Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les plantes et leurs vertus: A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2167
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Les plantes et leurs vertus: A   Mer 5 Sep - 13:27

Absinthe => Plante des terrains rocailleux de 0,40 à 1 m dont on utilise les feuilles et sommités fleuries.

Citation :
L'absinthe est très amère, elle est employée pour favoriser l'appétit la digestion. Elle favorise les règles. Un bouquet d'absinthe fait fuir les insectes.
Egalement : Flatulences, troubles hépatiques, gastrite, douleurs et fièvres, grippe, parasitose (oxydures et ténia)


En infusion, une cuillère à soupe par litre d'eau bouillante laisser infuser 10 minutes ; 3 tasses par jour juste avant ou juste après le repas

En décoction une bonne poignée par litre d'eau faire bouillir 5 minutes en usage externe pour le lavage des plaies qui cicatrisent mal et les ulcères.

Propriétés Médicinales
On utilise principalement les feuilles et les sommités fleuries.

Usage Interne
L'Absinthe est utilisée pour soigner l'atonie digestive, les gastrites et spasmes de l'estomac, les troubles hépatiques, les flatulences, l'inappétence et l'asthénie chez les anémiques, les neurasthéniques et les convalescents, et l'anémie. Elle est aussi utilisée pour traiter le retard des règles, ou l'insuffisance menstruelle, les pertes blanches, les ascaris, les oxyures, le ténia, les fièvres intermittentes. Enfin chez les peintres elle est utilisée pour éliminer le blanc de plomb, la céruse (à raison d'1 à 2 cuillerées de vin d'Absinthe par jour).

Contre l'inappétence, et l'atonie digestive, vous pouvez prendre une infusion, amère, constituée de 5 à 15 g d'Absinthe par litre d'eau, que vous laisserez infuser 10 minutes. Cette infusion est à prendre à raison de 2 tasses par jour, avant ou après les repas. Vous pouvez aussi prendre de la teinture d'Absinthe à raison de 20 gouttes avant les repas, ou de la teinture mère à raison de 15 à 20 gouttes dans une infusion de Menthe, 3 fois par jour (une demi-heure avant les repas, ou une heure après).

Contre les ascaris, les oxyures et le ténia, vous pouvez prendre une médication constituée de 2 à 3 g de poudre de feuilles d'Absinthe, 2 g de poudre de Réglisse, et 0,50 g de poudre d'Anis Vert ; pour une dose à prendre le matin à jeun dans de la pulpe de pruneaux. Ce traitement est à prendre pendant 5 j. Vous pouvez aussi prendre une tisane vermifuge constituée de 20 g de feuilles d'Absinthe par litre d'eau, que vous laisserez infuser pendant 10 minutes. Cette tisane est à prendre tiède et sucrée, à raison d'un verre à bordeaux matin et soir.

Contre les flatulences et les fermentations gastriques, vous pouvez prendre des cachets absorbants constitués de 6 g de cendre tamisée de feuilles d'Absinthe, 6 g de cendre tamisée de Prêle, et 3 gouttes d'essence d'Anis Vert. Ce mélange est à diviser en 20 cachets, à prendre à raison d'un cachet après chaque repas.

Contre l'inappétence, l'atonie gastrique, les digestions difficiles, et les vers intestinaux, vous pouvez prendre du vin d'Absinthe, constitué de 30 g de sommités fleuries ou de feuilles pour 1 litre de vin blanc, que vous laisserez macérer 4 jours avant de filtrer. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à liqueur: avant le repas pour l'inappétence et l'atonie digestive, après le repas en cas de digestion difficile, le matin pour lutter contre le ténia.

Contre l'asthénie, les fièvres intermittentes, et les vers intestinaux, vous pouvez prendre de la poudre d'Absinthe à raison d'1 à 5 g dans un liquide quelconque pour lutter contre les fièvres, d'1 à 2 g contre l'asthénie, de 4 à 10 g contre les vers intestinaux.

Contre l'atonie digestive et les vers intestinaux vous pouvez prendre du sirop d'Absinthe, constitué de 150 g de sommités fleuries ou de feuilles, que vous laisserez infuser pendant 5 h dans un litre d'eau bouillante. Faites bouillir jusqu'à réduction d'un tiers, exprimez dans un linge pour filtrer, et ajoutez 500 g de miel. Faites cuire le tout en écumant jusqu'à obtenir une consistance de sirop.

Attention : l'essence d'Absinthe est un poison convulsivant, et l'abus d'Absinthe peut vous exposer à l'absinthisme, qui se manifeste par les désordres suivants: affections gastriques, hépatiques, rénales, convulsions, démence, hallucinations. Si vous en prenez régulièrement de fortes doses vous risquez de souffrir de troubles mentaux, de tremblements et d'impuissance.
L'Absinthe favorise aussi l'apparition de la tuberculose. Elle est contre indiquée en cas d'allaitement (elle rend le lait amer), de tendance à la congestion cérébrale, d'irritation gastrique et intestinales, ou en cas de tempérament bilieux ou sanguin. Enfin, à cause de son tanin, elle est incompatible avec les sels de fer, de zinc et de plomb.


Usage Externe
L'Absinthe est utilisée pour soigner les plaies atones, les ulcères, les dartres, les piqûres d'insectes et les vers intestinaux chez les enfants.

Pour les ulcères, les plaies atones et les piqûres d'insectes, vous pouvez faire des lavages avec une décoction d'une poignée d'Absinthe par litre d'eau, que vous laisserez bouillir 5 minutes.

Contre les vers intestinaux chez les enfants vous pouvez faire bouillir des feuilles d'Absinthe dans du lait avec quelques gousses d'Ail ou des feuilles de Tanaisie, que vous appliquerez en cataplasmes sur le ventre de l'enfant. Vous pouvez aussi faire des compresses (toujours sur le ventre) avec une huile d'Absinthe, constituée de 20 g d'Absinthe pour un verre d'huile, que vous maintiendrez pendant 1 h au bain-marie.


Ache => Plante trouvée dans les marais salants de 0,30 à 1 m que l'on utilise entière.

L'ache (céleri sauvage) est utilisée comme diurétique. Elle favorise les expectorations bronchiques.
Egalement : Oligurie, albuminurie, lithiase rénale, bronchite chronique, asthme, toux, arthrite, météorisme, inappétence.


Citation :
En Infusion 20 g par litre d'eau ; 3 chopes par jour.


Acore aromatique => Plante trouvée au bord des étangs de 0,50 à 1,50 m dont on utilise le rhizome.

L'acore vrai est un bon diurétique et favorise les digestions lentes.
Egalement : Atonie, ballonnements, arthrite, ulcère de l'estomac, nausées, rachitisme, goutte, règles insuffisantes, nervosité.


Citation :
En Infusion 10 g pour un litre d'eau ; 2 à 3 chopes par jour.


Agripaume => Plante vivace dans toute l'Europe, sauf en Méditerranée de 0,50 à 1,20 m dont on utilise les feuilles et fleurs.

L'agripaume est surtout utilisé comme antispasmodique dans les troubles nerveux et les palpitations.
Egalement : Diarrhée, bronchite, ballonnements.

Citation :
En Infusion : 15 g pour un litre d'eau ; 3 chopes par jour


Aigremoine => Plante vivace des terrains incultes et des champs de faible altitude de 0,30 à 0,70 m dont on utilise les feuilles et les fleurs.

L'aigremoine est utilisée comme décongestionnant, en bain de bouche après une intervention chirurgicale dentaire ou contre les aphtes, en gargarisme pour les angines, enrouements extinction de voix et maux de gorge.
Egalement : Asthme, diabète, obésité, diarrhée.


Citation :
En infusion: 20 g par litre d'eau ; 3 chopes par jour

En gargarisme: avec une décoction de 100 g pour un litre d'eau 6 à 8 fois par jour.

Faire bouillir 5 minutes 200 g d'aigremoine dans un litre de vin rouge puis laisser infuser 1 heure, appliquer en compresse sur les plaies nettoyées.


Propriétés Médicinales
On utilise principalement les feuilles et les fleurs.

Usage Interne
L'Aigremoine est utilisée pour soigner les diarrhées et dysentries, les pertes blanches, la lithiase rénale, et l'asthme. Pour cela prenez une infusion constituée de 30 à 50 g d'Aigremoine par litre d'eau, à raison d'une tasse 3 fois par jour entre les repas.

Elle est aussi utilisé dans le traitement du diabète, des hémoptysies, des coliques néphrétiques, de l'albuminurie, de l'hépatisme et de l'obésité.

La teinture d'Aigremoine peut être utilisée contre tous les maux cités ci-dessus à raison de 20 gouttes deux fois par jour. En cas d'hémoptysie (tuberculose), privilégiez plutôt une infusion de 10 à 12 gr de feuilles par demi litre d'eau, à prendre en guise de thé. Cette même infusion peut être utilisée en traitement de fond pour éviter d'attraper une angine.

Usage Externe
L'Aigremoine est principalement utilisée pour soigner les angines, les stomatites, les aphtes, mais aussi les plaies infectées ou non, et les plaies atones. Elle sert aussi dans le traitement des entorses et contusions. Pour tous ces maux sauf les plaies infectées, vous pouvez utilisez en gargarismes ou compresses une décoction constituée de 3 poignées d'Aigremoine par litre d'eau à faire bouillir pendant 3 minutes.

Cette décoction peut aussi être utilisée sous forme d'injections vaginales pour traiter les pertes blanches. Si vous devez appliquer des compresses de cette décoction sur une entorse ou une contusion, veillez à ce qu'elles soient chaudes.

Pour les ulcères de jambe et les plaies infectées, faites des lavages et des pansements avec un vin constitué de 200 g d'Aigremoine sèche bouillie 5 minutes et infusée pendant une heure dans 1 litre de vin rouge.

Enfin, en cas de névrite, de migraine ou de plaie atone, vous pouvez aussi utiliser les feuilles sous forme de cataplasme.


Ail => Plante cultivée dont on utilise le bulbe.

Antiseptique, l'ail est excellent en cas d'infection bronchique, de rhume, grippe ou otite. Il soigne l'appareil digestif, le débarasse de ses parasites. Il favorise la circulation sanguine et abaisse le taux de cholestérol.
Egalement : Manque d'appétit, hypertension, lithiase, ulcère.


Citation :
Teinture d'ail : Prendre une tête d'ail fraîche éplucher et couper en deux les gousses dans 1 l d'eau de vie. Laisser macérer et dynamiser 15 jours au soleil. Filtrer conserver dans des flacons teintés et garder au frais. En usage interne 3 fois par jour 25 gouttes dans un peu d'eau ou de lait : Antigrippal antiseptique intestinal hypotenseur vermifuge

Sirop d'ail : Prendre 20 g d'ail pour 40 g d'eau, faire bouillir 30 mn, filtrer, ajouter le même poids de sucre ; 3 cuillères à soupe par jour.

Usage Interne
L'Ail est utilisé en prophylaxie et en traitement des maladies infectieuses (grippe, typhoïde, dyphtérie), en traitement des diarrhées et dysentries, des affections pulmonaires (tuberculose, bronchites chroniques), de l'asthme et des emphysèmes, ainsi que de la coqueluche. Il est aussi utile en cas d'asthénie, de fatigue cardiaque, dans le traitement de certaines tachycardies, de l'hypertension artérielle, et autres troubles circulatoires.

L'Ail est aussi réputé dans le traitement de l'arthériosclérose, des rhumatismes, de la goutte, de la lithiase urinaire et pour lutter contre les parasites intestinaux (ascaris, oxiures, ténia). L'Ail peut soigner bien d'autres maladies encore, qu'il serait fastidieux de nommer toutes ici, l'Ail étant en effet depuis longtemps connu comme étant un remède quasi universel et peu coûteux.

Pour tout cela, prenez l'habitude de manger de l'Ail régulièrement sous forme de condiment, dans vos plats, salades, etc .. Utilisez le alors cru de préférence. Si la mauvaise haleine ne vous rebute pas, vous pouvez aussi manger une à deux gousses d'Ail chaque matin, ainsi que pendant les repas. Vous pouvez aussi chaque soir hacher deux gousses d'Ail avec quelques branches de Persil et ajouter quelques gouttes d'huile d'Olive. Le lendemain matin, en faire une tartine pour le petit déjeuner. Vous pouvez aussi faire des cures discontinues de quelques jours de teinture d'Ail au 1/50 à raison de 10 à 15 gouttes deux fois par jour.

En traitement contre la bronchite, la coqueluche, l'emphysème et l'hypertension, vous pouvez prendre 20 à 30 gouttes d'alcoolature d'Ail deux fois par jour.

Pour vous débarasser des parasites intestinaux, râpez 3 à 4 gousses d'Ail dans une tasse d'eau ou de lait bouillant, laissez macérer toute la nuit, et boire le mélange le lendemain à jeun. Ce traitement doit être suivi pendant 3 semaines. Vous pouvez aussi faire une décoction de 25 g d'Ail pendant 20 min dans un verre d'eau ou de lait, que vous prendrez à raison de deux verres par jour pendant 3-4 jours durant la lune descendante.

Cette cure est à renouveller chaque mois. Contre les vers intestinaux vous pouvez aussi prendre 20 g de suc d'Ail dans 200 g de lait tiède à jeun. Ou prendre un sirop vermifuge, constitué de 200 g de gousses d'Ail écrasées que vous laisserez infuser pendant 1 heure dans d'un litre d'eau bouillante, puis passez le tout, et ajoutez 1 kg de sucre. Ce sirop est à prendre à raison de 2 à 3 cuillérées à soupe le matin à jeun.

Pour lutter plus spécifiquement contre les ténias (qui sont des parasites particulièrement coriaces), râpez les gousses d'une grosse tête d'Ail, et faites les bouillir pendant 20 minutes dans du lait. Boire ce mélange chaque matin à jeun jusqu'à expulsion du ver, et ne rien manger avant midi.

Note : L'Ail doit être utilisé avec prudence par les sujets présentant des irritations du tube digestif. Chez les enfants, il est préférable de l'employer modérément. Les femmes allaitant doivent le supprimer de leur alimentation. Il est contre-indiqué dans les états d'inflammation violente des voies respiratoires.

Usage Externe
L'Ail est utilisé contre les cors, les verrues, les durillons, les plaies, les plaies infectées et les ulcères, ainsi que contre les abcès froids, les tumeurs blanches et les kystes. On l'utilise également contre la gale, la teigne, les oltalgies et névralgies rhumatismales, la surdité rhumatismale, et contre les piqures de guêpe et d'insectes.

Contre les tumeurs blanches, faites vous un onguent, constitué d'Ail pilé avec de la graisse et de l'huile, que vous appliquerez sur la tumeur.

Pour désinfecter les plaies et les ulcères, utilisez une solution de suc d'Ail à 10 % avec 1 à 2 % d'alcool, ou faites des compresses de vinaigre d'Ail constitué de 30 g d'Ail râpé que vous ferez macérer pendant 10 jours dans un demi litre de vinaigre.

Contre la gale et la teigne, faites vous des lavages avec une décoction de 6 gousses d'Ail pour un litre d'eau, ou bien des frictions avec un mélange constitué d'une part d'Ail pour deux d'huile camphrée. Ce dernier mélange peut aussi être utilisé en friction contre l'asthénie et la fatigue générale.

Contre la surdité rhumatismale, introduisez un tampon de coton imbibé de suc d'Ail dans l'oreille chaque soir. Pour lutter contre les oltalgies, introduisez dans l'oreille une gaze assez longue (pour pouvoir la retirer facilement), contenant une gousse d'Ail rapée.

Contre les cors, les verrues et les durillons, pilez une gousse d'Ail que vous appliquerez le soir en cataplasme frais, en veillant bien à protéger avec un sparadrap les zones de peau saine. Les résultats doivent être visibles au bout de 15 jours. Une autre solution consiste à appliquer une gousse d'ail chaude, cuite au four, plusieurs fois par jour sur la zone à traiter. Vous pouvez aussi couper une rondelle d'Ail que vous appliquerez en la maintenant bien fermement sur la zone à traiter. Ce traitement est à renouveller matin et soir. Contre les verrues et les petits kystes, vous pouvez frotter la zone avec un morceau d'Ail plusieurs fois par jour. A la fin du traitement, faire de petits emplâtres d'argile.

Enfin, contre les piqures de guêpes et autres insectes, extrayez le dard, puis frottez la piqure avec un morceau d'Ail.


Ail des ours => Plante vivaces des zones ombragées et des sous-bois humides de 0,3 m dont on utilise les bulbes et les parties aériennes, on sent sa forte odeur d'ail avant même de le voir..

L'ail des ours a des propriétés proche de l'ail commun, il fait baisser la tension artérielle et prévient l'artériosclérose. Il soulage les douleurs d'estomac, facilite la digestion, il est utilisé pour traiter les diarrhées les coliques les indigestions et pour stimuler l'appétit. Il est vermifuge. Certains l'utilise en cure dépurative de printemps.


Citation :
Utilisé comme épice : les feuilles sont coupées menu comme de la ciboulette ou du persil et rajoutées sur les soupes, sauces, salades ...

Teinture : remplir une bouteille de feuilles coupées en morceaux, recouvrir d'alcool à 40%, laisser reposer 15 jours au soleil, prendre 15 gouttes par jour dans un peu d'eau


Alchemille => Plante commune sauf en Méditerranée de 0,10 à 0,30 m que l'on utilise entière.

L'alchemille est surtout astringente et antidiarrhéique. Elle est prescrite en cas d'affections des reins et de la vessie. Recommandée contre les pertes blanches, en cas de règles trop abondantes ou d'hémorragie utérine.
Egalement : Angine, trouble des règles, facilite l'accouchement, diabète, entérites, spasmes, météorisme, artérioclérose, rhumatismes, obésité, céphalées, congestion hépatique.


Citation :
En infusion une poignée par litre d'eau bouillir et infuser 10 minutes ; 3 chopes par jour.

En décoction 3 poignées par litre d'eau faire bouillir 5 minutes ; en lavage chaud comme calmant des démangeaisons.


Alkekenge => Plante vivace qui pousse dans les haies et les sols humides de 0,20 à 0,60 m dont on utilise les baies qui deviennent rouges à maturité.

L'alkékenge est un très bon antirhumatismal, on l'utilise aussi comme diurétique en cas de goutte, urée, lithiase urinaire, oedème.

Citation :
En infusion 20 g par litre d'eau ; 3 tasses par jour.

En décoction deux poignées de fruits par litre d'eau faire bouillir 5 minutes ; à boire en 24 heures.


Amande => Description
L'Amandier est un arbre qui porte les noix bien connues (les amandes) dont la hauteur peut atteindre 3 à 6 mètres. Il est cultivé principalement dans le Sud de l'Europe, dans les pays de la Méditerranée.

Propriétés médicinales
C'est l'Amande qui possède des propriétés médicinales. L'huile d'amande douce utilisée dans les cosmétiques et les huiles de massages est bien connue pour ses propriétés émollientes. Une variété d'Amandes amères est utilisé aussi dans un sirop contre la toux mais elle ne doit pas être ingérée ou prise en usage interne.


Aneth (fruits) => Parties utilisées : Fruits

L'aneth .... la graine de la vitalité !
Les Romains lui attribuaient le pouvoir d'accroître l'énergie physique et les gladiateurs en parfumaient tous leurs mets.
Carminative - Digestive - Fortifiante

Ses propriétés sont aussi stomachique, digestive, apéritive, carminative, antispasmodique, diurétique, anti-inflammatoire, galactagogue (lactation), calmante et préparant au sommeil.

Utilisé en infusion, l'aneth constitue un excellent stimulant du système digestif.

Ses graines, en infusion, permettent d'arrêter le hoquet, mal de tête et toux des enfants.

Autres indications : dyspepsie, vomissements d'origine nerveuse, flatulences, insuffisance hépatobiliaire, aide la lactation, gaz intestinaux, spasmes, crampes et en tant qu'antiseptique intestinal.

L’aneth est aussi utilisé pour l’épilepsie, et pour favoriser le lait des nourrices.

L'huile essentielle doit être administrée à des doses minimes et est déconseillée chez les femmes enceintes ou qui allaitent.


Angélique => L'Angélique est une plante bisannuelle, vivant 3 ans, dont la taille peut atteindre les 2 mètres. Ses larges feuilles à folioles ovales, sont dentées, et possèdent une odeur très aromatique. Ses grandes tiges cylindriques sont cannelées, creuses, et de couleur vert violacé. Les fleurs, qui ne sont produites à l'extrémité des tiges et des ramifications qu'à la troisième année de la plante, se présentent sous la forme de grandes ombelles odorantes, de couleur jaune verdâtre. Une fois fécondées, elles produisent des graines, puis la plante meurt.

Propriétés médicinales
La plante toute entière est utilisable, mais on utilise principalement les tiges, la racine et les semences.

Usage Interne
L'Angélique s'utilise pour lutter contre la fatigue générale, l'anémie, l'atonie digestive des personnes faibles, l'acidité gastrique, l'insuffisance hépatique, l'aérophagie, les spasmes de l'estomac et de l'intestin, les vomissements spasmodiques, les ballonnements et l'entérite. On l'utilise aussi dans le traitement de la tuberculose, des bronchites chroniques, de l'asthme nerveux, des migraines nerveuses, des vertiges, des troubles de règles, des pertes blanches, et du rachitisme.

Pour tout cela vous pouvez prendre l'Angélique en infusion constituée de 40 g de racines ou de semences d'Angélique par litre d'eau, à prendre à raison d'une tasse après les repas. Vous pouvez aussi prendre de la teinture ou de l'alcoolature d'Angélique à raison de 20 à 30 gouttes avant les repas, ou de la poudre de racine à raison de 4 à 8 g dans du sirop ou un liquide quelconque.

Contre l'atonie digestive, et la fatigue générale, vous pouvez prendre du vin d'Angélique, constitué de 60 g de racines d'Angélique coupées, de 8 g de Cannelle fine, et de 2 litres de vin rouge, que vous laisserez infuser à froid pendant 4 jours dans un bocal fermé. Filtrez le tout, et prenez-en 1 cuillère à soupe matin, midi et soir au coucher.

Contre l'atonie digestive, vous pouvez aussi prendre un vin tonique constitué de 30 g de racine d'Angélique, de 20 g de racine de Gentiane pour 1 litre de vin généreux, que vous laisserez macérer pendant une semaine. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à madère au tout début des repas.

Contre les problèmes de digestion, ou de manque d'appétit, vous pouvez prendre de la crème d'Angélique. Celle ci se fabrique en mélangeant 8.5 g de tiges fraîches d'Angélique coupées en petits morceaux, 4 g de Muscade, 1.5 g de Cannelle, 0.30 g de Clous de Girofle, 300 g de sucre, 300 g d'eau, et 1 litre d'eau de vie.

Faites fondre le sucre dans l'eau, puis ajouter les autres constituants, laissez macérer pendant 6 semaines, puis filtrez le tout à froid. Cette crème est à prendre à raison d'un verre à liqueur. Vous pouvez aussi prendre, à la même posologie, de la liqueur d'Angélique, constituée de 45 g de tiges vertes d'Angélique, 1.250 litres d'eau de vie, 750 g d'eau et 1 kg de sucre.

Laissez macérer les tiges coupées en petits morceaux pendant 4 jours dans l'eau de vie, puis ajoutez le sucre et l'eau, et laissez macérer le tout pendant une semaine. Filtrez et conservez dans un récipient bouché.

Usage Externe
L'Angélique s'utilise dans le traitement des affections buccales, des algies rhumatismales et des contusions. Pour cela elle s'utilise sous forme de compresses et de gargarisme de teinture-mère dissoute à hauteur d'une cuillère à soupe dans un verre d'eau bouillante.

Anis, Anis vert => Plante de 0,40 m cultivée en Europe du sud dont on utilise les graines.

L'anis vert est antispasmodique il calme tous les troubles du système nerveux les toux sèches il stimule l'appétit la digestion et agit aussi contre la fatigue.
Egalement : Météorisme intestinal, aérophagie, indigestion, vomissements, nausées, allaitement (stimule la production de lait), tonique cardiaque, spasmes, toux.

Citation :
En infusion: une cuillère par chopee d'eau bouillante laisser infuser 10 minutes ; une chopee après chaque repas.

Teinture d'anis vert: laisser macérer 10 jours, 20 graines dans 100 g d'alcool à 60°, passer, conserver en flacon bouché; 10 gouttes diluées dans une infusion de tilleul ou dans une petite chope d'eau sucrée.

Propriétés médicinales
L'Anis vert s'utilise exclusivement en usage interne, et seules ses semences et son essence sont actives.

L'Anis vert s'utilise dans le traitement des dyspepsies nerveuses, du météorisme, de l'aérophagie, des vomissements nerveux, des migraines digestives, et des vertiges et éblouissements digestifs. On l'utilise aussi en cas de règles douloureuses, de colique chez les enfants, d'éréthisme cardio-vasculaire (fausse angine de poitrine), d'asthme, de spasmes bronchiques, de toux, d'insuffisance lactée, et d'oliguries.

Pour tout cela vous pouvez prendre une infusion d'une cuillerée à café de semences d'Anis vert pour 1 tasse d'eau bouillante, à prendre à raison d'une tasse après chaque repas. Vous pouvez aussi prendre de la poudre d'Anis sous forme de cachets, à raison de 0.20 à 2 g par jour, ou de la teinture d'Anis à raison de 50 à 150 gouttes par jour (soit 1 à 3 g) pour un adulte, et à raison de 10 à 20 gouttes pour un enfant.

L'alcoolat d'Anis (renfermant 2 g d'essence pour 98 g d'alcool à 90°) est à prendre à raison de 5 à 15 g par jour, alors que le sirop d'anis, que l'on donnera préférentiellement aux enfants, est à prendre à raison de 30 à 60 g par jour, mais en plusieurs fois, à raison d'une cuillerée à café à chaque fois.

Pour les affections bronchiques, on utilisera plutôt le baume de soufre anisé, constitué de 1 g de soufre, et de 4 g d'essence d'Anis vert, à prendre à raison de 6 à 8 gouttes dans une potion.

En cas de spasmes, vous pouvez prendre une potion antispasmodique, constituée de 10 gouttes d'essence d'Anis vert, 20 gouttes d'éther sulfurique, 12 gouttes de laudanum de Sydenham, 50 g de sirop diacode, et de 150 g d'infusé de Badiane (Anis étoilé).

Pour les problèmes digestifs, vous pouvez prendre de la liqueur d'Anis, constituée de 40 g de semences d'Anis concassées, 1 g de Cannelle, 500 g de sucre et 1 litre d'eau de vie, mélangez le tout, et laissez macérer pendant 6 semaines, et filtrez. Cette liqueur est à prendre à raison d'un verre à liqueur après les repas.

L'essence d'anis à forte dose est un poison nerveux, stupéfiant, dont la vente est rigoureusement réglementée en France.


Arbousier => Arbuste de 5 a 7 mètres poussant essentiellement dans le midi dont on utilise les racines, les feuilles l'écorce et les fruits.

L'arbousier est un puissant diurétique et favorise la circulation sanguine
Egalement : Cystite, urétrite, diarrhée, maladies du foie et des reins, artériosclérose.


Citation :
En infusion : 50 g de feuilles pour 1 litre d'eau bouillante, laisser infuser 5 mn.

En décoction : Faire macérer une nuit 40 g de racine séchée coupée pour 1 litre d'eau, puis laisser évaporer à feu doux jusqu'au tiers, laisser reposer, filtrer, 1 verre chaque matin à jeun pendant 3 jours.


Aristoloche => Plante toxique en cas de surdosage
Plante vivace d'Europe méridionale, sur les sols calcaires de 0,30 à 0,70 m dont on uilise les feuilles et les souches.

L'aristoloche a la réputation de faciliter l'accouchement et régulariser les règles.
Egalement : arthrite, goutte, rhumatismes.

Citation :
En Infusion 15 g par litre d'eau ; 3 chopes par jour.


Armoise => Plante vivace poussant sur les terrains incultes, le long des ruisseaux de 0,80 à 1,50 m dont on utilise les feuilles les racines, les sommités fleuries.

L'armoise favorise les règles et stimule la digestion. Utile comme vermifuge, en cas de parasitose intestinale.
Egalement : Antiseptique, antipaludéen, accouchement, troubles nerveux, épilepsie, vertiges, vomissements, diarrhée chronique.

Citation :
En infusion 20 g de plante séchée pour un litre d'eau à boire durant la journée, commencer 10 jours avant l'époque habituelle des règles. une poignée de feuilles par litre d'eau laisser infuser 15 minutes ; 4 tasses par jour.

Il est conseillé de boire dans la journée un litre d'infusion préparée avec 20 g de plante séchée etde commencer ce traitement dix à douze jours avant l'époque habituelle des règles.

Propriétés Médicinales
On utilise principalement les sommités fleuries, les racines et les feuilles.

Usage Interne
L'Armoise est utilisée pour traiter l'absence de règles liée à l'anémie, au lymphatisme ou à la chlorose, les névralgies liées à des troubles menstruels, les troubles de la formation, les vertiges et la lipothymie, l'épilepsie et les accidents épileptiformes des jeunes filles juste avant la puberté, les troubles nerveux (hystérie, danse de St Guy), et les vomissements nerveux chroniques. Elle sert aussi à traiter les dyspepsies et les convulsions infantiles.

Pour tout cela vous pouvez prendre de la poudre de feuilles, à raison de 4 à 12 g par jour dans une boisson chaude, ou de la teinture à raison de 5 à 15 gouttes par jour.

Contre les vertiges, l'aménorrhée et les spasmes vous pouvez prendre une infusions constituée de 10 à 15 g de sommités fleuries pour un litre d'eau à laisser infuser 15 minutes. Cette infusion est à predre à raison de 3 tasses par jour entre les repas. Pour l'aménorrhée cette infusion est à prendre pendant les 10 jours qui précèdent la période des règles.

Contre l'aménorrhée vous pouvez prendre une infusion constituée d'une pincée de tiges d'Armoise, une pincée de tiges de Camomille, une pincée de tiges de Mélisse, une pincée de tiges de Marrube, une pincée de tiges de Rue, une pincée de tiges d'Absinthe et une pincée de fleurs de Souci pour un litre d'eau bouillante. Cette infusion est à prendre à raison de 3 tasses par jour, entre les repas.

Contre l'aménorrhée des chloritiques vous pouvez prendre de l'extrait aqueux en pilules à raison de 0,5 à 2 g par jour, ou du vin d'Armoise constitué de 60 g d'Armoise que vous ferez macérer dans un litre de vin rouge.

Contre l'épilepsie, vous pouvez prendre un mélange de 50 g de racine d'Armoise pulvérisée dans 50 g de miel, à raison de 4 cuillerées à café par jour. Contre les affections nerveuses vous pouvez prendre 2 à 4 g de poudre de racine dans une boisson chaude.

Enfin contre les règles douloureuses et trop abondantes vous pouvez vous faire une infusion de 3à à40 g d'Armoise et d'autant de Bourse à Pasteur pour un litre d'eau.

Attention : A doses trop fortes l'Armoise peut provoquer de graves intoxications (hépato-néphrite accompagnée de convulsions) qui peuvent être mortelles. Elle est aussi à éviter chez les femmes enceintes.

Usage Externe
L'Armoise est utilisée pour accélérer la délivrance et faciliter l'expulsion des caillots en cas de règles difficiles.

Pour cela vous pouvez, en plus de prendre l'infusion en usage interne, vous faire sur le bas ventre des cataplasmes de feuilles et de sommités fleuries d'Armoise.


Arnica => Attention cette plante est toxique en cas de surdosage
Plante vivace de 0,20 à 0,40 m qui pousse dans les pâturages entre 500 et 2500 m dont on utilise les racines les fleurs et les feuilles.

L'arnica est surtout employé pour soigner les hématomes les contusions les entorses en usage externe.
Egalement : Coqueluche, spasmes.

Citation :
En Teinture d'arnica : bien écraser 100 g de fleurs d'arnica séchées (ou un litre de fleurs fraîches) dans 1 l d'eau de vie. Laisser macérer et dynamiser 15 jours au soleil. Filtrer conserver dans des flacons teintés et garder au frais.
En usage externe pour soigner les foulures hématomes luxations douleurs rhumatismes.

Décoction pour compresses chaudes sur les contusions 2 cuillères à soupe par litre d'eau faire bouillir 15 minutes.


Artichaut => Plante de 1.5 m dont on utilise les feuilles et le fruit.

Le fruit cru est excellent pour le foie qu'il protège des infections en éliminant les toxines.
C'est la plante protectrice du foie. Il contient de la cynarine qui stimule la formation et l'élimination de la bile. Il aide à la reconstitution de la cellule hépatique, raison pour laquelle on l'utilise dans les cas de jaunisse et de cirrhose.
Egalement en infusion de feuilles pour combattre le cholestérol et l'urée.

Citation :
Infusion : une cuillère de feuilles coupées par tasse faire bouillir puis infuser 10 minutes ; une chope avant les repas.


Aspérule odorante (reine des bois) => Petite plante dans les sous-bois du nord et est de l'Europe de 0,10 à 0,30 m quel'on utilise entière.

L'aspérule odorante est un calmant contre les insomnies elle procure le sommeil des justes.
Egalement : Lithiase et troubles hépatiques, céphalées, problèmes digestifs et en usage externe, abcés, chasse les insectes.

Citation :
En infusion une cuillère à dessert par tasse d'eau laisser infuser 10 minutes ; 4 chopes par jour.

La plante sèche dégage une agréable odeur de vanille, utilisée pour parfumer les flans, crêmes brulées.


Aubépine => Arbrisseau épineux des bois de 2 à 3 m dont on utilise les fleurs et les baies.

L'infusion d'aubépine est un puissant sédatif du système cardiovasculaire régulateur de la tension sanguine et du rythme cardiaque.
Egalement : Palpitations, angine de poitrine, accouphènes, artériosclérose, troubles vasomoteurs, ménopause, nervosité, spasmes, diarrhée.
En usage externe : Cellulite, angines, maux de gorges, garagarismes.


Citation :
2 cuillerées à soupe de graines d'aubépine, ajouter 3 tasses d'eau bouillante, laisser macérer 24 heures ; boire 1 chope avant chaque repas.

En infusion une cuillère à soupe de fleurs par tasse laisser infuser 10 minutes ; 3 chopes par jour.

Remplir un bocal de sommités fleuries sèches recouvrir de Cognac laisser reposer 2 semaines filtrer mettre en bouteille ; 2 petites cuillères par jour.

Propriétés médicinales
L'Aubépine s'utilise exclusivement en usage interne, et généralement pour des traitements de longue durée de type traitement de fond (elle met du temps à agir, et elle ne s'accumule pas dans le corps). Seules les fleurs et les baies sont utilisées.

L'Aubépine s'utilise dans le traitement des palpitations, des douleurs cardiaques, de l'angine de poitrine, des spasmes vasculaires, de la tachycardie et autres arythmies, et l'hypertension. Elle s'utilise aussi pour lutter contre les bouffées congestives, les insomnies et autres désagréments de la ménopause, contre l'athérosclérose, les troubles de dystonies neurovégétatives (angoisses, vertiges, bourdonnement d'oreille), mais aussi contre les diarrhées, la dysentrie, et la lithiase urinaire et biliaire.

Pour tout cela vous pouvez la prendre sous forme d'infusion d'une cuillère à café d'Aubépine par tasse d'eau bouillante, à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour. Vous pouvez aussi la prendre sous forme d'extrait fluide à raison de 10 à 15 gouttes, 3 fois par jour, ou de tisane de baies, constituée de 15 g de baies pour un litre d'eau, à prendre à raison de 2 à 3 tasses par jour.

La teinture alcoolique d'Aubépine au 1/5, est à prendre à raison de 20 gouttes avant chaque repas, 3 semaines par mois en cas d'hypertension, ou à raison de 40 gouttes au coucher, en cas de spasmes, ou d'insomnie.

En cas de spasmes, vous pouvez vous faire une mixture composée de 20 g de teinture d'Aubépine, et de 10 g de teinture de Passiflore et d'alcoolature de Ballote à parts égales, à prendre à raison de 40 à 60 gouttes, 3 fois par jour.

En cas d'anxiétés, d'angoisse, ou de névroses, vous pouvez prendre un mélange, constitué de 1 g de teinture de Belladone, et de 10 g de teinture d'Aubépine et de teinture de Passiflore à parts égales, à raison de 20 gouttes dans un peu d'eau, 2 fois par jour.

En cas d'arythmies, tachycardies, et autres palpitations, vous pouvez prendre un mélange composé de 3 g de teinture de Passiflore et de teinture d'Aubépine à parts égales, de 4 g d'extrait de Valériane, et une quantité suffisante d'hydrolat de menthe pour un volume total de 90 ml, à prendre à raison d'une cuillérée à café dans un peu d'eau.

Enfin, contre les troubles de la ménopause, les dyspepsies nerveuses et les insomnies des cardiaques, vous pouvez prendre un vin composé de 100 g de Gui, 50 g d'Aubépine pour un litre de vin blanc, que vous laisserez macérer pendant une semaine. Ce vin est à prendre à raison d'un verre à madère avant les 2 repas principaux.

Citation :
L'aubépine ... l'amie du coeur !


L'aubépine calme les palpitations et les tachycardies
d'origine nerveuse tout en régulant le rythme cardiaque.
Alliée précieuse contre les troubles liés à la ménopause :
elle soulage les bouffées de chaleur, l'irritabilité et les palpitations.
L'aubépine diminue l'anxiété, la nervosité et le stress.
Elle procure une profonde détente et favorise le sommeil.


Antispasmodique - Calmante - Hypnotique
Hypotensive -Tonicardiaque


Aubier de tilleul => Arbre très populaire en Europe, il se développe très bien sous des climats tempérés. Cet arbre peut atteindre une hauteur de 40 mètres et lorsque vient le moment de la floraison, il parfume tout son environnement. Le miel de fleurs de tilleul est réputé mondialement pour son excellente saveur et ses vertus médicinales. Son bois est très recherché pour sa légèreté et sa résistance.

En herboristerie on utilise les fleurs et l'aubier (bois tendre entre l'écorce et le cœur de l'arbre). L'aubier de Tilleul est récolté au printemps, au moment de la montée de la sève. Après avoir abattu l'arbre on le prélève sur le fût et les grosses branches qui sont les plus riches en principes actifs.

L'aubier de Tilleul est reconnu pour ses remarquables propriétés de drainage des toxines de l'organisme. Il sera particulièrement utile dans les traitements de pierres au niveau de la vésicule ou des voies urinaires.

Histoire
Selon la mythologie grecque, la nymphe Philyra, enlevée par le dieu Cronos apparu sous la forme d'un cheval, donna naissance au centaure Chiron. Accablée, elle supplia les dieux de ne pas l'abandonner parmi les mortels. Ceux-ci accédèrent à son désir et la changèrent en tilleul.

Bienfaits
L'aubier de Tilleul possède de remarquables propriétés, bien connues des phytothérapeutes, notamment comme draîneur des toxines de l'organisme et de l'acide urique. Il exerce une action bénéfique sur le foie et les reins. On l'utilise également avec succès comme régulateur de la circulation sanguine.

Il donne d'excellents résultats dans les cas de calculs aux reins, de la vessie, de la vésicule, dans les coliques néphrétiques ou hépatiques, les rhumatismes, la goutte, la sciatique, l'urée et l'albumine. C'est également un bon régulateur du taux de cholestérol sanguin et il agit favorablement sur le diabète.

Toxicité
Utilisé selon les recommandations on ne lui connaît aucune contre-indication ni effet toxique.

Citation :
Dosage
Sous forme de tisane, en décoction, boire trois tasses par jour.


Aulne => L'aulne est un bel arbre pouvant atteindre 20 mètres de hauteur. Les racines portent des nodosités remplies de filaments enchevêtrés, destinées à fixer par symbiose l'azote de l'atmosphère. Les feuilles, à pétiole assez court, sont arrondies, crénelées, dentées sur les bords, vert foncé sur la partie supérieure, plus claires dessous. Comme les fleurs de bouleau et de noisetier, celles d'aulne sont verdâtres, groupées en chatons, elles apparaissent à l'automne pour s'ouvrir au printemps. Fleurs mâles et femelles coexistent sur le même arbre, allongées et pendantes pour les unes, arrondies pour les autres. Le fruit, aplati, est bordé par deux ailes coriaces et étroites.

CULTURE ET RECOLTE
Commun en Europe, l'aulne peut pousser jusqu'à 1 200 mètres d'altitude. Sa multiplication se réalise par semis des graines dans une terre légère et dans une serre. Le plus simple est d'aller rendre visite au pépiniériste. Les feuilles se récoltent pendant la végétation, l'écorce à peu près toute l'année. Elles sont séchées de façon classique dans des endroits secs et aérés.

USAGES
On utilise fréquemment l'écorce d'aulne. Astringente, elle est utile pour soulager les maux de gorge en gargarismes; en bains de bouche, elle tonifie la cavité buccale et les gencives. Fébrifuge, elle peut remplacer le quinquina.
Citation :
Elle se prépare en décoction pendant 5 minutes, en mettant une cuillerée à café de plantes par tasse. Prenez en deux ou trois tasses par jour, ou faites des gargarismes et des bains de bouche quand cela est nécessaire.


Aunée => Plante vivace des sols humides de 1,50 m le plus souvent cultivée dont on utilise la racine.

La racine d'aunée est tonique et expectorante, connue depuis longtemps comme tonifiant du système respiratoire son action permet de soigner les affections des bronches dont elle assèche les muqueuses, bronchites chroniques, asthme, bronchites. Grâce à ses propriétés amères elle stimule aussi l'estomac.
Egalement : Anémie, fatigue, vermifuge, digestion, appétit, toux, antiseptique.

Citation :
En décoction : 1 cuillère à dessertde racine écrasée par tasse, faire bouillir 10 minutes, à avaler par petites gorgées ; 3 tasses par jour.

En teinture contre la bronchite : mélanger 50 ml de teinture d'aunée et 50 ml de teinture de thym ; 1 cuillère à dessert 3 fois par jour.

En sirop pour calmer la toux : Préparer une infusion, faire réduire de moitié à feu doux, puis ajouter du sucre ou du miel ; prendre une ou deux cuillères à dessert de ce sirop toutes les 2 heures.


Avoine => C'est une herbe annuelle, qui produit un grain comestible connu dans le monde entier. Ses tiges peuvent atteindre un mètre de haut et ses fleurs sont petites et verdâtres.

Propriétés médicinales
C'est un anti-spasmodique très puissant. Sa valeur nutritive est sa digestibilité en font un atout majeur dans la diète des convalescents, particulièrement les patients souffrant de gastro-entérite et de dyspepsie.

L'extrait d'avoine est un tonique très efficace pour calmer les nerfs et les spasmes utérins. On peut aussi s'en servir dans le bain pour soulager les douleurs arthritiques et rhumatismales.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
 
Les plantes et leurs vertus: A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des vertus des plantes par Macer Floridus, 1832
» Herbier des plantes médicinales
» Liste de plantes pour les soins
» Rois des tombes: leurs particularités ?
» Messe sur les vertus et les pêchés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: L'herboristerie-
Sauter vers: