Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Mer 18 Avr - 20:16

François85 a écrit:
Au jeu de 7 familles

["Ils sont sept... Plutôt séduisants et pourtant si dangereux. Paresse, luxure, gourmandise, avarice, envie, orgueil ou colère. Au jeu des sept familles, lequel choisiriez-vous ? "]

Les ordres, suivre les ordres…pfff ! C’est sans doute une des chose les plus dures quand on fait partie du guet royal.
Mais il ne pouvait faire autrement et suite à ça, il se retrouvait au beau milieu de ce quartier mal famé, fréquenté par des escrocs, des filles de joie et autre maraud de la pire espèce. Il ne savait pas vraiment pourquoi il était là. Le prévôt donnait les ordres et lui exécutait. Aujourd’hui, les ordres disaient de venir icelieu. Pas génial, il y a mieux comme directives. Et pour couronner le tout, bien qu’au début du printemps, la température avait chuté et le vent se faisait glacial.
Mais il ne servait à rien de s’apitoyer sur son sort. Il était et devait, à ce titre , remplir sa mission du mieux qu’il pouvait. De toute façon, il ne pouvait être autrement car, après tout, c’était lui le meilleur. Contrairement au autres, il avait reçu ce don qui fait d’un homme quelqu’un d’exceptionnel. Tout le monde ne le pensait peut être pas mais lui, en était persuadé.

C’est donc après un court voyage depuis les locaux du guet que le jeune baron arriva au sein de ce quartier, suivit de près par sa coéquipière du jour.
Encore quelques pas et ils se retrouveraient à l’endroit indiqué par le prévôt.

Et voilà, enfin arrivé. Sans surprise, il était le premier. Chose normale à ses yeux d’être ponctuelle quand on est le numéro un.

Il attendait que le reste de la troupe arrive, tournant en rond, faisant les cents pas, impatient de connaître la suite des ordres , de montrer sa grande valeur.


Mais que font les autres ? Lança t’il à Wendoline. Le rendez vous est bien ici, je ne peux me tromper. Et puis, qu’est ce qu’on fait ici au juste ? As tu des précisions sur la nature des ordres ?

La pauvre semblait aussi désemparée que lui. Il posait la question à tout hasard mais imaginait bien qu’elle n’avait pas la réponse.
Quoi qu’il soit, il fallait s’armer de patience et attendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Mer 18 Avr - 20:17

Wendoline a écrit:
Les ordres tombés la veille l'intriguent et l'inquiètent un peu. Ils doivent tous se retrouver à la Cour des Miracles ! Mais quelle mouche a encore piqué le grand patron, la Cour des..... Miracles ! Tu parles de miracles, un ramassis de la pire espèce, entre lépreux, catins, ivrognes et escrocs voire plus.

Pour se donner courage, ce matin là elle passe un long moment à se préparer, ne doit-elle pas à juste titre penser à sa survie ? Gourmande de la vie, amoureuse même, descendre dans les bas fonds est une chose, s'y fondre en est une autre..... Fondre..... hummmm..... justement tiens, à la sortie de son bain ses doigts se saisissent du pot de crème « mandarine bergamote » dont elle s'enduit généreusement. Sa peau se fait velours sous ses doigts, qui de la pointe des orteils à la naissance du cou dessinent des volutes parfumées qui mettent aussitôt en éveil ses narines..... de quoi griser....

Un sourire malicieux .... comment résister à pareille gourmandise......

L'heure tourne, vite elle revêt sa tenue et file rejoindre François, le beau François comme il aime dire. Son assurance la fait sourire, ils sont convoqués ensemble dans l'endroit le plus sombre de Paris et lui se targue d'être le meilleur sans savoir quelle mission sera là leur cette fois-ci....




Un dernier regard dans le psyché, tout est parfait, elle attrape sa besace, plonge la main au fond, il est bien là ! Vite, elle dévale les escaliers, se retrouve dehors, il fait un froid de canard.....

François !!! attends-moi, j'arrive !!

Au loin devant, elle a reconnu sa démarche et s'empresse de le talonner. Quand enfin elle le rejoint, il tourne comme un lion en cage, maugrée aussi de devoir attendre.

Elle hésite un instant, l'endroit est sombre, un rat traverse subitement devant eux ! Heureusement le bras de François est à proximité, s'en saisit pui se ressaisit quelque peu tremblante tout de même. Moment idéal pour songer à sa récompense, qui lui redonne courage.

Mais que font les autres ? Le rendez vous est bien ici, je ne peux me tromper. Et puis, qu’est ce qu’on fait ici au juste ? As tu des précisions sur la nature des ordres ?

J'avoue que ce lieu m'effraie un peu, j'aimerais bien aussi qu'ils arrivent... mais qu'est-ce qu'on fiche ici ! tu l'as bien dit.

Soudain un hurlement dans le petit matin la glace, un regard échangé avec son compagnon avnt de reprendre.

Le Chef était mystérieux.

Elle serre contre elle sa besace tout en écoutant les bruits qui leur parviennent mêlés à une odeur nauséabonde à soulever le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Mer 18 Avr - 20:18

Amory a écrit:


"La colère consume et n'illumine pas."
Citation d'Alphonse de Lamartine ; Utopie, À M. Bouchard, le 22 août 1837.

Il était arrivé depuis deux jours au châtelet. Un rapport sur l’état de la ville l’avait fait frémir. Les meurtres et les vols n’avaient fait que croire sans parler des filles de joies qui peuplaient maintenant toutes les affreuses ruelles de la ville. Une colère noire s’était emparée de lui. Il avait donc décidé d’aller faire se défouler ses troupes à la cour des miracles. Il avait formé moult équipes et avait pris soin de prendre Hersent sous sa coupe afin de surveiller son chevalier du guet, qui à l’approche des tripaux avait tendance à se laisser aller et était attiré par le vice et la luxure. Il l’attendait, déjà d’autres équipes avaient pris la route. Mais elle se faisait attendre. Si y a bien une chose qu’il détestait plus que tout le Jouarre c’était d’attendre. Il trépignait en tenant d’une main son cheval et de l’autre sa canne. Il était sur d’une chose c’est qu’elle allait passer un très mauvais moment la gueuse. Osé le faire attendre et pis quoi encore ?

Il sentait une certaine irritation s’emparé de lui quand enfin elle se présenta. Il lui jeta un regard noir qui en disait long de son état de nerf. Il la laissa s’approcher à hauteur d’un coup de canne qui lui asséna sans retenu.


"Ca c’est pour l’attente non mais rho. Osé me faire ça à moi. Vous me prenez pourquoi ? Les autres sont déjà partit et j’ai horreur de n’être pas à l’heure. Avant l’heure ce n’est pas l’heure, après l’heure ce n’est plus l’heure. Vous mériteriez de rester ici avec le gros Serge ça vous ferait les pieds. Surtout tenez vous bien que je n’ai pas à aller vous chercher dans un de ces tripaux remplis de jeunes hommes qui se vendent. Vous attendez quoi pour monter sur votre monture ? Qu’on prenne racine ? En route et que ça saute !!!! Nan mais…."

Il monta sur son étalon et partit au galop rageant contre Hersent comme jamais. Ils chevauchaient maintenant l’un à coté de l’autre. Les œillades qui lui balançaient n’avaient rien d’amicale bien au contraire. Il du faire ralentir sa monture car un chariote entravait la rue. Il devint rouge de colère. Il cria :

"Place, place, le Prévôt de Paris et son second sont dans la place."

Mais rien ne bougea, un homme au teint cireux le regardait avec l’œil d’un veau qui tète sa mère. Le Duc s’empourpra de plus belle, sauta de sa monture et empoigna le malandrin.

Alors, il ne sait pas pourquoi, il y a quelque chose qui a creva en lui. Il se mit à hurler à plein gosier et à insulté ce benêt. Il l’avait pris par le collet et il déversa sur lui tout le fond de son cœur avec des bondissements mêlés de joie et de colère.

Le Duc étais sûr de lui, sûr de tout, de sa colère de son rang de l’importance de sa petite personne. Il avait eu raison, il avait encore raison, il avait toujours raison.
Il finit par lâcher cet homme qui enfin se pressa à bouger sa maudite Chariote.

Il pu remonter sur son cheval en regardant Hersent de biais. Elle semblait surprise de son attitude.


"Ben quoi ? Qui nous a mis en retard ? Vous et lui. Alors pas de jugement gardez cela pour le menu fretins que nous allons croiser pendant cette longue journée."

Ils finirent par rejoindre ceux arrivés au point de rendez vous. Qu’elle ne fut pas sa surprise de ne voir qu’une partie des chefs des plotons.

"Il n’y a que vous ?"

Il frappa sa canne sur les pavés d la rue. Effectivement la journée allait être très longue pour les retardataires.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Mer 18 Avr - 21:55

Citation :
"La luxure est le plus capiteux des péchés capitaux" (anonyme)


[Dans ses quartiers au Guet Royal]

Le Prévôt de Paris, qui devait s'ennuyer comme un rat mort dans son bureau, et avait certainement envie de se dégourdir la souplesse du poignet afin d'affiner son jeu de canne, avait rameuté le Guet pour une expédition originale et ô combien alléchante...une descente dans les bas-fonds de la Cour des Miracles.

Ils étaient sept, sept représentants du droit et de la justice, sept valeureux servants du Roy, sept anti péchés capitaux...à la limite de l'Apocalypse.
Une opération mytérieuse se préparait.

Elle n'était pas parvenue à tirer les vers du nez au duc de Jouarre qui était resté impassible et inflexible....sauf qu'elle aurait du se méfier du rictus qui avait suivi ses questionnements de moulin à paroles. Il lui avait attribuer un drôle de nom de code: la Luxure! Il avait osé lui coller la Luxure! ... Aaaahhh il veut qu'elle incarne la Luxure, il allait être servi le duc!

Elle prit son temps, elle farfouilla dans sa garde-robe qui devenait bien garnie au fil de ses achats compulsiifs. Elle examina ses vêtements tour à tour, puis son attention se porta sur une tenue utilisée lors d'une enquête qui frisait le torride; elle la prit, le sourire aux lèvres, et l'empaqueta soigneusement dans une besace... ce serait sa botte secrète lorsque l'opération mystérieuse battrait son plein.

En attendant, elle décida d'etrenner son nouvel uniforme...sexy mais dilemme: version avec ou sans veste? Pfff elle emporterait les deux...après tout elle était la Luxure donc elle assumerait ce rôle.
Elle dissimula sa dague dans un bas, retenue par un joli lien de soie qu'affectionnait un de ses amants... ben oui, la Luxure avait toujours des amants prêts à toutes les coquineries possibles à la vue d'un lien de soie.
Elle plia sa veste dans une de ses sacoches de voyage, et revêtit son uniforme très près du corps: il mettait en valeur sa taille fine et ses longues jambes fuselées.

Jato, son fidèle sabre, était accroché à la selle de Korrigan: elle était parée pour transformer en sushis le moindre malandrin glauque qui lui chercherait des noises. Ses yeux en amandes brillaient de convoitise....qui disait bas-fonds de la Cour des Miracles, disait bordeaux en tous genres où officiaient certes des dames mais aussi des hommes, pas mal du tout d'après les bruits qui couraient.

Enfin habillée, elle sauta en selle et partit au galop rejoindre le point de rendez-vous




[Point de rendez-vous des 7 mercenaires]

Et mince...elle était en retard: François, Wendy et..le duc , au regard furibond, étaient déjà là.
Et vlan, elle échappa de justesse à un coup de canne, c'est le pavé qui s'en prit un bon coup, mais elle n'échappa pas à l'avoinée verbale ni au deuxième coup de canne... pffff c'était son sport favori ou quoi au Duc...il ferait mieux d'aller jouter ça le détendrait.

Pour toute réponse, elle se fendit de son plus beau sourire et salua respectueusement son supérieur et néanmoins mentor qu'elle appréciait au plus haut point:


Le Bon Jour Vostre Grasce, désolée pour le retard mais j'ai eu un mal fou à choisir ma vêture! Ne râlez pas, je suis là non? Pffff, quel caractère de cochon vous avez...un vrai ronchon devant l'Eternel!

Elle lança une oeillade amusée à ses collègues, heureuse de se retrouver à leurs côtés:

Bonjour mes amis! Comment allez-vous? Prêts pour l'aventure?

Une belle aventure allait commencer pour eux sept, quand tout le monde serait arrivé, eux les sept archanges, les sept cavaliers de l'Apocalypse ...bon les premiers étaient quatre et les seconds neuf mais c'est pour la beauté du symbole!
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Sam 19 Mai - 10:20

Legolas. a écrit:
Légolas avair reçu une convocation comme quoi il devait se rendre sur Paris pour une descente qui se déroule à la Cour des Miracles. Il était arrivé au Châtelet la veille car quand il avait reçu le courrier, il se trouvait à l’hospice de Kermaaron et donc, il lui a fallu quelques jours de voyage à cheval.

Le blondinet était en train de dormir quand soudain, il se réveille en sursaut et assez tard. Il a bien fallu qu’il récupère son sommeil mais le fait d’aller à la Cour des Miracles le fait vraiment mais vraiment chier. Pourquoi avoir accepté cette mission ? Il est Geôlier en Chef et sa place est au Châtelet et non pas dans les rues Parisiennes. Mais si il a accepté, c’est qu’il n’a jamais participé à une descente dans les bas fonds de Paris. Il est vrai qu’il doit y avoir pas mal d’action dans les missions du Guet. Et c’est cette raison qui l’a poussé à venir. C’est que l’adolescent a envie de se défouler un peu car ce n’est pas au Châtelet qu’il peut le faire.

Mais au plus profond de lui, il n’a pas envie d’y aller. Déjà qu’être sur Paris le rend malade. Il a l’impression d’étouffer dans cette grande ville. Il préfère de loin le calme de la campagne. Parfois, il se demande si il ne devrait pas démissionner du Guet mais il aime bien ce qu’il fait au Châtelet. Légolas saute de son lit, et enfile vite fait ses vêtements qu’il portait la veille. Tellement qu’il été crevé la veille qu’il n’a pas préparé son uniforme du Guet. D’ailleurs, il se demande si ce n’est pas mieux d’être en Civil pour ce genre de mission.




Le blondinet cache ses deux dagues. Une dans sa botte et celle qu’Amory lui avait offerte le jour de son anoblissement sera quant à elle, accrochée à sa ceinture, sous la cape. Une fois prêt, il se passe un bon coup d’eau froide sur le visage afin de se réveiller. Il passe vite fait un coup de brosse dans la longueur de ses cheveux pour ne pas donner l’impression qu’il s’est réveillé en retard. Le jeune Geôlier en Chef quitte ensuite sa chambre.

Se rendant compte qu’il a oublié quelque chose, que Légolas revient sur ses pas. En effet, il ne connaît pas l’endroit où va se dérouler la mission, sauf que c’est à la Cour des Miracles. Rue de Venelle, voilà où il doit se rendre. Avant de quitter le Châtelet, l’adolescent passe à la cantine car il ne compte pas partir le ventre vide et quand il eut bien rempli son estomac, il peut enfin prendre la route. Pour aller plus vite, il prend son cheval. D’ailleurs, il se rappelle du chemin pour aller à la Cour des Miracles pour y être allé une fois lors d’un feu d’artifesses…..d’artifice tiré pour le peuple sauf que la soirée s’était terminée tragiquement.

Légolas arrive enfin dans la Cour des Miracles. Il n’a pas de mal à reconnaître ce quartier sombre, glauque et puant. Mais voilà, il ne sait pas où se trouve la rue Venelle. Demander à quelqu’un serait une bonne idée mais le blondinet risquerait de se faire envoyer sur les roses car les Parisiens sont assez spéciaux. Enfin, il va tout de même demander et comme on dit « Qui ne tente rien, n’a rien ». Apercevant un pauvre miséreux, il finit par stopper sa monture.


« S’il vous plaît. Où se trouve la rue Venelle. Je suis Médecin et je suis attendu là-bas pour une urgence »

Etant vêtu en Civil, cette raison va passer comme une lettre à la poste. Il n’allait quand même pas dire qu’il était en mission pour le Guet, surtout que les truands et autres racailles n’apprécient pas ces personnes qui sont au service de la Couronne. Le pauvre homme finit par donner l’indication et Légolas le remercie chaleureusement. Sachant qu’il est très en retard, l’adolescent talonne sa monture. Il finit par apercevoir François, Wendoline, Amory et Hersent mais il ne voit pas Kelso. Dans un sens, tant mieux, ça veut dire qu’il n’est pas si en retard que ça.

« Bonjour. Désolé pour mon retard….me suis un peu perdu », dit-il n’étant pas trop fier de lui car il faut l’avouer, il aurait bien aimé rester dans son lit.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Sam 19 Mai - 10:20

Islington a écrit:
Islington le Blésois à peine accepté au Guet, dut se rendre à la cour des Miracles. Il n’était guère habitué à fréquenter ce lieu ou se concentraient misère, maladie, pauvreté, promiscuité et vice.

Par cette nuit froide, Il s’enfonçait dans ce quartier insalubre en empruntant des ruelles de plus en plus étroites. Il releva le col de son manteau et évita quelques chats à peine apeurés par sa grande stature.

Il croisait des personnes à l’allure inquiétante que l’on aurait cru sorti des plus affreuses histoires de sorcellerie. Sa main se crispait machinalement sur la poignée de son épée, prêt à affronter un malfaisant.

Pour une première mission, il avait le sentiment d’avoir été particulièrement gâté par l’homme à la canne… Mais il fallait apprendre, suivre l’exemple des plus huppés, utiliser sans doute les ficelles du métier qu’il essaierait d’assimiler rapidement.

Ses bottes résonnaient sur les pavés luisants et irréguliers de Paris. Il lui tardait de voir des visages connus. François, un autre Blésois qu’il connaissait de longue date ou Wendy son amie champenoise.

Il venait de dépasser la fontaine de la Rue des Tanneurs quand il entendit des voix connus… François et Wendy. Il n’était plus très loin des autres membres du guet….

Enfin, il deboucha sur une petite place ou se trouvaient à 10 pas de lui, 3 silhouettes connues à peine éclairées par une lune paresseuse... Sourire du Blésois...


Wendy, François et Messire Amory. Je suis content de vous retrouver.

Il regarda les autres membres du groupe qu'il ne connaissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Sam 19 Mai - 10:21

--Achim_al_Quasim a écrit:



Depuis quelques semaines, depuis cette fameuse mission courrier, le chirurgien erre. Discret parce qu’il le veut bien, jamais négligé en dépit de l’endroit. Il a pris quartier dans une petite auberge à la lisière de la Cour… Ni trop dedans ni trop éloigné, cela lui permet des incursions point trop risquées, que ce fut auprès de la lie ou dans les quartiers plus humains de Paris.
Il commence à bien connaître les étroites ruelles, les plus sombres venelles où ne s’aventureraient pas en grandes pompes et en clinquant attirail les plus avertis. A moins de vouloir terminer le nez dans la rigole au milieu des déchets et ordures. La mine écœurée, il pousse un porc de sa route en maugréant autant contre l’animal impur qui chercher sa pitance au cœur même de détritus que contre les habitants crasseux qui finissent de rentrer chez eux lors que le soir tombe sur leur quartier maudit.

Misère crasse et tires laine. Rien d’autre ne peuple ces murs putrides que le vice et la laideur. Pourtant, une voix attire son attention un peu plus loin… Une voix qui semble presque assurée, qui cherche son chemin… Et éveille sa colère. Il se glisse rapidement entre les tentures misérables qui pendouillent ça et là pour entrevoir la scène, le visage… du prétendu médecin. La jeunesse et la mise de l’imposteur ne font aucun doute. De toute façon, aucun médecin n’est digne de ce nom de ce côté ci du Bosphore pour le maure…

L’adresse est entendue, il n’écoute pas la suite, si suite il y a. Il coupe par ces étroits passages où les montures ne vont pas pour rejoindre la place. La démarche assurée et sa posture naturelle, hautaine et méprisante dans ses tissus amples, il approche du petit regroupement. Humant l’air rempli de parfum bas étage, quelque onguent d’agrume préparé par une rebouteuse quelconque, et qui agresse les narines autant qu’il averti de la présence du porteur des lieues à la ronde. Amateurs… et ils sont venus avec une… Est-ce une catin celle-là qui dévoile ses appâts, épaules rondes offertes aux appétits lubriques… Ecoeurants…
Son saroual danse autour de lui, aussi léger et caressant que l’orient qui coule dans ses veines, tandis qu’il s’arrête, droit dans ses bottes.


Vous là !!! Oui vous…

Il a la voix qui tonne sans pourtant en forcer le timbre. Chaude et grave alors qu’il montre d’un doigt dédaigneux l’outrecuidant blasphémateur. Car il est certain pour le chirurgien que tout homme qui n’a reçu l’instruction dans l’une des grandes universités du monde arabe et se prétend de près ou de loin de l’art de guérir n’est qu’un blasphémateur abject. Ou un marabout africain. Et celui là n’en a évidemment pas la tête. D’un marabout. Ni d’un africain d’ailleurs.

La Cour a déjà un médicastre digne de ce nom… Passez votre chemin, allez donc chercher votre clientèle ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Sam 19 Mai - 10:23

Legolas. a écrit:
Légolas avait posé les pieds à terre puisqu’il était à cheval pour venir jusqu’ici quand un nouveau Membre du Guet arrive juste après lui. Le blondinet sait que c’est un nouveau puisqu’il ne l’a jamais vu. Quant à cet homme, il connaît Wendoline, François et Amory. Le jeune Geôlier en Chef va donc se présenter.

« Bonjour. Légolas de Sil….. »

L’adolescent s’arrête net dans sa présentation quand une voix l’interpelle, ce qui fait qu’il se retourne. Et là, il peut apercevoir la silhouette d’un homme, le pointant du doigt. En entendant son accent, Légolas pense qu’il doit s’agir d’un homme du monde Arabe et ce dernier le somme d’aller chercher sa clientèle ailleurs. D’ailleurs, le blondinet n’a jamais croisé cet homme mais il fait le rapprochement avec le renseignement qu’il avait demandé à un pauvre miséreux.

Le jeune Seigneur de Beautheil vient d’apprendre à ses dépends qu’il ne faut pas faire confiance aux gens. Bon ça, il le sait mais le pauvre campagnard qu’il est n’avait fait que de demander un renseignement. Est-ce un crime que de demander un renseignement ? Légolas est quasi certain d’avoir été suivi par l’homme qui dit être Médecin. Bah quoi, l’adolescent est Médecin lui aussi. Il a même suivi des études dans 1 université et 2 Ordres Religieux pour avoir un cursus médical complet.

D’ailleurs, il sent que les emmerdes ne vont pas tarder à arriver. Non mais c’est quoi cette ville de mèrde ? Ce quartier de mèrde ? Ces gens de mèrde ? Cette mission de mèrde ? Et franchement, si il avait su, Légolas serait bien resté dans son lit au Châtelet ou encore mieux, il ne se serait pas déplacé de Kermaaron car il sent qu’il vient de faire foirer la mission. Le jeune Airainois se demande ce qu’il doit faire. Ignorer le type ou bien lui répondre ? C’est qu’il se trouve aux côtés de ses collègues du Guet.

Et puis si il répond, il pourrait causer des ennuis à ses amis. Non, finalement il va l’ignorer et faire comme si il ne l’avait pas entendu. Peut-être que cet homme finira par le lâcher. Tout ce que souhaiterait Légolas, c’est que cette mission se termine et qu’il rentre enfin chez lui. Il se dit que ce sera la première et dernière mission qu'il fera. Le blondinet regarde ses collègues en pensant :
« Faites quelque chose, je sens que les emmerdes ne vont pas tarder à venir »
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Sam 19 Mai - 17:47

Misère, le soir tombait très rapidement et la fraîcheur inattendue de ce mois de mai la faisait frissonner...heureusement qu'elle avait emporté sa veste, elle ouvrait sa sacoche accrochée à la selle de Korrigan quand l'ami Legolas arriva, toujours aussi ravi d'être en mission à Paris. Un petit sourire amusé quand elle l'entendit dire qu'il s'était un peu perdu...faut dire qu'il était plus doué à trouver son chemin au coeur d'une forêt qu'en plein Paris glauque et insalubre.

Bonsoir Légolas...ben alors toute la Cour va savoir qu'il y a un médecin en vadrouille dans ses ruelles sordides!!! Au fait, j'ai aussi emporté ma mallette de médecin herboriste...on ne sait jamais, deux médecins sont toujours utiles!

Puis ce fut l'arrivée de Messire Islington, pour une première mission, il était servi le pauvre! Elle lui sourit pour lui souhaiter la bienvenue, la main toujours posée sur sa veste...décidemment, il était dit qu'elle ne la mettrait pas tout de suite.

Elle sentait sur elle des regards oscillant entre concupiscence et réprobation...les rares passants qui se collaient aux murs pour s'y fondre, la prenaient-elle pour une catin ou une gourgandine en maraude, en mal de sensations fortes? Elle tourna le regard vers un coin sombre de la venelle, un frisson lui parcourut l'échine comme si deux yeux la déshabillaient tout en maudissant ses formes et son accoutrement....encore un qui a honte d'avouer que la luxure est attirante et bienfaisante lorsqu'on y adonne...les hypocrites sont légions dans les bas-fonds parisiens et cela la faisait parfois sourire mais le plus souvent cela lui soulevait le coeur car elle connaissait, pour avoir ausculter nombre de pauvres filles des rues, perdues, follieuses, la violence sadique des hommes, ces hypocrites qui se paient des filles pour les battre, les violenter, les pénétrer de toutes parts...comme elle avait hâte d'en prendre quelques uns sur le fait et les faire gémir de douleur sous la menace de Jato.

Elle mit enfin sa veste



C'est alors qu'elle entendit une drôle de voix, avec un fort accent étranger

La Cour a déjà un médicastre digne de ce nom… Passez votre chemin, allez donc chercher votre clientèle ailleurs.

Elle chercha du regard l'endroit d'où elle pouvait venir, ne trouvant rien, même pas une ombre mouvante... sans doute un pauvre fou. Elle serra néanmoins Jato dans sa main, prête à le faire jaillir au moindre mouvement suspect....la Luxure n'est jamais trop prudente quand elle sort la nuit.
Finalement, le bruit suspect fit place à l'arrivée d'un autre membre de l'équipe...Messire Manu. Il n'avait pas l'air ravi, ravi de côtoyer la misère noire glauquissime de cette partie peu mirobolante de la capitale
.

Bonsoir Messire Manu, alors...heureux de se promener dans la fange luxuriante de certains pavés parisiens? Vous allez voir, ici tout est calme, volupté...et Luxure, Luxure dans laquelle beaucoup aiment se perdre, se vautrer, se rouler et s'enivrer....jusqu'au difficile réveil des sens qui les assaillent de remords et de contrition. Heureusement que la Luxure est là, sinon les confessions se feraient rares!

Etaient-ils tous au complet? Non, ils étaient six...il en manquait un pour commencer leur oeuvre nocturne. Sept...chiffre magique ou maudit s'il en est. Sept ...tous pour un et un pour tous dans la nuit tombante, sous une lune rasante, manquaient plus que le trottinements des rats et le tableau des vanités serait parfait!
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Dim 20 Mai - 9:36

Legolas. a écrit:
Heureusement que la nuit ne tarde pas à tomber car Légolas commence à trembler sans parler que son visage pâlit. C’est qu’il ne veut pas avoir de problèmes avec ce Médecin, qui a su s’installer et s’imposer dans ce quartier pourri et puant qu’est la Cour des Miracles. Hersent avait salué son jeune Confrère en lui disant qu’elle aussi avait apporté sa mallette de Médecin Herboriste. L’inconnu devrait avoir du soucis à se faire car les deux Champenois sont de très bons praticiens. C’est sur un ton presque théâtrale et un peu précieux, que l’adolescent dit assez fort afin de faire enrager exprès cet homme.

« Tu as entendu ça Hersent ? Il dit être Médicastre mais si il est Médicastre, c’est qu’il doit être un piètre Médecin ? Et tant mieux si toute la Cour des Miracles apprend que je suis Médecin, je vais pouvoir lui faire de l’ombre à notre Confrère^^», et rit.

D’ailleurs, il a l’impression d’être moins angoissé. Et bien sûr que non qu’il ne pratiquera pas son métier dans ce quartier de mèrde, d’autant plus qu’il travaille déjà à l’hospice de Kermaaron et qu’il a beaucoup à faire là-bas sans parler qu’il y enseigne également la médecine.

Lors de la session d’été de médecine à Belrupt en 1457, la prof lui avait appris qu’un Médicastre était l’appellation d’un mauvais Médecin. D’ailleurs, il se doute que ce Médecin de la Cour des Miracles ne doit pas être un mauvais praticien. Le jeune Seigneur de Beautheil avait lu dans certains ouvrages que les Arabes étaient de très bons Médecins et Chirurgiens, et que leurs techniques sont enseignées dans ce Royaume.

Et en tant que Médecin, Légolas devrait avoir du respect pour cet homme car il sait au plus profond de lui, que sans la Médecine Arabe, la médecine de ce Royaume n’aurait pas pu évoluer. Et pourquoi ne pas l’inviter à l’hospice de Kermaaron afin qu’il puisse faire partager ses connaissances ? L’idée est bonne mais il doit avant tout en parler au Boss et aussi apprendre à le connaître car il ne compte pas inviter un inconnu. Le blondinet se doute que ce Médecin Arabe ne doit pas venir d’ici et qu’il a certainement dû faire ses études dans l’une des université de sa contrée.

L’adolescent sort de ses pensées quand un autre nouveau Membre du Guet rejoint le groupe. Légolas sait que c’est également un nouveau car il ne l’a jamais vu auparavant. Comme l’avait fait Manu, le blondinet le salue également après qu’Hersent se soit présentée et ait présentée la Luxure, bien présente dans ce quartier tout pourrave^^.


« Bonsoir Messire Manu. Heureux de faire votre connaissance. Je m’appelle Légolas », et incline la tête puis reprend les mêmes paroles de sa Consoeur de façon humoristique.

« Alors vous êtes heureux de vous promener dans la fange paresseuse de certains quartiers pourris Parisiens ? Vous allez voir, ici tout est pourri, puanteur et Paresse, Paresse dans laquelle certains truands aiment se perdre, se vautrer, se rouler et s'enivrer jusqu'au difficile réveil des sens qui les assaillent de remords et de contrition. Heureusement que la Paresse est là, sinon les confessions se feraient rares », et éclate de rire.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Dim 20 Mai - 11:50

Wendoline a écrit:
{Plus seuls au monde !}

Celà fait des heures que François et elle attendent ! Des heures, lorsqu'enfin le Chef se pointe suivi de Hersent puis rapidement la fin de la troupe.

Le jour a décliné et la nuit s'annonce oppressante dans ce lieu de perdition et elle espère que le Chef va enfin donner plus amples explications sur leurs présences ici lieu.

Les deux dernières recrues se sont jointes à eux et elle reçoit la bise de Manu en rougissant de gourmandise, hummm..... on dirait un baiser sucré.
Instinctivement, elle tâte sa besace, inquiète plonge la main à l'intérieur, lâche un discret soupir de soulagement. Il est toujours là^^... sa récompense !
Elle s'apprête à rendre la bise
, on est gourmande ou on ne l'est pas hein ! lorsqu'une voix inconnue qui se targue d'être médecin la glace. Un fort accent étranger, une voix caverneuse. Ses yeux se posent ici et là à la vitesse d'un félin, rien, personne. Légolas et Hersent médecins eux-mêmes la rassure, un mauvais coup pourrait bien leur arriver, des bruits sortis de nulle part et de partout résonnent, des cris et des rires sournois aussi.... Groupés comme ils sont Prévôt en tête, Hersent, François, Legolas, Isli, Manu et elle sont à la merci du premier objet volant, de la moindre attaque venue de l'une des ruelles avoisinantes. Ils se regardent tous et regardent tous le Chef !

Je suis bien contente de vous voir tous ! Avec François on commençait à se poser mille questions.

Et voilà que son ventre se me met à gargouiller, à émettre un bruit bizarre, forcément, depuis le matin. La faim commence sérieusement à la tenailler !

Dites, l'un de vous n'aurait pas un ptit truc à me donner à manger ? Un biscuit ? Un bonbon ?

Isli et Manu doivent se demander dans quel pétrin ils se sont mis en rejoignant le Guet.

Elle leur adresse un sourire qui se veut encourageant


Vous verrez on s'amuse comme des petits fous au Guet !
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Dim 20 Mai - 14:52

--Achim_al_Quasim a écrit:


Le visage du maure n’a rien perdu de sa superbe. Toujours cet air hautain, ce petit sourire légèrement méprisant alors qu’il détaille une nouvelle fois un à un le petit groupe. Ne perdant rien de leur discussion. Qui vaudrait son pesant de cacahuètes si l’époque s’y prêtait. Ça badine au beau milieu de ce quartier où grouille la vermine. Il s’ennuie déjà le chirurgien, s’efforçant de s’attacher au plus infime détail qui pourrait valoir qu’il perde plus de temps.

"Saignée… saignée… dépucelage raté… saignée… saignée…"

Voilà comment il voit l’apprentissage reçu par les deux prétendus médecins. Et les donzelles peuvent bien affecter de ne pas le voir à quelques mètres, peu lui chaut en vérité. L’une qui déclame sur la luxure ne doit en connaître qu’un infime écueil, bien qu’elle soit apprêtée de façon à attiser la pression dans les braies du commun. Facile et si infantile. Si éloignée en vérité de la nature même de la véritable luxure.

Des enfants, voilà… Des enfants qui veulent jouer à se faire peur. Ils lancent des mots pour se faire frissonner et s’imaginent même sans doute créer le moindre remous dans la populace. Prétention déplacée de se croire à l’abri de la faune locale que voilà. Mais ils ne font que parader sur ce pavé déserté sans oser vraiment s’y frotter. Sait-on jamais, des fois que ça entache leurs petits déguisements.

Le regard ébène d’Achim glisse amusé alors que les amateurs continuent de faire salon. Il en rirait s’il ne trouvait ça si pathétique. Petites phrases qui résonnent sans qu’ils s’en aperçoivent. La plupart sans valeur, sans attrait tant les mots sonnent creux, comme les comédiens d’une mauvaise pièce, surjouée ; Jusqu’à l’information qui finalement rendait le détour et la perte de temps plus payant.

Puisqu’ils ne l’ont vu, faut-il être miro tout de même, sans doute n’entendront-ils pas non plus le bruissement de ses soieries lorsqu’il se détourne, ni le claquement nonchalant de ses talons sur le pavé.


Inch’Allat… amateurs…

Derniers mots dans la nuit alors qu'il repart, sans même se presser, porter le message puisqu’il sert ses intérêts. Une certaine rouquine devrait sans doute le diffuser sans problème plus rapidement que les amuseurs du dimanche qu’il abandonne là ne se comptent les poils au menton.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Dim 20 Mai - 15:06

Tandis que ses compagnons attendaient les ordres du Chef, que le ventre de Wendy se mettait à gargouiller et qu'elle lançait aux nouveaux que l'on s'amusait bien au Guet, Hersent continuait de scruter l'ombre de la venelle, les murs sombres des taudis, persuadée qu'il y a quelqu'un, là, pas loin de d'eux, elle est même certaine que c'est le propriétaire de cette voix rauque et chaleureuse à l'accent si étrange.
Elle fait signe à Wendy de parler lui bas
:
Mezzo vocce Wendy...il y a quelqu'un pas loin, j'en suis sûre. Elle pointe du menton un léger mouvement aérien dans le clair obscur de la venelle...un pan de mantel, de robe? Tu n'aurais pas vu comme une ombre qui s'éloigne?Un doigt sur la bouche pour prévenir les autres de faire silence....un subtil bruit de pas se fait entendre, elle chuchote:

Mince, on a été entendu...et sans doute que le mot Guet va courir les ruelles plus vite qu'on ne le pense. A mon avis certains membres de la haute truanderie sauront très vite qu'une bande de guignols est à la Cour des Miracles.

Une moue ennuyée puis un regard interrogateur vers le chef. Elle s'approche de lui et lui murmure, pour qu'il soit le seul à entendre:

Dites-moi, Vostre Grasce, c'est exprès que vous avez voulu que nous passions pour des rigolos et des guignols? Vous pensez que nos déguisements peu subtils parviendront à gruger les plus malins des truands? Mon petit doigt me dit que la nuit va être très très très longue et loin d'être amusante. On continue à jouer aux cruches, histoire de bien enfoncer le clou?
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Lun 21 Mai - 13:47

Wendoline a écrit:
{Ni une, ni deux}


Mezzo voce Wendy, immédiatement elle se tait, suit du regard l'endroit que l'officier lui montre du menton.

Ses yeux scrutent plus assidûment la ruelle, à l'affût. Elle pose son index sur ses lèvres, discrètement fait un signe de tête sur la gauche tout en s'y repliant. Il semble effectivement qu'une ombre s'y dessine, un halo aérien de tissu qui virevolte. On les espionne !!

Elle progresse prudemment vers l'angle de la venelle afin de s'y poster quand son pied heurte une rigole et patatras !!! la voilà clouée au sol ! Décidément ça devient habituel chez elle. Honteuse, vexée, elle râle intérieurement. Malgré tout elle a su garder son self contrôle et n'a laissé échapper aucun son.

De se relever et constater les dégâts... La voici souillée de cette puanteur qui se déverse dans les rigoles. La silhouette a bien entendu profiter du spectacle pour disparaître les laissant tous les sept sur leur faim. Le chef est toujours muet, pourtant il doit bien savoir le pourquoi du comment, il est trop stoïque. Il a probablement voulu les confronter rapidement à ce qui les attend et très certainement que le pire est à venir....

Le désastre de sa tenue la répugne mais une chose l'inquiète plus que tout !
Sa récompense !!!!! pourvu qu'elle n'ait rien !

Plonge la main dans la précieuse besace, tâtonne, s'emmêle un peu les doigts dans les tissus et.... sourit !! Parfait.

Si elle osait ?
Il fait nuit maintenant, le calme semble revenu.

Hersent ! Legolas ! Psssitttt !! D'un signe de main elle les attire à ses côtés.

Vous pourriez me cacher ? J'ai de quoi changer de tenue dans ma besace, je ne peux pas rester avec cette odeur sur moi, je risque d'être prise pour l'une des leurs !

Alors que ses amis lui servent de paravent, surtout Legolas avec sa grande cape, prestement, d'un tour de passe passe elle reprend figure humaine et songe que cette seconde tenue sera plus appropriée au lieu et à leur mission.



Merci mes amis, je me sens plus... propre.

Il est temps de tous faire bloc près du Chef, après tout c'est lui qui les a conviés dans ce charmant endroit.
Près de lui, Isli et Manu attendent les ordres et doivent se demander vraiment ce qu'ils font ici. Pourvu qu'ils ne lui en veuillent pas, elle leur a tant parler en termes élogieux du Guet. Et pour une première mission ils sont gâtés.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Lun 21 Mai - 13:48

Legolas. a écrit:


Wendoline est ravie que tout le monde soit arrivé. Légolas comprend qu’elle est la 1ère avec François. Il n’y peut rien si il ne connaît pas encore trop bien les rues de la Capitale. Il connaît juste le chemin pour aller au Châtelet en venant de Compiègne et c’est déjà pas mal pour un campagnard mais si il ferait un effort, il serait certain qu’il connaîtrait chaque rue de Paris comme sa poche.

Enfin, il est content qu’il n’ait rien arrivé à Wendoline et François car le blondinet peut comprendre leur angoisse. D’ailleurs, si il avait été l’un des premiers, lui aussi aurait été angoissé et contrarié au point de le rendre malade. Et voilà que la jeune femme demande si l’un d’entre eux avait pris de quoi manger sur lui.


« Non, je n’ai rien pris »

D’habitude, l’adolescent emporte toujours des gâteaux avec lui mais comme il s’était très bien rempli l’estomac dans la cantine du Châtelet, il ne lui a pas paru nécessaire de ne rien emporter avec lui, chose qu’il va lui aussi regretter car la nuit risquerait d’être très longue. Hersent s’était approchée de sa collègue et le jeune Geôlier n’entend pas trop ce qu’elle dit mais en voyant ses gestes, l’Asiatique fait comprendre qu’une personne est là pour les épier. Bon ça, Légolas l’a compris en entendant cette voix étrangère.

D’ailleurs, cette personne a finit par quitter les lieux, ce qui rassure le blondinet. Certainement que ce Médecin devait être agacé que personne ne lui ait répondu. Sans que tout le monde s’y attende, Wendoline trébuche ce qui fait qu’elle se retrouve au sol. Bien entendu, le jeune Seigneur de Beautheil ne peut pas s’empêcher de ricaner en pensant à cette célèbre phrase « J'ai glissé Chef ! ». La jeune femme avait demandé à Légolas et Hersent de la couvrir le temps qu’elle se change. Ayant sa cape sur lui, le jeune Airainois la retire et la déplie afin que la maladroite puisse se changer en toute intimité.


« T’en manques pas une Wendoline. On est sensé être sérieux en représentant le Guet ; et toi, tu trouves pas mieux de te croûter. Heureusement que Tata Hersi et Tonton Légo sont là sinon, tu aurais été obligée de garder cette crasse et cette odeur sur toi. Remarque, il n’y a rien de tel que pour se fondre dans cette masse crasseuse et puante de la Cour des Miracles », et rit.

Tout comme ses collègues du Guet, Légolas se rapproche de son Suzerain et attend les consignes car depuis qu’ils sont arrivés, Amory n’a même pas ouvert la bouche.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Lun 21 Mai - 13:49



Et voilà Wendoline qui part explorer les environs et ce qui ne manque pas d'arriver, arrive...la voilà qui s'emberlificote dans on ne sait quoi et vlam elle échoue dans la fange puante de la venelle. Misère, une vraie infection quand elle revient vers eux.
Wendoline chuchote à Légolas et elle de venir la cacher avec leur cape et mantel afin qu'elle se change...excellente idée vu l'odeur nauséabonde qu'elle trimbale maintenant.
Légolas et elle, se mettent donc en paravent le temps que la coquette change de tenue...on peut être du Guet et tenir à être présentable!
Nom d'un Artigot aplati, quelle tenue!!! En totale adéquation avec le but de la mission. Elle murmure à sa complice
Mazette, je ne savais pas que tu possédais une telle tenue dans ta sacoche...dis donc à nous deux on va peut-être réussir à garnir la caisse du Guet : on va avoir un succès fou auprès des libineux du coin.

Un regard vers le chef toujours silencieux....quel coup fourré leur a-t-il mijoté??? Jato toujours à portée de main, elle scrute l'obscurité de la venelle, elle s'attend à tout surtout au pire. Certes, ils sont sept, mais là, dans cette venelle infâme, ils pourraient se retrouver dans une souricière. C'est pourquoi elle fait signe à tout son petit monde, sauf au chef parce que bon...c'est le chef..., d'être en éveil et d'avoir l'épée prête à dégainer. De son côté, elle s'assure de la présence de sa dague, glissée contre sa cuisse, dans un étui, entre son bas de soie et sa cuissarde moulante.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Mer 23 Mai - 10:00

--Fog a écrit:



La Cour… seul repère de la vaste ville de Paris où les murs ont réellement des oreilles.
Les tireurs de bourse sont toujours les premiers à entendre les moindres bruits des pas qui foulent les pavés.
Vient ensuite le tour des marauds, malfrats et autres assassins.
Fog… douce folie qui accompagne cet être tellement… particulier. Il n’est ni un mendiant, ni un assassin et encore moins un gigolo.
Disons simplement que c’est une des nombreuses âmes errantes de la Cour des miracles qui n’a pas sa place au sein de la noblesse.

Tuer par plaisir, espionner, renverser tout ce qu’il peut, infiltrer… c’est tout ce qu’il sait faire et pourtant, c’est amplement suffisant pour survivre…



[Dans une sombre bâtisse abandonnée, au dernier étage]

Oh malheureux sommeil troublé par des visions sanglantes de ses victimes du passé. De jeunes femmes, pucelles en plus de cela… attaché par les poignets au moyen de cordes solides capables de vous arracher la peau.
De multiples entailles sur l’ensemble du corps alors que leurs quelques aillons collent à leur peau, du fait de l’infime quantité de sang qui s’écoule de ces corps pourtant bien en vie.
Souffrance, un plaisir pour les yeux. Un autre rêve qui entraine notre jeune fou dans un moment assoupit des plus chaleureux.
Sourire qui se dessine en coin et… l’image se coupe, les yeux s’ouvre en grand. Place à la réalité.

Dans ce qui lui sert de chambre depuis maintenant trois lunes, la tignasse foncée se redresse sur ses pattes.
Des vêtements sombres et salis par le temps et les aventures, une dague partiellement usée à la ceinture. Des bottes tout aussi foncées que son regard qui pourrait tuer un mioche sur place s’il le voyait.
Ses mains sont encore quelque peu recouvertes du sang séché de l’une de ses dernières proies. Jeune catin qu’il aura laissée pour morte dans une ruelle étroite aux abords de la Cour.
Qu’il aime semer le doute et l’inquiétude…

Mais rien de tout ceci n’arrive à l’extirper de sa pensée présente oh non.
Des bruits, provenant de l’extérieur. Inconnus à la Cour ou encore ses sales tireurs de bourse qui viennent compter leur maigre butin, il n’en sait rien. Un seul moyen de le savoir.
Ses jambes s’avancent, quelques mètres suffisent. Une fenêtre dont les volets à l’extérieur ne tiennent plus en place. Lui permettant ainsi de jeter un bref coup d’œil sur ce qui se passe en bas.

Il y a bien là… une présence et non pas qu’une… des femmes, en bon nombre, une peau blanche comme la neige, des vêtements soyeux et… une richesse sans doute qu’il ne peut apercevoir dans son intégralité.
Sa langue vient frotter ses lèvres, séchées et abimées… sa main vient caresse le manche de sa dague au mile et une victime, façon de parler.
Que faire, seul face à une bande armée… rien, rien qui puisse lui hotter la vie car il a tellement de méfaits non accomplis.

Espionner, suivre, attendre sagement… attendre que le groupe se dissipe… passer à l’acte… sa langue peine à dessiner les formes de ces poitrines qu’il voit de son perchoir mais bientôt qui sait…
Peut-être aura-t-il la joie de pouvoir se délecter de tant de chaire…



.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Mer 23 Mai - 10:01

Wendoline a écrit:


Mazette, je ne savais pas que tu possédais une telle tenue dans ta sacoche...dis donc à nous deux on va peut-être réussir à garnir la caisse du Guet : on va avoir un succès fou auprès des libineux du coin.

Elle est, il faut l'avouer, assez satisfaite du petit effet produit, ravie d'avoir songer à prendre une tenue de rechange au cas où. Et puis, avouons qu'elle réussit à faire oublier sa chute^^. Comme quoi inutile d'être perchée pour chuter. François, Isli, Manu, le chef la regardent d'une drôle de manière et elle s'attend à subir les foudres qui de la colère, de l'avarice, de l'orgueil ou de l'envie.
Envie... hummm …...
le contenu de sa besace lui triture l'esprit ! La faim la tenaille toujours autant, un baiser sucré ça ne nourrit pas son homme ! Et Légo qui rétorque n'avoir rien à lui donner à grignoter.

Soudain un léger bruit attire son attention et machinalement elle lève son regard à hauteur d'une fenêtre dont les volets ouverts ne tiennent par on ne sait quel miracle. Une ombre furtive, très furtive. Son amie près d'elle, main sur le pommeau de son épée. Les hommes quant à eux se sont regroupés près du Chef.

L'atmosphère devient de plus en plus oppressante et elle s'attend à voir surgir de ce lieu de non droit, délabré et glauque, quelque personnage répugnant, qui de jour s'amuse à fréquenter les beaux quartiers afin d'y quémander piecettes et apitoyer. Des relents nauséabonds la font grimacer, qu'est-ce encore ?

Hersent rapide comme l'éclair a vite saisi le danger et leur intime juste d'un regard et d'un geste d'être plus que jamais sur leurs gardes.

Son épée, à sa hanche gauche, déplacer son bras droit et poser la main sur le pommeau, sentir la fine lame contre sa cuisse, en réponse juste un papillotement des yeux.

A deux pas, le Chef est toujours muet.

C'en est trop !! et trop c'est trop ! N'y tenant plus, son autre main libre plonge dans la sacoche, elle va enfin pouvoir assouvir sa gourmandise. Sa « récompense » comme elle aime le nommer.....

Délicatement, enfin !!!! à l'abordage !

Tu es là, si près, tu m’attends,
mes mains fébrilement te touchent
et lentement te déshabillent.
Je ne connais plus belle invitation au voyage,
avec joie je suis ton fidèle sujet.
Ton seul nom évoque des extases indescriptibles
et mon désir de toi est toujours présent.
Toi que je dévore, que j’ai dévoré
et l’instant d’après rêve de dévorer encore…
Rêves soyeux et doux qui troublent mes sens
et éveillent mes passions.
Tu me rends coupable, perverse,
me pousse au péché,
je deviens chasseresse.
Mes lèvres s’apprêtent à te goûter.
Mais avant je te hume, te regarde
et puis lentement je te laisse fondre
en te laissant agréablement
chatouiller mes papilles.
Tu es moelleux, sensuel, profond...
Insoutenable légèreté, divin carré de chocolat…*


[hrp]*Extase....[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Mer 23 Mai - 18:07

[La nuit, tous les chats sont gris]



Cette venelle dite des sept familles semble être devenue la venelle des ombres mystérieuses...tant qu'elle ne devient pas la venelle de l'Enfer et du Sans Nom...

Après le bruit léger d'une soierie qui s'éloigne, la chute pas discrète pour un denier de Wendy sur les pavés immondes, heureusement elle avait retenu son cri de douleur, la mise en place d'un paravent humain pour qu'elle puisse se changer, voilà qu'un autre bruit bizarre se fait entendre: un grincement ténu, venu d'une fenêtre d'un taudis infâme. Qui peut les espionner ainsi?

Un frisson lui parcourt l'échine, oscillant entre légère angoisse et montée d'adrénaline*. Et le chef qui ne dit toujours rien...est-ce un moyen pour qu'elle lui montre ce qu'elle a dans le ventre et qu'elle est capable de mener un groupe?

Elle déboucle discrètement l'étui de sa dague, dont le manche a été sculpté dans du bois de Vignory, et sort son sabre ancestral de sa gangue de bois précieux. La lame d'acier reflète la pâle lune montante ainsi que ses yeux en amande, aux aguets. Elle laisse courir son regard partout et nulle part, embrassant sans faillir l'ensemble du décor glauque qui les entoure.
Elle vient de repérer une fenêtre entrouverte et fait signe aux membres du Guet de se tenir en alerte: une flèche ou un couteau peut être vite tirée ou lancé.

Elle souffle à ses subalternes
:

Le Guet, en alerte! sortez votre arme et ouvrez l'oeil! ça sent la graine de bandit voire pire la graine d'assassin. Légo, apprête ton arc. Wendy, parée pour brandir ton épée? Isli? François? Manu? Chacun d'entre nous prend en ligne de mire un angle de la venelle et surveille les maisons.

Intérieurement, elle peste contre le silence du Prévôt de Paris...c'est lui qui a l'ordre de mission...elle ne va quand même pas fouiller ses poches...c'est qu'il a la canne leste et semble adorer s'en servir.



[hrp]* pas d'époque mais bon...[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Jeu 24 Mai - 18:12

Legolas. a écrit:


Tout comme ses collègues du Guet, Légolas entend comme un grincement d’une fenêtre ou d’un volet, ce qui fait que son cœur s’emballe. Est-ce que ce grincement a été causé par le vent ou bien….est-ce que quelqu’un est en train de les épier sans que nos amis puissent le voir ? Mais le blondinet a comme un mauvais pressentiment. D’ailleurs, tous ses sens sont en éveil.

L’adolescent n’aime pas cette atmosphère bizarre qui règne dans ce quartier et d’ailleurs, il n’aime pas ce quartier tout simplement. Le voilà angoissé car il ne sait pas ce qui peut se passer. Il regarde de tous les côtés si un individu ou plusieurs n’arrivent pas sur eux pour les attaquer.

Légolas préfère les champs de bataille aux quartiers pourris de la Cour des Miracles même si cela l’angoisse également mais au moins l’ennemi a le sens de l’honneur. Ici, ce n’est que fourberie et mesquinerie, prêt à poignarder dans le dos. Le blondinet regarde Amory et ce dernier n’a toujours pas ouvert la bouche. A-t-il perdu sa langue ? Qu’attend-il des Membres du Guet ? Souhaite-t-il laisser Hersent prendre les choses en mains ?

Le jeune Seigneur de Beautheil ignore ce qui se trame dans la tête de son Suzerain mais ce dernier peut certainement remarquer que son jeune Vassal a les boules. Enfin, il ne va pas montrer qu’il a peur. Après tout, il sait se défendre. Et voilà qu’Hersent demande à ses collègues de rester en alerte. Ca le blondinet l’a bien compris. Le Chevalier du Guet demande à Légolas s’apprêter son arc. Le garçon se demande si son amie n’a pas fumé de la moquette avant de venir ici car il n’est pas armé de son arc. Il répond tout bas.


« Hersent, pour une fois, il va falloir se passer de mes talents d’Archer….je n’ai pas pris mon arc »

Bah oui, il n’allait pas prendre son arme de prédilection alors qu’il avait prévu le coup de se faire passer pour un Médecin. D’ailleurs, c’est le cas, il est Médecin et ça ne le fait pas de voir un praticien porter une arme. Cependant, Légolas avait pris le soin de prendre 2 dagues : une cachée dans sa botte et l’autre accrochée à la ceinture sous sa cape. L’adolescent porte donc sa main à sa ceinture discrètement, tenant le manche de bois de la dague que lui avait offert Amory pour son anoblissement. Ayant ses sens en alerte, le jeune Seigneur de Beautheil regarde partout, à chaque coin de rue en murmurant.

« Allez venez, espèces de sales vermines des bas fonds »
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Lun 28 Mai - 15:16

Amory a écrit:
[La colère me gagne, la colère ma bouffe et finit par exploser...]

Il en avait marre de les voirs se comporter comme des gamins attardés et gatés. Il finit par s'énerver et les remettre dans le droit chemin. N'ont ils pas conscience qu'ils représentent la toute puissance force et la seule autorité des bas fonds. Un seul mot de lui et tout sera rasé.

Ca commence a grouiller et ça pue la mort. La vermine est de sortie ça tombe bien il avait envie ce soir de se défouler et de remettre ceux qu'ils pourraient dans le droit chemin. La force du guet allait frapper en cette nuit sombre.


"Vous allez la fermer un peu ! J'aimerais des professionels et des gens aguérits la je n'ai que des gamins pluériles. Je veux qu'on fasse du nétoyage, je veux du monde en geôle cette nuit, je veux du monde a passer à la question demain. C'est assez clair ou je dois vous faire un dessins? Alors on se bouge. Descente dans tous ces tripots et bordels que je ne vais pas tarder a faire fermer et bruler. J'en ai assez de toute cette luxure. Je veux , j'exige des résultats, j'exige un grand nétoyage des lieux. On n'épargne personne pas d'indulgence que se soit enfant mendiants ou ribaudes tout le monde finit au gniouf et on se dépêche. "

Le ton était ferme et n'attendait aucun commentaire sur les ordres, justes que ceux ci devaient être exécutés sans un mot.
Allez savoir pourquoi lui si ouvert d'esprit avait un ras le bol comme cela cette nuit la. A croire qu'on lui avait fait boire une potion qui l'avait transformé. Son coté sombre et sadique allait ressortir comme jamais il n'était sortit avant. Besoin de se dégourdir les jambes et d'en découdre avec la grace des lieux? Cela était fort possible. Ou alors en avait il simplement marre de cette vie de noble incipide qu'il menait entre guet conseil et biberon. Il en avait peut ête tout simplement marre de vivre, las du train train habituel lui qui avait passé sa jeunesse a guerroyer.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Lun 28 Mai - 15:17

Legolas. a écrit:


Et voilà qu’Amory finit par ouvrir la bouche. La fermer un peu ? Pour qui il se prend ? La question ne se pose pas puisqu’il s’agit du Chef mais il est en train de parler aux Membres du Guet comme si il parlait à ses chiens et encore à un chien, on ne lui parle pas de cette manière. Heureusement que Légolas est plus petit et plus frêle que le Prévôt car autrement, il lui aurait bien mis sa main dans la tronche, Chef ou pas Chef.

Bon d’accord, il faut bien faire bouger les choses mais quand même. Si il veut du respect, il va falloir que le Duc de Jouarre s’y prenne autrement. Que lui arrive-t-il pour être d’une humeur de chiotte ? Est-il en manque de quelque chose ? Le blondinet peut comprendre qu’il a beaucoup de travail et dans ce cas, il n’a qu’à abandonner quelques charges, cela le fatiguerait moins et donc, le rendrait moins désagréable.

Et en effet, Amory devient de plus en plus désagréable en prenant de l’âge. Le pauvre il est en train de mal vieillir et va finir par être un sale vieux con insupportable. Légolas trouve son Suzerain assez changé depuis qu’il le connaît. Et c’est pire depuis la naissance de ses jumeaux. Personne ne lui a demandé d’agrandir sa famille. Il devrait être heureux et ne pas s’en prendre à ses amis. Qu’ils sont compliqués ces stupides Humains !

Du bordel ? C’est ce que le Prévôt de Paris a demandé ? Oula, si on demande à Légolas de foutre le bordel, Dieu sait que quand il a commencé, il ne sait plus s’arrêter. Faudra pas lui en vouloir par la suite, il n’aura fait que de suivre les ordres mais voilà, cette fichue de mission le fait vraiment chier. Pourquoi est-il venu ? Il est Geôlier et sa place et au Châtelet et non sur le terrain en train de mater de la racaille.


« A vos ordres, Chef ! », et se permet de rajouter.

« Si tu veux un grand nettoyage des lieux, va falloir recruter parce que là on risque de ramasser nos dents. Je dis ça mais je dis rien, hein »

Bah oui, qu’il faut recruter car là, ils ne sont que 7 et ce n’est pas avec un petit groupe de 7 qu’ils vont nettoyer la Cour des Miracles à coup de karcher^^. Le jeune Seigneur de Beautheil se prépare à éviter un éventuel coup de canne de la part d’Amory. Il est jeune, vif, rapide et agile, donc il n’aura aucun mal à esquiver le coup de son Suezrain qui est vieux, usé et fatigué^^.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Lun 28 Mai - 15:17

Les tiques à lune, incarné par Gartemans a écrit:
Eh, Lagouinsard ! gueule le Mec Lansquineur, qu'est devant le groupe parce qu'on dit que c'est l'éclaireur. Allume un peu les livagroches !
Minute, Mec Lansquineur ! lance le Sagoin qui trotte derrière. Des Livragroches dedans l'forest moust rubin ?
Jaspin, Lagouinsard ! Lepetsache, qu'y sont.
Le Sagouin débarque, c'est le plus grand donc c'est le chef. Derrière lui il y en a trois autres, tout aussi sales et squelettiques. Le Mec Lansquineur est devant, dans sa main il a un bâton, mais on dit que c'est une épée, d'accord ? C'est pour les dragons.
Bran et foutrecouille et jus d'démon ! jure le Sagouin, c'est lui qui jure le mieux et le plus fort et c'est pour ça qu'on dit que c'est le chef, d'accord ? En fait il est juste chef de ses fesses, et ses fesses c'est pas grand chose. Aussi y'a que quand il jure qu'on comprend ce qu'il dit.
Badaboum, à la bataille ! gueule le petit denier, tout excité, celui qu'on appele Stique parce que Moustique c'est trop long quand il y a de la bataille et qu'il faut parler vite. Stique quand il sera grand il sera général des chevaliers du roi. Ne lui demandez pas quel roi.
Minute, Stique ! ordonne le Sagouin, qui aime bien dire minute et qui aime bien ordonner, aussi, parce qu'on dit que c'est le chef, d'accord ? Leptsache lontroque linquesuche, ça n'est nin chenu.
Chenu, chenard ! siffle Vipère, une gamine toute en longueur avec des yeux verts et des cheveux qu'on dira qu'ils sont verts aussi, et que c'est une sorcière, d'accord ? Le roi il a dit, les livagroches sont pas chez eux dedans l'forest moust rubin ! Sus, sus, on boute, on boute !
Le dernier c'est Soufflard, et y dit rien, parce qu'il souffle encore d'avoir trop couru. A eux cinq ils sont les tiques à lune, parce qu'un jour un type a dit qu'ils étaient lunes à tique et depuis ils le disent à l'envers parce que ça fait mieux. On dira que c'est des chevaliers et qu'ils se battent contre les méchants, d'accord ?
Le Sagouin regarde les sept inconnus, et se tourne vers le Mec Lansquineur, qu'on vous dira pas pourquoi qu'il s'appelle comme ça parce que c'est sale et que y'en a qui sont à table :
Lourquoipète tu lichope qu'y sont des livagroches, dis, Mec Lansquineur ?
Le vioque y'a dit : on les fout au gniouf, répond le Mec Lansquineur. Le gniouf c'est la maladie, Lagouinsard !
J'sais bien, Mecquard ! Tu loicruche que j'suis lantoipème ?

Le Mec Lansquineur fait une grimace.
Haro sur les 'nmis ! beugle Stique, et la Vipère s'élance derrière lui en brandissant un petit poing. Ni point ni mal pense ! qu'elle hurle. Et le Stique renchérit : Ma joie Saint-Denailles !

Que tremble le guet, car la chevalerie des miracles passe à l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Lun 28 Mai - 15:44

[Quand on entend la douce voix de la colère suivie de hurlements de fous furieux...]




Non mais qu'est-ce qui lui prend d'un coup au chef de les traiter d'enfants et de gueuler comme un putois dans la venelle???
Oui, ils sont là pour embarquer la moindre crevure à leur portée et la coller en geôle au Châtelet, mais c'est qu'il lui en a fallu du temps au Prévôt pour qu'il donne un semblant d'ordre.
Pendant qu'il méditait, les six autres ont eu le temps d'apercevoir pas mal de faune glauque et de se mettre aux aguets.
Elle hausse les épaules, habituée à l'entendre ronchonner à longueur de temps, et prend cette fois, bien en main, son sabre sorti de son étui en bois laqué.
Hersent, Second du Prévôt, ordonne une nouvelle fois aux autres de se tenir prêts
:

Le Guet!!! Paré à toute éventualité! Ouvrez l'oeil et le bon...ça sent foutrement mauvais dans le coin...dans tous les sens du terme. J'ai l'impression que l'homme aux habits de soie est allé rameuter la Cour et ses sbires les plus féroces.

C'est alors qu'elle entend des voix dans l'ombre, des bruits de pas et des voix , jeunes mais après tout il n'y a pas d'âge pour devenir un truand sans foi ni loi...ça y est, ils y sont, une bande est sur le point de leur donner l'assaut. Elle ne comprend pas tout le sabir parlé par les malfrats des Miracles, mais elle comprend très vite qu'il va y avoir bataille et sans quartier en plus!
La Luxure bataillera avec ardeur comme lorsqu'elle est ardente lors des étreintes amoureuses, elle sera langoureuse dans ses mouvements fluides comme perverse dans les coups portés.
Hersent se campe sur ses jambes, tous ses sens en alerte...ils sont presqu'autant qu'eux, peut-être un peu moins mais elle sent qu'ils ont la haine de ce que leur troupe représente
.

Le Gueeet!!! En cercle,face à l'ennemi sans visage, on nous attaque!

Elle se place de telle manière à voir ce qui se passe autour d'elle, elle regarde sans voir, elle écoute tout, Jato vibrant dans sa main, prêt à tailler dans le vif. Elle se concentre au point de ne plus être qu'un esprit en éveil, comptant les pas qui les séparent des assaillants, comptant les coups en avance à donner.

Le Guet...pas de quartier! On les écrase! Pour la Couronne, le Roy et la Justice!

Elle ressent la tension exquise de l'avant bataille, celle qui tord les entrailles, celle qui donne la nausée, celle qui fait vibrer tout l'être d'une joie démente...l'appel du sang et des cris....elle est dans la plaine de Péronne, elle est sur le champ de bataille ravagé, elle est en osmose avec son sabre, elle est le sabre et sa danse. Son corps est tendu comme une corde et en même temps réceptif à tout ce qui l'entoure, délié et souple.

La visite des bordels et tavernes louches sera pour l'après bataille.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2121
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   Jeu 31 Mai - 23:53

--Fog a écrit:



Et bien, voilà qu’ils braillent les culs propres, sans doute ont-ils abîmés leurs chausses sur les pavés de la Cour des miracles.
Les nobles et autres chevaliers n’ont rien à faire en ces lieux, cet endroit de Paris respire ainsi depuis sa création et il en a vu passer des hivers infernaux, de grands incendies et plus particulièrement un dont le départ provenait tout droit de la Rose Pourpre… mais c’était il y a bien longtemps.
Nombreux sont ceux qui sont venus en ces lieux dans l’espoir de rétablir l’ordre mais aucun encore n’a réussit à faire de la Cour des miracles, un lieu saint où les mioches ne crient pas famine.
De l’espoir… c’est tout ce qu’ils ont pour réussir mais ça ne sera pas suffisant…

Discrètement, Fog s’est reculé afin d’écouter. Ils veulent assiéger la Cour et cela, au nombre de sept, pas un de plus.
Ceci fit largement sourire notre jeune être à l’esprit tordu qui ne peut s’empêcher d’imaginer la suite des événements. Les tous premiers bordels ne seront pas bien difficiles à atteindre mais quand sera-t-il de ces repères abritant le mal ? Car celui-ci est présent dans la plupart des bâtisses de toute la Cour.


Le sang coulera donc encore et toujours…

Sombres paroles qui ne présagent rien de bon pour ces inconnus. Mais si le sang et la terreur doivent refaire surface pour bouter ces hommes et femmes hors de ce lieu privilégié de Paris, autant commencer immédiatement…
Des cris de guerre qui surgissent, venant d’en bas. Un groupe est déjà là et ne compte semble t-il pas se laisser faire.
Sans doute un territoire occupé qui sait, Fog lui n’en sait strictement rien et les ennuis ne tournent que rarement autour de sa personne. Il se contente d’occuper les bâtisses pour s’y reposer ou se délecter de quelques rares donzelles qu’il tue… ou presque.

Il ne fait plus l’objet de l’attention de ces drôles de personnages et peut donc admirer la scène, toujours à sa fenêtre, bien sagement accoudé à celle-ci.
Quand les premiers morts feront leur apparition et que cette venelle sera vide, il n’aura qu’à aller fouiller le corps de tous ces misérables dans l’espoir d’y trouver de quoi boire jusqu’à plus soif.
Participer… protéger cette Cour à sa façon oui… il se redresse d’un seul coup avant de chercher autour de lui dans la pièce.
Se retournant vers la fenêtre dont il pousse les volets d’un coup sec. Tirant sur ceux-ci qui ne tardent pas à céder pour aller s’écraser en bas, contre les pavés.

Pas la peine de viser, quelque chose finira bien par assommer l’un de ces troufions en bas. Ses mains empoignent tout ce qu’elles trouvent.
Chandeliers et autres pots en terre cuite jusqu’aux tiroirs pleins à craquer. Ne perdant pas de temps, lui-même ne sait pas le nombre d’objets qu’il vient de bazarder par la fenêtre. Même un petit meuble vient de quitter la pièce, ceci jusqu’à l’arrivée nouvelle d’un mioche en cette chambre.
Terrorisé sans doute face à Fog qui regorge soudainement d’une douce folie…


Protège ta Cour… ignoble vermine !

Sur ces mots, il s’élance en avant, le mioche lui est sortit, se frayant un chemin à travers le couloir du dernier étage de cette bâtisse.
Mais le Fog le rattrape sans grand mal, l’empoignant par les cheveux sans gêne, le tirant dans une autre chambrée qui donne toujours vue sur la venelle en question. Une fenêtre, non ouverte mais dont les volets font peine également.
Le môme gueule comme un loup, il sanglote mais notre fou le tire encore jusqu’à la dite fenêtre pour cette fois-ci l’empoigner par la taille. Le soulevant, c’est ainsi qu’il plongea son regard dans le sien.


Protège ta Cour !

Ces mots résonneront à jamais dans l’esprit du jeune homme dont le corps vient de briser la fenêtre alors que sa chute assez courte l’entraine jusqu’en bas où son crane vient percuter violemment le sol.
Espérons que ceci est atteint le cœur de ces intrus mais Fog regorge de nombreuses autres ressources. Seulement, hors de question de rester en ces lieux pour l’heure et déjà, le voici qu’il quitte l’étage pour aller se perdre dans les niveaux inférieurs.
Le décors est un élément dont il prend compte lors de ces déplacement… nul ne sait où il peut se trouver mais ce qui est sur, c’est qu’il ne perdra pas une seule bouchée du spectacle qui s’offre à lui dans la venelle…




.
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La venelle des 7 familles (RP du Guet Royal)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Lieu] Guet - Estranger, Recrues , présentez vous !
» Tour de guet
» Les Grandes Familles du Lyonnais-Dauphiné
» Important! Sur le Guet...
» Une vieille tour de guet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Le parc :: Les RP-
Sauter vers: