Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory

Résidence de Hersent
 
AccueilPortailCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résolution des combats

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Résolution des combats   Dim 26 Fév - 16:20

Citation :
Nous allons donc passer maintenant à la résolution des combats, si vous avez des remontants, gardez les à portée de main, pour les remèdes contre la migraine c'est à l'infirmerie.
Avant d'attaquer les choses sérieuses à coups de bouliers et de statistiques, je vous rappelle que pour calculer la force de frappe d'une armée (ses points de combat), les facteurs essentiels sont :

► le nombre
► la force
► le prestige
► les bonus éventuels

et la stratégie bien sûr, mais sur le plan des calculs, nous allons utiliser les éléments ci-dessus. Le nombre des soldats, leur force avec armement et éventuellement le pack soldat, le prestige conféré par la province qui a agrémenté l'armée et, et les bonus éventuellement donnés par l'immobilité.
Le prestige est un élément déterminant, vous le comprendrez vite avec le petit récapitulatif suivant qui donne le bonus conféré aux armés agrémentées :[/b]

Citation :

• 0 étoile : -20%
• 1 étoile : aucun modificateur
• 2 étoiles : +20%
• 3 étoiles : +40%
• 4 étoiles : +70%
• 5 étoiles : +100%

Je pense que pour la plupart d'entre vous ça n'est pas une nouveauté. J'insiste quand même, c'est déterminant, vous devriez tous connaître ces chiffres par coeur.
Il est fréquent, au cours d'un conflit, de voir le prestige baisser, de devoir aller demander un agrément à des alliés pour bénéficier de leur prestige, et il est stratégique, lorsqu'on prend une capitale, d'avoir en tête de liste des actions à entreprendre de faire retirer l'agrément des armées ennemies par le capitaine (d'un simple clic).

Des plumes qui grattent, des élèves studieux, Tchetchenov qui continue à prendre des notes impeccables et n'a pas grignoté la moindre miette depuis le début du cours...

Bien ! la suite du cours sera la plus ardue, je préfère vous prévenir. Si vous avez l'impression de ne rien comprendre, rassurez vous : c'est normal.
C'est avec la pratique que ça rentrera, il s'agit surtout de comprendre le principe de fonctionnement. Est-ce que certains d'entre vous manient déjà régulièrement la table des combats ?


Elle sortit de sa besace une flasque d'Armagnac hors d'âge.
Sous peu, les élèves auraient besoin d'un bon remontant, ou d'un remède contre la migraine.



Pas besoin de diriger une armée pour utiliser la table des combats. Le second du capitaine, son aide de camp, les membres de l'Etat-Major, sont amenés à l'utiliser.
Le principe est relativement simple.
On évalue les forces en présence de chaque côté, et la table nous donne les diverses probabilités de l'issue des combats.

Donc je ne vous le répèterai jamais trop, pour évaluer la force de frappe d'une armée, on tient compte :
► des points de combat des soldats (packs soldats inclus), en comptabilisant les armes ; donc basés sur la force et le nombre ;
► du prestige, comme on vient de le voir, qui a une importance capitale, puisqu'il peut doubler les points de combats s'il est au maximum ;
► des bonus, qui sont les suivants :
- pour une armée immobile (qui n'a pas effectué de mouvement depuis la veille) dans les murs d'une ville : 100%
- pour une armée immobile hors les murs ou sur un noeud : 50%
- dans les autres cas, des armées qui se croisent sur les chemins par exemple, aucun bonus.

Et le dernier facteur, celui sur lequel vous n'avez aucune prise, c'est la chance. Pourquoi ? parce que le combat est résolu de la façon suivante : on lance un dé à six faces.
(en pratique personne ne lance le dé bien sûr, c'est purement virtuel et c'est le codage du jeu, donc c'est aléatoire - je précise parce qu'un élève a déjà demandé qui lançait le dé, vous pouvez aussi imaginer un tirage au sort avec six résultats possibles).

On considère qu'il y a deux camps, les attaquants et les défenseurs, qu'on appellera A et D.
Le camp considéré comme défenseur est celui qui possède le plus d'armées immobiles. A défaut, c'est celui qui possède le moins de soldats.
Et maintenant veuillez sortir vos bouliers... prêts ? c'est parti, on va se lancer dans les calculs.

Donc imaginons un combat entre deux armées, l'armée A qui attaque l'armée D, laquelle défend donc.
On calcule pour chaque armée les points de combat, en tenant compte du prestige et des bonus éventuels.
Pour simplifier, on va nommer A les points de combat de l'armée A, et D ceux de l'armée D.

Jusqu'ici, c'est facile.
Ensuite, pour utiliser la table des combats, on va diviser A par D.
On obtient un chiffre pour lequel on prendra l'arrondi inférieur dans la liste suivante :
1:3, 2:5, 1:2, 2:3, 1:1, 3:2, 2:1, 5:2 ou 3:1.
(soit 0.333 ; 0.4 ; 0.666 ; 1 ; 1.5 ; 2 ; 2.5 ou 3)
Par exemple si le résultat de la division de A par D est de 1.16, je vais prendre l'arrondi inférieur qui est 1:1 dans la table des combats (soit 1).

Et là devant vos yeux ébahis...


Elle déroula le parchemin qui déclenchait généralement des crises migraineuses, session après session :


:
Dé/ratio
1:3
2:5
1:2
2:3
1:1
3:2
2:1
5:2
3:1
1
MD
D60%
D60%
D50%
D20%
Ech20%
Ech30%
Ech40%
A30%
2
MD
D60%
D50%
D30%
Ech20%
Ech30%
Ech20%
A30%
A50%
3
D60%
D50%
D30%
Ech20%
Ech30%
Ech20%
A30%
A50%
A60%
4
D50%
D30%
Ech20%
Ech30%
Ech20%
A20%
A50%
A60%
MA
5
D30%
Ech40%
Ech30%
Ech20%
A20%
A50%
A60%
A60%
MA
6
Ech50%
Ech50%
Ech50%
Ech50%
Ech50%
Ech50%
Ech50%
Ech50%
Ech50%


En tête de colonne vous retrouvez le ratio que vous venez de calculer.
Vous avez six lignes, qui sont les six résultats possibles suivant le résultat du lancer de dés, qui vous donnent les six issues possibles des combats. Le vrai résultat, vous le verrez le lendemain !
MA bénéficie massacre au bénéfice de l'attaquant, MD massacre au bénéfice du défenseur.
Ax% ("Attaquant x%" - par exemple : A50%) : L'attaquant donne un nombre de coups égal au nombre de personnes (et pas au nombre de facteurs d'attaque, attention) qu'il y a dans son armée, multiplié par x%, arrondi au dessus. Le défenseur lui inflige simultanément un nombre de coups égal à 25% (arrondi au-dessus) de ce nombre, plafonné à x% de son propre nombre de soldats.
Dx% ("Défenseur x%") : Idem, mais on remplace attaquant par défenseur.
Echx% ("Echange x%") : L'armée la plus faible inflige à l'autre un nombre de coups égal à x% de son nombre total de soldats. Simultanément, l'autre armée inflige un nombre de coups rigoureusement égal

Au dessus de 3 : 1, le résultat est automatiquement MA. En dessous de 1 : 3, le résultat est automatiquement MD.

On va prendre un premier exemple, et je ne vous demande pas de tout comprendre tout de suite, mais au moins de comprendre comment ça fonctionne.
A savoir qu'on calcule la force de frappe des armées qui vont combattre, qu'on divise la force de frappe de l'attaquant par celle du défenseur, et qu'avec le ratio obtenu on peut voir les différentes issues possibles au combat.

Donc, si nous avions un attaquant un peu plus fort que le défenseur, mais un ratio de 1:1 puisqu'on prend l'arrondi inférieur, on voit tout de suite qu'il ne peut y avoir massacre.
C'est logique me direz vous... jusqu'ici, vous survivez ?


Je vais vous répondre dans l'ordre.
Alors, pour connaître le nombre de soldats chez l'adversaire, il y a l'espionnage et la surveillance - comme les arrivées, départs, les groupes présents et les lances qui en disparaissent en cours de journée après intégration, les embauches en armée qui laissent des traces sur le panneau d'affichage des mairies, etc.
Pour le prestige, c'est celui de la province qui a donné son agrément à l'armée qui compte.
Les bonus, qu'on soit attaquant ou défenseur, ça ne change rien, ce qui est retenu comme critère c'est la position et l'immobilité, uniquement.
En cas de mouvement, aucun bonus.
En cas d'immobilité dans les murs, 100% de bonus. En cas d'immobilité hors des murs comme vous l'avez évoqué, 50%, donc on en perd la moitié, le fait d'être considéré comme défenseur ou attaquant ne change rien.
Le fait d'être en concentration ou en ordre de marche ne change rien au fond, sauf qu'en concentration vous êtes en principe immobile, mais être en ordre de marche ne veut pas dire non plus que vous bougez obligatoirement, donc le bonus immobilité peut s'appliquer aussi.


Ne vous en faites pas, au moins vous avez écouté. Je ne vous demande pas de tout comprendre tout de suite.
Toutes ces abréviations barbares, on les retient à l'usage. Là je vous demande juste de comprendre comment ça fonctionne.

Nous allons faire un petit exercice d'application, pas trop difficile, que nous corrigerons ensemble.

Si j'ai une armée A, disons l'armée des Joyeux Lurons, qui compte 25 soldats, pour un total de 160 PC armes comprises.
L'armée des Joyeux Lurons vient d'une province où le prestige est à 5*, comme par exemple la Touraine, le Bourbonnais-Auvergne.
Elle est devant les murs de Belleville, et veut y rentrer.
A l'intérieur des murs il y a l'armée des Tristes Sires, qui ne compte que 18 soldats, pour un total de 130 PC.
Elle a l'agrément de sa province, mais le prestige n'y est que de 3*.
La question est :

Est ce que l'armée des Joyeux lurons, qui est l'armée attaquante, a une chance d'infliger un massacre à l'armée des Tristes Sires, à la première nuit de combats ?

Je vous donne quelques indices :
Citation:
armée des joyeux lurons
25 soldats (160 PC au total), prestige 5* donc 100% en plus, ce qui double le total de PC
n'aura pas de bonus immobilité puisqu'elle veut passer de hors les murs de la ville à dans les murs de la ville, donc mouvement
armée des tristes sires
18 soldats (130 PC au total), prestige 3* donc 40% en plus,
et immobile dans les murs, elle va rester sur sa position, donc bonus immobilité de 100%

Voilà comment vous allez procéder.
►La première chose à faire est de calculer les PC de chaque armée, avec le prestige et les éventuels bonus pris en compte.
►Ensuite on divise le chiffre obtenu pour A par le chiffre obtenu par D.
►On prend l'arrondi inférieur dans la liste que je vous ai donnée, et on se reporte à la colonne correspondante dans la table des combats.
Là on voit tout de suite les issues possibles, donc s'il peut y avoir massacre ou pas.

A vos bouliers ! Je vous répète donc la question :
Est ce que l'armée des Joyeux lurons, qui est l'armée attaquante, a une chance d'infliger un massacre à l'armée des Tristes Sires, à la première nuit de combats ?


Donc voici l'exercice fait par votre camarade Tchetchenov, avec mes commentaires à la craie rouge :

Tchetchenov a écrit:
Citation :
Arrow Calcul de la puissance de l'armée attaquante A :
Puissance A = [Total des PC des soldats A] + [bonus prestige A] + [bonus immobilité A]
Puissance A = 160 + (160 x 100%) + (160 x 0%) ► l'armée A a un bonus prestige de 100% puisque prestige 5*, et aucun bonus immobilité puisqu'elle va bouger pour rentrer dans les murs
Puissance A = 160 + 160 + 0
Puissance A = 320

Arrow Calcul de la puissance de l'armée defendante D :
Puissance D = [Total des PC des soldats D] + [bonus prestige D] + [bonus immobilité D]
Puissance D = 130 + (130 x 40%) + (160 x 100%) ► l'armée D a un bonus prestige de 40% puisque prestige 3*, et un bonus immobilité de 100% puisqu'elle va rester sur ses positions
Puissance D = 130 + 52 + 130
Puissance D = 312

Arrow Donc rapport de Puissance A/D :
Puissance A / Puissance D = 320/312 = 1.03, soit un rapport arrondi à l'inférieur de 1:1 ► on arrondit 1.03 à 1, (soit 1 divisé par 1 dans les en-tête de colonnes de la table des combats)

Il n'y a pas de massacre possible.►si on se reporte donc aux résultats dans la colonne de la table, il n'y a ni MA ni MD dans les cases, quel que soit le tirage, de 1 à 6

Si quelque chose vous échappe, c'est maintenant.

Bon, vous voyez toute l'importance du prestige, à ce sujet je vais vous distribuer un document à conserver, je ne vous demande pas de l'étudier maintenant si ça ne vous passionne pas.
C'est à titre informatif.


Elle donna à chacun un parchemin.


Citation :

Chaque province possède un niveau de prestige symbolisant la réputation dont il jouit vis-à-vis de ses voisins et en Europe de façon générale au départ 2,5
pour tous
. Un bon niveau de prestige augmente l'efficacité des armées et de la bureaucratie. En règle générale, le prestige s'acquiert dans le cadre de "jeux à somme nulle", ce qui signifie que si votre province acquiert du prestige, alors il le prend à un ou plusieurs autres provinces.
Un jeu de somme nulle est un jeu où la somme des gains de tous est égale à 0.
Comment est calculé ce niveau de prestige ? Tout simplement en additionnant tous les résultats des fêtes, des sondages et des points de noblesse, et en ajoutant 2,5 qui est la base de départ de toute province pour le prestige.


I - ACQUISITION ET PERTE DE PRESTIGE

A : LES FÊTES :
Tous les dix jours, est donc effectué un classement des Comtés ayant le plus dépensé par habitant. Le Comté ayant ainsi dépensé la plus grande valeur gagne une quantité de prestige égale à +1,00. Le Comté ayant dépensé la plus faible valeur gagne une quantité de prestige égale à -1,00. Tous les autres Comtés reçoivent, en fonction de leur valeur dépensée, une quantité de prestige comprise entre ces deux extrêmes, de façon proportionnelle à leur classement.

Ce bonus (ou malus) est valable 60 jours à compter de son attribution. Il sera donc déduit du calcul du prestige 60 jours après sa prise en compte.

Point important : un bonus de 50 % est attribué à chaque écus donné. Exemple : vous donnez 100 des écus de votre trésorerie, 150 écus seront crédités pour le prestige.
En revanche, les marchandises ne bénéficient d'aucun bonus. Aucun tarif n'est indiqué dans l'interface, pour le connaitre vous devez utiliser un produit et voir la différence sur la valeur en cours. Ce tarif change tous les jours en fonction du cours moyen dans le Royaume et est commun à toutes les provinces. Attention, on peut penser que c'est avantageux de passer telle denrée dans le prestige alors que, étant donné qu'aucun bonus n'est appliqué sur le prix des marchandises, ça ne l'est pas forcément. Exemple : prix d'achat du bois dans votre province 4 écus, si vous ne pouvez pas le passer dans le prestige au dessus de 6 écus, vous perdez de l'argent. Idem pour des fruits à 10 écus qu'il ne faudra passer dans le prestige qu'au delà d'une prise en compte à 15 écus. En général, utiliser des marchandises plutôt que des écus est donc une mauvaise affaire.
--> C'est le seul point sur lequel on peut avoir une réelle influence, donc à surveiller de près.


Nombre de jours à venir, avant la prochaine fête.
La valeur en cours tient compte du bonus de 50%. Valeur réelle mise ici 600 écus plus les 300 écus de bonus.
Derniers évènements : tous les 10 jours le bonus/malus le plus ancien disparait (celui vieux de 60jours), il est donc déduit du prestige, le résultat de la prochaine fête sera quant à lui ajouté. Exemple : le 21/02/2009 le bonus de 0,21 du 27/12/2008 sera déduit et sera ajouté le résultat des fêtes du jour (bonus ou malus).
Comment gérer les dépenses ?
Vous avez la possibilité de verser soit des écus ou des denrées.


B : SONDAGE (Assentiment de la population)
Les sondages sont effectués auprès d'échantillon de la population afin de tester leur assentiment à la politique du Comté, dans des domaines comme l'économie, la sécurité, la défense, etc. Les Comtes n'ont pas le choix de la question posée pour chaque période, qui est tirée au sort et qui est la même dans tout le monde.
Tous les 12 jours, un classement est effectué, de la même façon qu'en A. Le Comté ayant les meilleures réponses gagne un quantité de prestige égal à +0,50 ; celui qui a les moins bonnes réponses -0,50.

Nombre de jours à venir, avant le prochain sondage.
Derniers évènements : tous les 12 jours le bonus/malus le plus ancien disparait (celui vieux de 60 jours), il est donc déduit du prestige, le résultat du prochain sondage sera quant à lui ajouté. Exemple : le 15/02/2009 le bonus de 0,03 du 17/12/2008 sera déduit, sera ajouté le résultat du sondage du jour (bonus ou malus).

Ce bonus (ou malus) est valable 60 jours à compter de son attribution. Il sera donc déduit du calcul du prestige 60 jours après sa prise en compte.

► Il est interdit d'inciter les habitants à voter favorablement ou défavorablement aux sondages, de quelque façon que ce soit. Tout Comté et tout joueur qui effectuerait un telle tentative serait sanctionné.
Citation :
Par là, on entend que la notion de "sondage" doit être totalement exclue du jeu, du RP, de la communication des joueurs. Ces sondages n'existent pas. Il n'est pas interdit (et il est même encouragé) de faire l'apologie du bilan du conseil, de communiquer sur les performances économiques et de faire des promesses -- mais il est rigoureusement interdit d'appeler, d'une façon ou d'une autre, les joueurs à voter favorablement (ou défavorablement) aux sondages.
C : NOBLESSE (Points de cour)
Tous les 30 jours, on compte l'ensemble des points de cour acquis par les habitants de chaque Comté. Le Comté ayant ainsi acquis le plus grand nombre de points de cour par habitant gagne une quantité de prestige égale à +1,00, alors que le Comté ayant acquis le plus faible nombre de points de cour en perd autant. Tous les autres Comtés reçoivent, en fonction de etc etc.

Nombre de jours à venir, avant la prochaine prise en compte des points de cour.
Derniers évènements : tous les 30 jours le bonus/malus le plus ancien disparait (celui vieux de 60 jours), il est donc déduit du prestige, le résultat des prochains point de cour sera quant à lui ajouter. Exemple : le 21/02/2009 le bonus de 0,91 du 23/12/2008 sera déduit, le bonus/malus du jour sera quant à lui ajouté.
Ce bonus (ou malus) est valable 60 jours à compter de son attribution. Il sera donc déduit du calcul du prestige 60 jours après sa prise en compte.
D : EVENEMENTS DU JEU
Seuls les porte-parole des Comtés sont autorisés à soumettre à Levan des requêtes de bonus, en exprimant clairement leur demande et en donnant un titre clair et explicite à leur message.
La liste d'événements est donnée ci-dessous à titre d'information. Elle n'est pas exhaustive ni précise. De façon général, c'est l'administrateur qui détermine le montant des bonus/malus, ainsi que la définition précise des références
Enoncés des événements :
- Une victoire militaire stratégique rapporte un bonus de +1,50 au vainqueur. Le perdant perd 1,50.
- Une victoire militaire tactique rapporte un bonus de +0,50 au vainqueur. Le perdant perd 0,50.
- Une initiative diplomatique remarquée rapport jusqu'à jusqu'à +0,50.

Pour plus d'informations vous pouvez allez lire ceci Annonce Levan

E. EVENEMENTS DE JEU NEGATIFS AUTOMATIQUES --> PAS ENCORE CODE
Ces événements sont les seuls (si ont excepte certains cas particulier de D.) à ne pas avoir de contrepartie positive.
Capitale occupée par une armée étrangère : -2,00 pendant toute la durée de l'occupation + 60 jours à partir du retrait de l'armée (non cumulable : si une deuxième prise a lieu, la première prise n'entraine plus de malus)
Révolte dans un village : -0,20 pendant 30 jours (cumulable)
Révolte dans la capitale : -1,00 pendant 30 jours (non cumulable)
Cessation de paiement : -10,00 pendant 60 jours

II - INFLUENCE DU PRESTIGE :
A : SUR LES ARMEES DU COMTE

0 : -20%
* : Aucun modificateur
** : +20%
*** : +40%
**** : +70%
***** : +100%

B : SUR L’ADMINISTRATION (Besoin de PE)
Le nombre de PE-Institutions consommés par heure dépend du prestige du Comté.
0 : Deux PE toutes les heures => 48 PE/j
* : Un PE et demi toutes les heures => 36 PE/j
** : Un PE toutes les heures => 24 PE/j
*** : Un PE toutes les deux heures => 12 PE/j
**** : Un PE toutes les deux heures (sauf à 4h et 6h) => 10 PE/j
***** : Aucun PE n'est consommé => 0 PE/j[/b]

Voilà ! En ce qui concerne les armées, il ne nous reste plus qu'à parler des blessés et des coups reçus.
Quelqu'un peut me rappeler les différentes blessures possibles ?
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
hersent
Admin
avatar

Messages : 2191
Date d'inscription : 04/07/2011

MessageSujet: Re: Résolution des combats   Mer 29 Fév - 21:10

Précisions sur la table des combats:
(échanges avec Gwen)



Citation :
Gwenhwyvar dit :
tu as le tableau ?
hersent dit :
une fois que j'aurais compris ça ira mieux
oui j'ai le tableau
Gwenhwyvar dit :
tu prends le ratio, qui est de 1:2
et dessous, tu as les résultats possibles
selon le dé
c'est toujours A : D
attaquant sur défenseur
hersent dit :
ok
mon souci est de comprendre comment on passe de 0,55 au ratio 1:2
Gwenhwyvar dit :
en fait, 1:2, c'est un sur deux
quand tu divises les FC attaque par les FC défense, ça te donne un résultat
ici, 0.55
hersent dit :
ok jusque là je suis
Gwenhwyvar dit :
tu vas au plus près par rapport aux ratios du tableau
1:3, c'est 0.333333
2:5, c'est 0.40
1:2, c'est 0.50
2:3, c'est 0.66666666
hersent dit :
merciiiii ça s'éclaire
Revenir en haut Aller en bas
http://domainedemaizieres.forumgratuit.org
 
Résolution des combats
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aide de jeu II] La résolution des combats
» Table de résolution des combats
» astuce combats des chefs
» Idée : Solution au probleme de longueur limitée des URL?
» Jeu anormalement lent, solution paradoxale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seigneurie de Maizières et Vicomté de Vignory  :: Cours Sciences Militaires Belrupt 2ème année-
Sauter vers: