en attendant...
Un sourire s'étira de nouveau,
il a tout fait pour. En ce qui concerne les joutes, cela viendra, et si je puis vous rassurer, nombreuses fois j'ai moi même mordu la poussière de différentes lices dès la première lance, une belle entaille dans la fierté personnelle mais il faut toujours se remettre en selle.
Ainsi le couple normand à ce qu'il parraissait, se montra, rapide présentation tandis que la "maitresse de la tente" commandait déjà de quoi grignoter et boire. Elle les prenait par les sentiments!
Dès qu'elle pu en placer une et sans avoir oublié de les saluer,
le bonjour et la bienvenue à vous au Lavardin.
Je ne vais pas plus vous embêter pour ces retrouvailles, permettez que je vous laisse entre vous, le temps presse pour un tour du campement!


Se tournant vers la blonde demoiselle, avez vous un quelconque bout de tissus à offrir au vicomte pour qu'il défende vos couleurs lors de cette joutes? Car le nom de famille ne lui était pourtant pas inconnue, surtout rattaché à la Normandie. Sinon nous en avons à disposition à vous proposer.


hersent a écrit:
Les tisanes étant prêtes, Jehan les proposa à celles qui en souhaitaient, remplissant des hanaps de chouchen pour les autres;

Hersent s'empressa de servir la duchesse qui semblait assoiffée et lui dit doucement, après qu'elle se fut présentée au couple normand: voilà votre tisane Vostre grasce, prenez le temps de la boire avant de retourner à vos occupations de maîtresse des lieux.

Puis elle se rassit, sirotant sa tisane à la menthe.


Jason MacCord a écrit:
Les couleurs... MacCord fit une petite moue.

Et bien, mesdames, je dois reconnaitre ne pas etre au fait concernant les couleurs...

MacCord adressa un sourire taquin à Lean.

Il faut dire aussi que si la damoiselle n'avait pas laissé tout le monde croire qu'elle etait morte, elle aurait toujours son fief et ce serait plus simple pour les couleurs.

MacCord sourit de plus belle.

Et pour d'autres choses egalement...


Enfin... Accepteriez vous, mesdames, de nous instruire et de vous occupez de Lean ?


Leandana a écrit:
De rouge en écarlate, je regardais Jason et son air taquin

Mais mon cher Vicomte, je pourrais te donner les couleurs d'Everlange, ce sont les miennes à jamais. Même si aucune terre n'y est attachée, même si ce n'est qu'un blason familial, ce sont mes couleurs.

Sourire jusqu'aux lèvres avant de me retourner vers les dames en présence

Et bien, il va falloir que vous vous occupiez de moi d'après le Vicomte, il est drôle cet homme là ! et de sourire de plus belle.. En revanche, j'aimerai en savoir un peu plus sur tout cela, sur les joutes, sur vous, chacune de vous

Curiosité maladive lorsque tu me tiens.


Leandana a écrit:
De rouge en écarlate, je regardais Jason et son air taquin

Mais mon cher Vicomte, je pourrais te donner les couleurs d'Everlange, ce sont les miennes à jamais. Même si aucune terre n'y est attachée, même si ce n'est qu'un blason familial, ce sont mes couleurs.

Sourire jusqu'aux lèvres avant de me retourner vers les dames en présence

Et bien, il va falloir que vous vous occupiez de moi d'après le Vicomte, il est drôle cet homme là ! et de sourire de plus belle.. En revanche, j'aimerai en savoir un peu plus sur tout cela, sur les joutes, sur vous, chacune de vous

Curiosité maladive lorsque tu me tiens.


[quote="hersent"]Hersent était amusée à écouter l'échange entre les deux amoureux, car il était évident qu'ils s'aimaient ces deux-là et très fort en plus. Elle savait combien il était difficile d'avoir une relation avec un non noble lorsqu'on portait un titre... mais le coeur a ses raisons que les titres ne peuvent connaître, elle espérait de toute don âme qu'ils pourraient un jour convoler en justes noces, le Vicomte était un homme tellement charmant et la jeune femme si belle.
Tout en savourant sa tisane, elle écouta la demande de la jeune normande... diantre, qu'avait-elle à dire sur elle??? Pas grand chose à vrai dire. Mais elle se lança tout de même
:

Damoiselle Leandana, je suis champenoise donc, et l'actuel Capitaine Royal du duché doublée de la fonction de Général en Chef de l'Ost. Euh... j'ai découvert il y a quelques mois les joies des joutes et je brille surtout par mes jolis vols planés qui me font goûter régulièrement au sable de la lice. D'ailleurs, je puis vous certifier que chaque lice a un sable bien particulier. Je collecte une poignée de sable lors de chaque tournoi auquel je participe... le dernier avait lieu chez un ami, le duc de Rosnay... pas mauvais le sable, légèrement craquant sous la dent, un peu iodé comme s'il venait de la mer.

Elle sourit à la jeune femme puis ajoute: vous avez de la chance de pouvoir faire porter vos couleurs à un jouteur.... jamais personne ne joute pour moi, du moins pour le moment... qui sait... un jour, un homme me demandera-t-il un tissu aux couleurs de mon blason. Pensez-vous que les miracles existent vraiment???

Une légère rougeur envahit ses joues.... elle l'avait son prince charmant seulement voilà... rien ne pouvait encore être dévoilé. Elle enviait le courage du Vicomte... mais peut-être était-ce plus facile pour un homme que pour une femme d'aimer une personne sans titre?

Sinon... vous verrez... c'est délicieux d'avoir le coeur battant la chamade pour un jouteur que l'on admire pour son brio et sa bravoure, le bruit fracassant des sabots, des bris de lances ou du croisement des épées font se soulever les spectateurs de joie et de peur! Bref, les joutes ... c'est un ensemble de sensations indicibles et extraordinaires.



hersent a écrit:
Sur les entrefaits, Jehan s'approcha pour lui apporter le parchemin sur lequel il avait reciopié la liste des 16è de finale, elle la lut et fit la grimace:

Ohhhh làlàlàlà, je joue de malchance, à la limite de la malédiction: je tombe sur le duc Lexhor d'Amahir, un jouteur émérite de grand talent... pffff, je sens que je vais goûter plus tôt que prévu le sable de la Lice st-antoine.

Regards vers les personnes présentes: vous savez quoi??? Même si je fais un vol plané une fois encore, ça ne me dégoûtera pas pour autant des joutes! J'ai dit qu'un jour j'irai en finale et que ej gagnerai un tournoi, je jouterai jusqu'à ce que j'atteigne cet objectif! Il n'y a pas de raison que je ne parvienne pas à passer plusieurs tours, non!

Elle continua sa lecture et annonça au Vicomte: Vicomte vous allez combattre contre Dame Célénya, poursuivante d'armes de Minerve... une sacrée jouteuse mais vous avez toutes vos chances, ses résultats sont médiocres en ce moment... allez savoir pourquoi... distraite sans doute par des préoccupations plus personnelles? Qui sait.

Ohhh Ma Suzette... tu tombes contre Messire Sepa von Strass, l'actuel duc de Lorraine il me semble... tu as déjà gagné à Vignory contre dame Célénya, tu as toutes tes chances contre messire Sepa! Quant à notre Coxynel, elle a la joie de combattre Sa Seigneuerie Argael Devirieux... pfiouuuu sacré jouteur! Et notre Duduc bien aimé, ce cher Kelsounet qui ne vient même pas au campement??? Il joutera contre Messire Rotule Baccard... un sacré morceau lui aussi!

Bien je crois que je vais vous abandonner afin de me préparer pour mon duel, je passe dans les premiers, le troisième combat porgrammé demain. Concentration, décontraction, confiance en soi et surtout une bonne nuit de sommeil... Aristote, faites que je ne sois pas ridicule! Allez... je ne demande pas grand chose, seulement un miracle, passer ce tour... et les autres!

Elle tendit le parchemin à celui ou celle qui souhaitait le lire de plus près.



Jason MacCord a écrit:
MacCord fit une moue en entendant le nom de son adversaire.

Pas de chance. Jouter contre une personne avec qui j'ai fait la guerre contre le Ponant ne me plait pas vraiment... Enfin...

MacCord se tourna vers Lean.

Va falloir accrocher les couleurs Everlange, ma douce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes du Lavardin   Sam 13 Oct - 19:40

Citation :
Que s'avancent, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron de Château Landon, d'Auneau et de Yèvre-le-Chastel, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et pair de France et Hersent d'Ar Sparfel, dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne.



Première lance...
Les jouteurs entrent dans l'arène et se font face, Minerve donne le départ.
Les chevaux filent ventre à terre, les lances s'abaissent et c'est le DRAME!
Les deux lances touchent et se brisent ! Dans la force du choc les deux jouteurs chutent de leurs montures.
Le public retient son souffle et ils se relèvent tous les deux sans blessures! Spectaculaire!
Ce sera donc un duel à l'épée. Minerve profita du temps que les écuyers mettaient à équiper les jouteurs pour rappeler les règles.


Lorsque deux jouteurs tombent de cheval sans que l'on puisse les départager par le nombre de bris de lance, ils s'affrontent dans un duel à l'épée. Le premier qui atteindra 4 touches ou qui restera en état de combattre remportera le duel.

Première passe.
Le duc touche la dame avec un geste fort et violent.
La dame est blessée légèrement au coude.

Une touche pour le Duc d'Alluyes.

Seconde passe...
Le duc une fois de plus donne l'assaut et touche la dame.
Cette fois-ci pas de blessure.

Deux touches pour le Duc d'Alluyes

Troisième passe...
Aucun ne touche, les épées s'entrechoquent.


Quatrième passe...
Le duc n'en reste pas là, il touche une fois de plus.
Et ce sera une autre blessure légère pour la dame cette fois à cuisse.

Trois touches pour le Duc d'Alluyes

Cinquième passe...
Passe décisive pour le duc qui ne la laisse pas passer, il touche la dame une dernière fois.
Et c'est encore une blessure légère pour elle à l'avant bras.


Lexhor d'Amahir est déclaré vainqueur par 4 touches à 0



Elle avait échappé aux éliminatoires et c'est avec le moral au plus haut et l'envie d'en découdre avec hargne qu'elle se présenta sur la lice lorsque Minerve l'appela ainsi que son adversaire, un jouteur des plus réputés et très redoutable.
Wendy, son écuyère, secondée par Jehan, avait préparé avec soin Korrigan, elle l'avait aidée à revêtir son armure, que le forgeron du village de Maizières avait retapée après les joutes de Vignory. Elle était remise de ses blessures, même si le mollet la titillait encore un peu.
Avant de baisser la visière de son heaume, elle chuchota le rituel à l'oreille de son frison, puis, prenant la lance présentée par son écuyère, elle fixa, à travers les fines ouvertures de son casque, son adversaire.
Elle fit signe qu'elle était prête à l'arbitre et à son adversaire. Elle avait cousu sur sa chemise de lin un talisman pour lui porter chance... quelques mèches de cheveux protégées dans un petit sac en lin vert pâle. Elle inspira un grand coup et au signal elle talonna vertement son Korrigan pour foncer sus à l'ennemi, en l'occurrence le duc d'Alluyres, serrant avec fermeté sa lance qu'elle abaisse vivement après avoir feinter.
La vitesse des chevaux est telle que le choc est violent, les lances se touchent et se brisent et.... vlaaaannnnn... l'Ar Sparfel se voit choir à nouveau sur le sable de la lice, un peu sonnée quand même par la rudesse de la chute. Korrigan a continué sa course et est rattapé par Wendy tandis que Jehan s'empresse de venir la relever: la boîte de conserve même griffée haute couture n'aide pas à la mobilité de celle qui s'y trouve coincée; il lui ôte ses gantelets et son heaume en attendant le retour de Wendy.
En se relevant, elle s'aperçoit que le duc est aussi par terre et elle devient soudain pâle: l'ombre du combat sanglant en ouverture des joutes de Vignory plane sur elle.... elle est maudite, ce n'est pas possible autrement!! Son ventre se noue, la nausée l'étreint tandis que dans le brouillard elle entend Minerve énoncer les règles du combat à l'épée et que Wendy vient lui remettre une lame... pas son Jato forcément, une lame inconnue et pas faite à sa main.


Merci Wendy... s'il te plaît, prie Aristote pour moi, j'ai comme l'impression que le combat sera rude. Tu diras à Jehan de se tenir prêt à m'assister s'il m'arrive quelque chose... il est mon infirmier quand mon médecin préféré n'est pas là.

Elle salue le duc, d'une voix blanche:

Vostre Grasce, que le meilleur gagne!

Elle se met en garde, prête à arrêter l'assaut ducal qui ne tarde guère à arriver, elle a juste le temps d'esquiver afin de ne recevoir que le plat de l'épée... diantre, mettre un plat d'épée ça fait drôlement mal tout de même! Et l'Ar Sparfel de grimacer, il ne l'a pas loupée au coude... grrrr rien de pire que de chatouiller durement une articulation... si seulement elle avait pu mieux esquiver elle aurait évité cette horrible douleur résonnant dans tout son corps.

Humpf... une touche pour le duc, elle lève son épée et n'a que le temps de parer tant bien que mal le second assaut du duc qui lui a à peine laisser le temps de se rééquilibrer... pfff les hommes, je vous jure, aucune délicatesse.

Deux touches à rien... elle maudit intérieurement son ange gardien qui ne garde rien du tout, il a du aller festoyer avec son copain démon, au lieu de venir la soutenir là, en lice! La peste soit sur cet ange sur lequel elle ne peut compter.

Troisième passe, elle se déplace aussi légèrement que le lui permet sa boîte de conserve, tournant autour de son adversaire, les yeux fixant son regard, l'assaut est à nouveau donné et elle réussit à parer le coup... elle sourit au souvenir d'un entraînement au dojo de Maizières avec un instructeur de choc et de .... bon bref... passons... il serait content de voir que pour cet échange elle avait mis en pratique ses judicieux et précieux conseils.
Cela lui requinque le moral et l'épée devient plus légère entre ses mains. Son affreux jojo d'ange gardien peut rester où il est, elle se débrouille pas si mal sans lui.
Le duc, lui, reste imperturbable du moins en apparence... mais vu sa stature par rapport à la sienne, il y a de quoi rigoler dans les tribunes: on dirait un roseau ferraillant contre un chêne.

Quatrième passe... faites vos jeux, ça passe ou ça casse... hé bien, pas de chance pour la brune aux yeux en amande, assaut mal esquivé et re plat d'épée cette fois sur la cuisse. Heureusement qu'elle avait gardé ses protections en cuir, elles atténuent la rudesse du choc. Pfff, elle sera bonne pour un sacré hématome encore.

Allez courage... une autre qui sait, tu vas pouvoir lui en coller un aussi coup du plat de l'épée ou même parvenir à le rudoyer.
Elle se met en position d'attaque, amorce une feinte mais le duc est plus rapide qu'elle et la touche à nouveau... c'est l'avant bars qui prend un autre coup de plat d'épée. Elle ne peut s'empêcher de laisser échapper un cri de douleur mêlé de rage: elle sait que c'est fini, elle a l'impression de cuir sous la chaleur des hématomes qui la lancent sous la carapace de fer et de cuir.

Elle se redresse avec raideur, le regard sombre de colère d'avoir perdu... même si ce n'est qu'un divertissement, se retrouver à terre et recevoir des coups ça colle la rage au ventre et augmente la production de bile amère. Puis, elle se reprend, portant sa main gauche sur son avant-bras droit afin de tenter de faire taire la douleur, et salue le duc en souriant:


Vostre Grasce, votre maniement de l'épée est admirable, je n'ai rien pu faire que m'incliner devant autant de savoir faire et d'art du combat. Je suis quitte pour une belle série de bleus .... heureusement pas de bobos trop grave cette fois, d'autant que mon médecin n'a pas pu m'accompagner au Lavardin. Un sourire s'esquisse sur ses lèvres Même un médecin a besoin d'un confrère pour se soigner!

Elle ajoute, avant de prendre congé et laisser la lice au duel suivant:

Je vous souhaite un très beau parcours pour ce tournoi... et si vous en êtes vainqueur au moins aurais-je le privilège d'avoir été vaincue par le champion du Lavardin!

Elle fait signe à Jehan de venir la soutenir afin de l'accompagner au campement où il pourra l'aider à soigner ses douloureux hématomes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes du Lavardin   Dim 14 Oct - 10:57

[de retour du campement, dans la tribune]

Lorsqu'elle avait été sortie de son armure, le rougeoiment de certaines parties de son corps faisait office d'éclairage! Le coude, la cuisse et l'avant-bras... et ça chauffait, aussi avait-il fallu apaiser tout ça par une trempette dans le baquet parfumé aux huiles essentielles, puis tartinage de baume anti -bleus et bandages pour maintenir les compresses.

Elle s'était ensuite habillée comme une damepour se rendre dans la tribune pour assister aux combats suivants. Dans la dernière fournée joutaient Coxynel, Kelso et Suzette.

Diantre, la Champagne souffrait encore et mordait la poussière, sauf le duc qui viendrait se pavaner devant elles dès que possible, elle le connaissait suffisamment bien pour savoir qu'elles en entendraient parler des jours et jours surtout s'il franchissait de nombreux tours!

Coxynel se retrouva par terre... sans blessure ouf! Apparemment, les blessures étaient son apanage à la médicastre herboriste de Bourmont, à un point où elle se demandait si les dés n'étaient pas pipés pour elle... hé oui, mauvaise foi quand tu nous tiens, toutes les raisons sont bonnes pour expliquer les défaites.

Le duel de Kelso, bien ma foi, emballé c'est pesé et pourtant le Sire Rotule Baccard était d'un autre gabarit que le longiligne duc de Rosnay.

C'est au tour de Suzette qui combat Messire Von Strass. Elle retient son souffle, priant pour que tout se passe bien, elle ferme un instant les yeux au moment du choc des lances et quand elle regarde à nouveau c'est pour voir Suzette par terre, grimaçant sous la douleur: elle semble blessée à la cuisse.
Sans réfléchir longuement, Hersent se faufile entre les spectateurs et descend très rapidement sur la lice, sa cape flottant derrière elle
:

Laissez passer, je suis médecin et herboriste, Dame Suzette est une amie, je m'en occupe!

Elle avait alpagué au passage Jehan qui badait devant les filles près de la Lice afin qu'il l'aide à transporter Suzette au campement.
Elle examine rapidement la blessure qui est légère, juste un peu de sang dû au coup de lance. A vue de nez, pas besoin de point de suture
.

Suzette, tiens-toi à Jehan, ça va aller, rien de grave, même pas besoin d'opérer!

Et le trio de quitter la lice, clopin clopant, pour se rendre au campement. Elle regarda si elle distinguait le duc dans la foule, elle espérait qu'il viendrait prendre des nouvelles de sa vassale tout de même. Q'il ne se soit pas déplacé pour s'inquiéter de sa santé après son duel achevé à l'épée, elle l'acceptait, mais il avait intérêt à pointer son nez au campement sinon il entendrait parler du pays et pas qu'un peu!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Joutes du Lavardin   Lun 15 Oct - 12:49

Lexhor a écrit:
Citation :
Que s'avancent, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Duc d'Alluyes, Baron de Château Landon, d'Auneau et de Yèvre-le-Chastel, Seigneur de Pléaux, Maréchal d'Armes de France et pair de France et Hersent d'Ar Sparfel, dame de Maizières et de Vignory, Capitaine Royal de Champagne.



Première lance...
Les jouteurs entrent dans l'arène et se font face, Minerve donne le départ.
Les chevaux filent ventre à terre, les lances s'abaissent et c'est le DRAME!
Les deux lances touchent et se brisent ! Dans la force du choc les deux jouteurs chutent de leurs montures.
Le public retient son souffle et ils se relèvent tous les deux sans blessures! Spectaculaire!
Ce sera donc un duel à l'épée. Minerve profita du temps que les écuyers mettaient à équiper les jouteurs pour rappeler les règles.


Lorsque deux jouteurs tombent de cheval sans que l'on puisse les départager par le nombre de bris de lance, ils s'affrontent dans un duel à l'épée. Le premier qui atteindra 4 touches ou qui restera en état de combattre remportera le duel.

Première passe.
Le duc touche la dame avec un geste fort et violent.
La dame est blessée légèrement au coude.

Une touche pour le Duc d'Alluyes.

Seconde passe...
Le duc une fois de plus donne l'assaut et touche la dame.
Cette fois-ci pas de blessure.

Deux touches pour le Duc d'Alluyes

Troisième passe...
Aucun ne touche, les épées s'entrechoquent.


Quatrième passe...
Le duc n'en reste pas là, il touche une fois de plus.
Et ce sera une autre blessure légère pour la dame cette fois à cuisse.

Trois touches pour le Duc d'Alluyes

Cinquième passe...
Passe décisive pour le duc qui ne la laisse pas passer, il touche la dame une dernière fois.
Et c'est encore une blessure légère pour elle à l'avant bras.


Lexhor d'Amahir est déclaré vainqueur par 4 touches à 0


Le Lavardin était le rendez-vous annuel des jouteurs de tout le royaume. La renommée du tournois et sa date particulière en faisait un évènement que chacun gardait en mémoire et attendait avec impatience.
Cette année le Lavardin serait un "petit" tournois, à la vue du nombre de jouteurs anormalement bas pour l'évènement qui était habituellement des plus prisés.
Qu'importe, l'important était d'être là et de faire son possible pour aller loin.

Il jouterait pour ce premier tour contre une femme. Il détestait ça. Molester une femme n'était pas un de ses loisirs mais enfin, il n'aimait pas plus perdre lors d'un duel, alors, il fallait se faire violence.
Il ne connaissait son adversaire que de nom, n'avait jamais jouté contre lui et ne connaissait pas sa maîtrise de cet art, ne l'ayant jamais vu à l'oeuvre.
Une situation comme la détestait Lexhor.
Préparé comme toujours par son écuyer, Etienne, il fit son entrée sur la lice, attrapa son heaume qu'il enfonça sur sa tête et se saisit de sa lance.

Salut au juge diseur et à son adversaire.
Au signal, il éperonne son jeune et fougueux frison. Arod bondit en avant et file vers le bout opposé de la lice, droit vers son homologue.
A la croisée, le duc ajuste sa lance, touche, brise en envoi son adversaire sur le sol de la lice.
Dans sa grande mansuétude, et avec toute la galanterie qui le caractérise, il accompagna la dame non sans une aide significative de sa part.
Les voilà tous deux, toujours à égalité, mais à pieds cette fois, devant en découdre à l'épée.
Epée que lui envoi son écuyer et dont il se saisit avant de s'incliner aux paroles de son adversaire.

Au signal, il s'avance sans tarder, afin de porter rapidement une première attaque. Il avait opté pour la stratégie qui consistait à ne pas laisser respirer son adversaire.
Une première attaque appuyée et réussie au bras pour bien débuter ce duel à l'épée. Suivie d'une seconde attaque afin de prendre un avantage significatif.
Attaquer, encore, pour prendre l'ascendant et écourter le duel au plus vite. Mais cette fois l'attaque est parée par la jeune femme, trop prévisible sûrement.
Qu'importe, le pair décide d'accélérer les choses et porte, sans attendre, une nouvelle attaque, visant la jambe. Un autre coup appuyé suivi d'une réplique au bras cette fois.
La rapidité de l'enchaînement permit à Lexhor de toucher deux nouvelles fois et de remporter ainsi ce duel. Non sans difficulté.

Il s'inclina devant Hersent, qui en serait quitte pour quelques bleus.

Dieu vous garde, dame Hersent. Vous avez été un adversaire redoutable. Si le maniement de l'épée doit encore être travaillé, votre technique, lance à la main, est de plus efficace. Je sors certes vainqueur de notre duel, mais ce fut loin d'être simple et vous sortez de ce tournois avec honneur.

Sourire.

Rien ne me ferait plus plaisir que de remporter ce tournois, mais je doute qu'il en soit ainsi. Généralement la bonne fortune m'abandonne.

Regardant Minerve.

Surtout quand mon chat noir arbitre!
Je vous souhaite de passer de bonnes festivités de la Saint-Michel, ici au Lavardin.


Il s'inclina de nouveau, avant de quitter la lice accompagné d'Etienne.


Suzette a écrit:
Citation :
Que s'avancent sur la lice, Suzanne Colette de Florensac, Dame de Pars-les-Chavanges et Sepa Von Strass, Seigneur de la Croix près Bléré.



Première lance...
Les derniers qui s'affronteront aujourd'hui se font face. Minerve abaisse son drapeau.
Les jouteurs ajustent leur coup, la dame rate l'écu de son adversaire, celui-ci, qui commence à avoir une certaine expérience, voit l'ouverture, place sa lance. Il touche et brise sa lance, avec force il désarçonne la dame qui chute lourdement sur le sable de la lice.
Celle-ci met quelques instants à se relever, Minerve fait signe afin que le médicastre soit prévenu. Elle semble blessée légèrement à la cuisse.


Sepa Von Strass est déclaré vainqueur.

Cette fois ci, la jeune auvergnate avait soigneusement préparé son duel. Concentrée sur son objectif, elle avait même répété quelques gestes d'esquives, seule, dans sa tente.
Elle se présenta donc sereine, priant pour ne pas se ridiculiser une fois encore.
Le soucis c'est qu'elle débutait dans cette discipline qu'elle avait tardé à apprécier. Face à elle, un adversaire qui commence à être rodé à cet exercice et au gabarit plus imposant qu'elle.

Le drapeau s'abaisse et Suzette lance son cheval.
Elle se focalise sur son adversaire et tente de viser le milieu de son écu. Manque de chance, ce dernier esquive si habillement qu'il se retrouve en position idéale pour la contrer.
Dans un fracas, la lance du Seigneur de la Croix près Bléré se brise et désarçonne l'auvergnate.
Dans sa chute, elle se blesse légèrement à la cuisse.
Sonnée, elle met quelques longues secondes à se relever.
A peine le temps de reprendre ses esprits qu'elle voit accourir Hersent et Jehan. Aidée par ce dernier, elle rejoint son bourreau pour le féliciter
:

- Et bien félicitations à vous ! Ma technique demande encore beaucoup d'apprentissage et bien que la défaite me laisse un goût amer, elle me servira pour mes combats futurs. Votre esquive et votre contre ont été fulgurants, je n'ai rien vu venir... Je vous souhaite une bonne continuation dans ce tournoi.

Elle le salua poliment avant de s'en aller rejoindre les tribunes ou Hersent la tartinerait sans doute d'onguent étrange mais rudement efficace.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joutes du Lavardin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joutes du Lavardin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baptême de joutes pour un écuyer
» [Septembre - Octobre 1460] Joutes de St Michel du Lavardin 1460
» [Saint-Michel] Joutes nautiques
» Inscriptions JOUTES DE CHEVALERIE
» [Event Horde] Les Joutes d'Hiver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: Les RP :: les Joutes :: archives joutes 1460-
Sauter vers: